GOUVERNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hirohito au Parlement

Hirohito au Parlement
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : PA Photos

photographie


Le terme « gouvernement » désigne le groupe de personnes dont la fonction principale consiste à assurer l'avenir d'une société politique, donc d'un pays. Cette constatation, à la fois historique et géographique, conduit à procéder à deux distinctions importantes.

La première distinction porte sur l'origine du gouvernement et sur la manière dont ses titulaires accèdent à cette position et sont susceptibles d'en être écartés. Dans le monde actuel coexistent plusieurs modes d'accès à la fonction gouvernementale. Si la légitimité théocratique, c'est-à-dire issue du pouvoir religieux, tend à disparaître, si l'hérédité dynastique constitue plus un mode de désignation du chef de l'État que des véritables gouvernants (par exemple dans les monarchies européennes), on observe que les gouvernements contemporains accèdent au pouvoir soit à travers un processus partisan, en particulier dans les pays à parti unique, soit à travers des élections ouvertes et pluralistes, à l'occasion desquelles plusieurs équipes ou plusieurs majorités s'affrontent pour l'exercice du pouvoir.

La seconde distinction tend, dans les régimes fondés sur la désignation des gouvernements par l'élection, à reconnaître, d'un côté, les régimes présidentiels et, de l'autre, les régimes parlementaires. Dans le premier cas, dont le modèle est fourni par les États-Unis, il y a confusion entre la fonction de chef de l'État et la fonction de principal responsable du gouvernement, avec cette particularité que l'équipe gouvernementale n'est pas considérée comme responsable devant le Parlement. Dans le second cas, le plus répandu, repris pour l'essentiel du système britannique né dans la première moitié du xviiie siècle, l'équipe gouvernementale se distingue du chef de l'État (que celui-ci soit un monarque ou un président de la République). Le régime parlementaire sera, en raison de son extension et de ses subtilités, l'objet principal de nos développements. La règle d'or d'un tel régime implique que le gouvernement ne puisse gouverner que tant qu'il bénéficie de l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : ancien conseiller d'État, ancien président du tribunal constitutionnel d'Andorre, président émérite de l'Association internationale de droit constitutionnel

Classification


Autres références

«  GOUVERNEMENT  » est également traité dans :

ACTE DE GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • F. LAMOUREUX
  •  • 644 mots

Certaines décisions de l'exécutif échappent à tout recours devant quelque juridiction que ce soit et constituent cette catégorie très particulière d'actes de l'autorité publique qu'on appelle « actes de gouvernement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acte-de-gouvernement/#i_5344

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 228 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gouvernement et Parlement »  : […] Les constituants ont voulu assurer la stabilité gouvernementale, tout en faisant du chef de l'exécutif l'émanation de l'Assemblée. Le chancelier est élu, sans débat, à la majorité absolue. Jusqu'ici, il n'y a jamais eu échec du candidat proposé par le président. La marge la plus étroite a été celle de Konrad Adenauer (1876- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_5344

ALLEMAGNE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHOTT
  •  • 4 225 mots

Dans le chapitre « Le gouvernement fédéral (Bundesregierung) »  : […] Malgré la séparation des pouvoirs, le gouvernement fédéral (formé des ministres fédéraux et du chancelier fédéral, qui le dirige) entretient des liens très étroits avec les autres organes de l’État […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-les-institutions/#i_5344

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique »  : […] du rapport de maître à esclave, car il s'adresse à des hommes libres. En droit, le meilleur gouvernement est la monarchie, c'est-à-dire une forme de gouvernement analogue au commandement que, dans l'ordre domestique, le père exerce sur les enfants. Le roi, s'il est doué de prudence, peut mieux que la loi – qui, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_5344

ARTICLE 16 (Constitution française de 1958)

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 023 mots

Dans la Constitution française du 4 octobre 1958, l'article 16 autorise, en cas de nécessité, le président de la République à exercer une dictature temporaire, au sens romain du terme. Il introduit dans la Constitution un régime d'exception prévu pour faire face à une crise institutionnelle particulièrement grave. Il dispose en effet, dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/article-16/#i_5344

