DÉLÉTION, génétique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Déficit constitutionnel intéressant soit un chromosome, soit un gène dudit chromosome. Il produit une information génétique tronquée. Celle-ci peut entraîner la synthèse de protéines anormales, dites elles-mêmes, par extension, protéines délétées.

La délétion est un phénomène dans certains cas spontané, ou apparemment spontané dans la mesure où les causes dites épigénétiques (cf. épigenèse) de cet accident n'ont pu être identifiées. Cela traduit en tout cas l'instabilité, ou du moins la fragilité du patrimoine génétique. Les conséquences peuvent affecter l'organisme dans son aspect extérieur (phénotype) et on constate en ce cas un changement appelé « mutation ». Elles peuvent être discrètes et même « neutres » (polymorphisme), voire indécelables sans recherche approfondie, bien que certaines puissent faire démarrer des processus de cancérisation (oncogenèse).

En médecine expérimentale et en biologie du développement, on utilise divers agents mutagènes (par exemple des radiations ionisantes) pour provoquer des délétions ponctuelles qui permettront, par les déficiences fonctionnelles qu'elles induisent, de préciser le rôle que jouaient les gènes détruits. Il est possible d'obtenir, par l'action d'agents chimiques très performants, des délétions suffisamment ciblées pour que cette technologie soit devenue une voie fondamentale de la recherche en génétique.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉLÉTION, génétique  » est également traité dans :

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les nouveaux syndromes chromosomiques »  : […] L'avènement des techniques de microcytogénétique, c'est-à-dire la déspiralisation des chromosomes, a permis de rattacher un certain nombre de syndromes bien individualisés sporadiques ou familiaux à des microremaniements chromosomiques spécifiques . Parmi ces entités reconnaissables cliniquement, on peut retenir deux exemples particulièrement intéressants, le syndrome de Prader-Willi et le syndr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_92300

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Épigénétique et atteintes du système nerveux chez l’homme »  : […] La délétion de la région 15q11-q13 du bras long d’un chromosome 15, l’autre chromosome étant normal, provoque des maladies mentales chez l’enfant. En effet, cette région est soumise à l’empreinte parentale. Si le chromosome tronqué est d’origine maternelle, les enfants développeront un syndrome d’Angelman, un retard sévère du développement mental associé à des troubles neurologiques divers. En re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_92300

HÉMOGLOBINOPATHIES

  • Écrit par 
  • Michel COHEN-SOLAL, 
  • Jean-Claude DREYFUS
  •  • 3 864 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mécanisme des mutations »  : […] Une mutation est un événement qui se produit dans le gène de structure au niveau du génome et vient en modifier de manière définitive et plus ou moins importante la structure et de là retentit sur la protéine dont il commande la synthèse. Une mutation ponctuelle consiste dans le changement d'une seule des bases d'un gène. Ce sont des mutations de ce type qui sont responsables le plus généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinopathies/#i_92300

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La localisation des anomalies biochimiques »  : […] La lésion peut se situer à tous les niveaux au cours de l'opération intracellulaire qu'est la biosynthèse des protéines. Le niveau de l'ADN est probablement le plus fréquemment en cause. Il est également le plus facile à comprendre ; on peut observer : – une délétion du gène, complète ou non ; si le gène n'est pas présent, aucune protéine ne peut être synthétisée ; – une anomalie autre qu'une délé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_92300

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les mutations et leurs conséquences pathologiques »  : […] L'ADNmt est particulièrement sensible aux agents mutagènes (de dix à vingt fois plus que l'ADN nucléaire). Il est peu protégé par des protéines et la matrice mitochondriale accumule facilement les cations ou anions mutagènes en raison de la présence du gradient de potentiel électrochimique de part et d'autre de la membrane interne. Par ailleurs, les accidents survenant au moment de la réplication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_92300

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 285 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Proto-oncogènes, gènes suppresseurs de tumeur et progression tumorale »  : […] Des altérations génétiques intéressant deux catégories de gènes sont donc aujourd'hui considérées comme impliquées dans l'oncogenèse. Dans plusieurs pathologies tumorales, on s'est efforcé de faire l'inventaire de ces altérations. L'étude la plus complète et la plus instructive est celle que Vogelstein et ses collaborateurs ont consacrée aux cancers du colon. Dans au moins 80 p. 100 des carcinome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_92300

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les altérations majeures du gène du récepteur des androgènes  »  : […] Elles sont principalement représentées par les macrodélétions du gène, c'est-à-dire la perte d'une quantité importante de matériel génétique pouvant aller jusqu'à la perte totale du gène, soit environ 100 kilobases. Comme pour d'autres maladies génétiques, les macrodélétions sont exceptionnelles. À ce jour, une dizaine de délétions plus ou moins complètes du gène du récepteur ont été décrites : n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_92300

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les remaniements chromosomiques »  : […] Ils peuvent être décrits formellement comme résultant de cassures, suivies ou non de recollements, d'un ou plusieurs chromosomes. La délétion consiste en l'absence, dans un lot haploïde, d'un segment du lot d'origine. Les délétions sont pour la plupart incompatibles avec une vie normale de leurs porteurs et sont de ce fait généralement éliminées rapidement par la sélection n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_92300

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « DÉLÉTION, génétique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deletion-genetique/