Charles-Louis FOULON

docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

ALLEG HENRI (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 842 mots

Journaliste communiste et militant anticolonialiste, Henri Alleg donna, par son ouvrage La Question, une résonance mondiale aux pratiques de torture des armées françaises en Algérie . Sartre écrivit qu’il fit « triompher l’humanisme des victimes et des colonisés contre les violences déréglées de certains militaires », car son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-alleg/#i_0

ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 879 mots

Journaliste, fondateur d’un des trois grands mouvements de résistance en zone sud, ministre de l'Intérieur comme deux de ses aïeux maternels au xixe siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-d-astier-de-la-vigerie/#i_0

AUBRAC LUCIE (1912-2007)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 836 mots

« Lumière rayonnante de la Résistance » : en définissant ainsi Lucie Aubrac, le président de la République Jacques Chirac a illustré la force en marche qu'a été, dans la clandestinité en France puis à Londres, cette agrégée de l'université, cofondatrice du mouvement Libération. Disparue à quatre-vingt-quatorze ans, le 14 mars 2007, cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucie-aubrac/#i_0

AUBRAC RAYMOND (1914-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 956 mots

Résistant héroïque, co-fondateur du mouvement Libération, Raymond Aubrac était le dernier survivant des arrestations de Caluire qui scellèrent tragiquement, en juin 1943, le sort de Jean Moulin . Dès le 15 septembre 1944, à Marseille, Charles de Gaulle avait rendu hommage à son compagnon de lutte en lui dédicaçant son portrait avec les mots […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-aubrac/#i_0

AUPHAN GABRIEL (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 998 mots

Né à Alès (Gard), le 4 novembre 1894, élève à l'École navale, Gabriel Auphan est capitaine de vaisseau en 1936 et commande la Jeanne d'Arc, croiseur-école de la Marine nationale. Sous-chef d'état-major en 1939, après avoir appartenu aux cabinets des ministres de la Marine Georges Leygues et François Pietri en 1928 et 1934, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-auphan/#i_0

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 768 mots

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/#i_0

BÉTHOUART MARIE ANTOINE (1889-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 934 mots

Fils d'un conservateur des hypothèques, Marie Antoine Émile Béthouart naît à Dole (Jura) le 17 décembre 1889. Reçu à Saint-Cyr en 1909, dans la promotion des futurs général de Gaulle et maréchal Juin, il fait la Première Guerre mondiale dans l'infanterie. En mission d'instruction auprès de l'armée finlandaise qui épaule en 1919 les armées russes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-antoine-bethouart/#i_0

BILLOTTE PIERRE (1906-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 872 mots

Né à Paris le 8 mars 1906, Pierre Billotte, saint-cyrien à vingt ans, suit un parcours militaire classique. Lieutenant en 1930, élève de l'École supérieure de guerre de 1934 à 1936, le commandant Billotte est blessé pendant la campagne de France et fait prisonnier. Évadé d'Allemagne par l'U.R.S.S., avec cent quatre-vingt-cinq autres Français, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-billotte/#i_0

BOISSIEU ALAIN DE (1914-2006)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 756 mots

« Ce sont ceux qui n'ont jamais voulu désespérer de la France qui l'incarnent ». Ces mots d'Alain de Boissieu saluant les cadets de Saumur à la BBC en 1942 devaient guider, soixante ans plus tard, le chancelier de l'ordre de la Libération pour les dix-sept allocutions qu'il eut à prononcer entre sa nomination le 26 septembre 2002 et sa mort, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-boissieu/#i_0

BOLLAERT ÉMILE (1890-1978)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 624 mots

Fils d'un professeur de musique, Émile Bollaert est né à Dunkerque (Nord), le 13 novembre 1890. Après avoir obtenu sa licence en droit, il devient attaché au cabinet du préfet du Nord en 1913. Officier de chasseurs pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé chef de cabinet du préfet de la Loire en 1919, après avoir été adjoint du chef des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bollaert/#i_0