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 809 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les premières conceptions de l'autorité »  : […] velléités des volontés particulières et à la tyrannie de l'opinion et des subjectivités. Les conduites des gouvernés se règlent alors sur les normes transcendantes de cet ordre qui, s'accommodant mal du régime démocratique, sera politiquement tenu par la classe des gouvernants la plus familière des formes intelligibles pures, à savoir celle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite/#i_5344

BUREAUCRATIE

  • Écrit par 
  • Michel CROZIER
  •  • 4 254 mots

L'usage ancien, qui est encore consacré par les dictionnaires, correspond à une définition de science politique : la bureaucratie, c'est le gouvernement par les « bureaux », c'est-à-dire par un appareil d'État constitué de fonctionnaires nommés et non pas élus, organisés hiérarchiquement et dépendant d'une autorité souveraine. Le pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bureaucratie/#i_5344

CENSURE MOTION DE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 1 168 mots

Demande déposée par un ou plusieurs parlementaires, tendant à obtenir la condamnation du gouvernement par l'Assemblée à laquelle ils appartiennent. Expressément prévue en France par la Constitution de la IVe République, la motion de censure tomba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motion-de-censure/#i_5344

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 840 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'adoption de la nouvelle Constitution »  : […] Le texte constitutionnel affirme pourtant aussi que le « gouvernement détermine et conduit la politique de la nation » (article 20), ce qui ne sera véritablement le cas que dans les périodes de cohabitation. En temps normal, le président prend les grandes orientations et le Premier ministre doit les mettre en œuvre. Il n'y a pas de « dyarchie » au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/#i_5344

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 281 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement de l’Empire »  : […] L’empereur gouverne depuis sa résidence de Rome, située sur la colline du Palatin, dont est tiré le mot français « palais ». Il est aidé par sa chancellerie et son conseil formé de grands sénateurs, du chef de sa garde (le préfet du prétoire), de membres de sa famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-romaine/#i_5344

CONSEIL CONSTITUTIONNEL

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 011 mots

Parmi les institutions établies par la Constitution de 1958, le Conseil constitutionnel est un organe spécialisé qui a été conçu pour assurer principalement le contrôle de constitutionnalité, qu'exerçait en partie le Comité constitutionnel de 1946. De nature ambiguë, il est plutôt politique par sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-constitutionnel/#i_5344

CONSEIL D'ÉTAT

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Au sommet de la juridiction administrative se situe le Conseil d'État. Mais juger n'est pas sa seule fonction. Il est aussi le plus important des conseils placés auprès du gouvernement, auquel il donne de très nombreux avis. Ces deux fonctions se retrouvent tout au long de son histoire. Héritier du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-d-etat/#i_5344

CONSEIL ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 787 mots

C'est en 1925 que la France a créé pour la première fois une assemblée économique, suivant l'exemple donné par la Constitution allemande de Weimar en 1919. Ce Conseil national économique, composé de cent quarante membres désignés par divers organismes professionnels et sociaux et présidé par le président du Conseil des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-economique-et-social/#i_5344

CONSTITUTION

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNET
  •  • 4 203 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La constitution comme mécanisme »  : […] en un rapport immanent aux phénomènes. Ces phénomènes, ici, ce sont les trois formes de gouvernement (république, monarchie, despotisme). Chacune est dotée d'une nature (« sa structure particulière ») et d'un principe (« les passions humaines qui le font mouvoir »). Une fois identifiés la nature et le principe d'un gouvernement, on peut connaître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution/#i_5344

CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 3 427 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un parlementarisme rationalisé »  : […] en place en 1958 présente a priori tous les traits d'un régime parlementaire classique. Le gouvernement, dirigé par un Premier ministre, « détermine et conduit » la politique de la nation (art. 20), sous le contrôle du Parlement – en réalité surtout de l'Assemblée nationale, qui est la seule (des deux chambres parlementaires) à être élue au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique-france/#i_5344

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « De l'Antiquité aux monarchomaques »  : […] le Moyen Âge pour assister à la véritable naissance de la théorie du contrat, qui apparaît d'abord sous la forme du contrat de gouvernement. Un certain nombre de contrats de gouvernement furent conclus à partir du ve siècle dans les royaumes germaniques entre rois et sujets et leur origine doit être recherchée, semble-t-il, à la fois dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrat-social/#i_5344

