BROWN MICHAEL (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Directeur du Centre des maladies génétiques de l'université de Dallas, où Joseph Goldstein est chef du département de génétique moléculaire, Michael Brown a partagé avec lui le prix Nobel de médecine 1985 qui récompensa leurs recherches sur les récepteurs des membranes cellulaires aux lipoprotéines transporteuses du cholestérol. Détectés par microscopie électronique, ces récepteurs protéiques ont été isolés, purifiés et analysés chimiquement, ce qui a permis d'établir leur séquence peptidique. Le clonage de ces molécules a permis d'établir le mécanisme de leur expression génétique et le repérage du gène qui code celle-ci, au niveau du chromosome 19.

C'est donc l'histoire d'une découverte entièrement cohérente dans une branche fondamentale de la biologie cellulaire qui se trouve ainsi couronnée. Elle ouvre la voie au contrôle du métabolisme du cholestérol et aux anomalies qu'il peut comporter, ce qui lui confère une portée considérable.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BROWN MICHAEL (1940- )  » est également traité dans :

GOLDSTEIN JOSEPH (1940- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 357 mots

Généticien moléculaire américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1985, conjointement à Michael Brown, pour la description du métabolisme du cholestérol dans l'organisme. Joseph Leonard Goldstein est né le 18 avril 1940, à Sumter (Caroline du Sud). Après un premier cycle scientifique à l'université Washington et Lee, à Lexington (Virginie) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-goldstein/#i_96335

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « BROWN MICHAEL (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-brown/