Didier LAVERGNE

docteur en médecine

ACTION & RÉACTION, physiologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 609 mots

Pour les thermodynamiciens, les êtres vivants sont des systèmes ouverts équilibrant de manière dynamique les entrées et sorties d'énergie. Le solde du bilan énergétique est en principe nul dans le cas des sujets adultes, dont l'état est qualifié d'homéostasique. Cette apparente stabilité physiologique correspond en fait à la somme de variations positives (gain d'énergie) ou négatives (pertes énerg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-et-reaction-physiologie/#i_0

ADIPEUX TISSU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 337 mots

Tissu conjonctif dans lequel les fibrilles de précollagène ne forment qu'un mince réseau enserrant des lobules graisseux et dans lequel la microvascularisation est bien développée ainsi que l'innervation. Le tissu adipeux a pour cellules des fibrocytes et des histiocytes. Ces derniers ont la particularité de pouvoir se charger de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-adipeux/#i_0

AÉRO-EMBOLISME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 85 mots

Formation dans le sang de bulles gazeuses qui provoquent des troubles circulatoires aux conséquences variées, parfois très graves (coma irréversible). Ce phénomène est dû au brusque passage à l'état gazeux des gaz dissous dans le sang (azote surtout) ; il se produit à l'occasion de décompressions brutales telles qu'il s'en produit au cours de la remontée trop rapide des plongeurs, ou au cours de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aero-embolisme/#i_0

ALGODYSTROPHIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 139 mots

Syndrome douloureux ostéoarticulaire accompagnant un remaniement du tissu osseux provoqué par des causes diverses : traumatisme violent (fracture), microtraumatismes (exercice de certaines professions), immobilisation d'un membre pour des raisons thérapeutiques (traitement d'une entorse) ou dans des circonstances pathologiques (suites de paralysie). La région atteinte par l'algodystrophie est le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algodystrophie/#i_0

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 926 mots

Les matières organiques résiduelles, animales et végétales – excreta, débris, déchets, cadavres – subissent dans la nature, sous l'action des micro-organismes des sols et des eaux, des transformations plus ou moins poussées.Celles-ci peuvent aboutir à la formation de matières colloïdales noirâtres, terreau ou humus, souvent riches en débris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_0

APONÉVROTIQUE TISSU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 275 mots

Tissu conjonctif fibreux constitué de plusieurs plans de fibres collagènes. Celles-ci sont parallèles entre elles dans un plan donné, mais d'un plan à un autre l'orientation des fibres est entrecroisée. Ainsi se constitue une trame jouant un rôle mécanique d'enveloppe souple et élastique. Cette enveloppe existe notamment autour d'organes tels que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-aponevrotique/#i_0

ASSEMBLAGE DES GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 224 mots

L'Allemand Oskar Hertwig (1849-1922), qui croyait au rôle du noyau dans la dynamique cellulaire, se proposait d'analyser le devenir de celui-ci lors de la fécondation entre deux cellules sexuelles. Il observa au microscope, dans un peu d'eau de mer, des cellules reproductrices émises par l'oursin Toxopneustes lividus. Les femelles é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assemblage-des-gametes/#i_0

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET
  •  • 14 850 mots

Nous disons que nous entendons un son lorsque des vibrations de l'air ambiant, atteignant notre tympan, le mettent en mouvement dans des conditions d'amplitude et de fréquence telles que cette stimulation mécanique, qui est transmise par l'oreille moyenne à l'oreille interne, y provoque un phénomène bio-électrique. Commence alors le traitement de l'informa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_0

AZONAUX BIOMES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 163 mots

En opposition avec la zonation en latitude des grandes unités biogéographiques terrestres, et avec l'étagement altitudinal qui en est la réplique au niveau des grands accidents du relief continental, un biome est qualifié d'azonal lorsqu'il échappe dans sa localisation géographique au déterminisme climatique latitudinal.Le peuplement végétal et animal de ces biomes revêt, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biomes-azonaux/#i_0

AZOTOFIXATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots

Ce terme désigne le processus d'assimilation de l'azote de l'air par divers micro-organismes : bactéries ou cyanophycées (algues bleues).Certains vivent librement dans les sols ou les eaux qu'ils enrichissent en matières organiques azotées. Ils sont ainsi éventuellement en cause dans le phénomène d'eutrophisation. D'autres ont une vie symbiotique et font b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azotofixation/#i_0

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Daniel MAZIGH, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Michel DESMAZEAUD
  •  • 18 370 mots

La bactériologie a pris naissance dans le sillage de la chimie, à partir du milieu du xixe siècle. Elle devait devenir en quelques décennies une science autonome sous l'impulsion de trois savants de génie : Louis Pasteur (1822-1895), qui a créé la bactériologie appliquée en ruinant la thèse de la génératio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_0

BERNARD NOËL (1874-1911)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 425 mots

Botaniste français. Né à Paris, Noël Bernard a consacré sa très brève existence à l'étude des phénomènes de symbiose entre les orchidées et les micro-organismes endotrophes.Il démontra que la germination des graines des orchidées ne pouvait avoir lieu qu'à la suite de l'infestation de leurs tissus par des symbiotes spécifiques de cette famille (ceux-ci sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noel-bernard/#i_0

BESNIER-BŒCK-SCHAUMANN MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 172 mots

Affection très polymorphe qui est un des meilleurs exemples de pathologie systémique.La maladie de Besnier-Bœck-Schaumann frappe en effet presque tous les organes en affectant le tissu réticulo-endothélial dont ils sont munis. Il s'y produit une réaction de type inflammatoire aboutissant à la formation de petits nodules, appelés sarcoïdes, d'où le nom de sar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-besnier-boeck-schaumann/#i_0

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Paul DUVIGNEAUD
  •  • 9 802 mots

Le terme de « biocénose » a été introduit dans le langage scientifique en 1877 par le biologiste allemand Möbius, à propos de l'étude des bancs d'huîtres, auxquels de nombreux organismes se trouvent associés.Selon cet auteur, une biocénose est « un groupement d'êtres vivants dont la composition, le nombre des espèces et celui des individus reflète certaines conditions moyennes du milieu ; ces être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biocenoses/#i_0

BIOTOPE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 247 mots

Littéralement, le mot biotope signifie « lieu de vie ». Cette acception reste utilisée — à bon droit — par les systématiciens ou les microbiologistes qui cherchent à désigner le ou les sites que se sont appropriées les différentes espèces (certains à la surface ou à l'intérieur d'autres organismes constituent, pour les espèces ainsi fixées à un hôte, des entobiotopes).Le terme biotope est compris, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotope/#i_0

BRONGNIART ADOLPHE THÉODORE (1801-1876)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 348 mots

Botaniste français et principal fondateur de la paléobotanique. Né à Paris, il est le fils du minéralogiste Alexandre Brongniart.Appliquant à la classification des plantes fossiles la méthode qu'avait utilisée Cuvier pour le règne animal, Brongniart utilise l'anatomie et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-theodore-brongniart/#i_0

BROWN MICHAEL (1940- )

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 177 mots

Directeur du Centre des maladies génétiques de l'université de Dallas, où Joseph Goldstein est chef du département de génétique moléculaire, Michael Brown a partagé avec lui le prix Nobel de médecine 1985 qui récompensa leurs recherches sur les récepteurs des membranes cellulaires aux lipoprotéines transport […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-brown/#i_0

CARACTÈRES, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 946 mots

En systématique, on utilise le terme « caractère » dans le sens de « caractéristique », en vue de la classification des êtres vivants, pour permettre une recension de leurs particularités. Celles-ci peuvent être qualitatives (couleur des cheveux ou du plumage) ou quantitatives (dimensions du corps et de ses diverses parties). On reconnaît des particularités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-biologie/#i_0

CARDIOPATHIES, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots

Les maladies du cœur ou cardiopathies sont habituellement classées selon plusieurs critères. Selon le tissu atteint, on distinguera les cardiopathies qui affectent le péricarde (péricardites), celles qui touchent le myocarde (myocardites) ou l'endocarde (endocardites). On peut aussi opposer cardiop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiopathies-medecine/#i_0

CARTILAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 400 mots

Tissu de soutien d'origine mésenchymateuse dont la différenciation dépend étroitement de la mise en jeu de facteurs mécaniques (pressions et frottements), le cartilage comprend des cellules appelées chondrocytes, de forme arrondie. Leur multiplication par mitose correspond à la croissance interstitielle du tissu. Les chondrocytes, dont la dimension est de 25 μm environ, ont un noyau arrondi centra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartilage/#i_0

CHAÎNES LOURDES MALADIES DES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 235 mots

À la suite d'anomalies affectant le génome des immunocytes, ceux-ci peuvent produire des immunoglobulines atypiques. C'est pourquoi certaines hémopathies lymphoïdes ou lymphomatoses entraînent des altérations dans la structure des chaînes d'immunoglobulines, encore appelées « maladies des chaînes » d'immunoglobulines, dites « lourdes » ou « légères » selon les cas d'anomalies qui se présentent.Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-des-chaines-lourdes/#i_0

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU
  •  • 8 704 mots

La chirurgie est une partie de la médecine qui se propose la guérison par l'œuvre des mains (du grec kheir « main », et ergon « ouvrage »). Elle est, à l'heure actuelle, une branche tout à fait distincte de la médecine ; mais il n'en a pas toujours été ainsi, car pendant de longs siècles la chirurgie n'a existé qu'à l'état embryonnaire.Si la Renaissance perm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/#i_0

CIRCULATION COLLATÉRALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 70 mots

Phénomène de dérivation, à la surface du tronc, d'une partie de l'écoulement sanguin normalement assuré par les veines profondes de la région thoraco-abdominale. Caractérisée par l'apparition sur les flancs et la région hypogastrique d'un réseau veineux sous-cutané bleuâtre et turgescent, la circulation collatérale exprime l'existence d'une hypertension portale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-collaterale/#i_0

CLAUDE ALBERT (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 226 mots

La jeunesse d'Albert Claude a été durement forgée : dès sa douzième année, il entrait comme apprenti dans une usine métallurgique, puis il militait activement contre les forces allemandes occupant la Belgique pendant la Première Guerre mondiale. Mais les services qu'il rendit à cette occasion lui ont ouvert les portes de l'université de Liège, où il devait obtenir le doctorat en médecine. De 1925 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-claude/#i_0

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 038 mots

Le mot « clonage » est utilisé en biologie pour désigner une reproduction à l'identique ne faisant pas intervenir la sexualité. C'est ce qui se passe lorsqu'on obtient une colonie bactérienne après avoir ensemencé un milieu de culture solide avec une seule bactérie : en se divisant, cette bactérie « mère » a engendré des bactéries « filles » qui lui sont s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_0

COEUR - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 512 mots

La tradition a, pendant des siècles, fait du cœur le viscère noble, parfois même pieusement recueilli après la mort, puis embaumé, pour être offert à la vénération. Un transfert suggestif lui a valu d'être paré des qualités de l'âme, pour laquelle la molle cervelle paraissait un indigne habitacle : il symbolise encore aujourd'hui le sens moral, le courage, les vertus, l'ardeur des passions.Pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-vue-d-ensemble/#i_0

COMPLÉMENTARITÉ, biochimie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 544 mots

La présence de motifs structuraux à conformation complémentaire sur des molécules organiques non identiques permet leur assemblage à la manière des pièces d'un puzzle par stéréospécificité.La complémentarité est rigoureuse quand elle dépend de l'organisation séquentielle des motifs d'assemblage. C'est le cas pour la molécule d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complementarite-biochimie/#i_0

CONSTANTES PHYSIOLOGIQUES HUMAINES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 84 mots

Paramètres physico-chimiques caractérisant le milieu intérieur normal d'un sujet humain en bonne santé, à composition « stable », par suite de mécanismes régulateurs de l'homéostasie.Leur mesure fait partie de l'examen clinique complet que nécessite le bilan de santé. Les déviations qui affectent les valeurs standards ne sont significativ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantes-physiologiques-humaines/#i_0

CORTEX CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 411 mots

Dans l'encéphale des Vertébrés, la présence de substance grise superficielle reflète la présence de neurones dits corticaux. Au cours de la neurogenèse, ils viennent peupler la surface nerveuse par un processus migratoire après lequel interviendra leur différenciation.Chez l'animal adulte, la zone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cortex-cerebral/#i_0

COXALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 152 mots

Ostéoarthrite tuberculeuse de la hanche, la coxalgie est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Elle se caractérise par la douleur au niveau de l'articulation de la hanche, avec limitation des mouvements et syndrôme de périarthrite (contracture, atrophie musculaire). Le diagnostic est essentiellement radiologique, montrant un interligne articulaire flo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coxalgie/#i_0

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 5 264 mots

L'ambiguïté de la notion de crâne traduit bien la dualité anatomique du squelette céphalique humain. Souffrir de névralgie faciale ou se plaindre de douleurs crâniennes (céphalées) ne prête guère à confusion : massif facial et boîte crânienne réagissent différemment. Cependant, cet objet composite dont la souffrance sépare les deux parties est couramment d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_0

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 709 mots

Médecinet biologiste belge.Christian, vicomte de Duve, est né le 2 décembre 1917 en Grande-Bretagne où sa famille était réfugiée, et décédé le 4 mai 2013 à Nethen près de Louvain, en Belgique. Il est docteur de médecine de l’université catholique de Louvain (U.C.L.) en 1941 et docteur en chimie de cette même université en 1946 pour d’importants travaux de recherche sur l’insuline et la physiologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-duve/#i_0

DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 413 mots

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus.1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner.1881 Louis Pasteur i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/#i_0