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

et non « à tous », était considérée comme un procédé aristocratique. Progressivement, le gouvernement représentatif (c'est-à-dire le gouvernement exercé par les représentants du « peuple », élus par les citoyens) va être reconnu comme une forme particulière, puis comme la seule forme de démocratie. Les formes contemporaines de représentation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_5344

DU CONTRAT SOCIAL, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonder l'autorité sur les lois de la raison »  : […] Le livre III est consacré au gouvernement défini comme puissance exécutive subordonnée au souverain, ainsi qu'à la caractérisation de ses différentes formes possibles (démocratique, aristocratique et monarchique) et à la variété de leur combinaison dans la réalité. Les diverses précautions prises à l'égard du choix pour l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-contrat-social/#i_5344

FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 7 138 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources de renouvellement  »  : […] la plupart des démocraties modernes, plus des quatre cinquièmes de ces lois émanent de projets du gouvernement. S'il ne faut pas sous-estimer le rôle de certaines propositions parlementaires, dont quelques-unes sont le fruit d'un travail consensuel entre parlementaires de partis opposés, et la part des amendements venus des membres des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-droit-francais/#i_5344

FRANCE - L'année politique 2017

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 346 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement d’Édouard Philippe »  : […] À l’occasion de la composition du gouvernement, Emmanuel Macron continue son travail de brouillage des frontières traditionnelles entre les partis. Le Premier ministre Édouard Philippe, maire du Havre, est un ancien soutien d’Alain Juppé. Les ministères sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/#i_5344

GOUVERNEMENT PROVISOIRE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 587 mots

Régime de fait préparant en principe les voies à un gouvernement de droit. Le gouvernement provisoire, précaire par nature et par destinée, cherche à ordonner son action et à fonder, pour transmettre le pouvoir, des institutions stables et acceptées par le pays. Sa mise en place à l'intérieur ou à l'extérieur du pays répond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouvernement-provisoire/#i_5344

JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT, 
  • Noda YOSIHUKI
  • , Universalis
  •  • 9 635 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement »  : […] Aux termes de l'article 65 de la Constitution, le pouvoir exécutif est dévolu au cabinet. Celui-ci se compose du Premier ministre, qui en assure la présidence, et des ministres d'État. Tous doivent être des civils, cela pour se prémunir juridiquement contre toute résurrection du militarisme en évitant la mainmise des généraux sur le cabinet, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-droit-et-institutions/#i_5344

LÉGITIMITÉ

  • Écrit par 
  • Paul BASTID
  •  • 4 455 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Interprétations divergentes »  : […] En France, le mot de gouvernement légitime évoque des souvenirs historiques et idéologiques parfaitement précis, qui procèdent de deux conceptions antithétiques et rivales. Il a été utilisé avec une grande rigueur affirmative au profit de la branche aînée des Bourbons. Il l'a été aussi au profit des gouvernements issus de la volonté populaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legitimite/#i_5344

LOI

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Universalis
  •  • 12 636 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pouvoir législatif et pouvoir gouvernemental »  : […] Cette conception qui revient à refuser toute autonomie à la fonction gouvernementale paraît aujourd'hui indéfendable, tant il est évident que gouverner est une activité qui suppose des décisions inconditionnées, celles par où se révèlent les vues fulgurantes du génie politique, comme aussi bien, d'ailleurs, les choix malheureux d'hommes d'État peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi/#i_5344

MILL JOHN STUART (1806-1873)

  • Écrit par 
  • François TRÉVOUX
  •  • 2 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La liberté : respect du non-conformisme »  : […] la liberté et l'autorité étaient en conflit constant, entendait-on par liberté une protection contre la tyrannie des gouvernants. Pour l'assurer, on cherchait à assigner des limites au pouvoir de ceux-ci sur la communauté, soit en leur arrachant certaines immunités inscrites dans les chartes, soit, lorsque la technique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-stuart-mill/#i_5344

MINISTÈRE

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 956 mots

Du point de vue politique, le « ministère » se confond avec l'ensemble des ministres qui, sous la double autorité du président de la République et du Premier ministre, exercent collégialement et solidairement les attributions gouvernementales. Sous cet angle, chaque ministre constitue une autorité politique. Du point de vue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ministere/#i_5344

MONTESQUIEU CHARLES DE (1689-1755)

  • Écrit par 
  • Georges BENREKASSA
  •  • 7 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réalisation et sens du grand œuvre : « De l'esprit des lois » (1748) »  : […] Montesquieu comme le premier grand penseur de la totalité. Quel est le contenu réel de ce qu'on appelle un gouvernement (un certain type de société politiquement organisée) ? Quel est le rapport de ce contenu avec sa forme (sa nature) et son principe (les passions sociales qui « le font mouvoir »), et quel est le rapport de cet ensemble avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-montesquieu/#i_5344

OPINION PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Patrick CHAMPAGNE
  •  • 4 998 mots
  •  • 3 médias

Mais la notion d'opinion publique renvoie aussi à des considérations très pratiques. En effet, le gouvernement des hommes ne passe pas seulement par l'usage de la force pure ou même par le respect des lois ; il repose fondamentalement sur l'acceptation des dirigeants et de leur politique par les gouvernés, c'est-à-dire sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opinion-publique/#i_5344

ORDONNANCES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 578 mots

Sous l'Ancien Régime, les ordonnances étaient des actes par lesquels le roi édictait des règles juridiques. Abandonnée par la Révolution, la notion d'ordonnance fut à nouveau utilisée sous la Restauration. Selon l'article 14 de la charte de 1814, elle désignait certains actes émanant de l'autorité royale nécessaires pour l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordonnances/#i_5344

POLITIQUE - Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 477 mots

Dans le chapitre « Le principe de la séparation des pouvoirs »  : […] encore les qualifications anciennes, quoiqu'elles ne correspondent plus aux réalités. La définition des formes de gouvernement, telle qu'elle est consacrée par l'usage, demeure donc celle qui s'attache à la manière dont sont accomplies les fonctions législatives et exécutives. Ainsi distingue-t-on le gouvernement parlementaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-les-regimes-politiques/#i_5344

REPRÉSENTATION POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Loïc BLONDIAUX
  •  • 1 495 mots

Dans le chapitre « Les origines du gouvernement représentatif  »  : […] technique lié à l'impossibilité, dans les grands États, de réunir physiquement le peuple ? Ou faut-il penser le « gouvernement représentatif » comme une forme politique distincte, délibérément choisie afin d'écarter des affaires gouvernementales un peuple jugé incapable, au profit d'une « aristocratie démocratique » ? L'histoire de cette forme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-politique/#i_5344

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 914 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le centre du système : le Premier ministre »  : […] que le cabinet dirigeait collectivement la politique de la nation. Juridiquement, c'est encore le cas aujourd'hui, mais, dans la pratique, ce n'est plus le cabinet qui est au centre du processus de décision gouvernemental mais le Premier ministre et quelques ministres qui, selon leurs fonctions ou leur autorité, sont plus « égaux » que les autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_5344

SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME

  • Écrit par 
  • Pierre GUIRAL, 
  • Ernest LABROUSSE
  •  • 6 005 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Produire plus que gouverner »  : […] Vous êtes nos chefs [...] demandez au roi d'être chargés de diriger l'administration des affaires publiques. » De même chaque classe dégage une élite, particulièrement apte à comprendre et à défendre les intérêts de l'ensemble. Comme les philosophes contemporains de son enfance, l'encyclopédiste Saint-Simon aspire à un gouvernement des Lumières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-simon-et-saint-simonisme/#i_5344

SÉNAT (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 2 656 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les compétences limitées du Sénat »  : […] adoptée par l'Assemblée nationale et le Sénat pour pouvoir être promulguée. Cependant, le gouvernement peut, selon une procédure assez complexe fixée à l'art. 45, mettre fin à la « navette » et donner le dernier mot à la seule Assemblée nationale – après réunion d'une Commission mixte paritaire réunissant des députés et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senat/#i_5344

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier MAUS, « GOUVERNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouvernement/