DÉFENSES IMMUNITAIRES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus.

1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner.

1881 Louis Pasteur immunise des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort.

1882 Ilia Metchnikov observe la phagocytose chez les invertébrés marins.

1882 Robert Koch découvre le bacille tuberculeux et la réactivité immunologique de l'organisme infecté.

1885 Pasteur vaccine Joseph Meister contre la rage avec un virus-vaccin atténué par passage chez le lapin.

1888 Roux et Yersin obtiennent la toxine diphtérique.

1890 Von Behring et Kitasato découvrent les anticorps.

1894 Behring et Roux mettent au point la sérothérapie antidiphtérique.

1895 Jules Bordet montre que l'action d'un anticorps dépend de la présence du complément.

1901 Karl Landsteiner explique les accidents transfusionnels par l'existence des groupes sanguins.

1902 Obligation de la vaccination des enfants contre la variole.

1916 Première vaccination de masse dans l’armée française avec le vaccin antityphoïdique d’André Chantemesse.

1924 Gaston Ramon transforme la toxine diphtérique en anatoxine immunisante.

1930 Georges Snell découvre chez la souris le complexe majeur d'histocompatibilité, organisateur des réponses immunitaires adaptées.

1937 L'ultracentrifugation du sérum sanguin par Heidelberger et Pedersen montre que les anticorps sont des γ globulines (immunoglobulines).

1940 Découverte du facteur sanguin Rhésus.

1955 Niels Jerne et Franck Burnet montrent le rôle de l'interactivité des lymphocytes B et T dans la réaction immunitaire adaptative.

1961 Jacques Miller découvre le rôle du thymus dans les réponses immunitaires.

1975 César Milstein et Georges Köhler élaborent la méthode de production du premier anticorps monoclonal.

1975 Découverte des mécanismes de l’immunité innée chez les insectes.

1978 Le mécanisme du réarrangement génétique expliquant la diversité des anticorps est démontré par Susumu Tonegawa.

1980 Identification des premières interleukines, messagers intercellulaires en immunologie.

1983 Analyse moléculaire du complexe majeur d'histocompatibilité chez la souris et l’homme (Michael Steinmetz et Leroy Hood).

1985 Origine de la diversité des récepteurs des lymphocytes T, voisine de celle des anticorps.

1987 Preuve de la présentation de fragments d'antigènes aux lymphocytes T par les molécules du complexe majeur d'histocompatibilité (Pamela Bjorkman).

1995 Shimon Sakaguchi identifie les lymphocytes T régulateurs.

1996 Début des recherches actives sur les récepteurs de l'immunité innée de type Toll, analyse moléculaire des mécanismes associés à l’inflammation et à la phagocytose.

2000 Développement des recherches sur les chémokines, molécules déterminant la migration adaptée des cellules immunitaires vers leur lieu d’action.

2008 Compréhension du rôle du microbiome, en particulier intestinal, dans la maturation fonctionnelle du système immunitaire

2010 Débuts de l’immunothérapie dans le traitement de certains cancers.

2011 Prix Nobel de physiologie ou médecine attribué à Jules Hoffmann pour ses travaux sur l’immunité innée.

2018 Obligation vaccinale renforcée pour lutter contre les maladies infantiles.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/