DUTROCHET ET LA PHYSIOLOGIE CELLULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier microscopiste ayant utilisé le mot cellule est le savant anglais Robert Hooke (1635-1703) qui désigna par ce terme les cavités présentes dans une coupe de tissu liégeux mort. Beaucoup d'autres microscopistes observèrent ensuite de vraies cellules mais le premier énoncé de la théorie cellulaire fut produit en 1824 par le médecin français René Joachim Henri Dutrochet (1776-1847). « Nous avons observé, écrivait-il à cette date, que les plantes sont entièrement composées de cellules... ces cellules sont simplement contiguës et adhérentes les unes aux autres... ». De même, ajoutait-il, « quand on examine sous le microscope les tissus du foie, des testicules ou ceux des glandes salivaires de l'escargot ou de la limace, on voit que ces tissus sécréteurs sont composés... de petits corps globulaires assemblés par cohésion ». Ainsi, tous les tissus, tous les organes des animaux sont en réalité du tissu cellulaire diversement modifié quant à son contenu. Le plasma sanguin tend à entrer dans les cellules (endosmose) et une partie du contenu cellulaire peut en sortir pour retourner dans le « courant circulatoire » (exosmose). L'osmose, force « physio-organique », résulte des différences de concentration existant de part et d'autre des membranes délimitant les cellules. Un modèle expérimental inventé par Dutrochet (osmomètre) permet d'évaluer les forces osmotiques.

Le caractère général des cellules, quel que soit l'être vivant étudié, plante ou animal, témoigne aux yeux de Dutrochet de l'existence chez le vivant de fonctions physiologiques communes, à l'échelle tissulaire. Il y voit les prémices d'une physiologie cellulaire, donc de la notion de cellule unité de vie.

—  Paul MAZLIAK, Didier LAVERGNE

Écrit par :

  • : docteur en médecine
  • : professeur honoraire de biologie cellulaire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, Paul MAZLIAK, « DUTROCHET ET LA PHYSIOLOGIE CELLULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dutrochet-et-la-physiologie-cellulaire/