Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAEN

Normandie : carte administrative

Normandie : carte administrative

Caen, chef-lieu du Calvados et capitale de la Basse-Normandie jusqu’au 31 décembre 2015, est depuis 2016 le siège du conseil régional de la région Normandie. La ville compte 111 300 habitants et son aire urbaine 403 600 habitants (2012).

La ville est établie de part et d'autre de l'Orne, à dix kilomètres de la Manche. Les fouilles archéologiques ont révélé de nombreuses implantations gallo-romaines dans la région parsemée de villae. Mais Caen n'apparaît vraiment dans l'histoire qu'au xie siècle, par la volonté du duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, qui fait construire le château et fonde, avec la reine Mathilde, l'Abbaye-aux-Hommes et l'Abbaye-aux-Dames, chefs-d'œuvre de l'art roman, toujours en place, parures de la ville. Caen eut, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, un rayonnement limité à la partie ouest de la Normandie, à dominante paysanne. Ville bourgeoise, dotée d'une université dès 1432, célèbre pour ses médecins et ses juristes, elle pencha vers le protestantisme sous la Réforme et vers la Gironde sous la Révolution française. Échappant en grande partie à la révolution industrielle, elle n'était qu'un chef-lieu de département sans éclat particulier à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

L'histoire de Caen bascula en juin 1944 lorsque la cité devint la charnière principale de la bataille de Normandie et l'enjeu de très durs combats. Détruite complètement en son centre, la ville exsangue était entourée de villages en ruines. Caen ne comptait que 35 000 habitants en juillet 1944. La reconstruction qui suivit devait donner à la ville sa physionomie actuelle. Conçue comme un compromis entre les vestiges du passé et une ligne moderne, elle allie des avenues droites comme celle du 6-Juin et des quartiers épargnés aux profils plus subtils comme le Vaugueux, le Gaillon, la rue Caponnière, des bâtiments modernes et les façades et clochers des églises restaurées, les couleurs douces de la pierre de Caen et les rudesses du béton. La Prairie, vaste étendue verdoyante au confluent inondable de l'Orne et de l'Odon, achève de donner à la ville une physionomie originale où les grandes horizontales s'harmonisent en douceur avec les clochers et les ondulations de la vallée de l'Orne et de ses abords. Le Mémorial de Caen, musée inauguré en 1988, pérennise le souvenir de la guerre et en appelle à la paix.

La reconstruction de Caen fut suivie, jusqu'à l'aube des années 1980, par trois décennies de grande croissance où la ville bénéficia à plein de la proximité de Paris, vite accessible par le train puis par l'autoroute (A13). Ses fonctions de capitale régionale, la présence de l'université, son rayonnement culturel et, surtout, de grandes opérations de décentralisation industrielle changèrent très profondément la physionomie de la ville et de son agglomération. Caen est maintenant flanqué de grands ensembles immobiliers et par la cité nouvelle d'Hérouville-Saint-Clair (21 800 habitants en 2012) ainsi que d'une ceinture pavillonnaire de plus en plus étendue. Mais la crise des activités contemporaines marque très profondément une ville qui cherche sa voie.

La décentralisation dota Caen de quelques grandes usines de main-d'œuvre : Philips, Moulinex, Jaeger, Citroën, la S.A.V.I.E.M. (groupe Renault, devenue Renault Trucks) auxquelles s'ajoutait la Société métallurgique de Normandie (S.M.N.), sur le plateau de Mondeville, créée en 1917 pour valoriser la présence des minerais de fer de la plaine de Caen. Au total, dans les meilleures années, quelque 20 000 ouvriers. Mais toutes ces industries, dirigées de l'extérieur, ont été très affectées par la crise des années 1980-1990, la S.M.N. et Moulinex allant jusqu'à la fermeture, nouveau traumatisme majeur pour l'agglomération.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Normandie : carte administrative

Normandie : carte administrative

Autres références

  • MÉMORIAL DE CAEN

    • Écrit par Universalis, Charles-Louis FOULON
    • 946 mots

    Implanté à proximité des principaux lieux du Débarquement, le Mémorial de Caen entend être un lieu de mémoire et d'enseignement, un centre de réflexion sur les risques de conflits mondiaux, mais aussi un pôle touristique de la Normandie.

    Avec plus de 600 000 visiteurs par an, le Mémorial...

  • CAEN ABBAYE-AUX-HOMMES & ABBAYE-AUX-DAMES DE

    • Écrit par Maryse BIDEAULT
    • 807 mots
    • 2 médias

    L'origine de l'Abbaye-aux-Hommes est liée au mariage du duc de Normandie, Guillaume le Bâtard, avec une parente, Mathilde de Flandre ; mariage qui fut condamné par le pape en 1053. Sous l'influence de Lanfranc de Pavie, écolâtre du Bec-Hellouin, les sentences canoniques furent levées en 1059 et le...

  • CONSERVATION DES ŒUVRES D'ART

    • Écrit par Germain BAZIN, Vincent POMARÈDE
    • 6 744 mots
    • 4 médias
    ...du xviie siècle, l'initiative des études historiques portant sur le Moyen Âge. Les protestants ayant ravagé l'église Saint-Étienne de Caen, en 1602 le chœur avait été voué aux démolisseurs, mais le prieur dom J. de Baillehache arrêta l'exécution de ce projet et fit entreprendre une restauration...
  • NORMANDIE

    • Écrit par Armand FRÉMONT, Lucien MUSSET
    • 7 271 mots
    • 10 médias
    ...butin à Rouen, facilita les transitions. Le servage disparut entièrement. Le duché se couvrit d'une nouvelle génération de villes : Dieppe, Falaise, Argentan, Alençon, Saint-Lô, Valognes et surtoutCaen, qui apparaît vers 1025 et supplante Bayeux vers 1060 comme capitale secondaire des ducs.
  • NORMANDIE, région administrative

    • Écrit par Universalis
    • 3 161 mots
    • 3 médias
    ...pétrochimie, la métallurgie, l'industrie automobile. Mais les coupes sombres y ont été sévères et le chômage y est élevé (10,9 p. 100 au début de 2015)... La basse Normandie, au contraire, victime de la désindustrialisation de ses ateliers ruraux au xixe siècle, a connu une relance partielle par les industries...

Voir aussi