DÉGLUTITION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 180 mots

Réflexe permettant au contenu buccal de passer dans l'œsophage. Les fibres afférentes proviennent des rameaux sensitifs du nerf pneumogastrique et du nerf trijumeau ; elles excitent des centres nerveux bulbaires. Ceux-ci commandent la musculature pharyngée par l'intermédiaire du nerf glossopharyngien et provoquent la fermeture de la glotte grâce à des rameaux moteurs du nerf pneumogastrique. L'œso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deglutition/#i_0

DÉLÉTION, génétique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 254 mots

Déficit constitutionnel intéressant soit un chromosome, soit un gène dudit chromosome. Il produit une information génétique tronquée. Celle-ci peut entraîner la synthèse de protéines anormales, dites elles-mêmes, par extension, protéines délétées.La délétion est un phénomène dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deletion-genetique/#i_0

DÉPOLARISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 162 mots

Phénomène créé par l'ouverture, sous l'effet du voltage ou sous l'effet d'un neuromédiateur, des canaux ioniques servant au passage du sodium dans les membranes cellulaires, ce qui décharge la surface extérieure de celles-ci, positivement chargée au repos. Le déclenchement de cette décharge, induit par un stimulus d'intensité suffisante (sa valeur minimale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depolarisation/#i_0

DIALYPÉTALIE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 50 mots

Des pétales indépendants les uns des autres, donc détachables tour à tour sans entraîner le reste de la corolle, caractérisent les fleurs de certaines angiospermes dicotylédones, que l'on qualifie alors de dialypétales (par exemple, fleur de giroflée). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialypetalie-botanique/#i_0

DUTROCHET ET LA PHYSIOLOGIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 314 mots

Le premier microscopiste ayant utilisé le mot cellule est le savant anglais Robert Hooke (1635-1703) qui désigna par ce terme les cavités présentes dans une coupe de tissu liégeux mort. Beaucoup d'autres microscopistes observèrent ensuite de vraies cellules mais le premier énoncé de la th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dutrochet-et-la-physiologie-cellulaire/#i_0

ÉCORCE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 353 mots

Pourles botanistes, ce terme désigne, au sens propre, le tissu cortical, parenchymateux, siège des fonctions nutritives de la tige et de la racine. Lorsque ces organes sont jeunes, l'écorce, dite primaire, est en situation « corticale », mais toujours séparée de l'extérieur par une couche protectrice, de structure différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecorce-botanique/#i_0

ÉDULCORANT

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 277 mots

Un édulcorant est un produit destiné à améliorer le goût d'un aliment ou d'un médicament en lui conférant une saveur sucrée, tout en ayant une valeur nutritive faible ou nulle. Il permet ainsi de remplacer les sucres (saccharose, lactose, glucose, maltose, fructose) à pouvoir énergétique élevé par des équivalents gustatifs à pouvoir énergétique bas. Cela importe notamment pour la promotion de gamm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edulcorant/#i_0

ÉLECTRO-ANALGÉSIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 35 mots

Méthode visant à soulager certains syndromes douloureux grâce à des stimulations électriques administrées sur des structures nerveuses pour obtenir un effet d'analgésie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-analgesie/#i_0

ENDOSPERME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 214 mots

Chezles plantes à fleurs, l'ovule est constitué par des tissus diploïdes (2 n chromosomes), différenciés par la plante mère (le sporophyte) afin de réaliser la macrosporogenèse qui engendrera, après réduction chromatique, une macrospore.Incluse dans l'ovule, elle y engendreun tissu haploïde (n chromosomes) appelé endos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endosperme/#i_0

ÉRUPTIVES MALADIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 599 mots

On qualifie de maladies éruptives des maladies infectieuses accompagnées — et caractérisées — par un exanthème, c'est-à-dire une érubescence cutanée plus ou moins durable.Cette rougeur initiale affecte parfois des zones très localisées du corps, mais elle peut aussi apparaître sur l'ensemble de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-eruptives/#i_0

ÉTAT STANDARD

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 43 mots

Quand une substance pure est dissoute à la concentration de 1 mole par litre, à la pression de 1 atmosphère et à la température de 25 0C, elle est à l'état standard et se trouve à l'activité thermodynamique unité. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-standard/#i_0

EUTROPHE MILIEU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 279 mots

Milieu encombré de matières nutritives en surabondance, ne pouvant être totalement utilisées par le peuplement « normal » d'un biotope. C'est donc un milieu déséquilibré parce que trop riche en ressources alimentaires, ce qui favorise l'intrusion d'espèces envahissantes habituellement mal adaptées au biotope non eutrophisé, mais dont le développement foudroyant peut « asphyxier » les espèces autoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-eutrophe/#i_0

EXANTHÈME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 197 mots

Manifestation caractéristique d'infections, en général fébriles, dont le déroulement provoque, au niveau de la peau, l'apparition d'une « éruption » cutanée. La confusion est facile avec des éruptions résultant d'intoxications (en général médicamenteuses) qui ont reçu le nom de toxidermies. Toute maladie infectieuse éruptive s'en distingue cependant par l'exist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exantheme/#i_0

FÉMINISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 143 mots

Ensemble de phénomènes morphogénétiques, sous contrôle endocrinien, qui orientent le développement de l'enfant (ou du jeune mammifère) vers l'acquisition des caractères sexuels secondaires de l'individu de sexe féminin. Les hormones ovariennes œstrogènes, folliculine principalement, sont les agents de l'expression du sexe génétique fémin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feminisation/#i_0

FER - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 633 mots

Le fer est présent dans l'histoire de l'humanité bien avant l'« âge » du même nom, qu'il est convenu de faire succéder à l'« âge du bronze » un millier d'années avant notre ère. Les espèces minérales riches en fer sont nombreuses dans la nature, facilement identifiables par leurs couleurs (cf. fer-Minerais de fer).Il n'est donc pas téméraire d'avancer que le fer, par ses q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-vue-d-ensemble/#i_0

FIBRES MUSCULAIRE & NERVEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 609 mots

Malgré leurs surprenantes dimensions (quelques centimètres de longueur pour une fibre musculaire et plusieurs décimètres pour une fibre nerveuse), ces structures filamenteuses, étroites et allongées, ont une constitution cellulaire. Elles renferment un cytoplasme riche en organites (ribosomes, réticulum endoplasmique, mitochondries) délimité par une membrane cytoplasmique. Dans les deux cas, le mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibres-musculaire-et-nerveuse/#i_0

FOUGÈRES À GRAINES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 98 mots

Nom donné aux Ptéridospermaphytes, à l'époque de leur découverte dans des terrains houillers. Le terme de Fougères à graines correspondait à la présence, non de graines comme on l'avait vu d'abord, mais d'ovules de grande dimension à la surface de frondes d'allure filicéenne, c'est-à-dire de feuilles semblables à celles des Fougères.Ces ovules, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fougeres-a-graines/#i_0

FOUGÈRES AQUATIQUES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 261 mots

Au sens strict, ce qualificatif s'applique aux seules Hydroptéridales, dont l'adaptation au milieu aquatique est surprenante, compte tenu du caractère foncièrement terrestre du phylum ptéridophytique. La formation du gamétophyte a lieu selon des modalités très originales, à partir de sporanges enclos dans des organes globuleux, les sporocarpes, ainsi appelés en raison de leur fonction, qui est d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fougeres-aquatiques/#i_0

FRACTURE, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 774 mots

Rupture de la continuité normale d'un os causée par un traumatisme. Certaines conditions peuvent prédisposer aux fractures : la calcification incomplète des os chez les enfants, l'ostéoporose chez les sujets âgés ; les états pathologiques (endocriniens, carentiels, infectieux) qui touchent le squelette peuvent aussi fragi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fracture-medecine/#i_0

GAMOPÉTALIE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 52 mots

Lorsque dans le périanthe floral les pétales sont soudés entre eux, si bien que la corolle est détachable en bloc, la fleur est dite gamopétale.On qualifie de gamopétales les angiospermes dicotylédones qui possèdent ce type de fleur (par exemple, fleur de liseron). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamopetalie-botanique/#i_0

GANGLION NERVEUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 204 mots

C'est une structure jonctionnelle placée en travers d'un tronc nerveux. Le petit renflement qui constitue le « ganglion » renferme une masse de substance grise assurant un relais entre fibres nerveuses. Cette substance grise contient, comme il se doit, des corps cellulaires neuroniques, donnant naissance aux fibres nerveuses situées en aval du ganglion ; elles conduisent des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ganglion-nerveux/#i_0

GAZ DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 278 mots

1697 En s'appuyant sur les travaux de Johann Joachim Becher, Georg Ernst Stahl nomme phlogistique le principe combustible de « corps souterrains », c'est-à-dire des matériaux.1754 J. Black désigne du nom d'« air fixé » le gaz (CO2) qui s'échappe de la cra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_0

GÉNÉRATION SPONTANÉE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 982 mots

Quelques mois avant de périr sur l'échafaud, Antoine-Laurent Lavoisier proposait à l'Académie des sciences de décerner un prix à qui pourrait répondre aux questions qu'il posait de la façon suivante, où apparaît l'idée de biosphère, sinon le mot : « Les végétaux puisent dans l'air qui les environne, dans l'eau et en général dans le règne miné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation-spontanee/#i_0

GINGIVITE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 194 mots

Affection touchant la muqueuse des gencives, la gingivite, d'étiologie extrêmement variée, traduit des états pathologiques souvent profonds. L'examen de la muqueuse buccale est donc un temps essentiel de l'examen clinique. En dehors des causes infectieuses locales, certaines gingivites sont dues à des anomalies dentaires diverses et entrent ainsi dans le cadre des parodontopathies, dont elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gingivite/#i_0

HERNIE DISCALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 318 mots

Glissement du noyau gélatineux d'un disque intervertébral à la suite d'un trouble mécanique éventuellement associé à de légères anomalies anatomiques. La masse expulsée hors du disque intervertébral est suffisamment consistante pour exercer une compression sur les tissus mous voisins, et notamment sur les racines nerveuses logées dans le canal rachidien. Les hernies discales se produisent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernie-discale/#i_0

HERTWIG OSKAR (1849-1922)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 196 mots

Embryologiste et cytologiste allemand. Né à Friedberg (Allemagne), Oskar Hertwig a suivi à Iéna l'enseignement de Ernst Heinrich Haeckel (1834-1919) avant de faire des études médicales à Bonn. Il fut nommé professeur d'anatomie à l'université d'Iéna (1881) puis à celle de Berlin (1888-1921).Avec son frère Richard (1850-1937), lui-même professe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-hertwig/#i_0

HÉTÉROSPORIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 229 mots

Certaines cryptogames vasculaires : les fougères aquatiques ou hydroptéridales, les lycopodinées, les psilophytinées, produisent deux catégories de spores, dans des sporanges différents. Les spores de petite taille (microspores) sont génétiquement mâles, alors que les spores de grande taille (macrospores) sont génétiquement femelles.Par rapport à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterosporie/#i_0

HIPPOCRATE DE COS, en bref

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 148 mots

Père de la médecine occidentale, Hippocrate est né en — 460, dans l'île grecque de Cos. Il appartenait à une longue lignée de médecins remontant, selon la légende, à Asclépios (l'Esculape des Latins) et, par lui, au dieu Apollon. On connaît ses principes et son enseignement par les aphorismes dont lui-même ou ses disciples ont encadré le savoir médical grec antique, aphorismes regroupés dans les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippocrate-de-cos-en-bref/#i_0

HOMÉOSTASIE : LA CLÉ DE L'ASSISTANCE FONCTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 189 mots

Dès ses premières recherches en physiologie animale et humaine, le médecin américain Walter Bradford Cannon (1871-1945) s'est efforcé d'analyser le fonctionnement des systèmes qui constituent un organisme vivant.Utilisant dès 1897 la radioscopie pour l'étude de la fonction digestive, il réuss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie-la-cle-de-l-assistance-fonctionnelle/#i_0

HOQUET

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 184 mots

Contraction spasmodique et rythmique du diaphragme associée à celle des muscles constricteurs de la glotte, le hoquet constitue un réflexe qu'on peut inhiber, lorsque sa cause est bénigne, en faisant faire au patient une déglutition très lente en apnée. Mais le hoquet est, dans certains cas, un signe révélateur qui traduit des lésions diverses. Ce sont p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hoquet/#i_0

HYPOCHLORHYDRIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 121 mots

Diminution du débit acide stomacal qui est notamment observée dans les ulcères gastriques et la plupart des gastrites. L'hypochlorhydrie est due soit à une diminution du nombre des cellules sécrétrices d'acide chlorhydrique dans les glandes de la muqueuse de l'estomac (cellules dites bordantes), soit à un défaut de stimulation de cette sécrétion, soit à l'al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypochlorhydrie/#i_0

ISOSPORIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 142 mots

Chez les cryptogames vasculaires, la plupart des fougères (sauf les hydroptéridales, c'est-à-dire les fougères aquatiques avec leurs deux familles : les marsiliacées et les salviniacées), ainsi que les prêles produisent un seul type de spores. Celles-ci germent en produisant des gamétophytes bisexués où se côtoient des organes mâles (anthéridies) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isosporie/#i_0

ISOTYPIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 108 mots

Se dit d'un état permettant à une espèce vivante de produire selon les individus plusieurs variantes de molécules dans une catégorie chimique donnée.Les variantes des enzymes sont des isozymes. Les variantes d'immunomolécules sont des isotypes antigéniques, responsables de réaction immunitaire en cas de transfert à un sujet non compatible ; par exemple, lors de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotypie/#i_0

KILOBASE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 102 mots

La kilopaire de bases est la longueur d'une molécule d'ADN bicaténaire constituée par 1 000 paires de bases, autrement dit 1 000 barreaux nucléotidiques de la structure scalariforme de cette molécule. L'espacement de ces barreaux étant constant et égal à 0,34 nm, un millier de kilopaires de bases représente 340 nanomètres. On abrège kilopaire de bases en kilobas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilobase/#i_0

LATENCE TEMPS DE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 82 mots

Dans un système biologique, le temps de latence constitue le délai d'inertie qui sépare l'application d'un stimulus supraliminaire et la manifestation réactionnelle qu'il a déclenchée.Les méthodes électrophysiologiques modernes permettent de mesurer avec précision les temps de latence sur les membranes excitables : sur la membrane nerveuse, il dure une milliseconde, mais il atteint une centisecond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-de-latence/#i_0

LIGAND, biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 72 mots

Molécule possédant un site conformationnel qui lui permet de « reconnaître » une molécule réceptrice pour s'encastrer dans un site topologiquement complémentaire. La liaison ainsi constituée peut soit enclencher un cycle de modifications ayant pour point de départ le récepteur (effet activateur), soit au contraire inhiber le fonctionnement de celui-ci (effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligand-biologie-moleculaire/#i_0

LINACÉES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 326 mots

C'est une famille à laquelle s'applique presque parfaitement la définition que Louis Emberger donne des Géraniales : « Plantes herbacées à feuilles [...] simples, alternes, et presque toujours stipulées. Le type floral cyclique, pentamère, est la règle [...] gynécée toujours supère, à carpelles se séparant souvent à la maturité du fruit.... Ovules anatropes, épitropes suspendus, au nombre de un ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linacees/#i_0

LIPOASPIRATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 42 mots

Méthode de traitement de cellulites à caractère local ; la lipoaspiration consiste à retirer à la seringue, après mise en place d'un trocart, les tissus adipeux excédentaires, de façon strictement aseptique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lipoaspiration/#i_0

LISTER JOSEPH 1er baron (1827-1912)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 420 mots

La vie de Joseph Lister a été entièrement consacrée à la chirurgie. Constamment préoccupé par l'amélioration des méthodes de soins destinées à traiter et à guérir ses patients, il a pratiqué son métier de médecin avec une rigueur et un sérieux exemplaires.Sa carrière l'a amené de Londres, où il fit ses études médicales, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-lister/#i_0

LITHOTRIPSIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 45 mots

Technique permettant de pulvériser les calculs présents dans les voies urinaires ou biliaires, sous l'effet d'ondes de choc générées par un appareil au contact du corps du malade, ou sous interposition d'un matelas liquidien. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithotripsie/#i_0

LOMBALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 133 mots

Syndrome aigu caractérisé par une contracture douloureuse des muscles lombaires, la lombalgie se produit en règle générale à l'occasion d'une maladie infectieuse bénigne (infection saisonnière, par exemple).Le blocage de tout mouvement dans la région atteinte persiste souvent pendant plusieurs jours. En immobilisant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombalgie/#i_0

LUMIÈRE AUGUSTE (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 361 mots

Frère de Louis Lumière, de deux ans son aîné, Auguste prit une grande part dans la gestion de l'entreprise familiale, au côté de leur père Antoine. Auguste Lumière n'a jamais nié que c'est à son frère seul que revient le mérite de l'invention du cinématographe. Ses dispositions le portaient plutôt vers la chimie et vers la recherche médicale. Dans ce domaine, il fait preuve d'un esprit novateur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-lumiere/#i_0

LYSE, biochimie et biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 220 mots

Signifiant étymologiquement dissolution, ce terme est maintenant synonyme de destruction.Les phénomènes d'hydrolyse, que catalysent les enzymes du catabolisme, ne peuvent toutefois déterminer la destruction complète des molécules organiques qui sont les substrats de ces enzymes, c'est-à-dire en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyse-biochimie-et-biologie/#i_0

MAMMAIRE GLANDE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 849 mots

Caractéristique des mammifères, la glande mammaire sécrète le lait indispensable à la nutrition des jeunes. Elle se développe à partir de deux crêtes embryonnaires épiblastiques qui s'étendent ventralement de la région axillaire à l'aine. Chez l'homme, cette crête se résorbe ensuite, sauf dans la région pectorale où el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glande-mammaire/#i_0

MASCULINISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 131 mots

Ensemble de phénomènes morphogénétiques sous contrôle endocrinien qui orientent le développement de l'enfant (ou du jeune mammifère) vers l'acquisition des caractères sexuels secondaires de l'individu du sexe masculin. Les hormones testiculaires (leydigiennes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masculinisation/#i_0

MÉDECINE ANTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 179 mots

— 460 Naissance d'Hippocrate.— 340 -— 300 Hérophile décrit l'anatomie du cerveau et étudie le pouls.— 320-— 250 Érasistrate montre le rôle des nerfs, celui des vaisseaux sanguins ; il étudie des lésions anatomiques résultant des maladies. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-antique-reperes-chronologiques/#i_0

MÉDECINE MÉDIÉVALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 230 mots

Vers 850 Hunayn ibn Ishaq, à Bagdad, traduit du grec en arabe les œuvres de Galien.865-923 Rhazès (al-Razi), remarquable clinicien, inscrit la médecine dans une vaste fresque encyclopédique.1000 Avicenne, esprit universel, fait dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medievale-reperes-chronologiques/#i_0

MÉSOTROPHE MILIEU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 87 mots

On qualifie de mésotrophe un biotope naturellement fertile, en raison de la bonne structure du substratum, et de l'équilibre ionique favorable (e. g. neutre) des couches humifères. C'est le cas des sols bruns calcaires en climat tempéré.Le milieu mésotrophe tolère des peuplements variés, alternatifs ou successifs, d'où sa richesse spécifique, et la morpholog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-mesotrophe/#i_0

MICROSCOPIE DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 193 mots

L'essor de l'anatomie microscopique à partir du xviie siècle a suivi l'invention d'instruments d'optique comportant des lentilles de verre qui permettent d'obtenir des images très agrandies en observant, à travers elles, de petits objets.Les premiers naturalistes qui ont utilisé de tels instruments, Robert Hooke […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie-du-vivant/#i_0

MICTION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 403 mots

Évacuation de la vessie urinaire. La miction réflexe, non contrôlée par la volonté, telle qu'on l'observe chez les jeunes enfants, ne doit pas être confondue avec les mictions mécaniques qui ont lieu dans des états d'incontinence partielle ou complète du fait d'une atteinte neurologique sévère (compression des racines nerveuses dans le canal rachidien, neuropathie diabétique, traumatismes touchant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miction/#i_0

MONOHYBRIDISME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 228 mots

Ce terme est utilisé pour désigner une expérience de croisement entre deux progéniteurs qui ne sont dissemblables l'un de l'autre que par une seule caractéristique d'allélisme : on peut l'appliquer par exemple au cas des parents de groupe sanguin différent, l'un étant homozygote AA, par exemple, et l'autre homozygote BB. En ce cas, la descendance, issue des gamètes portant respectivement les facte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monohybridisme/#i_0

MUQUEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 98 mots

Au niveau des orifices naturels, la peau présente un aspect particulier : elle est très fine, lisse et relativement humide. On appelle muqueuses les zones cutanées ainsi caractérisées et leur prolongement (cavité buccale, ampoule anale, canal vaginal, etc.). Du point de vue histologique, les muqueuses sont des épithéliums malpighiens non kératinisés, c'est-à-di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muqueuse/#i_0

MYOSINE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 411 mots

Protéine de masse moléculaire élevée (460 000), la myosine constitue, dans la cellule musculaire striée, les myofilaments épais des disques sombres des myofibrilles (structures intracytoplasmiques contractiles). De forme allongée (160 nm), la macromolécule de myosine est formée de deux longues chaînes torsadées ensemble pour constituer une sorte de « manche » dont l'une des deux extrémités bifurqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myosine/#i_0

NAISSANCE DE LA PHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 200 mots

Installé en 1709 à Teddington, dans le comté de Middlesex en Angleterre, en tant que clergyman, Stephen Hales (1677-1761) entreprend de mettre en pratique les cours de physique, chimie et botanique qu'il a suivis. Il expose ses multiples expériences dans les Statical Essays. Un premier volume, analysant les végétaux, paraît en 1727. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-la-physiologie/#i_0

NARCOLEPSIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 140 mots

Impérieux besoin de sommeil se manifestant par crises survenant selon un rythme variable, indépendamment de l'alternance normale veille-sommeil. Les accès de narcolepsie durent quelques minutes ou plusieurs heures et sont parfois déclenchés par les émotions. L'électroencéphalographie a révélé que le sommeil était du type dit paradoxal. L'absence de lésions v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcolepsie/#i_0

NAUSÉES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 241 mots

Symptôme banal, caractérisé par un dégoût subit et accompagné de troubles respiratoires ou digestifs et d'anomalies de la sudation, les nausées sont souvent confondues avec les vertiges, qu'elles accompagnent, il est vrai, fréquemment. Les causes en sont nombreuses : certaines nausées ont une origine sensitive bien définie : olfactive, labyrinthique (mal de mer). Parfois, ce sont des sollicitation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nausees/#i_0

NEUROLIPIDOSES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 88 mots

Maladies congénitales résultant d'un déficit enzymatique qui perturbe le métabolisme des lipides complexes du tissu nerveux. Ce phénomène intervient essentiellement au niveau des lysosomes des cellules qui assurent ce métabolisme. L'effet de surcharge qui en résulte est pat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurolipidoses/#i_0

NEUROPLASTICITÉ

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 95 mots

Le terme neuroplasticité désigne les facultés de réorganisation que l'on a mis en évidence dans le système nerveux. Elles sont dues à l'existence de cellules restées indifférenciées qui peuvent remplacer des neurones détruits accidentellement ou à la suite de dégradation métabolique ou infectieuse.L'existence de ces phénomènes de rénovation a permis de proposer, dans le traitement de certaines neu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuroplasticite/#i_0

NÉVRALGIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 464 mots

Manifestations douloureuses ayant pour origine l'atteinte physique (en particulier mécanique) ou biochimique d'un nerf sensitif, les névralgies ont en principe une topographie bien définie et caractéristique : soit de l'atteinte des branches terminales du nerf, soit de son tronc principal (névralgie tronculaire) ou encore de ses racines (névralgie radiculaire). On peut donc parler de névralgie lom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevralgies/#i_0

OLIGOTROPHE MILIEU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 68 mots

Milieu peu fertile et parfois très inhospitalier, surtout pour des raisons édaphiques (humidité, acidité) ou climatiques (basses températures). Les peuplements sont pauvres en espèces et morphologiquement monotones. La litière végétale s'y décompose lentement (par exemple mor ou humus brut des taïgas) ou incomplètement (par exemple dépôt de tourbes). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-oligotrophe/#i_0

PARASITISME ET SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 284 mots

Au xvie siècle, pour Hieronymus Bock (dit Tragus), les champignons, « enfants des dieux », sont des produits engendrés par l'humidité et la moisissure. Cependant, en 1729, Pier Antonio Micheli recueillait des spores et obtenait un développement du mycélium. Un siècle plus tard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme-et-symbiose/#i_0

PARTHÉNOGENÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 251 mots

En étudiant la reproduction chez les pucerons, Charles Bonnet (1720-1793) observait que les individus femelles de cette espèce sont capables de donner la vie sans être fécondés par les mâles : il venait de mettre en évidence la parthénogenèse. Cette découverte l'amena à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese-en-bref/#i_0

PARTHÉNOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 613 mots

La parthénogenèse est un mode de reproduction indépendant de toute sexualité permettant le développement d'un individu à partir d'un ovule non fécondé. Elle a été étudiée pour la première fois en 1740 (chez les pucerons) par Charles Bonnet mais elle existe chez un grand nombre d'espèces animales. Il est rare qu'elle constitue le seul mode de reproduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthenogenese/#i_0

PATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 439 mots

Terme de médecine, « pathologie » désigne la science qui cherche à établir, par l'observation et l'expérimentation, les lois de l'anormalité dans le domaine biologique. Est pathologique tout ce qui s'oppose, au sein d'un organisme, au plein exercice des fonctions (vie végétative, reproduction et comportement). Un tel état est souvent, mais pas nécessairement, lié à une atteinte à l'intégrité des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathologie/#i_0

PHAGOCYTES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 654 mots

Seuls seront considérés ici les phagocytes de mammifères. On peut les répartir en deux grands groupes : d'une part, certains leucocytes ou globules blancs du sang ; de l'autre, plusieurs sortes de cellules conjonctives.Parmi les leucocytes, la place de choix doit être accordée aux polynucléaires, ou microphages de Metchnikoff. Le cytoplasme de ces cellules contient des granulations qu'on appelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytes/#i_0

PHLÉBITES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 202 mots

Les phlébites sont des maladies thrombo-emboliques à localisation veineuse. Elles proviennent de la conjonction d'une hémoconcentration (plus ou moins accompagnée d'hypercoagulabilité du sang), d'une déficience vasculaire (varices, traumatismes, lésion infectieuse de l'endothélium) et de la stase, c'est-à-dire du ralentissement de l'écoulement sanguin dans le vaisseau atteint.C'est donc au niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phlebites/#i_0

PIAN

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 179 mots

Maladie infectieuse tropicale sévissant en Afrique, en Amérique (y compris les Antilles) et en Océanie, le pian est causé par Treponema pertenue. Ce germe est très voisin du tréponème de la syphilis, par sa morphologie et par ses caractères antigéniques, si bien qu'une immunité croisée entre pian et syphilis protège les victimes de l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pian/#i_0

PLEXUS, anatomie humaine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 322 mots

Les plexus sont des enchevêtrements qui affectent certaines structures anatomiques conductrices : vaisseaux sanguins ou nerfs du corps humain. Dans le cas des vaisseaux sanguins, ce terme est utilisé pour désigner soit des confluents veineux (par exemple sous-cutanés, périprostatiques, etc.), soit des entrelacs capillaires au niveau desquels sont élaborées certaines sécrétions. Les plus typiques d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plexus-anatomie-humaine/#i_0

POLARITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 086 mots

La polarité est inhérente au vivant. Elle en traduit le besoin d'ordre ou, plus exactement, elle révèle qu'il tend vers une ordonnance intrinsèque.Elle commence au niveau moléculaire : Pasteur a montré que toute la matière vivante est construite sur le modèle moléculaire lévogyre. Autrement dit, entre les deux situations possibles, lévogyrie ou dextrogyrie, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polarite-biologie/#i_0

POLYGLOBULIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 352 mots

Syndromes caractérisés par l'augmentation du nombre de globules rouges (hématies) dans le sang.La polyglobulie idiopathique, ou maladie de Vaquez, se caractérise par la teinte particulière des téguments (érythrose) associée à une splénomégalie. Des complications graves (hémorragies buccales et digestives, avec ulcères gastriques, associées à des troubles vasculaires : artérites, thromboses) marque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyglobulies/#i_0

PORTE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 145 mots

Réseau de vaisseaux capillaires interposé sur le trajet d'un vaisseau de plus fort calibre, le système porte trouve son exemple typique dans le système porte hépatique : la veine porte pénétrant dans le foie s'y subdivise en très fines veinules qui irriguent les lobules du tissu hépatique, puis se réunissent en veines émissaires convergeant vers la veine sus-hé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-porte/#i_0

PRÉVALENCE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 66 mots

Terme utilisé dans l'interprétation d'un test de dépistage pratiqué à des fins épidémiologiques. La prévalence est le rapport entre le total des individus « vrais positifs » et des individus « faux négatifs » et le nombre global des personnes testées, c'est-à-dire la grandeur de l'échantillon, au sens que donnent à ce mot les statisticiens. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevalence/#i_0

PROPHYLAXIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 332 mots

Ensemble des méthodes qui permettent de protéger un individu ou une population contre la diffusion de certains maux épidémiques. Dans le cas des maladies infectieuses, la méthode prophylactique par excellence est l'immunisation soit par vaccination, soit par sérovaccination (dans la diphtérie, par exe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophylaxie/#i_0

PURKINJE JAN EVANGELISTA (1787-1869)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 177 mots

Né à Libochovice, en Bohême, en 1787, le physiologiste, Jan Evangelista Purkinje a enseigné à l'université de Prague avant d'accepter la chaire de physiologie et pathologie à Breslau, en Prusse (1823-1850). Il y créa le premier laboratoire de physiologie. C'est là qu'il devait entreprendre ses nombreux travaux d'histologie grâce à l'utilisation du microto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-evangelista-purkinje/#i_0

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 230 mots

À quelques rares exceptions près, il n'est nul besoin d'être un biologiste professionnel pour discerner au premier coup d'œil un être vivant d'un objet inerte. Cette identification est liée à la perception d'un petit nombre d'attributs familiers, qui, sous des formes diverses, se retrouvent partout où existe ce que nous appelons la vie : un être vivant présente une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_0

RHIZOÏDE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 104 mots

Les cormophytes les plus primitifs (bryophytes, psilophytes) sont dépourvus de racines. Pourtant ce sont des végétaux terrestres qui puisent dans le sol certains éléments nutritifs (même si l'eau pénètre directement, en milieu très humide, toutes les parties de la plante). Cette fonction d'absorption des nutriments dissous dans l'eau du sol est exercée pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhizoide/#i_0

SACHS JULIUS VON (1832-1897)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 203 mots

Botaniste allemand. Né à Breslau dans une famille pauvre, Julius von Sachs suit l'enseignement de Jan Evangelista Purkinje (1787-1869) en physiologie à l'université de Prague où il obtient en 1856 son doctorat. Il devient en 1868 professeur de botanique à l'université de Würzbourg, poste qu'il occupera jusqu'à sa mort en 1897.Sachs a étudié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-von-sachs/#i_0

SELYE HANS (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 399 mots

Physiologiste canadien dont l'œuvre a dévoilé les principaux mécanismes de la réaction biologique des organismes animaux face aux agressions de toute nature, Hans Selye est né à Vienne et a fait ses études médicales à l'université de Prague, dont il a été diplômé en 1929. Il devient ensuite directeur de l'Institut de médecine et de chirurgie expérimentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-selye/#i_0

SÉQUENCE, biochimie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 153 mots

Les acides nucléiques et les protéines sont des molécules organiques comparables à des chaînes dont les maillons, ou sous-unités, sont respectivement des nucléotides et des acides aminés. L'existence de plusieurs types de nucléotides et de nombreuses espèces d'aminoaci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequence-biochimie/#i_0

SÉREUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 230 mots

Une séreuse est une structure anatomique en forme de sac renfermant un liquide et jouant entre deux organes contigus un rôle mécanique de tampon hydraulique et d'espace de glissement.Les séreuses splanchniques (péricarde et plèvre) constituent autour de l'organe qu'elles recouvrent (cœur et poumon) une enveloppe dans laquelle on distingue un feuillet viscéral, tourné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sereuse/#i_0

SEUIL, physiologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 60 mots

C'est la valeur de l'intensité d'un excitant en dessous de laquelle il cesse d'être efficace. Un stimulus d'intensité inférieure au seuil est dit infraliminaire. Lorsque le stimulus a une intensité supérieure à celle du seuil, il est dit supraliminaire. Un stimulus est liminaire lorsqu'il a la valeur seuil. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seuil-physiologie/#i_0

SEXUALITÉ DES VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 287 mots

Rudolph Jacob Camerarius avait démontré dans De Sexu plantarum epistola, publiée en 1694, que les étamines et le pistil étaient les organes sexuels mâles et femelles des plantes à fleurs. Pourtant, le rôle exact de ces structures, et notamment du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualite-des-vegetaux/#i_0

SONDES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 647 mots

Molécules utilisées pour l'exploration des structures d'un être vivant ou pour l'identification des biomolécules qui en ont été extraites. Les sondes doivent être spécifiques. À cet égard, elles seront choisies soit parmi des acides nucléiques, mettant à profit le phénomène des complémentarités séquentielles qui sont le sceau de ces molécules, soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sondes-moleculaires/#i_0

SPADICIFLORES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 76 mots

On dénomme ainsi l’ensemble constitué par des plantes monocotylédones à fleurs discrètes groupées sur des axes (spadices) latéralement enveloppés d’une feuille allongée, la spathe. Cette inflorescence particulière est spectaculaire dans le cas des arums (Arales). Elle est plus discrète chez les Cyclanthacées, mais bien développée chez les Palmiers ou les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spadiciflores/#i_0

SPASME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 112 mots

Phénomène de contracture très douloureux affectant principalement la musculature lisse des organes creux, créant des dysfonctionnements parfois redoutables de la vie végétative. Les spasmes du cholédoque ou de l'uretère se traduisent par les « coliques » dites hépatiques et néphrétiques. Le spasme coronarien a été identifié comme l'un des grands mécanismes d'ischémie myocardique (donc d'infarctus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spasme/#i_0

SPOROGONE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 127 mots

L'appareil sporifère des mousses ou bryophytes est constitué de tissus diploïdes nés après reproduction sexuée dans une archégone au sommet de la partie feuillée de la plante (ou sur ses bords). C'est donc un sporophyte, mais rattaché à l'axe feuillé sur lequel il s'est développé, qui est le gamétophyte. Il y a donc ici continuité gamétophyto-sporophytiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sporogone-botanique/#i_0

STÉRÉOSPÉCIFICITÉ

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 26 mots

Configuration moléculaire stéréochimiquement responsable de la spécificité de fonction ou d'origine d'une biomolécule. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereospecificite/#i_0

SURCHARGE SYNDROMES DE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 374 mots

Le déficit ou le blocage des voies normales du métabolisme dans l'organisme humain aboutit à l'épargne et au dépôt de certains matériaux qui finissent par encombrer les tissus où ils sont accumulés.Le foie, plaque tournante du métabolisme, est au premier chef concerné par cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndromes-de-surcharge/#i_0

TIGE, botanique

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 2 644 mots

Chez les Phanérogames (plantes à fleurs), la tige est la partie du végétal qui accomplit la fonction reproductrice sexuée. Elle porte en effet des bourgeons capables de différencier des organes mâles (étamines) des organes femelles (pièces productrices d'ovules). Après fécondation, qui a lieu dans la fleur, les ovules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tige-botanique/#i_0

TONEGAWA SUSUMU (1939- )

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 682 mots

Tonegawa Susumu est l'exemple accompli de ce nouveau type de biologistes japonais formés aux États-Unis et en Europe après le second conflit mondial. Né à Nagoya, au Japon, le 6 septembre 1939, il a travaillé dans son pays d'origine, à Kyōto, successivement au département de chimie de l'université, puis à l'Institut de recherches en virologie, de 1959 à 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonegawa/#i_0

TORTICOLIS

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 106 mots

Contracture douloureuse aiguë frappant les muscles du rachis cervical, le torticolis se caractérise par son unilatéralité ou sa prédominance d'un seul côté qui tend à imprimer une torsion au cou, et à dévier plus ou moins nettement la tête du côté sain. Comme les lombalgies, les torticolis simples sont des localisations inflammatoires fugaces de type arthrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torticolis/#i_0

TOUT OU RIEN LOI DU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 164 mots

Ce phénomène propre aux fibres nerveuses et aux fibres musculaires striées prises isolément est lié aux caractéristiques des membranes excitables dont ces cellules sont entourées. Lorsqu'un stimulus dépasse une valeur minimale appelée seuil d'excitation, la membrane subit une dépolarisation locale entraînant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-du-tout-ou-rien/#i_0

TOUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 336 mots

Réflexe expiratoire bref et intense qui chasse brusquement l'air des voies respiratoires supérieures. La toux peut être déclenchée notamment par des excitations touchant les muqueuses du larynx, de la trachée, des bronches ou même des bronchioles. On décrit des zones tussigènes plus spécialisées (espace aryténoïdien, bifurcation trachéale, plèvre). De plus, t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toux/#i_0

TRANSFERT ÉNERGÉTIQUE & TROPHIQUE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots

Dans un écosystème, un flux d'énergie lumineuse assure la production primaire chez les végétaux chlorophylliens. Ceux-ci sont la source alimentaire dont vont disposer les consommateurs herbivores (eux-mêmes ressource nutritive pour les carnivores). Il existe donc une circulation de matière organique qui, partant des plantes vertes, traverse les maillons cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfert-energetique-et-trophique/#i_0

URINAIRE APPAREIL

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 5 151 mots

L'adaptation de l'appareil urinaire à ses fonctions est un exemple typique des perfectionnements acquis au cours de l'évolution animale pour permettre la conquête de biotopes nouveaux. Dans le cas des Vertébrés, des structures rénales archaïques, excrétrices au sens passif du terme, ont fait place à des dispositifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-urinaire/#i_0

VASOMOTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 303 mots

La vasomotricité est la propriété que possède une artère de moduler son calibre.Sur le plan physiopathologique, la plupart des rétrécissements qui affectent le calibre artériel sont liés à la formation de dépôts contenant du cholestérol (plaque athéromateuse). Ils contrarient la vasomotricité de l'artère saine, car ils sont plaqués sur le revêtement endothélial du vaisseau atteint. Or l'endothéliu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vasomotricite/#i_0

VERTICILLE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 153 mots

Des organes sont dits verticillés lorsqu'ils sont insérés au même niveau autour de l'axe sur lequel ils ont pris naissance.Ils constituent donc une sorte de couronne de pièces enveloppant l'axe de façon plus ou moins lâche. Chez les prêles (arthrophytes), chaque couronne bractéale est étroitement appliquée contre la tige, au niveau des nœuds. Dans le cas des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verticille-botanique/#i_0

VICARIANCE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 167 mots

Comme il est dit du vicaire, le vicariant tient — géographiquement — la place d'un autre. Plus exactement, il s'agit d'une espèce animale occupant la niche écologique dans laquelle, ailleurs, une autre espèce, voisine, parfois presque quasiment identique, est installée. Des exemples nombreux peuvent être proposés, tels ceux des cervidés d'Amérique du Nord et d'Eurasie. Ce sont des cas de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vicariance/#i_0

VIGILANCE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 122 mots

Aptitude du cerveau à répondre activement aux situations inopinées, en rapport avec la capacité d'attention dont le sujet est capable.Cette fonction est d'importance considérable dans tout travail répétitif et dans les tâches monotones, comme celles de conduire un véhicule. Elle est donc testée en médecine ergonomique.La vigilance implique un éveil cérébra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vigilance/#i_0

VIRUS ET VIROLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 295 mots

1883 Louis Pasteur cultive le virus rabique dans le tissu nerveux du lapin. Le terme virus n’a alors pas de sens précis et désigne tout agent pathogène.1892 Dimitri Ivanovski démontre que, contrairement aux bactéries, un virus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-et-virologie-reperes-chronologiques/#i_0

ZYGOPHYLLACÉES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 231 mots

Famille d'angiospermes dicotylédones comprenant une trentaine de genres et plus de deux cents espèces répandues dans les contrées arides de l'Ancien et du Nouveau monde. En France, Tribulus terrestris appartient à la flore méditerranéenne. C'est une plante herbacée grisâtre dont les feuilles sont pennées. Ses fleurs très régulières, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zygophyllacees/#i_0