BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maurice Bourgès-Maunoury est né à Luisant (Eure-et-Loir) le 19 août 1914. Polytechnicien, licencié en droit et diplômé de l'École des sciences politiques, il choisit d'être officier d'artillerie de 1935 à 1940, par fidélité à son aïeul maternel Joseph Maunoury (1867-1923), maréchal de France à titre posthume pour avoir, en gagnant la bataille de l'Ourcq, permis — en 1914 — la victoire de la Marne. En 1943-1944, il fut adjoint du délégué militaire national Jacques Chaban-Delmas et sut alerter l'état-major du général Kœnig, chef des F.F.I., sur la « situation morale inquiétante » des maquis mobilisateurs laissés sans armes après leurs actions du début de juin 1944.

Sous-chef d'état-major de la défense nationale en octobre 1944, il succéda à Jacques Soustelle comme commissaire de la République à Bordeaux, du 26 juin 1945 à mars 1946. Il fut ensuite, jusqu'en 1958, député radical de la Haute-Garonne et se fit remarquer à la commission des finances de l'Assemblée avant d'être secrétaire d'État au Budget en 1947 et ministre des Finances du cabinet René Mayer en 1953. Ministre des Travaux publics en 1950, secrétaire d'État à la Présidence du Conseil en 1950-1951, ministre de l'Industrie et du Commerce puis des Forces armées dans le cabinet Mendès France (1954-1955), il s'occupa longuement des affaires militaires comme secrétaire d'État à la Guerre et à l'Air en 1948, ministre adjoint de la Défense nationale (1951), ministre des Forces armées (janv.-févr. 1955), ministre de la Défense nationale et des Forces armées du gouvernement Guy Mollet, de février 1956 à juin 1957.

Dans ce dernier poste, partisan de l'Algérie française, il couvrit les pratiques des tortures systématiques mises en œuvre pendant et après la bataille d'Alger. Il fit aussi arrêter le journaliste Claude Bourdet pour « tentative de démoralisation de l'armée ». Le 24 mars 1 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE - (1914-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-bourges-maunoury/