Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AZONAUX BIOMES

En opposition avec la zonation en latitude des grandes unités biogéographiques terrestres, et avec l'étagement altitudinal qui en est la réplique au niveau des grands accidents du relief continental, un biome est qualifié d'azonal lorsqu'il échappe dans sa localisation géographique au déterminisme climatique latitudinal.

Le peuplement végétal et animal de ces biomes revêt, dans le monde entier, une remarquable uniformité, sous réserve du remplacement de certaines espèces par d'autres, écologiquement équivalentes (phénomène de vicariance). On peut mentionner, en exemple, les milieux hypogés, les milieux lagunaires, ou certains milieux d'eau douce comme les étangs. En principe, de tels milieux, bien qu'ils échangent certains de leurs constituants avec les biomes connexes, sont des milieux fermés, en quelque sorte isolés, d'où leur intérêt en matière d'écogénétique.

— Didier LAVERGNE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi