BOLLAERT ÉMILE (1890-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un professeur de musique, Émile Bollaert est né à Dunkerque (Nord), le 13 novembre 1890. Après avoir obtenu sa licence en droit, il devient attaché au cabinet du préfet du Nord en 1913. Officier de chasseurs pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé chef de cabinet du préfet de la Loire en 1919, après avoir été adjoint du chef des services administratifs et financiers au ministère des Régions libérées. Émile Bollaert fait ensuite une carrière préfectorale classique et brillante. Sous-préfet dans l'Aube, il est, à partir de 1929, préfet de la Haute-Marne, des Vosges, puis, de 1934 à 1940, du Rhône, après avoir, treize mois durant, été directeur général des Beaux-Arts. À Lyon, il a retrouvé Édouard Herriot, inamovible député maire, dont il avait été le chef de cabinet de 1924 à 1928, à la présidence du Conseil et au ministère de l'Instruction publique.

Dès 1940, le gouvernement de l'État français devait révoquer ce haut fonctionnaire républicain. Au début de l'été de 1943, l'arrestation et la mort de Jean Moulin ayant privé le Comité français de la Libération de son délégué général en métropole, le général de Gaulle souhaite être représenté par un homme d'expérience.

Émile Bollaert est donc investi comme délégué au cours d'une mission de Pierre Brossolette, à l'automne de 1943, et joue en même temps le rôle de commissaire du gouvernement auprès du Conseil national de la Résistance. Il raffermit les services clandestins de la délégation et sait accroître la cohésion entre les mouvements résistants et les services techniques. Cependant, arrêté en février 1944, il est emprisonné à Rennes puis à Paris ; il est déporté d'août 1944 à avril 1945 et passe du camp de Buchenwald à celui de Dora puis à celui de Bergen-Belsen.

Lorsqu'il revient en France, Charles de Gaulle, qui le fait compagnon de la Libération, lui demande de devenir commissaire de la République. Il exerce c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « BOLLAERT ÉMILE - (1890-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bollaert/