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 683 mots

Claude Bouchinet-Serreulles, fils d'industriel, né le 26 janvier 1912 à Paris , licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, avait observé les méfaits du nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bouchinet-serreulles/#i_0

BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 956 mots

Maurice Bourgès-Maunoury est né à Luisant (Eure-et-Loir) le 19 août 1914. Polytechnicien, licencié en droit et diplômé de l'École des sciences politiques, il choisit d'être officier d'artillerie de 1935 à 1940, par fidélité à son aïeul maternel Joseph Maunoury (1867-1923), maréchal de France à titre posthume pour avoir, en gagnant la bataille de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-bourges-maunoury/#i_0

BOUSQUET RENÉ (1909-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 111 mots

Né le 11 mai 1909 à Montauban (Tarn-et-Garonne), fils de notaire et docteur en droit de la faculté de Toulouse, René Bousquet était devenu, à vingt ans, chef de cabinet du préfet du Tarn-et-Garonne. Rendu célèbre, dès mars 1930, par le sauvetage de plusieurs personnes qu'emportait une inondation et fait chevalier de la Légion d'honneur à titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-bousquet/#i_0

BROUILLET RENÉ (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 936 mots

Né à Cleppé (Loire), le 9 mai 1909, René Brouillet, fils d'instituteur, est élève de l'École normale supérieure et de l'École libre des sciences politiques avant de devenir, à vingt-sept ans, secrétaire général du Centre polytechnicien d'études économiques (« X-crise »). Auditeur à la Cour des comptes en 1937, il est nommé chef adjoint du cabinet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-brouillet/#i_0

BRUCKBERGER RAYMOND (1907-1998)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 874 mots

Moine libertin, agitateur d'idées à travers trois films, une revue littéraire et vingt-cinq livres, le père Bruckberger a traversé le siècle en pamphlétaire. S'il fut élu, en 1985, membre de l'Académie des sciences morales et politiques, au fauteuil de Raymond Aron, ce dominicain avait su, quand l' Église institutionnelle se reconnaissait dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-bruckberger/#i_0

BUCKMASTER MAURICE (1902-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 914 mots

De 1941 à 1945, le colonel Buckmaster est entré dans l'histoire et la légende de la Résistance française et des services secrets britanniques ; il fut, en effet, chef de la section française du Special Operations Executive (S.O.E.) qui devait « mettre l'Europe en feu » à la demande de Winston Churchill . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-buckmaster/#i_0

CHABAN-DELMAS JACQUES (1915-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 892 mots

Général à vingt-neuf ans, député radical à trente et un ans, maire de Bordeaux durant quarante-sept ans, ministre de Mendès France, Premier ministre de Georges Pompidou , Jacques Chaban-Delmas a été aux premiers rangs de la vie politique durant un demi-siècle. À sa mort, survenue le 10 novembre 2000, les drapeaux en berne au Palais-Bourbon ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chaban-delmas/#i_0

CLAUDIUS-PETIT EUGÈNE (1907-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 900 mots

Né à Angers, le 22 mai 1907, Eugène Petit, fils de cheminot, passionné de dessin, fut élève de l'école Boulle. Ouvrier ébéniste de 1919 à 1933, il prépara le certificat d'aptitude à l'enseignement du dessin et fut professeur de dessin dans le secondaire de 1934 à 1943. Il réaffirma bien plus tard son intérêt pour les arts plastiques en qualité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-claudius-petit/#i_0

COT PIERRE (1895-1977)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 576 mots

« Les hommes politiques de France ont le privilège d'être les plus diffamés et, pour faire ses classes, il faut commencer par être couvert de boue. » Ces constatations de 1939 reflètent le climat déchiré des années 1930, et c'est d'expérience que leur auteur, universitaire et homme de gouvernement, pouvait parier. Car Pierre Cot, s'il sut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cot/#i_0

CRÉMIEUX-BRILHAC JEAN-LOUIS (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 050 mots

Homme de devoir, homme de savoir, homme de mémoire : cette triple qualification fut énoncée par le président de la République François Hollande, dans la cour d'honneur des Invalides, le 15 avril 2015, pour dire les mérites éminents de Jean-Louis Crémieux-Brilhac , ancien conseiller d'État en service extraordinaire. Le jeune officier évadé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-cremieux-brilhac/#i_0

CUSIN GASTON (1903-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 558 mots

Commissaire honoraire de la République et ancien secrétaire général du ministère de l'Économie nationale en 1945, Gaston Cusin a incarné la capacité de la haute fonction publique à s'engager, mais aussi à imposer une certaine vision technocratique du bien de la nation. Né à Annecy, le 15 juin 1903, ce fils d'un fonctionnaire des Douanes est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-cusin/#i_0

DECAUX ALAIN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 865 mots

« Ce que vous avez élu en ma personne, vous, immortels, c’est l’éphémère » : ces mots prononcés le 13 mars 1980 par Alain Decaux , le temps les a démentis puisqu'il a siégé trente-six ans à l'Académie française, au fauteuil de Jean Guéhenno, où il avait été élu le 15 février 1979. Mais s'il voulut évoquer l'éphémère, c'est en raison de sa carrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-decaux/#i_0

DRUON MAURICE (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 964 mots

Maurice Druon voyait dans la guerre, les arts et le gouvernement , « trois métiers du risque » ; il les a exercés comme officier de cavalerie, écrivain, ministre avant de devenir le secrétaire perpétuel de l'Académie française, paladin d'une francophonie ouverte. Fils d'une actrice divorcée et de Lazare Kessel, un comédien russe qui se suicida à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-druon/#i_0

FOURCADE MARIE-MADELEINE (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 497 mots

Née le 8 novembre 1909 à Marseille, Marie-Madeleine Bridou fut élevée dans des institutions religieuses. En 1937, elle était secrétaire générale d'un groupe de publications dirigées par le commandant Georges Loustanau-Lacau. C'est de ce saint-cyrien qu'elle recueillit la charge du réseau Alliance dont elle fit, au service de l'Intelligence Service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-madeleine-fourcade/#i_0

FRENAY HENRI (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 608 mots

« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frenay/#i_0

GALLEY ROBERT (1921-2012)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 667 mots

Treize années de charges ministérielles, un fauteuil de maire occupé durant vingt-trois ans à Troyes, des mandats de parlementaire dans l'Aube pendant trente-quatre ans font de Robert Galley un homme politique marquant de la Ve République. Mais ce Français libre, nommé Compagnon de la Libération à vingt-quatre ans en 1945, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-galley/#i_0

GAULLE-ANTHONIOZ GENEVIÈVE DE (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 754 mots

Déportée à Ravensbrück, première femme élevée à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur pour avoir, toute sa vie, « lutté contre l'humiliation », Geneviève de Gaulle a consacré plus de quarante ans aux actions humanitaires. Présidente de l'association ATD Quart-Monde, elle se battit contre la précarité avec l'énergie des survivantes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-de-gaulle-anthonioz/#i_0

GRENIER FERNAND (1901-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 718 mots

Né à Tourcoing le 9 juillet 1901, Fernand Grenier est le fils d'un ouvrier métallurgiste mort pour la France en 1917. Ouvrier boulanger, il témoigne de son antimilitarisme lors de l'occupation de la Ruhr. Dès 1924, il suit les cours de l'école centrale du parti, aux côtés de Jacques Duclos . À la mairie d'Halluin avant guerre , comme député de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-grenier/#i_0

GRONOWSKI LOUIS (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 395 mots

Communiste internationaliste, Louis Gronowski a été l'une des incarnations des révolutionnaires « sans patrie ni frontières » qui ont lutté pour le triomphe des principes marxistes. C'est dans cette perspective qu'il a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale en qualité de premier responsable du triangle directeur de la M.O.I., […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-gronowski/#i_0

GUÉNA YVES (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 888 mots

Énarque de la promotion France combattante – la première de l’institution –, dernier haut-commissaire de la République française en Côte d'Ivoire , député, ministre, sénateur-maire, président du Conseil constitutionnel : la brillante trajectoire d'Yves Guéna le caractérise moins que les deux présidences qu'il assuma au soir de sa longue vie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-guena/#i_0

GUINGOUIN GEORGES (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 708 mots

« Extraordinaire entraîneur d'hommes que son exemple galvanise », « une des plus belles figures de la Résistance », ces mots de la citation le nommant chevalier de la Légion d'honneur, le 7 juillet 1945, puis sa désignation de Compagnon de la Libération par décret du 19 octobre 1945 ont témoigné du rayonnement de Georges Guingouin, « premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-guingouin/#i_0

HAMON LÉO (1908-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 635 mots

Né à Paris , Léo Hamon, né Léo Goldenberg est fils d'un médecin marxiste émigré de Russie ; avocat à vingt-deux ans et secrétaire de la conférence du stage des avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'État, il est docteur en droit en 1932. S'il éprouve « la vénération du droit public », ce spécialiste de droit administratif prend aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-hamon/#i_0

JEANNENEY JEAN-MARCEL (1910-2010)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 833 mots

S'il fut, comme son père, ministre du général de Gaulle puis son premier ambassadeur dans l' Algérie indépendante, Jean-Marcel Jeanneney a été surtout un économiste. Agrégé de sciences économiques en 1936, professeur à la faculté de droit de Grenoble à vingt-sept ans, il en fut le doyen de 1947 à 1951 avant d'être professeur d'économie politique à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marcel-jeanneney/#i_0

JOXE LOUIS (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 983 mots

Mort à Paris , le 6 avril 1991, Louis Joxe a pendant quarante-sept ans exercé les plus hautes fonctions et mandats de la République, tour à tour conseiller d'État, ambassadeur de France, ministre d'État, membre du Conseil constitutionnel. Issu de quatre générations de professeurs, Louis Joxe naît à Bourg-la-Reine, le 16 septembre 1901. Agrégé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joxe/#i_0

LABORDE JEAN DE (1878-1977)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 661 mots

Amiral français, responsable du sabordage de la force navale de haute mer à Toulon, le 27 novembre 1942. Le comte Jean de Laborde, né le 29 novembre 1878 à Chantilly, fut le premier chef de l'aviation maritime. Préfet maritime de Bizerte de 1932 à 1936, il est vice-amiral commandant en chef pour l'Atlantique en 1940 avant d'être nommé à Toulon à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-laborde/#i_0

LA PORTE DU THEIL PAUL DE (1884-1976)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 736 mots

Au début de la Seconde Guerre mondiale , le général de La Porte du Theil a cinquante-six ans et commande le VIIe corps d'armée. Mais pour cet ancien élève de Polytechnique, qui fut professeur à l'École de guerre puis directeur de l'École d'application de l'artillerie, l'essentiel n'est pas dans cette tâche ; ce sont ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-la-porte-du-theil/#i_0

LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 728 mots

« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat, Libération, Franc-Tireur : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy. » Ces mots d' André Malraux donnent à Jean-Pierre Lévy, mort à Paris le 15 décembre 1996, sa juste place dans l'histoire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-levy/#i_0

LIBÉRATION ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 748 mots

Destiné à « récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées d'une manière exceptionnelle dans l'œuvre de libération de la France et de son empire », l'ordre de la Libération est fondé par Charles de Gaulle dès le 16 novembre 1940. Si le chef des Français libres considère qu’il incarne la légitimité , il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-liberation/#i_0

LUTZ CHARLES (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 613 mots

Né à Walzenhausen (Suisse), Charles Lutz fait ses études en Suisse et aux États-Unis. Diplômé de l'université George-Washington, il entre dans la diplomatie en 1920 et est en poste, successivement, à Washington, à Philadelphie, à Berne et à Saint Louis. En 1939, il est vice-consul à Berlin et, de 1942 à 1945, chargé d'affaires à la légation suisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-lutz/#i_0

MARIN YVES MORVAN dit JEAN (1909-1995)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 741 mots

Voix de la liberté dans la nuit de l'Occupation, pilier du programme de la B.B.C. “Les Français parlent aux Français” de l'été de 1940 à l'automne de 1943, sous son pseudonyme de Jean Marin, Yves Morvan a été, dans la guerre puis dans la paix, à la tête de l' agence France-Presse , le défenseur d'un journalisme libre. Né le 24 février 1909 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marin-yves-morvan-dit-jean/#i_0

MASSU JACQUES (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 818 mots

« Massu, le grognard du gaullisme » : Le Figaro, en annonçant sous ce titre la disparition du général Massu survenue le 26 octobre 2002, donnait un reflet exact des rapports de ce compagnon de la Libération avec Charles de Gaulle , qu'il avait rallié dès 1940, qu'il avait contribué à ramener au pouvoir en mai 1958 avant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-massu/#i_0

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 995 mots

Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_0

MÉMORIAL DE CAEN

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON, 
  • E.U.
  •  • 952 mots

Implanté à proximité des principaux lieux du Débarquement, le Mémorial de Caen entend être un lieu de mémoire et d'enseignement, un centre de réflexion sur les risques de conflits mondiaux, mais aussi un pôle touristique de la Normandie. Avec plus de 600 000 visiteurs par an, le Mémorial fait de Caen le haut lieu commémoratif du Débarquement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memorial-de-caen/#i_0

MOORE FRED (1920-2017)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 788 mots

Toujours Français libre : par le titre de ses mémoires publiés deux ans après la fin de ses fonctions de dernier chancelier de l'ordre de la Libération, Fred Moore réaffirmait sa fidélité à l'engagement de ses vingt ans. Lors de l'hommage national qui lui fut rendu le 22 septembre 2017, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-moore/#i_0

MURACCIOLE JULES (1906-1995)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 693 mots

« Jules Muracciole, c'est le dernier carré », cette phrase d'André Malraux à propos du secrétaire général de l'ordre de la Libération fut citée à sa mort, le 22 octobre 1995, par le général Simon, chancelier de l'Ordre, qui la compléta pour résumer l'engagement de ce grognard du gaullisme : dernier carré à Londres en juin 1940, dernier carré à Bir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-muracciole/#i_0

NOGUÈRES HENRI (1916-1990)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 849 mots

Né le 13 novembre 1916, à Bages, dans les Pyrénées-Orientales, que son père, Louis Noguères, également avocat, représenta à la Chambre des députés, Henri Noguères fut fidèle à l'engagement socialiste de sa famille. À vingt ans, il collabora, avec Léon Blum , au journal Le Populaire, dont il fut rédacteur en chef de 1946 à 1949. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nogueres/#i_0

PALEWSKI GASTON (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 931 mots

Salué par Michel Debré , en Sorbonne, le 19 janvier 1984, comme le « premier des gaullistes par l'ancienneté », Gaston Palewski a servi le gaullisme pendant cinquante ans puisque, dès 1934, il avait aidé à la diffusion des idées du colonel de Gaulle sur l'utilisation des divisions blindées, et qu'il a occupé ses dernières années au développement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-palewski/#i_0

PAPON MAURICE (1910-2007)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 844 mots

Depuis sa condamnation pour complicité de crimes contre l'humanité , Maurice Papon incarne la collaboration de la haute fonction publique avec les persécutions antisémites du IIIe Reich. C'est pourquoi, au surlendemain de sa mort survenue le 17 février 2007, le journal Libération put qualifier de « préfet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-papon/#i_0

PARODI ALEXANDRE (1901-1979)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 998 mots

Haut fonctionnaire, auditeur au Conseil d'État dès 1926, Parodi a occupé la vice-présidence de la Haute Assemblée de 1960 à 1971. Né à Paris , descendant d'un député de 1848, fils de Dominique Parodi, inspecteur général de l'Instruction publique, philosophe et membre de l'Institut, Alexandre Parodi, légiste républicain, est apparu dans toute sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-parodi/#i_0

PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 735 mots

Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre. Né le 9 juin 1911 à Paris , dans une famille d'industriels, André Dewavrin, licencié en droit et polytechnicien, est professeur adjoint de fortification à Saint-Cyr en 1938-1939. Rapatrié de Norvège , cet officier de vingt-neuf ans rallie de Gaulle dès la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passy/#i_0

