ANIMAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le mot animal est difficile à définir. Le principe des critères communs aux animaux, la place de l'homme par rapport à l'animal et la délimitation de l'ensemble des espèces dites animales ont constitué de sérieux problèmes, tant scientifiques que philosophiques. En dépit d'une clôture apparente du questionnement sur ce qu'est un animal, une définition réellement scientifique, celle de métazoaire hétérotrophe, peine à s'imposer.

L'usage du mot « animal » s'impose à la Renaissance

Le mot animal vient du latin animalis, -is qui désigne un être vivant mobile, et qui dérive d'anima, souffle ou air, un mot souvent traduit par âme. À l'époque romaine, on inclut généralement l'homme parmi les animaux. Au Moyen Âge, le mot animal est d'un usage plutôt rare et savant, et l'on utilise plus volontiers celui de bêtes (ou bestes), dérivant du latin bestia, par opposition à homo, dérivé de hominem, « homme ». Ce n'est qu'à la Renaissance qu'« animal » remplace peu à peu « bête », bien qu'il ne désigne souvent que les animaux dits supérieurs, comme les oiseaux et les grands mammifères, les autres animaux recevant diverses appellations génériques, comme poisson ou insecte.

À partir du xvie siècle, le mot animal voit son usage se répandre en même temps que l'on cherche à en préciser le sens. C'est à cette époque que les lettrés et savants européens s'engagent dans l'inventaire des plantes et des animaux, en métropole comme dans les colonies, afin de rationaliser l'exploration et l'exploitation économique des ressources naturelles. Il est donc nécessaire de disposer d'un vocabulaire spécifique permettant l'identification claire des espèces recherchées pour leur valeur agricole, médicamenteuse, tinctoriale...

La définition d'animal est dès lors tributaire d'un système classificatoire qui englobe l'ensemble du monde naturel, et elle ne peut être comprise qu'au regard de celui-ci. [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ANIMAL  » est également traité dans :

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 672 mots
  •  • 6 médias

Le droit animalier existe-t-il ? Si l'on entend par droit un corpus structuré et cohérent de normes juridiques, une réponse négative s'impose. En effet, les règles applicables à l'animal sont pour l'heure dispersées entre une multitude de domaines : le droit pénal (réprimant les actes de maltraitance ou encore le vol), le droit des biens (régissant les conditions de son appropriation), le droit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-animalier/#i_24009

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

La diversité des modalités alimentaires que l'on rencontre chez les animaux est bien illustrée par la coexistence de deux terminologies parallèles, l'une latine (-vore de vorare ) et l'autre grecque (-phage, de phagein ), qui définissent leurs comportements alimentaires. Un troisième suffixe, -trophe (du grec trophê , nourriture), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-modalites-alimentaires/#i_24009

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Fondamentalement, les animaux disposent de deux procédés de reproduction et de propagation : la reproduction sexuée et la reproduction asexuée. La reproduction sexuée est caractérisée par : l'existence de deux cellules reproductrices différentes selon le sexe, le gamète mâle et le gamète femelle, qui fusionnent lors de la fécondation en produisant une cellule œuf, à l'origi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_24009

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 309 mots
  •  • 2 médias

C'est de l'art que vient le mot « modèle », à l'origine figure destinée à être reproduite. Ce sens se retrouve en biologie, par exemple dans le choix de l'animal ou du paysage reproduit par le dessinateur ou le photographe. Cependant, de nombreux sens dérivés se sont construits avec le temps. Plusieurs ouvrages récents ont abordé les contenus qu'on donne en science au mot « modèle ». Ils varient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animaux-modeles-biologie/#i_24009

ANTISPÉCISME

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 4 140 mots
  •  • 5 médias

Le concept d’antispécisme est indissociablement lié à celui de spécisme ou d’espécisme, équivalents francisés de l’anglais speci esi sm . Constitué en référence et par analogie aux notions de racisme et de sexisme, ce terme désigne toute discrimination fondée sur des critères d’appartenance à une espèce biologique donnée. Construit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antispecisme/#i_24009

AUTOTOMIE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 458 mots

Rupture volontaire d'un appendice (patte ou queue) à la suite d'une brusque pression assez intense. Une sauterelle, saisie par sa patte postérieure, la détache tout entière et s'enfuit ; un lézard, attrapé par sa longue queue, la brise et l'animal mutilé s'échappe. Ce phénomène d'autotomie est un comportement inné, un réflexe de conduite ; il est connu chez les crabes, les phalangides, les pycnogo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotomie/#i_24009

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Composition spécifique »  : […] Pour traduire la composition d'une biocénose, on s'est d'abord contenté d'en énumérer les espèces, végétales et animales. Les formes microscopiques, Bactéries et Protozoaires notamment, en étaient toutefois à peu près généralement exclues. On a ensuite introduit, pour chaque espèce, une indication concernant son abondance (espèce très commune, commune, rare, très rare). De telles indications n'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biocenoses/#i_24009

BIODIVERSITÉ URBAINE

  • Écrit par 
  • Philippe CLERGEAU
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques des espèces anthropophiles »  : […] Les études consacrées aux plantes et/ou aux animaux dans la ville sont relativement récentes puisque les plus anciennes datent du début du xx e  siècle. Les premiers inventaires ont concerné les végétaux, puis ce sont les oiseaux qui ont fait l'objet d'observations et d'analyses. Ce n'est qu'à partir des années 1980 que d'autres groupes animaux o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite-urbaine/#i_24009

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

L'étude du développement embryonnaire des animaux métazoaires, organismes complexes constitués de milliards de cellules aux fonctions distinctes qui se différencient harmonieusement à partir de la cellule-œuf, a d'abord été l'objet d'une science descriptive, l'embryologie. Celle-ci fut qualifiée de « causale » lorsqu'elle chercha à comprendre les mécanismes qui président au développement. Aujourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_24009

CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 639 mots
  •  • 4 médias

Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur. Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante, par la forme et le dessin des plumes, par la présence d'ergots, par son chant, son allure, son comportement. La poule se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-sexuels-secondaires/#i_24009

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 017 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cabinet princier »  : […] Les princes sont sans doute les premiers à s’entourer d’objets rares et précieux, qu’ils conservent dans des « garde-robes » ou « cabinets », lieux étroits situés, dans leur palais, un peu à l’écart des pièces d’apparat et non loin des appartements privés. Le mot « cabinet » désigne tantôt la pièce entière, tantôt le meuble seul, de facture souvent très élaborée, qui permet de conserver les mervei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabinet-de-curiosites-wunderkammer/#i_24009

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Différents stades évolutifs d'organisation et de spécialisation de la circulation des liquides internes peuvent être aisément distingués dans la série animale. La convection circulatoire peut affecter des compartiments liquidiens variés : liquide intracellulaire, liquides cœlomiques, sang proprement dit. Elle peut, dans des stades primitifs, ne pas être endiguée dans des structures vasculaires e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_24009

CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora)

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 1 296 mots

La CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora), convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, constitue l'un des accords multilatéraux les plus importants pour la biodiversité. Avec 161 pays contractants en avril 2003, elle réglemente les échanges interétatiques de faune et de flore sauvages do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cites/#i_24009

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Le mot « clonage » est utilisé en biologie pour désigner une reproduction à l'identique ne faisant pas intervenir la sexualité. C'est ce qui se passe lorsqu'on obtient une colonie bactérienne après avoir ensemencé un milieu de culture solide avec une seule bactérie : en se divisant, cette bactérie « mère » a engendré des bactéries « filles » qui lui sont semblables. Toutes ces bactéries sont équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_24009

COMMENSALISME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

En biologie, on désigne par commensalisme une interaction durable entre des individus d'espèces différentes où l'un des partenaires retire un bénéfice de l'association tandis que l'autre n'y trouve ni avantage ni véritable inconvénient. Par exemple, les poissons-clowns des récifs coralliens s'associent avec des anémones de mer ; grâce à leur immunité vis-à-vis des poisons urticants de l'anémone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commensalisme/#i_24009

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ponts cytoplasmiques entre cellules contiguës »  : […] Dans un organe, les cellules sont accolées les unes aux autres. Leur individualisation par leur membrane plasmique est bien visible au microscope, et encore plus chez les végétaux du fait de la présence d‘une paroi rigide externe. Cela ne signifie nullement que les cellules sont totalement isolées les unes des autres. Chez les végétaux, des structures appelées plasmodesmes sont des ponts établis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_24009

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 145 mots
  •  • 6 médias

Le domaine des constructions animales est resté, paradoxalement, assez peu exploré par les éthologistes. C'est pourtant là que les comportements les plus complexes apparaissent. Mais le point curieux est que les Mammifères et principalement les Primates, dont le psychisme est par ailleurs des plus développés, n'arrivent pas en tête ici. L'homme excepté, on ne connaît qu'un seul Mammifère qui réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_24009

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chez les sélaciens »  : […] On prendra comme point de départ un petit requin ou une roussette, chez lesquels le squelette céphalique, particulièrement simple, entièrement cartilagineux puisque ces poissons n'ont pas de tissu osseux, comprend deux parties  : le neurocrâne, qui est une boîte cartilagineuse à peu près complètement fermée autour de l'encéphale ; le splanchnocrâne (ou squelette viscéral), qui est l'ensemble d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_24009

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Croissance et reproduction »  : […] Pour les animaux à reproduction asexuée, la division sous ses diverses formes (bipartition, bourgeonnement, et même formation de colonies) semble être davantage un procédé de multiplication de l'espèce qu'un moyen d'échapper aux contradictions de la croissance, car les tailles ne varient pas entre des limites précises. La durée de vie n'est pas limitée, elle non plus : un individu initial peut v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_24009

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  La vie animale »  : […] La faune des zones arides est dans l'ensemble pauvre en espèces. La plupart des groupes zoologiques terrestres et d'eau douce y sont représentés, mais seulement par des familles, des genres ou des espèces qui ont acquis les moyens de subsister dans ces milieux extrêmes. Leurs adaptations anatomiques sont généralement peu importantes : dimensions relatives des membres chez les gerboises ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_24009

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cycle vital et développement chez les animaux »  : […] L' ontogenèse, c'est-à-dire le développement d'un individu, revêt une extraordinaire variété de formes, à un point tel que le désordre apparent présenté par le règne animal semble à première vue irréductible. Pourtant, cette variété n'est pas l'anarchie ; en effet, l'existence d'un être vivant s'inscrit toujours dans un cadre, déterminé par la lignée à laquelle il appartient, lignée qui a elle-mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_24009

DIAPAUSE, zoologie

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT
  •  • 1 152 mots

La diapause est une forme de vie ralentie, génétiquement déterminée, une phase d'arrêt du développement pendant des périodes défavorables de l'environnement. Cet important mécanisme adaptatif permet aux animaux de résister et de survivre aux variations saisonnières de l'habitat telles que les basses températures hivernales, les fortes chaleurs estivales, les périodes de sécheresse ou encore d'abs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapause-zoologie/#i_24009

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 155 mots
  •  • 4 médias

Alors qu'ils s'entichent d'animaux de compagnie et de plantes ornementales, les citadins ont aujourd'hui presque tout oublié de la culture rurale de leurs ancêtres. Il en résulte une grande méconnaissance de la faune et de la flore en général, domestiques en particulier, les « animaux domestiques » étant confondus avec les « animaux de compagnie ». Cela entraîne aussi un rejet diffus et implicit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domestication/#i_24009

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 598 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Énergétique individuelle »  : […] Tout individu, bactérien, végétal ou animal, doit incorporer une certaine quantité d'énergie pour assurer ses fonctions vitales. Les végétaux chlorophylliens utilisent l'énergie du rayonnement solaire. Toute la lumière (LT) parvenant au contact de la plante n'est pas employée pour la photosynthèse (fig. 1a) : une partie importante n'est pas utilisée (LNU), car perdue par réflexion. La lumière eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecologie/#i_24009

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 448 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'organisation trophique des écosystèmes »  : […] L'intensité de la production primaire nette est le déterminant unique de la quantité de composés organiques disponibles pour les autres organismes de l'écosystème. En fait, seuls les organismes photosynthétiques et quelques micro-organismes (comme les bactéries nitrifiantes du sol) sont autonomes pour la couverture de leurs besoins en énergie et en carbone, étant capables de se développer à parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_24009

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 685 mots
  •  • 11 médias

L’élevage désigne l’ensemble des activités mises en œuvre pour assurer la production, la reproduction et l’entretien des animaux dits domestiques afin d’en obtenir différents produits ou services. Dans les pays riches, il s’agit principalement de production de viande, de lait, d’œufs, parfois de cuir et, plus localement, de force de travail et de fumure. Dans quelques sociétés traditionnelles, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/#i_24009

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Embryologie descriptive : l'embryogenèse »  : […] Chez les animaux, l'œuf est une cellule unique, souvent de grande dimension, à noyau digamétique, c'est-à-dire formé par l'assemblage des noyaux des cellules reproductrices ou gamètes. Le cytoplasme cellulaire renferme des réserves plus ou moins abondantes. Si les circonstances du milieu lui sont favorables, l'œuf va donner un nouvel organisme, semblable à l'organisme des progéniteurs et assuran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_24009

ENVIRONNEMENT - Droit de l'environnement

  • Écrit par 
  • Raphaël ROMI
  •  • 4 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Protection de la diversité biologique des espèces et des espaces  »  : […] Si le droit de l'environnement n'a jamais été un droit de la protection axé exclusivement sur la nature, son noyau dur porte sur la protection de la diversité biologique, c'est-à-dire sur la protection et la gestion d'espèces en danger et des espaces présentant un intérêt écologique. Le droit de l'environnement stricto sensu attache, dans l'immédiat, la plus grande importance aux espèces animales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-droit-de-l-environnement/#i_24009

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Une épizootie est une maladie affectant brutalement un grand nombre d'animaux, dans une région donnée. Elle correspond pour l'animal à ce qu'est une épidémie pour l'homme. Cette définition appelle un certain nombre de commentaires, à la fois pour préciser la terminologie analogue en pathologie humaine et pour situer les limites de la notion d'épizootie par rapport à d'autres formes épidémiologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_24009

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vie animale »  : […] Si une apparente cacophonie animale règne dans la forêt, il est très difficile d'en observer les habitants. Néanmoins, ces milieux abritent une extrême biodiversité, seulement égalée par celle des récifs coralliens. Certains scientifiques estiment le nombre d'espèces animales vivant sur Terre entre 2 et 3 millions, d'autres pensent que ce chiffre est nettement sous-estimé, avançant parfois même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_24009

ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Odile PETIT
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

L 'éthologie est la science qui étudie l'évolution du comportement animal. Raymond Campan et Felicita Scapini (2002) ajoutent que l'éthologie est l'étude du comportement dans toutes ses manifestations et à tous les niveaux (de la cellule à l'organisme entier, dans les sociétés animales), des causes qui le déterminent et de ses fonctions. Vaste programme qui illustre à lui seul la diversité de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethologie/#i_24009

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Essentiellement connue dans les pays développés par les médias, la télévision notamment, ou par sa présentation dans les musées et les parcs zoologiques, la faune sauvage a encore, dans certaines régions du globe, de plus en plus restreintes il est vrai, une signification qui est loin d'être négligeable et qui, bien gérée, pourrait même devenir un facteur de développement important. Encore faudrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_24009

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Problème des adaptations »  : […] On a reconnu depuis assez longtemps l'existence de nombreuses adaptations morphologiques qui caractérisent les animaux vivant dans les eaux lotiques. Ce sont surtout des adaptations à la vie sur les pierres placées dans un courant assez fort : absence des soies natatoires, aplatissement dorso-ventral, agrandissement des surfaces adhésives, emplacement des pattes dans le plan du corps, présence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves/#i_24009

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les facteurs biotiques »  : […] Les conditions de climat et de sol sont nécessaires mais non suffisantes à l'implantation d'un type forestier défini. Les êtres vivants qui constituent la forêt ou vivent en son sein exercent presque toujours une influence considérable sur le peuplement forestier, et aussi sur son évolution (cf. infra ). Les actions biotiques végétales sont faciles à ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_24009

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 991 mots

1854 Isidore Geoffroy Saint-Hilaire utilise pour la première fois le terme « éthologie » dans son sens actuel (étude comparative du comportement animal) pour désigner les descriptions des mœurs des animaux telles qu'elles ont été faites par Aristote, Buffon, Réaumur, G. Leroy ou Lamarck. 1859 Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_24009

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Les hormones des Invertébrés »  : […] Même les plus simples des Métazoaires requièrent des mécanismes de coordination de l'activité des cellules qui les constituent. Chez les Spongiaires et les Cœlentérés existent déjà des réseaux neuronaux relativement complexes. Certains de ces neurones produisent des peptides qui agissent sur les cellules voisines selon un mode paracrine. Cela représente un premier mode de régulation mettant en je […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_24009

INQUILINISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 225 mots

Association groupant des animaux d'espèce différente en fonction d'une exigence d'ordre uniquement spatial sans qu'intervienne une nécessité d'ordre physiologique : une espèce inquiline cherche dans son hôte un abri. Le poisson Carapus (ancien fierasfer) s'abrite dans une holothurie en pénétrant à reculons dans l'orifice cloacal de l'hôte qu'il a choisi. Des associations anal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquilinisme/#i_24009

INTERSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Katy HAFFEN
  •  • 2 775 mots

L'intersexualité peut se définir par la présence, chez un même individu appartenant à une espèce gonochorique (à sexes séparés), de caractères sexuels intermédiaires entre le mâle et la femelle. Par opposition à l' hermaphrodisme qui est au sens précis du terme une forme de reproduction sexuée, l'intersexualité est le résultat d'une anomalie de la différenciation sexuelle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersexualite/#i_24009

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Affectant îles et continents, les invasions biologiques représenteraient la deuxième cause d'altération de la biodiversité, après la dégradation et la réduction de l'habitat. Provoquées par des micro-organismes, des animaux ou des végétaux, elles sont largement facilitées par les interventions humaines. Leurs effets s'exercent en cascade sur les espèces autochtones, les chaînes trophiques et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasions-biologiques/#i_24009

JEU - Le jeu chez l'enfant

  • Écrit par 
  • Jean CHATEAU
  •  • 5 483 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le jeu animal et le jeu de l'enfant »  : […] On pourrait penser que le jeu de l'enfant continue seulement le jeu des petits animaux. C'est ce qu'ont cru des auteurs comme K. Groos. Mais le premier possède une qualité spéciale qu'ignore le second : c'est le jocus , le badinage, toujours placé sous le signe du « comme si ». C'est pourquoi ce jeu-là, s'il rappelle des traits psychiques présents chez l'animal, révèle aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-le-jeu-chez-l-enfant/#i_24009

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 334 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Domaine benthique »  : […] Les organismes qui, par leur conformation, leurs besoins nutritionnels ou leur haptotropisme (de haptos , qui adhère), sont liés au fond, quelle que soit sa nature, constituent une communauté, le benthon (on dit parfois, improprement, benthos). Comme pour le plancton, on a distingué plusieurs sortes de benthon suivant que les organismes préfèrent vivre s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/#i_24009

LANGAGE DES ABEILLES

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Depuis des siècles, des danses d'abeilles à l'intérieur de la ruche ont été observées. Mais leur signification reste inconnue jusqu'aux travaux décisifs de Karl von Frisch, publiés dès 1927 : Aus dem Leben der Bienen ( La Vie des abeilles ). Celui-ci découvre que les abeilles communiquent par la danse en rond lorsque la source d'approvisionnement est pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-des-abeilles/#i_24009

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Écologie et paléoécologie »  : […] Il paraît difficile de parler de mangroves anciennes avant l'apparition des plantes qui les composent aujourd'hui et qui les caractérisent, à savoir des Myrtales, les Rhizophoracées qui semblent être apparues dans le Crétacé supérieur d'Égypte, et les Sonneratiacées connues dans le Tertiaire de l'Inde ; on peut y ajouter une Verbénacée, Avicennia . Ces végétaux constituent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_24009

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Physicien et homme politique italien, Carlo Matteucci a surtout étudié l’électricité chez les animaux. Ses travaux font de lui l’un des fondateurs de l’électrophysiologie, science qui étudie les activités électriques chez les êtres vivants. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_24009

MÉTAMORPHOSE, biologie

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 761 mots
  •  • 3 médias

Le développement indirect est caractérisé par le fait qu'à l'embryogenèse fait suite une phase larvaire : la larve diffère grandement de ses parents, auxquels elle ressemblera à la suite de profondes modifications. Toutefois, les modifications anatomiques et physiologiques qui conduisent à l'état adulte peuvent s'effectuer de deux façons bien différentes. Elles peuvent être progressives ou se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose-biologie/#i_24009

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 679 mots
  •  • 15 médias

Bien que très diversement partagée selon les groupes zoologiques, la faculté de se mouvoir est une des caractéristiques fondamentales des animaux. Lorsque des individus ou des populations couvrent de longues distances, sans jamais revenir à leur lieu d'origine, les déplacements sont dits acycliques. Il s'agit d' émigrations ou d' expansions géographiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_24009

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Animaux marins »  : […] On considère habituellement que la vie est née dans la mer. Plus certainement, l'essentiel de l'évolution des Métazoaires a eu lieu en milieu marin. L'un des arguments les plus convaincants en faveur de cette idée est le fait que tous les grands taxons du règne animal ont des représentants marins actuels et que les espèces présentes d'eau douce ou terrestres appartiennent à des phylums ayant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_24009

MIMÉTISME, zoologie

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 152 mots
  •  • 8 médias

Bien que le terme « mimétisme » ait pour le spécialiste une définition très restreinte (limitée à la ressemblance entre deux espèces animales zoologiquement éloignées dont l'une, inoffensive, « mime » l'autre), il évoque généralement tous les phénomènes de camouflage que de nombreux animaux présentent naturellement et grâce auxquels ils échappent aux regards de l'homme . Homochromie et homotypie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimetisme-zoologie/#i_24009

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Besoins énergétiques »  : […] L' organisme animal convertit l'énergie potentielle chimique en d'autres formes d'énergie : chaleur, travail mécanique musculaire, travail osmotique cellulaire, énergie chimique inhérente au protoplasme lui-même ou à ses sécrétions, production d'électricité ou de lumière. Les mutations d'énergie satisfont au premier principe de la thermodynamique : la quantité d'énergie extériorisée est égale, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_24009

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Le necton »  : […] Le necton, sensu lato , tel qu'il a été défini précédemment, représente un ensemble relativement composite. Si ses représentants les plus typiques sont ce qu'on pourrait appeler des « nageurs permanents » en pleine eau, d'autres ne nagent qu'au voisinage immédiat du fond, ou encore partagent leur activité entre le fond et la pleine eau (en général en fonction de l'alternance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_24009

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les peuplements associés à l'hydrothermalisme »  : […] Les peuplements associés à l'hydrothermalisme ont été découverts en 1977, par 2 500 mètres de profondeur, sur la dorsale des Galapagos (cf. encadré). Ils ont été retrouvés ensuite en différents points de la dorsale du Pacifique oriental, du sud de l'île de Pâques jusqu'au golfe de Californie, puis le long des dorsales du Pacifique nord-est, et enfin, dans des bassins arrière-arc insulaire et sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-dans-les-grandes-profondeurs/#i_24009

ORGANISME VIVANT

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 1 645 mots

Dans le chapitre « Cellules et organismes »  : […] Selon la théorie cellulaire, née au xix e  siècle et actuellement incontestée, tout être vivant est formé d'au moins une cellule, volume délimité par une mince et souple membrane plasmique, au travers de laquelle les milieux intracellulaire et extracellulaire échangent matière et énergie. Les molécules de la cellule appartiennent à deux catégorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisme-vivant/#i_24009

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 610 mots
  •  • 3 médias

Les phénomènes d'orientation comprennent, dans l'ensemble des conduites animales, toute une série de comportements tendant à permettre à un groupe d'animaux d'atteindre une localisation particulière dans l'espace. Une telle définition n'a toutefois qu'une valeur très générale et risque d'induire en erreur si on la prend dans son sens purement littéral. Il existe en effet plusieurs variétés d'orie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientation-animale/#i_24009

PALÉO-ICHNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 965 mots
  •  • 1 média

Cette branche de la paléontologie étend son domaine à toutes les traces d'animaux fossiles ; cependant l'ichnologie s'adresse plus particulièrement aux traces laissées au cours de l'activité des organismes et non après leur mort, de façon passive. On peut expliciter cette conception de la paléo-ichnologie par la définition suivante : il s'agit de l'étude des traces fossiles d'activité animale, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleo-ichnologie/#i_24009

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Animaux parasites »  : […] L'hôte représentant le milieu où vit le parasite, cela implique des rapports de taille : le parasite doit être plus petit (en volume) que son hôte. Les animaux volumineux sont rarement parasites mais par contre sont souvent les plus parasités. Certains embranchements (spongiaires, échinodermes, urochordés) ne comptent pas de formes parasites, chez d'autres (cœlentérés, mollusques, vertébrés), ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_24009

PARC ZOOLOGIQUE DE PARIS ou ZOO DE VINCENNES

  • Écrit par 
  • Maryvonne LECLERC-CASSAN, 
  • Viviane TYTELMAN
  •  • 2 771 mots
  •  • 9 médias

Installé dans le XII e  arrondissement de la capitale, dans le bois de Vincennes (d’où son appellation courante de zoo de Vincennes), le Parc zoologique de Paris a été créé en 1934. Devenu vétuste, il a subi une rénovation complète. Ainsi, après six ans de fermeture et trois ans de travaux, il accueille à nouveau le public depuis le 12 avril 2014. Cette nouvelle étape s’aj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parc-zoologique-de-paris-zoo-de-vincennes/#i_24009

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Écrit par 
  • Vincent LAUDET
  •  • 3 826 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les perturbateurs endocriniens dans l'environnement »  : […] Dans les populations animales sauvages, de multiples anomalies ont été associées à la présence de perturbateurs endocriniens dans l'environnement : diminution de la fertilité, anomalies de la détermination du sexe (féminisation ou masculinisation) chez les oiseaux, les poissons et les mammifères, comportements reproducteurs perturbés, malformations congénitales. Elles se sont révélées d'autant pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perturbateurs-endocriniens/#i_24009

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Phéromones des animaux invertébrés »  : […] La présence de phéromones a été mise en évidence dans tout le règne animal, principalement chez les insectes où l'émission de phéromones volatiles, véhiculées par l'air, rend plus faciles l'isolement et l'étude de ces substances. Il n'en est pas de même chez les autres invertébrés, particulièrement ceux qui vivent en milieu aqueux et qui peuvent ainsi utiliser des phéromones de haut poids moléc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_24009

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

L'étude approfondie de mutants de la drosophile a mis en évidence un complexe de gènes, les gènes homéotiques, dont le fonctionnement détermine le plan du corps de l'insecte. La surprise est venue de la découverte que des ensembles de gènes homéotiques, apparentés à ceux de la drosophile, déterminent également le plan du corps des vertébrés ainsi que la formation de leurs membres : il s'agit d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_24009

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] Même si l'on peut voir des visiteurs ailés à des centaines de kilomètres à l'intérieur du Groenland ou de l'Antarctique, ces régions polaires sont, au sens du vivant, les zones les plus désertiques de notre planète. La vie y dépend en grande partie des ressources marines. Ainsi, par exemple, on trouve une chaîne alimentaire dont le sommet est occupé par l'ours polaire dans l'écosystème marin de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_24009

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 014 mots
  •  • 15 médias

Pour le biologiste, une population animale ou végétale est formée par définition d'individus susceptibles de se reproduire entre eux. Celle-ci subit, au cours du temps, des changements incessants liés à la disparition (mortalité, émigration) et à l'apparition de nouveaux sujets (reproduction, immigration). Toute population animale ou végétale est donc l'objet d'une dynamique qui soulève de nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-dynamique-des-populations/#i_24009

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2017

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 442 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué en 2017 à trois scientifiques américains , Jeffrey C. Hall , Michael Rosbash et Michael W. Young pour « leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien ». L’assemblée Nobel résume ainsi leurs recherches : depuis longtemps, on sait que tous les organismes vivants, y compris les humains, possèdent une horloge bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2017/#i_24009

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Le comportement parental (étudié ici spécialement chez les singes) est un ensemble de réactions complexes non seulement entre mère et enfant, et vice versa, mais aussi entre le couple mère-enfant et les autres membres du groupe social. La rupture du lien parental par séparation de l'enfant et de sa mère donne lieu à une série de troubles graves et parfois durables, notamment sur le plan endocrini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_24009

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les protéines animales »  : […] Les animaux sont d'excellents fournisseurs de protéines alimentaires : titre élevé en protéines de bonne qualité et absence de toxines. Mais le rendement de transformation des végétaux en protéines par les animaux est faible. Les principales protéines animales se situent dans le tissus musculaire (la viande), dans l'œuf et dans le lait. La viande correspond aux muscles striés squelettiques des ani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_24009

PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques VAUCLAIR
  •  • 4 738 mots
  •  • 3 médias

La psychologie animale (appelée psychologie comparée dans les pays anglophones) a pour objectif l'étude scientifique du comportement, des capacités d'apprentissage et de l’intelligence des animaux. Son ambition principale est de repérer les différences et les ressemblances comportementales et cognitives existant entre les différentes espèces animales ainsi qu'entre l'animal et l'homme. Cette disci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-animale-ou-zoopsychologie/#i_24009

RÉGÉNÉRATION ET CICATRISATION

  • Écrit par 
  • Alan H. CRUICKSHANK, 
  • André PARAF, 
  • Catherine ZILLER
  •  • 6 101 mots

Tous les êtres vivants sont capables, à des degrés divers, de réparer les dommages causés à leur organisme. Dans son sens le plus large, le terme de régénération désigne tous les phénomènes de réparation au cours desquels un individu retrouve son intégrité ; c'est le remplacement par l'organisme d'une partie perdue spontanément, accidentellement ou expérimentalement. La cicatrisation peut être c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regeneration-et-cicatrisation/#i_24009

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La reproduction asexuée »  : […] Parmi les organismes unicellulaires, certains ont un cycle biologique très simple, se confondant avec le cycle cellulaire : chaque cellule, en se divisant en deux, produit deux individus. Un tel cycle, strictement asexué, est cependant plutôt rare chez les eucaryotes. Par exemple, les chlamydomonas, des unicellulaires d'eau douce, se multiplient ainsi quand les conditions sont favorables, mais, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_24009

RESPIRATION

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 370 mots

Dans le chapitre « Échanges gazeux »  : […] Pour les êtres de petite taille, de diamètre inférieur à 1 millimètre, les échanges des molécules d'oxygène et de gaz carbonique entre le milieu et les cellules s'effectuent par diffusion. En effet, les tissus animaux sont perméables aux gaz respiratoires, avec cette particularité que la perméabilité est beaucoup plus élevée pour le gaz carbonique que pour l'oxygène, car celui-là est beaucoup plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration/#i_24009

REVIVISCENCE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 221 mots

Propriété manifestée par certains organismes ou certaines graines de pouvoir, après avoir été desséchés, reprendre une activité à la suite d'une réhydratation. Van Leeuwenhoek a découvert le premier ce phénomène chez des animalcules, en 1704. Actuellement, il est signalé chez les nématodes, les rotifères, les tardigrades, pour le règne animal, et aussi chez de nombreux végétaux (mousses, par exemp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reviviscence/#i_24009

ROBOTS

  • Écrit par 
  • Philippe COIFFET
  •  • 14 020 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La biorobotique non anthropomorphe »  : […] La biosphère ne comporte pas que des humains mais une infinité d'espèces animales, de la bactérie au mammifère, et une infinité d'espèces végétales, du champignon au séquoia géant. Comme le robot recherché doit être mobile, le règne végétal n'est pas pris en compte. Il n'en est pas de même pour les animaux qui présentent tous des fonctionnalités intéressantes et néanmoins quelques handicaps. La p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robots/#i_24009

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les horloges circadiennes »  : […] La rythmicité des animaux, en particulier circadienne, repose sur le jeu de mécanismes physiologiques que l'on désigne globalement sous le nom d'horloge interne ou d' horloge biologique , qui permet de mesurer le temps et de donner l'heure. Oscillateur ou pacemaker sont utilisés comme synonymes. Cette horloge doit manifester certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_24009

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 668 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'animalisation »  : […] Dans ce sillage, il est un usage du concept d'animalité appliqué à l'humain qui constitue, sur le plan anthropologique, un effet de la conception négative de l'animalité dont on vient de donner un aperçu. Ce procédé – l'animalisation de l'humain – s'origine dans ce que l'on pourrait appeler une animalisation de l'animal lui-même, c'est-à-dire l'application aux animaux de l'animalité pensée comme p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_24009

SENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 8 919 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le problème de la désignation et de la classification des récepteurs »  : […] L'une des conditions préalables à la description correcte de ces univers était relative au langage. L'énumération traditionnelle des cinq sens : vue, ouïe, toucher, goût, odorat, est évidemment incomplète ; l'homme est encore sensible, par exemple, aux mouvements de ses membres, aux accélérations que subit son corps ou à la distension de sa vessie. Néanmoins, ces appellations sont d'usage courant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sensibilite/#i_24009

SINGER PETER (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 493 mots

Dans le chapitre « Un utilitarisme pour notre temps »  : […] Conformément aux principes éthiques qui guident sa pensée et ses écrits à partir des années 1970, Singer consacre une grande partie de son temps et de son énergie (ainsi qu’une partie importante de ses revenus) à des causes politiques et sociales : tout particulièrement les droits des animaux, mais aussi la lutte contre la famine et la pauvreté, la protection de l’environnement naturel et le droi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-singer/#i_24009

SOCIÉTÉ PROTECTRICE DES ANIMAUX, France

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 197 mots

La première société protectrice des animaux fut fondée à Londres en 1824. Deux ans plus tôt, Richard Martin avait fait passer une loi sanctionnant les auteurs de mauvais traitements envers les animaux. La société fondée à Paris en 1845 par les docteurs Pariset et Dumont, et reconnue d'utilité publique le 22 décembre 1860, s'est donné pour tâche principale de veiller à l'application de la loi Gram […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-protectrice-des-animaux-france/#i_24009

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 394 mots
  •  • 3 médias

Sous l'expression sociétés animales, on rassemble les différentes structures de population qui émergent à partir des interactions existant entre congénères. Les associations d'animaux donnent lieu à de multiples formes sociales qui vont du simple regroupement à des organisations complexes s'ordonnant autour de systèmes de communication élaborés. Ces associations remplissent des fonctions diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_24009

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BOUISSOU, 
  • Georges LE MASNE, 
  • Jean-Pierre SIGNORET
  •  • 6 720 mots

À l'intérieur d'un groupe d'animaux peut s'établir une véritable organisation hiérarchique, reposant sur des phénomènes de dominance de certains individus par rapport à d'autres, qui leur sont subordonnés. Ce type d'organisation (dominance-subordination) prend une très grande importance dans de nombreux groupements sociaux de Vertébrés ; il constitue un élément fondamental de leur structure. Il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subordination-et-dominance-hierarchiques/#i_24009

TAXIES

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD
  •  • 5 868 mots
  •  • 5 médias

Une des caractéristiques marquantes des animaux est leur activité motrice : mouvements partiels d'une région du corps, mouvements complexes aboutissant aux déplacements d'ensemble par rapport à l'environnement. Cette propriété dérive de l'irritabilité fondamentale du protoplasme, que Claude Bernard a, le premier, distinguée nettement des autres aspects du métabolisme cellulaire. Dans un certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxies/#i_24009

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le sol, écosystème »  : […] La plupart des animaux du sol (environ 80 p. 100) sont des saprophages qui se nourrissent de substances organiques mortes, et les prédateurs sont rares. Il n'existe dans le sol que peu d'organismes producteurs capables de synthétiser la matière organique. Les animaux du sol dépendent donc de la litière organique, produite par les plantes vertes, qui leur arrive sous la forme de débris végétaux. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_24009

TUMEURS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles FRIEDMANN, 
  • Rémi GÉRARD-MARCHANT, 
  • Charles GOSSE
  • , Universalis
  •  • 5 582 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] Bien qu'il soit difficile d'obtenir des données statistiques, les résultats des enquêtes illustrent parfaitement l'importance de la pathologie tumorale chez les animaux. Ils mettent aussi en évidence que les fréquences et le type des tumeurs et hémopathies malignes sont sous la dépendance de différents facteurs. Tous les groupes zoologiques, Insectes, Batraciens, Oiseaux et Mammifères notamment, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-animales/#i_24009

VÉGÉTAL

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 2 013 mots
  •  • 5 médias

Bien qu’étant a priori simple et couramment utilisée, la notion de végétal est difficile à définir et n’a pas de pertinence en classification. Traditionnellement, on considérait comme des végétaux de nombreux organismes fixés tels les plantes et les champignons, les algues et certains organismes unicellulaires. Ce regroupement très artificiel s’explique par opposition aux animaux : tout ce qui n’é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal/#i_24009

VÉGÉTARISME

  • Écrit par 
  • Laurence OSSIPOW
  •  • 5 150 mots

Dans le chapitre « Diversité des pratiques »  : […] Quoique certaines personnes se disent végétariennes tout en consommant du poisson, la pratique ovo-lacto-végétarienne élimine en principe de l'alimentation tout élément carné ou provenant d'animaux morts (y compris donc les graisses, les bouillons, les sauces), mais admet souvent – en quantité modérée – les produits tirés de l'activité des bêtes vivantes tels que le miel, les œufs, le lait et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetarisme/#i_24009

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 917 mots
  •  • 8 médias

Les venins sont des sécrétions toxiques produites par de nombreuses espèces animales grâce à une glande exocrine spécialisée, la glande venimeuse. Les animaux pourvus d'un tel système sont dits venimeux. Par définition, ces toxines agissent par voie parentérale, c'est-à-dire par pénétration dans le milieu intérieur d'un être vivant, après rupture de la barrière cutanéo-muqueuse, généralement par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_24009

VÉTÉRINAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Joseph FROGET
  •  • 2 883 mots

Apparu dans la langue française au xvi e  siècle (1563), le terme « vétérinaire » est issu du latin veterinarius , de veterinum (« bête de somme »), contracté (Littré, 1878) de veheterinus (« propre à porter les fardeaux »). Il qualifie ce qui a rapport aux soins des animaux. Aup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-veterinaire/#i_24009

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 754 mots
  •  • 5 médias

Chez les animaux, de nombreuses fonctions vitales, comme la respiration, la circulation ou le développement du squelette, sont dépendantes de certaines des propriétés du milieu. Les différences physiques entre l'eau et l'air, dont les animaux sont tributaires, sont d'abord relatives aux propriétés respiratoires de ces deux milieux : à 18  0 C, la disponibilité (ou plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_24009

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

On trouve, dans l'étiologie des viroses animales, des groupes de virus identiques à ceux que l'on rencontre dans les affections humaines ; certains sont les agents de zoonoses, telles la rage, la vaccine, les encéphalomyélites américaines. Ces maladies sont d'autant plus dangereuses que les animaux atteints vivent plus près de l'homme ou que les vecteurs sont communs à toutes les espèces sensibl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_24009

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 757 mots
  •  • 5 médias

« Tu as vu ce qu'il a dit ? » Cette expression illustre le rapport que nous, humains, construisons avec notre monde. La quasi-totalité de notre interprétation consciente des objets et des situations repose sur la vision, même lorsque la vue ne constitue pas le meilleur des sens pour en apprécier les caractéristiques essentielles. Pensez aux illusions d'optique ou au malaise provoqué par la project […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_24009

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 298 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’imagerie cérébrale fonctionnelle par radioéléments  »  : […] L’imagerie utilisant des éléments radioactifs se développa au même moment que l’usage des radio-isotopes en biochimie et en physiologie. En bref, une molécule rendue radioactive par incorporation d’un isotope radioactif est introduite dans la circulation sanguine et connaît des variations locales de sa concentration selon des phénomènes de diffusion, en fonction des différentes affinités chimiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_24009

VOL ANIMAL

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 8 251 mots
  •  • 11 médias

Source constante d'admiration, le vol animal, et tout particulièrement celui des Oiseaux, a toujours nourri la réflexion philosophique, voire religieuse, de l'humanité et tient une place de choix dans les mythologies classiques comme dans le bagage culturel de tous les peuples. Il n'est pas de phénomène qui ait suscité davantage de spéculations, qui ait autant donné prise aux rêveries des poètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vol-animal/#i_24009

ZOO ou PARC ZOOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc BERTHIER
  •  • 5 121 mots
  •  • 3 médias

Nés en 1794, avec l'ouverture à Paris de la ménagerie du Jardin des plantes, premier zoo moderne, c'est-à-dire à vocation scientifique, les parcs zoologiques ont évolué pour devenir, au début du xxi e  siècle, des centres de conservation destinés à aider et promouvoir, autant que possible, la sauvegarde de la biodiversité. Quel que soit leur nom – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoo/#i_24009

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 4 médias

Le mot zoologie est formé du grec zôov , « tout ce qui vit et n'est pas plante », et de logos , « discours » : la zoologie est la science des animaux. De nombreuses disciplines scientifiques ont un rapport avec l'étude scientifique des animaux : anatomie, morphologie, taxinomie, physiologie, embryologie, biologie, génétique, écologie, éthologie, biologi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_24009

Voir aussi

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « ANIMAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal/