Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

APONÉVROTIQUE TISSU

Tissu conjonctif fibreux constitué de plusieurs plans de fibres collagènes. Celles-ci sont parallèles entre elles dans un plan donné, mais d'un plan à un autre l'orientation des fibres est entrecroisée. Ainsi se constitue une trame jouant un rôle mécanique d'enveloppe souple et élastique. Cette enveloppe existe notamment autour d'organes tels que les muscles, dont les dimensions peuvent changer sans qu'il y ait toutefois variation de leur volume.

Les enveloppes aponévrotiques périmusculaires donnent souvent naissance à des expansions internes ou externes. Les premières subdivisent en faisceaux certaines masses musculaires, assurant par le cloisonnement ainsi institué un renforcement de ces organes et un meilleur raccordement avec leurs tendons. Les secondes peuvent constituer des gaines autour de certains groupes musculaires (membres) ou des sangles fibreuses à l'extrémité de certaines masses musculaires dépourvues de fixation au squelette à l'une de leurs extrémités (abdomen).

Elles forment aussi des structures de renforcement souples et résistantes qui protègent localement des segments très mobiles mais fragiles. Ainsi, au niveau de la main, le ligament annulaire du carpe (côté dorsal), l'aponévrose palmaire superficielle (face ventrale) et une aponévrose dorsale, unissant entre eux les tendons digitaux des muscles extenseurs des doigts, consolident la cohésion du système ostéoarticulaire relativement délicat mais mécaniquement très sollicité qu'est la main humaine.

— Didier LAVERGNE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ABDOMEN

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 6 346 mots
    • 9 médias
    Les aponévroses antérieures des muscles larges de l'abdomen forment la gaine fibreuse du grand droit, puis s'entrecroisent sur la ligne médiane avec celles du côté opposé, pour constituer la ligne blanche de l'abdomen.
  • CONJONCTIF TISSU

    • Écrit par Albert POLICARD
    • 3 025 mots
    ...leurs fibres (tissus ligamenteux et tendineux). Celles-ci peuvent être disposées par plans, empilés les uns sur les autres, les fibres d'un plan étant obliques ou perpendiculaires à la direction des fibres des plans voisins (tissus aponévrotiques). Tous ont une fonction avec vascularisation réduite.
  • MAIN

    • Écrit par Claude GILLOT, François ISELIN, Marie PEZÉ
    • 3 924 mots
    • 3 médias
    Chaque groupe musculaire possède son aponévrose. La plus développée, l'aponévrose palmaire moyenne, recouvre les tendons longs fléchisseurs. Elle adhère à la peau, et son hypertrophie pathologique provoque la rétraction des derniers doigts, comme dans la maladie de Dupuytren.
  • MEMBRES

    • Écrit par Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS
    • 15 056 mots
    • 13 médias
    ...la peau et une nappe de tissu cellulaire lâche qui la mobilise sur l'aponévrose. Les pédicules vasculo-nerveux principaux sont profonds, sous- aponévrotiques, avec les grands axes artériels et veineux, et tous les nerfs moteurs. Le tissu cellulaire sous-cutané contient les pédicules superficiels,...

Voir aussi