CARTILAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tissu de soutien d'origine mésenchymateuse dont la différenciation dépend étroitement de la mise en jeu de facteurs mécaniques (pressions et frottements), le cartilage comprend des cellules appelées chondrocytes, de forme arrondie. Leur multiplication par mitose correspond à la croissance interstitielle du tissu. Les chondrocytes, dont la dimension est de 25 μm environ, ont un noyau arrondi central et un cytoplasme homogène. Ces cellules se situent dans une sorte de logette, le chondroplaste, creusée dans la substance intercellulaire ou substance fondamentale. Celle-ci a une consistance solide mais souple. Elle se compose d'un mucopolysaccharide formé par la polymérisation de l'acide chondroïtine sulfurique (associant lui-même acide glycuronique et glycosamine). Cette substance fixe métachromatiquement les colorants basiques et concentre électivement certaines substances telles que l'acide urique (par là s'explique la formation des tophi goutteux).

Des fibres collagènes parcourent la substance fondamentale ; elles sont particulièrement denses dans les fibrocartilages très résistants mais peu élastiques (disques intervertébraux). Certains cartilages renferment des fibres élastiques anastomosées en réseau ; ils ont une grande souplesse (pavillon de l'oreille). Les surfaces cartilagineuses articulaires sont nues et baignent dans le liquide synovial que renferment les articulations mobiles. Ailleurs, et en particulier dans le cas des cartilages qui forment certaines ébauches du squelette chez l'embryon, les organes cartilagineux sont enveloppés d'un tissu conjonctif d'enveloppe, le périchondre. Celui-ci, contrairement au cartilage lui-même, est abondamment vascularisé. Sa partie profonde s'unit au cartilage et assure la pénétration de cellules qui se transforment en chondrocytes : ainsi le cartilage croît en épaisseur par apposition de couches successives. Les ébauches cartilagineuses du squelette sont destinées à être détruites par l'ossification dite enchondrale, qui substitue des cellules osseuses aux chondrocytes et transforme la substance fondamentale, notamment par calcification ; ainsi se construisent par exemple les os longs des membres.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CARTILAGE  » est également traité dans :

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Lubrification articulaire »  : […] La lubrification des articulations diarthrodiales est, bien entendu, fondamentale pour le fonctionnement des articulations, c'est-à-dire pour la mobilité des surfaces cartilagineuses et fibrocartilagineuses les unes sur les autres. Cette lubrification résulte de la combinaison de mécanismes hydrostatiques et de mécanismes de surface. Les mécanismes hydrostatiques entrent en jeu dès que la pressi […] Lire la suite

CHONDRICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 409 mots
  •  • 5 médias

Le groupe des chondrichthyens ( Chondrichthyes Huxley, 1880 ; du grec chondros , « cartilage », et ichthyos , « poisson »), ou « poissons cartilagineux », comprend actuellement les requins, les batomorphes (torpilles, poissons-scies et raies au sens large) et les chimaeroïdes (chimères) (fig. 1A) . Les requins et batomorphes sont rassemblés sous le nom d'élasmobranches. Tous les chondrichthyens […] Lire la suite

CHONDROCALCINOSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Maladie « métabolique » caractérisée, au niveau des cartilages articulaires, par des calcifications (dépôt de microcristaux de pyrophosphate de calcium) visibles sur des radiographies, à partir de la cinquantaine, car cette affection augmente de fréquence avec l'âge de telle sorte que 25 p. 100 des octogénaires sont frappés. Sur le plan clinique, on peut observer des troubles de type arthritique ( […] Lire la suite

COLLAGÈNE

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 3 423 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Divers types de collagène »  : […] Déjà chez les Porifera (ou Spongiaires), on retrouve plusieurs types de collagènes, comme les fines fibrilles de collagène intercellulaire, (spongine A), et les grosses fibres, macroscopiquement visibles, qui forment la trame solide de ces animaux que J. Gross, qui les a le premier étudiées, a appelé la spongine B. On trouve des collagènes sous d'autres formes moléculaires et microscopiques dans […] Lire la suite

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chez les sélaciens »  : […] On prendra comme point de départ un petit requin ou une roussette, chez lesquels le squelette céphalique, particulièrement simple, entièrement cartilagineux puisque ces poissons n'ont pas de tissu osseux, comprend deux parties  : le neurocrâne, qui est une boîte cartilagineuse à peu près complètement fermée autour de l'encéphale ; le splanchnocrâne (ou squelette viscéral), qui est l'ensemble d […] Lire la suite

CYCLOSTOMES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 723 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Région céphalique »  : […] Le squelette, très rudimentaire chez la jeune larve, ne se compose que de deux baguettes cartilagineuses, ou parachordaux, flanquant la corde dorsale ; deux capsules optiques viennent s'y souder ; une plaque prénasale, dorsale, et une plaque labiale, ventrale, soutiennent la partie antérieure de la tête. Le neurocrâne de l'adulte (fig. 1) reste cartilagineux ; il est peu important : en particu […] Lire la suite

LARYNX, pathologie

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  •  • 1 981 mots
  •  • 3 médias

Organe de la phonation, puisqu'il joue un rôle très important dans l'émission des sons vocaux, le larynx est placé dans le cou à l'extrémité supérieure de l'arbre respiratoire. Les cartilages qui le constituent s'articulent en bas à la trachée et se rattachent en haut, par l'intermédiaire de l'os hyoïde, au plancher buccal. Directement en rapport avec les téguments du cou (pomme d'Adam), le lary […] Lire la suite

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 852 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ossification enchondrale »  : […] Rappelons que l'ébauche cartilagineuse d'un os long s'accroît à la fois par apposition périphérique de cartilage nouveau provenant de la différenciation des cellules du périchondre, et par croissance interstitielle provenant de la division des cellules cartilagineuses. Une fois la virole d'ossification diaphysaire formée (ossification périostique), le cartilage diaphysaire sous-jacent est envahi […] Lire la suite

OSTÉOPHYTE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 91 mots

Formation osseuse juxta-articulaire exubérante, paraissant souvent prolonger la surface cartilagineuse vers l'extérieur ; elle se rencontre surtout dans les rhumatismes dégénératifs (arthrose). Au niveau de la partie supérieure de la colonne vertébrale, les ostéophytes, qui réalisent l'aspect radiologique classique du « bec de perroquet », peuvent comprimer les éléments nerveux contigus : on a dém […] Lire la suite

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Arthroses »  : […] L' arthrose est certainement la forme la plus fréquente de rhumatismes. Elle est soit monoarticulaire, ne touchant qu'une seule articulation, soit oligoarticulaire, touchant un nombre restreint d'articulations. En aucun cas elle n'atteint autant d'articulations que les grands rhumatismes inflammatoires type spondylarthrite ankylosante ou polyarthrite rhumatoïde. Les plus fréquentes des arthroses s […] Lire la suite

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « CARTILAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cartilage/