ANIMAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le mot animal est difficile à définir. Le principe des critères communs aux animaux, la place de l'homme par rapport à l'animal et la délimitation de l'ensemble des espèces dites animales ont constitué de sérieux problèmes, tant scientifiques que philosophiques. En dépit d'une clôture apparente du questionnement sur ce qu'est un animal, une définition réellement scientifique, celle de métazoaire hétérotrophe, peine à s'imposer.

L'usage du mot « animal » s'impose à la Renaissance

Le mot animal vient du latin animalis, -is qui désigne un être vivant mobile, et qui dérive d'anima, souffle ou air, un mot souvent traduit par âme. À l'époque romaine, on inclut généralement l'homme parmi les animaux. Au Moyen Âge, le mot animal est d'un usage plutôt rare et savant, et l'on utilise plus volontiers celui de bêtes (ou bestes), dérivant du latin bestia, par opposition à homo, dérivé de hominem, « homme ». Ce n'est qu'à la Renaissance qu'« animal » remplace peu à peu « bête », bien qu'il ne désigne souvent que les animaux dits supérieurs, comme les oiseaux et les grands mammifères, les autres animaux recevant diverses appellations génériques, comme poisson ou insecte.

À partir du xvie siècle, le mot animal voit son usage se répandre en même temps que l'on cherche à en préciser le sens. C'est à cette époque que les lettrés et savants européens s'engagent dans l'inventaire des plantes et des animaux, en métropole comme dans les colonies, afin de rationaliser l'exploration et l'exploitation économique des ressources naturelles. Il est donc nécessaire de disposer d'un vocabulaire spécifique permettant l'identification claire des espèces recherchées pour leur valeur agricole, médicamenteuse, tinctoriale...

La définition d'animal est dès lors tributaire d'un système classificatoire qui englobe l'ensemble du monde naturel, et elle ne peut être comprise qu'au regard de celui-ci. [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ANIMAL  » est également traité dans :

ANIMALIER DROIT

  • Écrit par 
  • Olivier LE BOT
  •  • 4 672 mots
  •  • 6 médias

Le droit animalier existe-t-il ? Si l'on entend par droit un corpus structuré et cohérent de normes juridiques, une réponse négative s'impose. En effet, les règles applicables à l'animal sont pour l'heure dispersées entre une multitude de domaines : le droit pénal (réprimant les actes de maltraitance ou encore le vol), le droit des biens (régissant les conditions de son appropriation), le droit d […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

La diversité des modalités alimentaires que l'on rencontre chez les animaux est bien illustrée par la coexistence de deux terminologies parallèles, l'une latine (-vore de vorare ) et l'autre grecque (-phage, de phagein ), qui définissent leurs comportements alimentaires. Un troisième suffixe, -trophe (du grec trophê , nourriture), a un sens plus général relatif à la nutrition et s'applique à l'en […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Fondamentalement, les animaux disposent de deux procédés de reproduction et de propagation : la reproduction sexuée et la reproduction asexuée. La reproduction sexuée est caractérisée par : l'existence de deux cellules reproductrices différentes selon le sexe, le gamète mâle et le gamète femelle, qui fusionnent lors de la fécondation en produisant une cellule œuf, à l'origine du nouvel individu. […] Lire la suite

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 309 mots
  •  • 2 médias

C'est de l'art que vient le mot « modèle », à l'origine figure destinée à être reproduite. Ce sens se retrouve en biologie, par exemple dans le choix de l'animal ou du paysage reproduit par le dessinateur ou le photographe. Cependant, de nombreux sens dérivés se sont construits avec le temps. Plusieurs ouvrages récents ont abordé les contenus qu'on donne en science au mot « modèle ». Ils varient […] Lire la suite

ANTISPÉCISME

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 4 140 mots
  •  • 4 médias

Le concept d’antispécisme est indissociablement lié à celui de spécisme ou d’espécisme, équivalents francisés de l’anglais speci esi sm . Constitué en référence et par analogie aux notions de racisme et de sexisme, ce terme désigne toute discrimination fondée sur des critères d’appartenance à une espèce biologique donnée. Construit par antithèse, le néologisme anglais antispeciesism , rassemble d […] Lire la suite

AUTOTOMIE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 458 mots

Rupture volontaire d'un appendice (patte ou queue) à la suite d'une brusque pression assez intense. Une sauterelle, saisie par sa patte postérieure, la détache tout entière et s'enfuit ; un lézard, attrapé par sa longue queue, la brise et l'animal mutilé s'échappe. Ce phénomène d'autotomie est un comportement inné, un réflexe de conduite ; il est connu chez les crabes, les phalangides, les pycnogo […] Lire la suite

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Composition spécifique »  : […] Pour traduire la composition d'une biocénose, on s'est d'abord contenté d'en énumérer les espèces, végétales et animales. Les formes microscopiques, Bactéries et Protozoaires notamment, en étaient toutefois à peu près généralement exclues. On a ensuite introduit, pour chaque espèce, une indication concernant son abondance (espèce très commune, commune, rare, très rare). De telles indications n'on […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ URBAINE

  • Écrit par 
  • Philippe CLERGEAU
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques des espèces anthropophiles »  : […] Les études consacrées aux plantes et/ou aux animaux dans la ville sont relativement récentes puisque les plus anciennes datent du début du xx e  siècle. Les premiers inventaires ont concerné les végétaux, puis ce sont les oiseaux qui ont fait l'objet d'observations et d'analyses. Ce n'est qu'à partir des années 1980 que d'autres groupes animaux ont commencé à être inventoriés puis étudiés écologi […] Lire la suite

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

L'étude du développement embryonnaire des animaux métazoaires, organismes complexes constitués de milliards de cellules aux fonctions distinctes qui se différencient harmonieusement à partir de la cellule-œuf, a d'abord été l'objet d'une science descriptive, l'embryologie. Celle-ci fut qualifiée de « causale » lorsqu'elle chercha à comprendre les mécanismes qui président au développement. Aujourd […] Lire la suite

CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 639 mots
  •  • 4 médias

Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur. Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante, par la forme et le dessin des plumes, par la présence d'ergots, par son chant, son allure, son comportement. La poule se d […] Lire la suite

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 017 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cabinet princier »  : […] Les princes sont sans doute les premiers à s’entourer d’objets rares et précieux, qu’ils conservent dans des « garde-robes » ou « cabinets », lieux étroits situés, dans leur palais, un peu à l’écart des pièces d’apparat et non loin des appartements privés. Le mot « cabinet » désigne tantôt la pièce entière, tantôt le meuble seul, de facture souvent très élaborée, qui permet de conserver les mervei […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Différents stades évolutifs d'organisation et de spécialisation de la circulation des liquides internes peuvent être aisément distingués dans la série animale. La convection circulatoire peut affecter des compartiments liquidiens variés : liquide intracellulaire, liquides cœlomiques, sang proprement dit. Elle peut, dans des stades primitifs, ne pas être endiguée dans des structures vasculaires e […] Lire la suite

CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora)

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 1 296 mots

La CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora), convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, constitue l'un des accords multilatéraux les plus importants pour la biodiversité. Avec 161 pays contractants en avril 2003, elle réglemente les échanges interétatiques de faune et de flore sauvages do […] Lire la suite

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Le mot « clonage » est utilisé en biologie pour désigner une reproduction à l'identique ne faisant pas intervenir la sexualité. C'est ce qui se passe lorsqu'on obtient une colonie bactérienne après avoir ensemencé un milieu de culture solide avec une seule bactérie : en se divisant, cette bactérie « mère » a engendré des bactéries « filles » qui lui sont semblables. Toutes ces bactéries sont équ […] Lire la suite

COMMENSALISME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

En biologie, on désigne par commensalisme une interaction durable entre des individus d'espèces différentes où l'un des partenaires retire un bénéfice de l'association tandis que l'autre n'y trouve ni avantage ni véritable inconvénient. Par exemple, les poissons-clowns des récifs coralliens s'associent avec des anémones de mer ; grâce à leur immunité vis-à-vis des poisons urticants de l'anémone […] Lire la suite

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ponts cytoplasmiques entre cellules contiguës »  : […] Dans un organe, les cellules sont accolées les unes aux autres. Leur individualisation par leur membrane plasmique est bien visible au microscope, et encore plus chez les végétaux du fait de la présence d‘une paroi rigide externe. Cela ne signifie nullement que les cellules sont totalement isolées les unes des autres. Chez les végétaux, des structures appelées plasmodesmes sont des ponts établis […] Lire la suite

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 145 mots
  •  • 6 médias

Le domaine des constructions animales est resté, paradoxalement, assez peu exploré par les éthologistes. C'est pourtant là que les comportements les plus complexes apparaissent. Mais le point curieux est que les Mammifères et principalement les Primates, dont le psychisme est par ailleurs des plus développés, n'arrivent pas en tête ici. L'homme excepté, on ne connaît qu'un seul Mammifère qui réa […] Lire la suite

CORONAVIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 464 mots
  •  • 2 médias

Les coronavirus (abrégés en CoV) constituent un groupe de virus dont le nom (issu du latin corona signifiant « couronne ») provient de leur aspect caractéristique observé au microscope électronique : ce sont de petites sphères d’environ 130 nanomètres de diamètre, hérissées de spicules en forme de massue qui leur donnent l’apparence d’une couronne. Décrits pour la première fois au début des année […] Lire la suite

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chez les sélaciens »  : […] On prendra comme point de départ un petit requin ou une roussette, chez lesquels le squelette céphalique, particulièrement simple, entièrement cartilagineux puisque ces poissons n'ont pas de tissu osseux, comprend deux parties  : le neurocrâne, qui est une boîte cartilagineuse à peu près complètement fermée autour de l'encéphale ; le splanchnocrâne (ou squelette viscéral), qui est l'ensemble d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19 juillet 2018 • Belgique • Adoption d’un Code du bien-être animal par le gouvernement wallon.

Le gouvernement wallon adopte un Code du bien-être animal qui stipule que celui-ci est un être sensible. Ce Code impose la détention d’un permis pour posséder un animal, ainsi que l’enregistrement de ce dernier. Il punit l’abandon, la négligence et la maltraitance. Le 3 octobre, le Parlement wallon adoptera ce Code à la quasi-unanimité de ses membres.  [...] Lire la suite

17-26 février 2004 • France • Interdiction de l'insecticide Régent.

Le 17, le parquet du tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), saisi d'une plainte des apiculteurs de la région, met en examen l'entreprise agrochimique allemande B.A.S.F. Agro et son président pour, notamment, « mise en vente de produit toxique pour l'homme et l'animal » et « mise sur le marché [...] Lire la suite

22-24 octobre 2000 • France • Alerte à la « vache folle ».

-Bocage (Calvados) un animal atteint d'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.), la maladie de la « vache folle ». D'autres bêtes du même troupeau avaient été abattues et leur viande commercialisée dans des magasins Carrefour. Le distributeur décide de rappeler les produits suspects. Cet incident [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « ANIMAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal/