MEMBRANES CELLULAIRES

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

On a longtemps tenu la membrane plasmique, qui entoure toute cellule, pour être essentiellement ce qui sépare l'intérieur de l'extérieur de la cellule. On la dotait simplement de la capacité de faire transiter les molécules nécessaires à la vie cellulaire. En réalité, la membrane plasmique est le siège de remaniements permanents qui mettent en contact l'intérieur et l'extérieur de la cellule sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_88362

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Jean-Pierre RONA
  •  • 4 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La diffusion »  : […] La diffusion est un mouvement spontané (sans dépense d'énergie métabolique) des ions dans le sens de leur gradient de potentiel électrochimique Δ μ (gradients de concentration et de potentiel électrique membranaire). La diffusion tend à annuler le gradient de potentiel électrochimique des ions entre deux compartiments séparés par une membrane biologique (par exemple, le plasmalemme – membrane pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absorption-vegetale/#i_88362

AQUAPORINES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Insuffisance de la seule diffusion au travers des membranes »  : […] Les cellules sont encloses dans une membrane, faite d'une bicouche lipidique, qui enferme le cytoplasme, avec ses organelles et inclusions. Sur la face externe de la membrane, se trouve une autre solution aqueuse, contenant, de même d'ailleurs que le cytoplasme, des ions tels que sodium, potassium, ammonium, calcium, magnésium... La membrane est semi-perméable. Sa traversée par des ions et des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaporines/#i_88362

ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « Les hyperthermophiles »  : […] Les hyperthermophiles sont, par définition, les archées dont la température optimale de croissance est supérieure ou égale à 80  0 C (définition donnée par le microbiologiste allemand Karl Stetter qui est à l'origine de la description de la plupart de ces micro-organismes). Ces archées vivent dans les sources chaudes terrestres ou marines et dans les parois des cheminées hydrothermales sous-marin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeobacteries-archees/#i_88362

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure anatomique des bactéries »  : […] En microscopie optique, les bactéries apparaissent comme des corpuscules sphériques (coques ou cocci) ou cylindriques à pôles hémisphériques, à axe droit ( bacilles), ou incurvé (vibrions), ou hélicoïdal (spirochètes et tréponèmes), dont la plus grande dimension n'excède généralement pas deux micromètres en moyenne (fig. 1 ). Leur forme est stabilisée par une couche rigide (paroi) entourant le cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_88362

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Enzymes des conversions d'énergie : les ATPases (adénosine-tri-phosphatases) ou ATP-synthétases »  : […] Ces enzymes hydrolysent l'ATP par la réaction réversible : P i étant le phosphate inorganique. Leur fonctionnement est intimement lié aux problèmes cruciaux de la bioénergétique. La molécule d'ATP est en effet « riche en énergie » que libère l'hydrolyse de cette molécule par les ATPases. L' énergie libre est utilisable notamment pour le transport actif des ions ou de certains métabolites à t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_88362

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Analyse et synthèse des structures cytologiques »  : […] Les ensembles supramoléculaires, qui vont de l'association de quelques éléments bien définis aux architectures déjà très complexes comme des fragments isolés d'organites cellulaires, ne sont plus seulement le siège de phénomènes relativement élémentaires sous-tendant une fonction isolée, comme une activité enzymatique. Ils intègrent un grand nombre de processus chimiques et physiques d'où émergent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_88362

BIOSYNTHÈSE DE L'ATP

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 238 mots

La théorie émise par Peter Mitchell (1920-1992), qu'il baptisa théorie chimiosmotique, bouleversa la bioénergétique. Jusqu'alors, on considérait que l'oxydation des substrats respiratoires dans les mitochondries était couplée avec la synthèse endergonique (consommatrice d'énergie) d'ATP (adénosine triphosphate) par phosphorylation de l'ADP : ADP (adénosine diphosphate) + phosphate + énergie → ATP. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biosynthese-de-l-atp/#i_88362

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les propriétés électriques des cellules »  : […] L'activité de la Na/K ATPase, la pompe à sodium présente dans chacune de nos cellules, a pour effet de créer de part et d'autre de la membrane un déséquilibre de concentration en ions Na + et K + . S'il existe des pores permettant le passage de ces ions à travers la membrane, ceux-ci auront donc tendance à diffuser jusqu'à ce que leurs concentrations soient identiques de part et d'autre de celle- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_88362

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’immunothérapie des cancers : un concept ancien en pleine expansion »  : […] L’idée est donc de faire en sorte que les lymphocytes T reconnaissent efficacement les cellules cancéreuses et les tuent. Manipuler le système immunitaire afin que ce dernier détruise la tumeur est une idée ancienne. Ainsi, à la fin du xix e  siècle, un chirurgien américain, William Coley, avait utilisé des lysats bactériens (« toxines de Coley ») pour traiter des patients atteints de cancers appe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_88362

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  La cellule et son environnement »  : […] La cellule n'est pas un système clos sans relations avec le milieu qui l'environne : bien au contraire elle puise ou rejette dans le milieu extracellulaire des ions et des molécules, contracte des relations avec ses voisines et même peut recevoir et amplifier des signaux chimiques qui modulent son fonctionnement. La membrane plasmique contrôle tout ce système relationnel entre la cellule et le mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_88362

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les événements du cycle »  : […] La réplication de l'ADN est contrôlée au niveau de l'étape de démarrage. Le processus commence à un endroit précis du chromosome, l'origine de réplication (oriC) et progresse de manière bidirectionnelle de part et d'autre de l'origine jusqu'à un endroit diamétralement opposé qui définit le site de terminaison de la réplication (terC). Un démarrage de réplication ne s'effectue qu'en réponse à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_88362

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signaux mécaniques »  : […] Les cellules animales, dont la membrane est souple, ont développé des mécanismes capables d'intégrer les champs de forces auxquels elles sont soumises. Les cellules des organismes multicellulaires sont par exemple guidées par la courbure du support, qui, au-delà d'une certaine valeur, semble difficilement franchissable. Ce guidage physique, dont le mécanisme n'est pas encore bien compris, pourrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_88362

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « État des chlorophylles « in vivo » »  : […] Les chlorophylles sont localisées dans les membranes internes des chloroplastes des cellules végétales. Ces membranes forment des sortes de sacs (thylacoïdes) à la cohésion desquels les chlorophylles participent. Les bactériochlorophylles des Bactéries phototrophes sont incorporées dans les membranes des vésicules des cellules bactériennes. Alors que la dispersion des molécules de chlorophylles da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_88362

CHOLESTÉROL

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 5 925 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Cholestérol et membranes cellulaires »  : […] Le cholestérol est un constituant lipidique constant des membranes cellulaires des animaux, où il s'associe aux phospholipides et aux protéines. C'est dans la gaine de myéline des fibres nerveuses qu'il est le plus abondant (1 molécule de cholestérol libre pour 1 molécule de phospholipide). Dans les autres membranes cellulaires, le cholestérol est en proportion variable, significative dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholesterol/#i_88362

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Migration des neuroblastes »  : […] La multiplication des précurseurs, les neuroblastes, a été étudiée essentiellement grâce à la radioautographie. Cette technique permet, au moyen d'un traceur radioactif – en l'occurrence la thymidine incorporée lors des synthèses d'acide désoxyribonucléique ou ADN –, de marquer des cellules en divisions, et de suivre leur destinée (fig. 14). On a ainsi constaté que les cellules se divisent au vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_88362

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Membranes »  : […] La cellule entretient un flux de membranes souvent très intense, dont l'origine est le réticulum endoplasmique granulaire (élaboration et concentration d'enzymes). Les migrations se font au moyen de vésicules (fig. 17) qui migrent dans le cytoplasme et déversent leur contenu dans un autre compartiment membranaire, par exemple l'appareil de Golgi. Celui-ci manifeste des signes d'activité intense, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_88362

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Absorption »  : […] L'eau, les sels minéraux et les produits organiques simples obtenus après l'hydrolyse des macromolécules alimentaires peuvent être absorbés ; mais ce passage, qui est l'acte final (et le plus nécessaire) de la digestion, fait appel à des mécanismes complexes. L'intestin grêle est un tube de 4 à 6 mètres de longueur, de 2 centimètres de diamètre, soit d'une surface de 0,25 mètres carrés. À l'intér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_88362

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Sécrétion et transport »  : […] La sécrétion des messagers hormonaux dépend étroitement de leur nature. Les composés lipidiques diffusent hors des cellules productrices où leur synthèse et leur sécrétion sont directement couplées. Les hormones peptidiques sont libérées lors de l'exocytose de vésicules de sécrétion issues de l'appareil de Golgi. Cette sécrétion peut s'opérer selon deux voies, l'une dite constitutive et l'autre r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_88362

ENDOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Armand TIBI
  •  • 423 mots

Du grec endon (à l'intérieur) et kytos (enveloppe), l'endocytose désigne le processus par lequel les cellules « internalisent » diverses substances présentes dans le milieu environnant, soit sous forme de particules solides — on parle dans ce cas de phagocytose (de phagein , manger) —, soit sous forme de gouttelettes — on parle alors de pinocytose (de pinein , boire) —, en leur faisant franchir l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocytose/#i_88362

ENZYMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 12 668 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Complexes enzymatiques et multimériques »  : […] Les enzymes monomériques dotées d'un seul site actif et fonctionnant en milieu aqueux sont plutôt l'exception que la règle. En ce qui concerne le dernier point, certaines enzymes travaillent en milieu non aqueux, comme dans les membranes limitant la cellule et celles des organites, sans parler des enzymes capables de métaboliser les hydrocarbures. Cependant ces enzymes fonctionnent plutôt au sein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes/#i_88362

ÉPICTÈSE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 471 mots

Propriété des cellules végétales de pratiquer une absorption supplémentaire de sels minéraux pour maintenir leur pression osmotique interne légèrement supérieure à celle du milieu. L'épictèse (du grec : ktésis , acquisition, épi , en supplément) fut découverte par le physiologiste français Lapicque en 1925 sur l'algue brune Ectocarpus . Comme il est de règle chez les végétaux, les vacuoles ont une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epictese/#i_88362

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'excrétion par rejet hors de l'organisme »  : […] Les animaux unicellulaires représentent un premier niveau d'organisation, selon lequel l'excrétion procède en général à travers la membrane cellulaire. Certains d'entre eux possèdent toutefois des structures spécialisées, dont la fonction principale est sans doute osmorégulatrice. C'est le cas des Protozoaires ciliés (paramécies), qui possèdent des vacuoles pulsatiles éliminant l'excès d'eau. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/excretion/#i_88362

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Synthèse des protéines membranaires et sécrétoires »  : […] Le mécanisme de passage des protéines membranaires et sécrétées au travers des membranes cellulaires est complexe. Les messagers codant pour de telles protéines sont traduits par des ribosomes liés à la membrane du réticulum endoplasmique. La partie NH 2 terminale de la chaîne peptidique en voie de synthèse comporte une séquence hydrophobe particulière, dénommée par Günther Blobel (Prix Nobel de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_88362

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exemples en histologie animale »  : […] Nous nous limiterons à donner quelques exemples pour montrer en quoi l'histologie moléculaire a bouleversé les façons de voir de l'histologie traditionnelle. Désormais, il n'est plus question que d'identifier et de localiser in situ dans toutes les cellules et tissus, normaux ou pathologiques, les molécules du cytosquelette (actine, tubulines, cytokératines, etc.), les molécules d'adhérence (cadhé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_88362

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Transport des ions »  : […] Les membranes cellulaires font plus ou moins obstacle à l'entrée ou à la sortie d'un ou de plusieurs ions. Le passage au travers d'une membrane vivante relève d'un transport passif lorsqu'il est la conséquence directe des effets de forces physiques s'exerçant sur les ions considérés ; ces forces physiques peuvent résulter : d'un mouvement d'eau, qui entraîne les substances dissoutes, d'une différ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_88362

IONOPHORES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 419 mots

On nomme ionophores des substances qui perméabilisent les membranes cellulaires vis-à-vis du passage des ions. C'est le cas notamment de certains antibiotiques qui perturbent le fonctionnement des mitochondries, rendant leur membrane perméable aux ions alcalins et découplant les phosphorylations des oxydoréductions respiratoires auxquelles elles sont normalement conjuguées. Alors que les ions alca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ionophores/#i_88362

LECTINES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 166 mots
  •  • 4 médias

Les lectines sont des protéines ou des glycoprotéines capables d'interagir spécifiquement avec des saccharides pour former des liaisons non covalentes et de provoquer l'agglutination des cellules animales. Ces substances ont été successivement baptisées agglutinines, hémagglutinines, phytohémagglutinines et finalement lectines, du verbe latin legere = choisir, lorsqu'il fut découvert qu'elles ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectines/#i_88362

LIPIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Bernard ENTRESSANGLES, 
  • Paul MANDEL, 
  • Jean-Claude PROMÉ
  •  • 6 802 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les lipides de structure »  : […] Les lipides de structure constituent les membranes plasmiques, qui entourent les cellules, et les membranes cytoplasmiques, qui délimitent chacun des organites intracellulaires : membranes des mitochondries, du noyau, du réticulum endoplasmique, etc. Il s'agit de glycérophospholipides, de cholestérol non estérifié et de sphingolipides. L'importance relative de ces divers types de lipides et la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lipides/#i_88362

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 392 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Rôle physiopathologique »  : […] Une des raisons majeures de l'intérêt qu'on leur porte découle de l'observation, faite en 1973 pour la première fois par R. O. Hynes et confirmée depuis par de nombreux auteurs, de la perte ou de la diminution de la fibronectine de la membrane des cellules transformées en culture par les virus oncogènes. Les causes précises de cette diminution ne sont pas encore bien connues aujourd'hui : il peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/#i_88362

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les postulats »  : […] Trois postulats essentiels sont à la base de cette théorie : – l'énergie d'oxydoréduction provenant du fonctionnement de la chaîne respiratoire est utilisée pour la translocation active de protons au travers de la membrane interne, depuis la matrice jusqu'au cytoplasme, créant ainsi une différence de potentiel électrochimique ou force protomotrice   ; il y a donc couplage entre un phénomène chi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_88362

MORTS CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc PERFETTINI
  •  • 5 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques de la nécrose cellulaire »  : […] Les principales modifications morphologiques observées lors de la mort cellulaire nécrotique sont l'augmentation du volume cellulaire, également appelée oncose (du grec onkos , « dilatation »), un gonflement des organites et une accentuation de la perméabilité de la membrane plasmique des cellules mourantes. Ces phénomènes contribuent à la rupture de la membrane plasmique de ces cellules et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-cellulaires/#i_88362

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Phénomènes électriques »  : […] Les fibres musculaires, comme les cellules nerveuses, entretiennent de part et d'autre de leur membrane une différence de potentiel, ou potentiel de repos, qui témoigne la polarisation de la membrane. Toute contraction musculaire est immédiatement précédée d'une dépolarisation, qui se manifeste d'abord au niveau de la jonction neuromusculaire, ou plaque motrice, sous l'action de l'acétylcholine l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_88362

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Membranes »  : […] La membrane externe de la cellule musculaire cardiaque est le siège d'un riche équipement en récepteurs, ou en molécules analogues à des récepteurs. On citera notamment la (Na + , K + )-ATPase, enzyme spécifiquement inhibée par la digitaline ; cette drogue augmente la contractilité. Cette enzyme rétablit le gradient sodique normal dans la cellule myocardique enrichie en Na + au début du potentie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_88362

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le neurone en fonction »  : […] Dès la constitution du système nerveux, les neurones effectuent le traitement et le transport d'informations variées. Ces opérations sont effectuées grâce à des flux ioniques au travers de leur membrane cellulaire. Les milieux intracellulaires et extracellulaires contiennent des ions en solution. Ces ions ne sont pas répartis de façon symétrique de part et d'autre de la membrane qui entoure la cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_88362

NERVEUX (SYSTÈME) - L'influx nerveux

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD
  •  • 4 987 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Physico-chimie de l'excitation nerveuse »  : […] La propriété essentielle du neurone est d'être excitable. Les notions générales d'excitabilité et d'excitation ont déjà été exposées (cf.   excitabilité ), ainsi que les processus électrogénétiques qui sont les réponses spécifiques aux stimulations (cf.  électrophysiologie , chap. 1 et 4). On rappellera seulement ici que le neurophysiologiste peut artificiellement déclencher une excitation nerveu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-l-influx-nerveux/#i_88362

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les constituants du système nerveux »  : […] Le tableau montre que le tissu nerveux est très riche en lipides (plus de 50 p. 100 du poids sec) et en protéines (40 p. 100), alors que les glucides ne représentent qu'une très faible partie des constituants cérébraux (environ 1 p. 100). Les lipides sont représentés essentiellement sous forme de phospholipides localisés préférentiellement au niveau des membranes et de la myéline. Au-delà de le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_88362

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Perméabilité des membranes biologiques »  : […] Les échanges osmorégulateurs sont assurés chez les organismes vivants par des organes perméables spécialisés : tégument, branchies, tube digestif, poumons, reins, etc., constitués par des épithéliums simples ou pluristratifiés, que l'on qualifie indistinctement de membranes biologiques (ce terme englobant en fait, également, les membranes cellulaires). On ne peut entrer ici dans le détail de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_88362

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La théorie chimioosmotique »  : […] Quel est le mécanisme d'un tel couplage ? L'hypothèse actuellement la plus en faveur est la théorie chimioosmotique, élaborée en 1961 pour les phosphorylations oxydatives par l'Anglais Peter Mitchell et sa collaboratrice Jennifer Moyle (elle valut à P. Mitchell le prix Nobel en 1978). Elle fut ensuite étendue aux photophosphorylations (Jagendorf, 1967). Soit une oxydoréduction réalisée sur une crê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_88362

PERMÉABILITÉ SÉLECTIVE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 898 mots

Les membranes biologiques ne laissent passer que certaines molécules ou ions, et pas à la même vitesse. Cette perméabilité sélective est la résultante d'une perméabilité passive différentielle, qui limite plus ou moins la traversée des particules mues par les forces osmotiques et électrostatiques, et d'une perméabilité biologique ou perméation, qui assure les transports actifs par des mécanismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permeabilite-selective/#i_88362

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Activité phagocytaire »  : […] Parvenues dans les espaces extravasculaires, les cellules phagocytaires peuvent y exercer leur fonction principale de phagocytose. Elle comporte classiquement trois étapes : l'adhésion, l'ingestion et, selon les cas, la persistance ou la multiplication du micro-organisme ingéré. L'adhésion est l'étape au cours de laquelle la membrane de la cellule phagocytaire adhère à la particule qu'elle va ing […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_88362

PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu musculaire et que son effet persistait même après dénervation du muscle. Il en conclut qu'il existait, en des points […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacorecepteurs-biochimie/#i_88362

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La théorie de Mitchell »  : […] Le schéma en « Z » exprime de manière compacte la connexion mécanistique des transporteurs de la chaîne photosynthétique les uns aux autres. Il est remarquable qu'il reflète assez fidèlement l'organisation macromoléculaire de la membrane du thylakoïde, principalement dans le sens transversal (fig. 7) . C'est ainsi que l'axe de la séparation de charges dans les deux photosystèmes est normal au plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_88362

PHYTOCHROME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOULY, 
  • René HELLER, 
  • Émile MIGINIAC
  •  • 3 155 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action »  : […] Une fois la lumière absorbée, les propriétés moléculaires du phytochrome sont modifiées, ce qui affecte, très probablement, les interactions de la protéine phytochrome avec d'autres constituants cellulaires, aboutissant, finalement, à des modifications de la croissance et du développement. Deux modalités d'action majeures ont été décrites. La première concerne le fonctionnement des membranes cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytochrome/#i_88362

PROPAGATION DE L'INFLUX NERVEUX : UN PHÉNOMÈNE IONIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON
  •  • 268 mots

Alan Hodgkin et Andrew Huxley partagèrent avec John Eccles le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1963, pour l'élucidation des mécanismes électriques responsables de la propagation des signaux nerveux. Leur travail commun, utilisant l'axone géant de calmar comme système modèle, débuta en 1939. L'ampleur des changements de potentiel survenant lors de la stimulation de ces axones les amena à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagation-de-l-influx-nerveux-un-phenomene-ionique/#i_88362

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 405 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lymphopoïèse »  : […] Les lymphocytes sont mêlés aux cellules myéloïdes dans le sang et dans la moelle. Dans le sang, ils sont classiquement comptés avec les globules blancs, ou leucocytes, bien qu'ils en soient physiologiquement plus éloignés que les plaquettes ou les globules rouges. On a vu que les cellules souches lymphoïdes et myéloïdes sont cousines, et qu'il existe certainement, même chez l'adulte, des cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_88362

SENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 8 919 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le potentiel de récepteur »  : […] C'est au niveau de la membrane du transducteur qu'agissent les stimuli quels qu'ils soient, cette action s'exerçant directement ou par l'intermédiaire des structures associées. Ainsi la déformation mécanique de la membrane (torsion, étirement, distension) dans le cas des mécanorécepteurs, l'adsorption à sa surface des molécules stimulatrices dans le cas des chémorécepteurs, l'impact des photons s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sensibilite/#i_88362

STATINES

  • Écrit par 
  • Patrick DURIEZ, 
  • Jean-Charles FRUCHART
  • , Universalis
  •  • 3 190 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mode d'action des statines »  : […] Le promoteur du gène du r-LDL contient un élément de réponse 4 dénommé sterol regulatory element 1 (SRE-1) sur lequel se fixe un facteur de transcription dénommé sterol regulatory element binding protein (SREBP). La liaison de SREBP à SRE-1 stimule la transcription du gène du r-LDL. Le facteur de transcription SREBP comporte trois domaines fonctionnels : un domaine amino-terminal qui remplit la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statines/#i_88362

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Fonction structurale »  : […] Les stérols dont la molécule a une longueur de l'ordre de 1,9 nm participent à la constitution des membranes cellulaires en s'insérant entre les motifs de phospholipides alignés parallèlement les uns aux autres et perpendiculairement à la surface membranaire. Les parties hydrophiles (l'hydroxyle en 3) du stérol et les têtes polaires des phospholipides (partie phosphate de glycérine ou de choline […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_88362

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Membrane cytoplasmique »  : […] Chez le streptocoque du groupe A, elle est composée de protéines (env. 72 p. 100), de lipides (env. 25 p. 100) et de polyosides (env. 3 p. 100). Elle forme une mosaïque d'antigènes dont certains lient la pénicilline et d'autres ont des réactivités croisées avec des antigènes des tissus cardiaque, nerveux et musculaire de l'homme, auxquels on pourrait imputer les séquelles non suppurées des infect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_88362

TERPÈNES

  • Écrit par 
  • Guy OURISSON
  •  • 2 521 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Unité structurale des terpénoïdes »  : […] Entre le menthol et le caoutchouc, en passant par les autres structures de la figure , existe une unité structurale profonde : toutes ces molécules peuvent être « disséquées » (sur le papier) en unités isopentaniques. C'est la règle isoprénique structurale , dont l'utilisation a joué un grand rôle dans l'établissement de la structure de nombreux terpènes, notamment entre les mains de L.  Ruzicka. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terpenes/#i_88362

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes moléculaires de la transduction »  : […] L' hyperpolarisation provoquée par la lumière résulte donc d'une diminution du courant entrant dans le segment externe. Mais comment relier cette diminution de conductance de la membrane plasmique à la photo-isomérisation du rétinal de la rhodopsine ? La réponse fait intervenir un certain nombre de molécules dont les deux principales sont un nucléotide cyclique, le guanosyl monophosphate cyclique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-photoreception-retinienne/#i_88362

MITOSE

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 509 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fragmentation et reconstitution de l'enveloppe nucléaire  »  : […] Ces phénomènes sont en relation avec la dépolymérisation réversible des protéines de la lamina. La lamina est la couche mince de nature protéique qui est accolée à la membrane nucléaire interne, du côté nucléoplasmique. L'analyse biochimique de la lamina montre qu'elle comporte majoritairement trois protéines, qui sont des phosphoprotéines. Ces protéines forment un édifice moléculaire qui s'assoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitose/#i_88362


Affichage 

Absorption végétale : transports couplés.

dessin

Modèle cellulaire schématisé montrant un influx de sucres (S) ou d'ions dans la vacuole contrôlé par un transport actif secondaire situé sur le tonoplaste (to, membrane vacuolaire) La pompe à protons (tp-ATPase) crée dans la vacuole une accumulation des ions H+ (avec acidification du suc... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Canaux et transporteurs membranaires

dessin

Circuit électrique symbolisant la membrane cellulaire L'action intégrée des canaux et transporteurs membranaires peut être analysée à partir de ce modèle 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cryofracture

dessin

La technique de cryofracture Elle permet de visualiser la surface des feuillets membranaires des cellules Après congélation dans l'azote liquide, un bloc de tissu nerveux est placé dans une enceinte à vide poussé (10-6 Torr) et à basse température (-110°) Le bloc est fracturé par un coup... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation au niveau subcellulaire

dessin

Mise en évidence d'une différenciation au niveau subcellulaire Restructuration de membranes cytoplasmiques au cours de l'exocytose Les modifications sont visualisées par le test à l'acide phosphotungstique à bas pH Le plasmalemme (pm) est très contrasté La plupart des membranes du cytoplasme... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique

dessin

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique divergent pendant la croissance cellulaire 1 Voie exocytaire (sécrétion de précurseurs de paroi et de plasmalemme) 2 Voie endocytaire (vacuolisation et entretien de la turgescence) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échanges avec le milieu extracellulaire

diaporama

Echanges entre la cellule et le milieu extracellulaire En a, échanges à travers la membrane plasmique ; ils sont assurés par des protéines intégrées à la bicouche lipidique : pores, transporteurs, pompes ou cotransporteurs La forme et les mouvements de ces protéines sont encore... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Édifices moléculaires fondamentaux

diaporama

Édifices moléculaires fondamentaux En a, membrane plasmique ; en b, structures fibreuses du cytosquelette ; en c, complexes nucléoprotéiques : sous-unités du ribosome de colibacille, noyau nucléosomique du chromosome d'eucaryote (ces schémas ne sont pas à même échelle) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Membrane cellulaire

vidéo

Description et physiologie de la membrane cellulaireLa plupart des cellules sont recouvertes, au-delà de leur membrane, d'une enveloppe Toutes les cellules végétales ont ainsi une paroi rigide en cellulose Dans les cellules animales comportant cette enveloppe, celle-ci est appelée glycocalix... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Membrane interne

dessin

Topologie de la membrane interne des mitochondries, vue en coupe transversale I, II, III et IV sont les complexes de la chaîne respiratoire UQ est l'ubiquinone soluble dans la phase phospholipidique de la membrane interne La numérotation (de 1 à 7) du complexe IV fait apparaître les 7... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Modèle moléculaire de Singer et Nicolson

dessin

Modèle moléculaire de membrane biologique proposé par Singer et Nicolson : vue schématique en section transversale Les phospholipides, dont la molécule est en épingle à cheveux, forment un feuillet bimoléculaire continu, présentant les têtes polaires (cercles) au contact des phases... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réception de signaux

diaporama

Réception de signaux En a, une hormone peptidique ne traverse pas la bicouche lipidique de la membrane plasmique ; elle forme avec un récepteur protéique spécifique un complexe qui diffuse dans la bicouche ; quand ce complexe rencontre une adénylate T-cyclase, celle-ci est activée et catalyse... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le modèle dit de mosaïque fluide des membranes par Singer et Nicholson

dessin

La structure fondamentale est celle d'une bicouche phospholipique, dans laquelle les têtes hydrophiles des glycolipides sont en contact avec l'eau, à l'extérieur et l'intérieur de la cellule, tandis que les queues lipidiques forment une phase hydrophobe, dans laquelle se trouvent en solution... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol

dessin

Les recherches menées sur des personnes atteintes de maladies génétiques du métabolisme du cholestérol (hypercholestérolémie génétique) ont montré la complexité des mouvements qui surviennent dans et vers les membranes cellulaires Dans ce cas particulier, les vecteurs du cholestérol... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les radeaux lipidiques (lipid rafts), une sous-organisation de la membrane

dessin

La membrane présente des organisations locales Certaines sont stables, comme les synapses, d'autres sont éphémères et contingentes de la reconnaissance de signaux extracellulaires C'est le cas des lipid rafts Ceux-ci consistent en un rassemblement en un point précis de plusieurs protéines... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mise en évidence du cytosquelette

photographie

Dans cette cellule on a mis en évidence à l'aide de marqueurs fluorescents le noyau (bleu), les microfilaments (vert) et les mitochondries (rouges) La disposition relative de ces trois composants n'est pas laissée au hasard dans la cellule Les nombreux composants du cytosquelette sont les... 

Crédits : H. Paves/ Shutterstock

Afficher

Première observation microscopique de la structure de l'écorce d'un arbre (1655)

photographie

En 1655, le Britannique Robert Hooke (1635-1703) rassemble dans son ouvrage Micrographia, ses observations faites sous le microscope Parmi celles-ci se trouve le dessin d'une coupe fine de l'écorce d'un arbre On y voit des alvéoles serrées les unes contre les autres que l'on baptise «cell»... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Absorption végétale : transports couplés.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Canaux et transporteurs membranaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cryofracture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différenciation au niveau subcellulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échanges avec le milieu extracellulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Édifices moléculaires fondamentaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Membrane cellulaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Membrane interne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Modèle moléculaire de Singer et Nicolson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réception de signaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Le modèle dit de mosaïque fluide des membranes par Singer et Nicholson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les radeaux lipidiques (lipid rafts), une sous-organisation de la membrane
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mise en évidence du cytosquelette
Crédits : H. Paves/ Shutterstock

photographie

Première observation microscopique de la structure de l'écorce d'un arbre (1655)
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie