ASSEMBLAGE DES GAMÈTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Allemand Oskar Hertwig (1849-1922), qui croyait au rôle du noyau dans la dynamique cellulaire, se proposait d'analyser le devenir de celui-ci lors de la fécondation entre deux cellules sexuelles. Il observa au microscope, dans un peu d'eau de mer, des cellules reproductrices émises par l'oursin Toxopneustes lividus. Les femelles émettent des cellules sexuelles transparentes (ovules) permettant l'observation de leur noyau. Après avoir introduit dans l'eau des cellules sexuelles issues d'individus mâles (spermatozoïdes), Hertwig put assister à la pénétration d'un spermatozoïde dans un ovule. À la suite de cette fécondation, la cellule femelle était devenue binucléée (un noyau spermatique et un noyau ovulaire). Il constata ensuite que les deux noyaux s'unissaient pour former un noyau unique, plus gros. La cellule femelle (ovule) était ainsi devenue, grâce à la fécondation, une cellule-œuf (zygote). Par la suite, Hertwig vit cette cellule entrer en division et transmettre à chacune des cellules-filles (initiales de l'embryon), un exemplaire du noyau zygotique dont les chromosomes étaient préalablement répliqués. Le mécanisme cytologique de la reproduction sexuée des animaux était découvert.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « ASSEMBLAGE DES GAMÈTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/assemblage-des-gametes/