BACTÉRIOLOGIE

Médias de l’article

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Joseph Lister et Louis Pasteur

Joseph Lister et Louis Pasteur
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bacille botulique

Bacille botulique
Crédits : Terry Beveridge/BPS, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Lysine et thréonine

Lysine et thréonine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La bactériologie a pris naissance dans le sillage de la chimie, à partir du milieu du xixe siècle. Elle devait devenir en quelques décennies une science autonome sous l'impulsion de trois savants de génie : Louis Pasteur (1822-1895), qui a créé la bactériologie appliquée en ruinant la thèse de la génération spontanée ; Joseph Lister (1827-1913), qui a imposé l'hygiène médicale et développé la chirurgie en conditions antiseptiques, et Robert Koch (1843-1910), qui a mis au point la technologie des cultures microbiennes en milieu aseptique.

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle

Un laboratoire de microbiologie au xixe siècle

photographie

Un chercheur de l'institut Pasteur, à la fin du xixe siècle. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Joseph Lister et Louis Pasteur

Joseph Lister et Louis Pasteur

photographie

Le chirurgien britannique Joseph Lister (1827-1912), inventeur de méthodes antiseptiques, et le savant français Louis Pasteur (1822-1895) sont reçus à la Sorbonne, à Paris, en 1882. Cette image fixe ainsi pour l'opinion l'image de deux gloires nationales collaborant pour le bien de l'humanité. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Un demi-siècle plus tard, la bactériologie portait encore la marque de ses fondateurs et en conservait l'esprit. Mais, sous la façade des instituts qui en perpétuaient le renom, de gigantesques transformations étaient élaborées.

Elles ont fait de la bactériologie la discipline fondamentale sans laquelle n'auraient pu avoir lieu les développements spectaculaires de la biologie, de la biochimie et de la génétique.

En contrepartie, la bactériologie n'a pu conserver sa relative autonomie et a dû s'adapter aux exigences des branches nouvelles qui divergeaient rapidement : bactériologie agronomique, bactériologie médicale, bactériologie industrielle, bactériologie pharmacochimique.

Entre ces divers rameaux qui constituent un véritable « génie bactériologique » multiforme et plein d'avenir, la bactériologie fondamentale peut et doit constituer une véritable plaque tournante, pour pouvoir rester l'un des foyers majeurs du progrès scientifique en biologie.

Étapes de la bactériologie

Période prépasteurienne

À la fin du xve siècle, apparaissent les premières idées « modernes » sur les maladies infectieuses. Elles [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 28 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en médecine
  • : docteur en médecine, chef de service du laboratoire de microbiologie à l'hôpital de Nanterre
  • : chef de travaux du cours de bactériologie systématique à l'Institut Pasteur.
  • : Ingénieur agronome, docteur ès sciences, directeur de recherche à l'Institut national de recherche agronomique, directeur de l'unité de recherches laitières et génétique appliquée
  • : docteur en médecine, docteur ès sciences

Classification


Autres références

«  BACTÉRIOLOGIE  » est également traité dans :

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 469 mots
  •  • 5 médias

Les Actinomycètes sont des Bactéries dont la croissance donne lieu à des colonies constituées d'hyphes, c'est-à-dire de filaments qui irradient, par croissance centrifuge, tout autour du germe qui leur a donné naissance. Cela explique leur dénomination : le mot « Actinomycètes » provient de deux substantifs grecs et signifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomycetes/#i_7693

ANTIBIOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 237 mots

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotherapie/#i_7693

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 040 mots
  •  • 3 médias

Bien que l'existence des micro-organismes ait été révélée par les premiers microscopes, voilà près de trois cents ans, il fallut pourtant attendre les travaux de Pasteur et de ses contemporains pour découvrir l'importance des bactéries dans la vie de l'homme. Ce fut alors l'extraordinaire épanouissement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_7693

BEHRING EMIL ADOLF VON (1854-1917)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Médecin et bactériologiste allemand, l'un des fondateurs de la sérothérapie. Né à Hansdorf (Prusse-Orientale), von Behring s'inscrit en 1874 à l'École de médecine militaire de Berlin et il obtient son doctorat de médecine en 1878. Deux ans plus tard, il est médecin militaire à Posen, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-adolf-von-behring/#i_7693

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

Dans le chapitre « La biodépollution de l'eau »  : […] pour restaurer la qualité de l'eau en la débarrassant de ses principales impuretés. Elle consiste à mettre la matière organique contenue dans les eaux usées au contact d'une masse bactérienne active en présence d'oxygène. Cette biomasse, composée essentiellement de bactéries et de protozoaires, va se nourrir de la matière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_7693

BOIVIN ANDRÉ (1895-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

avec G. Ramon, sur la purification des anatoxines, avec R. Sarciron, Y. Lehoult, R. Vendrely et L. Corre sur la structure antigénique des bactéries, avec A. Delaunay, J. Lebrun-Pagès et E. Lasfargues sur la phagocytose et les anticorps opsonisants. En 1946, il accepte de quitter Garches pour occuper la chaire de chimie biologique que lui offre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-boivin/#i_7693

BORDET JULES (1870-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

Les recherches de Bordet sur la destruction des bactéries et des globules rouges dans le sérum sanguin, effectuées à l'Institut Pasteur, à Paris (1894-1901), sont généralement considérées comme constituant les débuts de la sérologie. En 1895, il montra que deux facteurs existant dans le sérum sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-bordet/#i_7693

BRUCELLOSE ou MÉLITOCOCCIE ou FIÈVRE DE MALTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 370 mots

Dans le chapitre « Bactériologie »  : […] Toutes les brucelles ont en commun d'être de très petits bacilles (moins de 1 μm de long), immobiles, non sporulés et ne gardant pas la coloration de Gram ; elles ne se développent qu'en aérobiose et certaines exigent une atmosphère contenant de 5 à 10 p. 100 de CO2. La culture est toujours meilleure sur certains milieux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brucellose-melitococcie-fievre-de-malte/#i_7693

BURGDORFER WILLY (1925-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 447 mots

Wilhelm (Willy) Burgdorfer est un chercheur américain né à Bâle, en Suisse, le 27 juin 1925. Il est surtout connu pour avoir découvert en 1981 la bactérie responsable de la maladie de Lyme, une infection propagée par les tiques, un spirochète plus tard baptisé Borrelia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willy-burgdorfer/#i_7693

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 932 mots
  •  • 2 médias

Historiquement, le bacille du charbon est à la base de la bactériologie médicale, car il a permis à Louis Pasteur de démontrer le lien entre un agent infectieux et une maladie. Ce fut aussi le premier vaccin mis au point et testé avec succès, lors de la célèbre expérience de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_7693

CHOLÉRA

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 871 mots
  •  • 2 médias

Maladie transmissible, endémo-épidémique, le choléra est strictement limité à l'espèce humaine : il est provoqué par des bactéries du genre Vibrio et n'a rien à voir avec certaines infections animales comme le choléra des poules (causé par des Pasteurella). Originaire d'Asie, où il existait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholera/#i_7693

COHN FERDINAND JULIUS (1828-1898)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 708 mots

Ferdinand Cohn, naturaliste allemand et botaniste, considéré comme un des fondateurs de la bactériologie est né le 24 janvier 1828, dans le ghetto de Breslau (actuellement Wrocław, en Pologne), en Silésie alors prussienne. C'était le premier des trois fils d'un marchand juif, qui ne s'intéressa guère à l'éducation de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-julius-cohn/#i_7693

COLIBACILLOSE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 307 mots

Le terme de colibacillose désigne toutes les infections dues à un microbe de la famille des Enterobacteriaceae : le colibacille ou Escherichia coli, décrit pour la première fois par Escherich, en 1885, sous le nom de Bacterium coli commune. Hôte normal de l'intestin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colibacillose/#i_7693

DELBRÜCK MAX (1906-1981)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 582 mots

les principes de la physique restaient à découvrir avait de quoi tenter les théoriciens. Une véritable école de pensée se formera bientôt, vers 1940, autour de Delbrück, Luria et Hershey, dans ce qu'il est convenu d'appeler le phage group (groupe du phage), dont les travaux marquent la confrontation d'une certaine méthode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-delbruck/#i_7693

DIPHTÉRIE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diagnostic bactériologique »  : […] La découverte, sur les frottis effectués directement à partir d'un prélèvement au niveau de la fausse membrane, de bacilles ayant la morphologie et les propriétés tinctoriales (coloration de Gram négative) de C. diphteriae, n'a qu'une valeur relative. Le diagnostic nécessite absolument l'isolement du germe par culture. Celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diphterie/#i_7693

DUBOS RENÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 646 mots

Médecin et biologiste américain d'origine française. Né près de Paris, à Saint-Brice, René Dubos suit les cours du lycée Chaptal puis entre à l'Institut national agronomique de Paris. Après son diplôme, il est assistant à l'Institut international d'agriculture de Rome puis s'installe aux États-Unis en 1924 et entre comme assistant chargé de cours à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-dubos/#i_7693

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 033 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le principe du traitement biologique  »  : […] biodégradable (dissoute et particulaire) par voie biologique est effectuée par des bactéries hétérotrophes (bactéries qui utilisent les composés organiques somme source de carbone) sous apport d'oxygène. La pollution organique est alors transformée en dioxyde de carbone et en nouvelles matières solides (biomasse vivante et résidus de micro- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_7693

ENZYMES DE RESTRICTION

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 197 mots

Comment les bactéries, dépourvues de système immunitaire, se défendent-elles contre les virus (appelés aussi phages) qui les infectent ? C'est le Suisse Werner Arber (né en 1929), qui apporte le premier la réponse à cette question. En 1962, il découvre que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes-de-restriction/#i_7693

FLEMING ALEXANDER (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste qui découvrit en 1928 la pénicilline et ouvrit la voie à la thérapeutique des maladies infectieuses par les antibiotiques. Fleming fut lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-fleming/#i_7693

FLEMING : DÉCOUVERTE DE LA PÉNICILLINE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Alexander Fleming (1881-1955) connut une carrière surprenante, qui l'a d'abord mené de l'Écosse rurale au commerce, puis, très tardivement, à la médecine. Son intérêt pour la lutte contre les pathologies infectieuses a fait de lui l'un des rares praticiens à expérimenter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleming-decouverte-de-la-penicilline/#i_7693

GANGRÈNES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 691 mots

Dans le chapitre « Gangrènes humides »  : […] Les gangrènes humides sont déterminées essentiellement par des microbes anaérobies dont les propriétés particulières conditionnent l'aspect clinique et l'extrême gravité des lésions. Ces germes, incapables d'utiliser l'oxygène libre, captent l'oxygène combiné de la matière organique en la dégradant au moyen d'enzymes, en particulier au moyen de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gangrenes/#i_7693

GONOCOQUE ET GONOCOCCIES

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 411 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une infection bactérienne sexuellement transmissible »  : […] Le gonocoque a été isolé en 1879 par le bactériologiste allemand Albert Neisser, qui lui a donné son nom scientifique : Neisseria gonorrhoeae. Observé au microscope, il a l’aspect caractéristique de deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonocoque-et-gonococcies/#i_7693

GRAM COLORATION DE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 352 mots

Technique de coloration qui est la plus utilisée dans l'étude et la classification des bactéries en deux grands groupes : les bactéries à Gram positif et à Gram négatif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coloration-de-gram/#i_7693

HELICOBACTER PYLORI

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 295 mots

Pendant bien des années, les publications s'amoncelaient qui suggéraient qu'une bactérie, Helicobacter pylori, jouerait un rôle essentiel dans la survenue de l'ulcère digestif. Ces données scientifiques ont reçu une légitimation officielle avec la conférence de consensus qu'a organisée sur ce thème l'Agence nationale pour le développement de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helicobacter-pylori/#i_7693

HERSHEY ALFRED DAY (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 283 mots

Étudiant les propriétés biochimiques des bactériophages (virus spécifiquement bactériens), Hershey entame au début des années 1940 une collaboration fructueuse avec M. Delbrück et S. Luria qui aboutira à un certain nombre de découvertes majeures de la virologie et de la génétique moléculaire : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-day-hershey/#i_7693

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 489 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XIXe siècle : premières réalisations d'envergure »  : […] ils ne disposaient pas de moyens suffisants et de notions scientifiques assez précises pour étayer leurs thèses. Les travaux de Louis Pasteur montrant l'existence des microbes – ces organismes vivants, infiniment petits, qui jouent certes parfois un rôle utile mais plus souvent un rôle fort nuisible – transformèrent complètement le contexte des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hygiene/#i_7693

INTÉGRON

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY
  •  • 437 mots

par l'intégrase entre les sites attI et attC. Ainsi, plusieurs cassettes peuvent être insérées dans un intégron et conférer en bloc une multirésistance à différents antibiotiques. Les cassettes sont, à de rares exceptions près, exprimées à partir d'un promoteur placé en amont du site attI. Cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integron/#i_7693

JACOB FRANÇOIS (1920-2013)

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 1 838 mots
  •  • 1 média

La première s'étend de 1950 à 1968 et s'inscrit dans le domaine de la génétique bactérienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-jacob/#i_7693

KOCH BACILLE DE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Après avoir identifié le bacille du charbon (1876), le médecin allemand Robert Koch (1843-1910) développa la culture des microbes sur milieu nutritif stérile solide et isola le bacille de la tuberculose en 1882. La règle d'or de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-de-koch/#i_7693

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 688 mots
  •  • 1 média

Le médecin allemand Robert Koch est l'un des créateurs de la bactériologie médicale. Il est né le 11 décembre 1843 à Clausthal, en Basse-Saxe, où son père était ingénieur des mines. À partir de 1862, le jeune homme étudie la médecine à l'université de Göttingen. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-koch/#i_7693

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 701 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Laits pasteurisés »  : […] ; blocs « pavés » ou « berlingots » de carton paraffiné ou résinifié, aluminé ou non). Des normes bactériologiques très sévères ont été instaurées, et l'apposition d'une marque de salubrité est nécessaire lors du conditionnement ; le numéro de l'établissement suivi du sigle européen est exigé si le produit doit être exporté. En France, le lait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lait/#i_7693

LEDERBERG JOSHUA (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Agnès ULLMANN
  •  • 996 mots

Généticien et microbiologiste américain, un des fondateurs de la biologie moléculaire moderne. Pour sa découverte de la recombinaison génétique chez les bactéries, qui a ouvert la voie à l'analyse génétique de ces micro-organismes, Joshua Lederberg a reçu, en 1958, à l'âge de trente-trois ans, le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joshua-lederberg/#i_7693

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 236 mots
  •  • 2 médias

Les légionnelles sont des germes hydro-telluriques qui affectionnent l'eau, surtout l'eau stagnante, de préférence tiède. En effet, la température optimale de croissance varie de 25 à 37 0C, mais les bactéries peuvent survivre à des températures inférieures à 25 0C et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/#i_7693

LÈPRE

  • Écrit par 
  • Nicole BOURCART
  •  • 2 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Agent pathogène de la lèpre »  : […] Le bacille, agent pathogène de la lèpre, a été découvert dans les lésions de malades norvégiens, par A. Hansen, en 1873 (au tout début de l'ère pasteurienne, et avant même la découverte du bacille tuberculeux), d'où l'appellation courante de « bacille de Hansen ». Dénommé Mycobacterium leprae, il appartient comme le bacille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepre/#i_7693

LEPTOSPIROSES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] Les leptospires se présentent comme de petits filaments de 10 à 20 micromètres de longueur, de 0,1 micromètre environ de diamètre, formés de spires nombreuses et terminés en crochets à leurs extrémités. Ils sont très mobiles et très souples. En les examinant vivants à l'aide d'un microscope à fond noir, on les voit se déplacer par un triple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leptospiroses/#i_7693

LEUCORRHÉES

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 492 mots

On nomme leucorrhées des écoulements normaux ou anormaux perçus à l'extrémité inférieure du vagin et qui ne contiennent pas de sang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leucorrhees/#i_7693

LISTÉRIOSE

  • Écrit par 
  • Paul M.V. MARTIN
  •  • 2 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une bactérie ubiquitaire »  : […] La bactérie responsable est isolée pour la première fois par Hülphen en 1911 en Suède, à partir d'un foie de lapin, mais ce n'est qu'à partir de 1920 que Murray et ses collaborateurs mettent en évidence son rôle lors d'une épidémie survenue chez des lapins, à Cambridge. Ils observent une mononucléose chez les animaux, et lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/listeriose/#i_7693

LURIA SALVADOR (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste et généticien américain, d'origine italienne. Docteur en médecine en 1935, Luria complète sa formation par des études de mathématiques et de physique. Il s'intéresse ensuite à la radiographie des bactéries et des virus. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-luria/#i_7693

LYSOGÉNIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 3 860 mots
  •  • 5 médias

Un aspect particulier de la bactériophagie fera l'objet de cet article : la lysogénie. « Une bactérie lysogène, a écrit André Lwoff, est une bactérie qui possède et transmet le pouvoir de produire du bactériophage » en l'absence d'infection directe, et de le mettre en liberté, sous certaines conditions et en quantités extrêmement variables, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysogenie/#i_7693

LYSOTYPIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 399 mots

Si l'on fait agir un bactériophage convenablement choisi et dilué sur diverses cultures d'une même espèce bactérienne ou d'un même sérotype, on constate souvent, surtout si ces cultures ont été isolées en des endroits géographiquement éloignés les uns des autres ou à partir d'espèces animales différentes, que certaines de ces cultures sont très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysotypie/#i_7693

MALADIES CONTAGIEUSES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 227 mots

1842 Le vétérinaire français Delafond observe au microscope le bacille charbonneux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-contagieuses-reperes-chronologiques/#i_7693

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

maladies infectieuses humaines – qui ont ouvert l'époque du grand développement de la bactériologie médicale ; en l'espace de vingt-cinq ans la plupart des agents bactériens des maladies humaines et animales ont été isolés et décrits et des méthodes de prévention, soit hygiéniques, soit immunitaires, mises au point contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_7693

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 944 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le recours aux examens de laboratoire »  : […] Les examens bactériologiques habituels comportent la recherche et l'identification directe ou par culture sur milieux appropriés des différents germes pathogènes dans les liquides naturels ou pathologiques, les sécrétions et épanchements, le sang (H. Schottmüller, 1900), le liquide céphalo-rachidien prélevé par ponction lombaire (H. Quincke, 1891 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_7693

MÉLIOÏDOSE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO
  •  • 759 mots

Maladie infectieuse suppurative due au bacille de Whitmore Pseudomonas pseudomallei, rebaptisé Malleomyces pseudomallei, bactérie Gram négative mise en cause dès 1912 en Birmanie, la mélioïdose ou pseudomorve se déclare chez l'homme après une phase d'incubation de durée extrêmement variable ; dans certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melioidose/#i_7693

MÉNINGOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 608 mots

Bactérie pathogène pour l'homme, responsable de la méningite cérébro-spinale, le méningocoque, Neisseria meningitidis, découvert par Weichselbaum en 1887, est un diplocoque ayant l'aspect de deux grains de café opposés par leur face plane (aspect voisin du gonocoque, dont il est un proche parent). Le caractère Gram négatif est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meningocoque/#i_7693

MESELSON MATTHEW (1930-    )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 328 mots

Biologiste américain né le 24 mai 1930 à Denver (Colorado). Après avoir obtenu en 1957 son doctorat ès sciences au California Institute of Technology, il est nommé en 1960 professeur de biologie à Harvard. En 1968, il est élu à l'Académie des sciences des États-Unis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-meselson/#i_7693

METCHNIKOV ILIA ILITCH ou ÉLIE (1845-1916)

  • Écrit par 
  • Jérôme PIERREL
  •  • 1 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une observation capitale »  : […] sont capables d’incorporer le colorant dans lequel le corps étranger a été trempé, il n’est pas le premier à observer ce phénomène dit de « phagocytose ». Il n’est cependant pas exagéré de dire que c’est lui qui en a vu toute la portée théorique, notamment son rôle, chez les animaux « supérieurs », dans l’immunité contre les bactéries pathogènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metchnikov-ilia-ilitch-ou-elie/#i_7693

MICROBE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 527 mots

Grâce à l'invention du microscope, vers la fin du xviie siècle, on découvrit l'existence d'êtres vivants de très petite taille, invisibles à l'œil nu. Sujets de curiosité pendant plus de cent cinquante ans, leur étude ne fut réellement abordée qu'au milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbe/#i_7693

MICROBIOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 877 mots

sur les muqueuses ; on en compte de 75 à 200 milliards environ : ils sont appelés microbiotes. L’ensemble des microbiotes d’un individu est appelé « microbiome », par extension du terme « biome » qui désigne l’ensemble des êtres qui vivent dans un écosystème donné. La nature et le développement des communautés bactériennes du microbiome humain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-humain/#i_7693

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Ses recherches sur la cinétique et sur la physiologie de la croissance bactérienne (1941), sur la nature des phénomènes d'adaptation enzymatique (1945-1950), sur les facteurs de transport spécifique de substances au travers de la membrane bactérienne avec Georges Cohen (1956), sur le contrôle génétique de l’expression des enzymes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monod/#i_7693

M.S.T. (maladies sexuellement transmissibles)

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 3 629 mots

Dans le chapitre « La blennorragie gonococcique »  : […] Le gonocoque est souvent associé à d'autres germes. On observe, en outre, de plus en plus de souches résistant aux antibiotiques du fait de l'utilisation massive de ceux-ci et de l'automédication. C'est pourquoi la gonococcie constitue donc dans beaucoup de pays, quelle que soit l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-sexuellement-transmissibles/#i_7693

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 319 mots
  •  • 4 médias

Les mycobactéries sont des micro-organismes de grande importance écologique et médicale. De nombreuses espèces habitent les milieux naturels sans faire preuve de propriétés pathogènes : ce sont des saprophytes. D'autres peuvent causer des infections opportunistes chez les malades immunodéprimés, mais d'autres encore sont strictement parasites, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_7693

NOCARD EDMOND (1850-1903)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 619 mots

Pasteur vient lui-même donner une conférence à Maisons-Alfort. Dès lors, Nocard oriente ses travaux vers la bactériologie ; après avoir, avec Roux, vacciné des milliers d'animaux contre le charbon, il se rend en Égypte (1883) pour étudier une épizootie de peste bovine. À son retour, il met au point, avec Roux, un milieu de culture pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-nocard/#i_7693

NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 5 167 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Bactéries »  : […] Chez les bactéries, l'AMP cyclique a été surtout étudié dans deux espèces : Escherichia coli et Bordetella pertussis. Chez E. coli, l'AMP cyclique joue un rôle essentiel d'adaptation métabolique. La bactérie, qui répond à l'addition de lactose par la synthèse de protéines en permettant l'utilisation, peut aussi réprimer leur synthèse en présence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleotides-cycliques/#i_7693

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 426 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  La lutte contre les maladies contagieuses »  : […] dans les académies de médecine ou de science vétérinaire, Pasteur tenait bon sur sa « théorie des germes ». Recherchant des micro-organismes dans le pus, les plaies, les tissus infectés ou les furoncles, Pasteur découvrit ainsi le vibrion septique (1877), le staphylocoque (1880), le pneumocoque (1881). De son côté Koch isolait le bacille de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_7693

PASTEURELLOSE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 946 mots

La pasteurellose est une infection frappant l'homme et les animaux ; elle est causée par un microbe spécifique : Pasteurella multocida (ou Pasteurella septica). Jusqu'à ces dernières années, le terme « pasteurellose » a été abusivement étendu aux infections dues à des germes du genre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pasteurellose/#i_7693

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 069 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le bacille de Yersin »  : […] Le bacille de Yersin (Yersinia pestis) appartient au genre Yersinia, après avoir longtemps été classé comme Pasteurella pestis. C’est un bacille court, ovoïde, Gram négatif, immobile et non sporulé (cf. photo). Certaines de ses propriétés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_7693

PHLEGMON PÉRINÉPHRÉTIQUE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 249 mots

Le phlegmon ou abcès périnéphrétique est dû à une infection bactérienne se développant dans l'espace périrénal. Il est exceptionnellement primitif, évoluant dans le cadre d'une infection généralisée septicémique, notamment à staphylocoque. Habituellement le phlegmon périnéphrétique fait suite à une infection du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phlegmon-perinephretique/#i_7693

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 597 mots
  •  • 2 médias

? Cette définition a évolué au cours du temps en fonction du développement des connaissances scientifiques dans ce domaine. La définition originale de Joshua Lederberg en 1952 est génétique : ce sont des déterminants génétiques capables de se transmettre d'une bactérie à l'autre indépendamment du chromosome bactérien ; ce sont donc des éléments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_7693

PNEUMOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 693 mots

Dans les sérosités et les crachats, le pneumocoque, Streptococcus pneumoniae, se présente sous forme de diplocoques encapsulés, dont les deux cocci lancéolés sont opposés par la pointe, donnant à l'ensemble la forme d'un 8. Les diplocoques sont souvent groupés en chaînettes. Dans les milieux artificiels, le germe est sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumocoque/#i_7693

PSITTACOSE-ORNITHOSE

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 1 390 mots

Dans le chapitre « L'agent de la psittacose-ornithose »  : […] Depuis quelques années, on a élucidé la structure de ce « gros virus », dont la paroi, la membrane et le cytoplasme évoquent absolument l'aspect des bactéries. Mais la culture sans cellules est impossible ; c'est pourquoi ces germes sont isolés soit in ovo sur l'œuf incubé, soit in vitro en culture de tissus, soit encore in vivo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psittacose-ornithose/#i_7693

PYOCYANIQUE BACILLE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 609 mots

Bacille court (1,5 μm de long sur 0,5 μm de large) aux extrémités arrondies, le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa) est mobile et à Gram négatif. Très répandu dans la nature (saprophyte des sols et des eaux), on le rencontre aussi à l'état commensal chez l'homme (téguments, intestin). Il se caractérise, en particulier, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-pyocyanique/#i_7693

RÉSISTANCE BACTÉRIENNE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 774 mots

L'activité d'un antibiotique sur une souche bactérienne peut être évaluée par une donnée mesurable, caractéristique de la souche, que l'on appelle « concentration minimale inhibitrice » (C.M.I.) : c'est la plus faible concentration de l'antibiotique capable d'inhiber, in vitro, la croissance de cette bactérie. Cette donnée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-bacterienne/#i_7693

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 408 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Tuberculose pulmonaire »  : […] Cette découverte arrivait à l'heure de la bactériologie naissante. La prescience de Villemin fut sanctionnée en 1882, lorsque R. Koch découvrit Mycobacterium tuberculosis, germe pathogène spécifique, dans les lésions et les produits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_7693

RICKETTSIES ET RICKETTSIOSES

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI, 
  • Monique THIBON
  •  • 2 024 mots
  •  • 1 média

Les rickettsies, germes classés actuellement parmi les bactéries, parasitent les Insectes ou les Acariens, et provoquent chez l'homme et chez l'animal des syndromes infectieux dont le plus important est le typhus épidémique. En Europe, ces maladies, appelées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rickettsies-et-rickettsioses/#i_7693

ROUX ÉMILE (1853-1933)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 567 mots

Après avoir étudié la médecine à Clermont-Ferrand et à Paris et tenu un poste d'aide de clinique à l'Hôtel-Dieu, Émile Roux s'initie à la pratique médicale auprès des malades, et à la chimie biologique dans le laboratoire de l'hôpital. Collaborateur de Pasteur, le chimiste Émile Duclaux fait appel à Roux comme clinicien pour l'étude des maladies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-roux/#i_7693

SALMONELLOSES

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  • , Universalis
  •  • 2 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Salmonella »  : […] Les Salmonella, bacilles de la famille des Entérobactéries, sont définies par leur morphologie (bacilles à Gram négatif, soit mobiles – et, dans ce cas, péritriches [cf. photo] –, soit immobiles) et par leurs caractères culturaux et biochimiques : elles se reproduisent sur des milieux ordinaires, elles sont anaérobies facultatives, réduisent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salmonelloses/#i_7693

SANTÉ - Santé et maladies

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 10 373 mots

Dans le chapitre « Le modèle bactériologique »  : […] a été l'apparition de la microbiologie, la révolution pasteurienne. En quelques années, on a trouvé la cause précise d'un grand nombre de tableaux morbides. Il faut cependant souligner que la révolution ainsi déclenchée a des origines antérieures à la bactériologie et a débordé le domaine des maladies infectieuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-et-maladies/#i_7693

SEPTICÉMIE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 506 mots

Pendant longtemps, le terme de septicémie a signifié pullulation microbienne dans le milieu sanguin. Il est exact que ce concept répond au tableau de la septicémie expérimentale chez l'animal, tel que le réalise, par exemple, l'inoculation de pneumocoques à la souris blanche. Au contraire, chez l'homme il n'y a jamais de multiplication microbienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/septicemie/#i_7693

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Les staphylocoques sont des germes ubiquistes qui peuvent faire partie de la flore cutanéo-muqueuse de l'homme et de l'animal ou être véhiculés par des porteurs sains. Ils sont secondairement disséminés dans l'environnement, vraisemblablement par les squames et les poils, et y persistent du fait de leur résistance à la dessiccation, aux variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_7693

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 726 mots
  •  • 6 médias

Les streptocoques, bactéries ovoïdes ou sphériques associées en chaînettes, appartiennent à la vaste famille des Streptococcaceae, ensemble hétérogène de cocci prenant la coloration de Gram, dépourvues de cytochrome et de catalase, englobant plus de quatre-vingts espèces et sous- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_7693

SYPHILIS

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 5 094 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mise en évidence du tréponème »  : […] L'agent responsable de la syphilis a été découvert en 1905 par le zoologiste F. R. Schaudinn et le syphiligraphe Hoffmann, de Hambourg ; ils lui donnèrent le nom de Treponema pallidum. Ce tréponème, appartenant à l'ordre des Spirochétales, peut être facilement révélé à l'aide d'un microscope à fond noir (anciennement appelé, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syphilis/#i_7693

TATUM EDWARD LAWRIE (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 331 mots

successivement la chimie, la microbiologie et la biochimie. En 1934, il soutient une thèse sur la nutrition et le métabolisme des bactéries, un travail qui sera la base de sa fructueuse collaboration avec le généticien G. W. Beadle dès 1936, à l'université Stanford. Beadle s'intéresse alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-lawrie-tatum/#i_7693

TEIXOBACTINE

  • Écrit par 
  • Michel ARTHUR
  •  • 1 232 mots

La teixobactine est une substance antibactérienne qui a été isolée à partir d’une bactérie du sol non cultivable en laboratoire, contrairement à la totalité des antibiotiques en cours d’utilisation. Elle présente un spectre d’activité très prometteur parce qu’il inclut de très nombreuses souches de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teixobactine/#i_7693

TÉTANOS

  • Écrit par 
  • André TURPIN
  •  • 2 779 mots

Le tétanos est caractérisé par un tableau clinique impressionnant. A. Nicolaïer en a élucidé l'étiologie en 1884, et S. Kitasato a isolé en 1889 l'agent pathogène responsable. En 1890, Knud Faber parvenait à établir que le pouvoir pathogène de Plectridium tetani était dû à la production d'une toxine, et ce en reproduisant chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetanos/#i_7693

TOXINES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel BARBIER
  •  • 17 492 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Propriétés générales »  : […] L'injection à un animal de corps microbiens tués ou simplement des parois de bactéries à Gram négatif, notamment Entérobactéricées (espèces Salmonella, Escherichia, Shigella), provoque des phénomènes toxiques pouvant entraîner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxines/#i_7693

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 011 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le bacille tuberculeux »  : […] Le bacille tuberculeux appartient, comme le bacille de la lèpre, le bacille tuberculeux bovin et les nombreux bacilles apparentés dits atypiques, au genre des mycobactéries. On appelle bacille de Koch (B.K.), du nom du savant allemand qui l'a découvert en 1882, le germe pathogène responsable de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_7693

VAGINITE

  • Écrit par 
  • Jules SCEMLA
  •  • 760 mots

Inflammation de la muqueuse vaginale par des agents pathogènes très variés qui conditionnent l'allure clinique, l'évolution et le traitement de cette infection. Toujours bénignes, mais très fréquentes à tous les âges, les vaginites sont tantôt primaires (contaminations sexuelles), tantôt secondaires (infections utérine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaginite/#i_7693

WIDAL FERNAND (1862-1929)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 456 mots

Médecin et bactériologiste français, l'un des fondateurs du sérodiagnostic (application du phénomène d'agglutination des microbes au diagnostic de certaines maladies). Interne à vingt-deux ans, puis médecin des Hôpitaux de Paris et professeur agrégé (1895), Widal succède à son maître Dieulafoy à la chaire de pathologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-widal/#i_7693

WOLLMAN ÉLIE (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Maxime SCHWARTZ
  •  • 1 228 mots

Ses premières recherches portent sur les bactériophages, virus des bactéries. Certains d'entre eux, dits tempérés, ne tuent qu'une fraction des bactéries qu'ils infectent. Comme l'avait montré André Lwoff, les bactéries survivantes, dites lysogènes, produisent des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wollman/#i_7693

YERSIN ALEXANDRE (1863-1943)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Né à Lavaux, lycéen à Lausanne, Alexandre Yersin fait à Marburg en 1884 sa première année d'études médicales, qu'il préfère poursuivre à Paris. En 1885, il entre à l'Hôtel-Dieu dans le service de Cornil, puis devient en 1887 externe à l'hôpital des Enfants-Malades et soutient en 1888 sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-yersin/#i_7693

Voir aussi

ADN POLYMÉRASE    ADN RECOMBINANT    TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE    ALIMENTS    AMPLIFICATION GÉNIQUE    ANTIBIOGRAMME    ARN POLYMÉRASE    ARN RIBOSOMIQUE ou ARNr    ASPARTATE KINASE    AUXOTROPHES    BIODÉGRADABILITÉ    HISTOIRE DE LA BIOLOGIE    BIOLOGIE MOLÉCULAIRE    BIOSYNTHÈSES    FERMENTATION BUTYRIQUE    CATALYSE ENZYMATIQUE    CHARBON pathologie animale    INDUSTRIES CHIMIQUES    CLONE    COLORATION cytologie    CONTAGION    CORYNEBACTÉRIES    CULTURES BIOLOGIQUES    DÉPOLLUTION    ENZYMES DE RESTRICTION ou ENDONUCLÉASES DE RESTRICTION    ENZYMOLOGIE INDUSTRIELLE    ÉPITHÉLIUM    ESCHERICHIA COLI ou COLIBACILLE    EXPRESSION GÉNÉTIQUE    FEEDBACK ou RÉTROACTION    FLORE MICROBIENNE    FROMAGE    FUSIONS CELLULAIRES    GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE    GÉNÉTIQUE VÉGÉTALE    GÉNOME    GLUCOSE    ACIDE GLUTAMIQUE    HYBRIDATION MOLÉCULAIRE    ÎLOTS DE PATHOGÉNICITÉ bactériologie    IMMUNISATION    IMMUNODÉPRESSION    INDUCTION biologie moléculaire    INFECTION    INSULINE    INTÉGRATION biologie moléculaire    INTOXICATIONS ALIMENTAIRES microbiologie    ACIDE LACTIQUE    BACTÉRIES LACTIQUES    LACTOBACILLUS    L.C.R.    LIGASES    LYSINE    MALADIES ou INFECTIONS OPPORTUNISTES    MARQUAGE ISOTOPIQUE    HISTOIRE DE LA MÉDECINE    MÉLASSE    MÉTABOLISME CELLULAIRE    MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE    MÉTABOLISME INTERMÉDIAIRE    MÉTHIONINE    MICRO-ORGANISME    MUTAGENÈSE    N.A.S.B.A.    SÉQUENCE NUCLÉOTIDIQUE    OPINES    OXYGÈNE ATMOSPHÉRIQUE    PAIN    PHARMACIE & INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE    PROPIONIBACTÉRIES    RECOMBINAISON GÉNÉTIQUE    RÉGULATION GÉNÉTIQUE    RÉGULATION MÉTABOLIQUE    RÉPRESSION CATABOLIQUE    RIBOTYPAGE    HISTOIRE DES SCIENCES    SÉROTYPIE    SHIGELLA    SUBSTRAT biochimie    THRÉONINE    TRANSDUCTION BACTÉRIENNE    TRANSFORMATION BACTÉRIENNE    VACCINS & SÉRUMS    VECTEUR microbiologie    VIANDE    VINAIGRE    VIRULENCE MICROBIENNE    VITAMINE B12 ou CYANOCOBALAMINE    YAOURT ou YOGOURT

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, Jacques BEJOT, Daniel MAZIGH, Michel DESMAZEAUD, Jean-Michel ALONSO, « BACTÉRIOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/