PAUL MARCEL (1900-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 087 mots

Enfant trouvé dans le XIVe arrondissement de Paris , le 12 juillet 1900, Marcel Paul, syndicaliste, militant communiste, résistant, ministre, officier de la Légion d'honneur, a reçu à sa mort, le 11 novembre 1982, l'hommage du président de la République pour n'avoir « jamais cessé de lutter et d'espérer, car il croyait avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-paul/#i_0

PIERRE-BLOCH JEAN (1905-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 692 mots

Né le 14 avril 1905 à Paris , fils d'industriel, Jean Pierre-Bloch est journaliste du quotidien de la S.F.I.O., Le Populaire, dès 1930. Pour avoir enquêté sur des pogroms à Constantine en 1934, il devient un antiraciste résolu. Membre du comité directeur de la L.I.C.A. (Ligue internationale contre l'antisémitisme) dès 1937, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-bloch/#i_0

PISANI EDGARD (1918-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 945 mots

« Résistant courageux, républicain détaché des querelles partisanes, réformateur ardent, esprit visionnaire » : les termes du communiqué publié par la présidence de la République le 21 juin 2016, à la mort d'Edgard Pisani , situaient bien les engagements de celui-ci. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgard-pisani/#i_0

PLEVEN RENÉ (1901-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 053 mots

Breton républicain et Français libre, ces qualificatifs symbolisent René Pleven, inamovible président du conseil général des Côtes-du-Nord de 1948 à 1976, député et ministre sous deux Républiques et deux fois président du Conseil des ministres de 1950 à 1952, au moment de l'ébauche de la Communauté européenne de défense (C.E.D.) et du lancement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-pleven/#i_0

RAVANEL SERGE (1920-2009)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 921 mots

Polytechnicien, ingénieur, conseiller ministériel : si ces titres ont contribué à ce que Serge Ravanel devienne grand officier de la Légion d'honneur, c'est son engagement dans les années 1940 qui en a fait l'un des quatre mille titulaires de la médaille de la Résistance avec rosette et l'une des figures emblématiques de la Libération. Né à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-ravanel/#i_0

RAYSKI ADAM (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 884 mots

Né en Pologne , le 14 août 1913, à Bialystok, Abraham Rajgrodski, fils de commerçant, devient secrétaire de la jeunesse communiste locale. Il émigre à Paris en 1932 et milite au sein de la main-d'œuvre immigrée (M.O.I.), dans laquelle le Parti communiste rassemble ses militants étrangers. Dans le groupe de langue juive, il est journaliste au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-rayski/#i_0

RÉMY GILBERT RENAULT dit LE COLONEL (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 852 mots

Né à Vannes (Morbihan) le 6 août 1904, Gilbert Renault, attaché à la Banque de France en 1924, directeur d'un organisme de financement des films français en 1937, a vu sa vie transformée par la guerre où il est devenu Rémy, celui dont sir Dansey, l'un des chefs de l'Intelligence Service britannique, devait dire qu'il était « le plus extraordinaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-gilbert-renault-dit-le-colonel/#i_0

ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 803 mots

« Le colonel Rol, commandant les F.F.I. de l'Île-de-France ». Ces mots manuscrits dans l'en-tête d'un exemplaire des conventions de reddition signées par le général von Choltitz, commandant du Gross-Paris, le 25 août 1944, et la signature Rol, sur la même ligne que celle du général Leclerc au bas de ce document historique, ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rol-tanguy/#i_0

SAINTENY JEAN (1907-1978)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 756 mots

Né au Vésinet, en 1907, Jean Sainteny entre à la banque de l'Indochine en 1929 et est envoyé aussitôt en Extrême-Orient. Il n'y reste alors que jusqu'en 1931, mais ce séjour suffit à l'attacher durablement à cette région du monde . Il y revient en 1945, comme chef de la mission militaire française en Chine, chargé d'infiltrations secrètes vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sainteny/#i_0

SCHUMANN MAURICE (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 809 mots

« Si vous vous taisiez subitement, l'ennemi pourrait en tirer une indication. » La voix de Maurice Schumann ne s'est éteinte que le 9 février 1998, près de cinquante-quatre ans après que le colonel américain Drexel-Biddle lui eut donné témoignage du rôle qu'exerçait, en mai 1944, le porte-parole de la France libre . De Londres, entre juillet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-schumann/#i_0

TEITGEN PIERRE-HENRI (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 875 mots

Pierre-Henri Teitgen restera pour l'histoire l'un des organisateurs de l'épuration à la Libération et l'un des piliers de la « troisième force », sous la IVe République ; il fut trois fois vice-président du Conseil, en 1947, 1948 et de juin 1953 à juin 1954, ainsi que le fort antigaulliste président du Mouvement républicain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-teitgen/#i_0

TILLION GERMAINE (1907-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 978 mots

Ethnologue et résistante, Germaine Tillion est la fille d'un magistrat mort jeune et d'une éditrice de la librairie Hachette. Elle est née le 20 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire). Formée par deux professeurs du Collège de France, Louis Massignon, islamologue, et Marcel Mauss , anthropologue, elle enseigna de 1957 à 1980 à l'École pratique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-tillion/#i_0

TILLON CHARLES (1897-1993)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 131 mots

« Un homme libre, un grand et beau caractère » : en saluant par ces mots, en Conseil des ministres, le 13 janvier 1993, la mémoire de Charles Tillon, disparu quelques heures auparavant, le président de la République soulignait les traits marquants d'une vie de près d'un siècle dans lequel Charles Tillon fut tour à tour un mutin au nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tillon/#i_0

TILLON RAYMONDE (1915-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 884 mots

« L'esprit de liberté, la soif de justice, la lutte contre l'arbitraire sous toutes ses formes » : c'est ce qui caractérisait Raymonde Tillon , selon le communiqué par lequel le président de l'Assemblée nationale salua sa disparition, le 17 juillet 2016. Déjà, pour célébrer les cent ans de la dernière survivante des trente-trois premières femmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymonde-tillon/#i_0

TRICOT BERNARD (1920-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 748 mots

L'intérêt général fut le fil directeur de la vie de Bernard Tricot, qui était né à Aurillac, le 17 juin 1920. Du Conseil d'État au cabinet du président du Conseil, du secrétariat général du ministère des Armées à celui de la présidence de la République, ce haut fonctionnaire de tradition – issu du dernier concours direct d'accès au Conseil d'État […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-tricot/#i_0

TROCMÉ-GRILLI DI CORTONA MAGDA (1901-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 668 mots

Disparue le 10 octobre 1996, deux ans après que La Colline aux mille enfants de Jean-Louis Lorenzi eut recréé pour la télévision le sauvetage de nombreux enfants juifs réussi à partir du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), Magda Trocmé restera au petit nombre des Justes dont le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem et le musée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magda-trocme-grilli-di-cortona/#i_0

VAILLANT-COUTURIER MARIE-CLAUDE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 733 mots

Née à Paris le 3 novembre 1912, la fille de Cosette de Brunhoff et de Lucien Vogel, communiste et directeur de Vu, devait dire : « C'est la conscience de n'avoir pas eu d'autre effort à faire que celui de naître qui m'a donné une certaine conscience de classe. » Après ses études au collège Sévigné et aux Beaux-Arts, elle vécut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-claude-vaillant-couturier/#i_0

WYBOT ROGER WARIN dit ROGER (1912-1997)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 674 mots

Fondateur, en 1944, de la Direction de la surveillance du territoire (D.S.T.), Roger Wybot la dirigea jusqu'en 1958, s'y montrant, selon Paris-Match, comme un « alliage infernal de Cagliostro et de Vidocq ». Né à Paris le 13 octobre 1912, Roger Warin fait des études scientifiques ; officier d'artillerie en 1936, il se bat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wybot-roger-warin-dit-roger/#i_0