GUÉNA YVES (1922-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Énarque de la promotion France combattante – la première de l’institution –, dernier haut-commissaire de la République française en Côte d'Ivoire, député, ministre, sénateur-maire, président du Conseil constitutionnel : la brillante trajectoire d'Yves Guéna le caractérise moins que les deux présidences qu'il assuma au soir de sa longue vie, celles de la fondation de la France libre et de la fondation Charles-de-Gaulle. Pour celui qui avait rallié le chef des Français libres dès le 19 juin 1940, cette petite minorité devenue victorieuse avait été la vie même. En intitulant Le Temps des certitudes (1982) le premier tome de ses mémoires, qui couvrait les années 1940-1969, ce fils d'un secrétaire du Parti radical à Brest a justifié que, à la fin de l'hommage national qui lui fut rendu le 8 mars 2016, le président de la République François Hollande salue en lui un « gaulliste de toujours, gaulliste pour toujours ».

Yves Guéna

Yves Guéna

Photographie

Le parcours d'Yves Guéna (ici en 1991), grande figure du gaullisme, s'inscrit dans une fidélité indéfectible au général de Gaulle, qu'il rejoignit à l'âge de dix-huit ans. 

Crédits : L. Monier/ Gamma-Rapho via Getty

Afficher

Yves Guéna, né le 6 juillet 1922 à Brest (Finistère), n'a pas dix-huit ans quand il s'embarque vers l'Angleterre pour combattre avec de Gaulle. Ce volontaire se bat en Égypte puis en Libye et en Tunisie. S'il participe à la victoire alliée d'El-Alamein, c'est en Normandie, dans la 2e DB du général Leclerc, qu'il est blessé. La note de 20/20 qu'il obtient au concours de l'ENA au titre de son parcours militaire, lui permet de choisir le Conseil d'État, mais il préfère devenir contrôleur civil au Maroc. Il y contribue au développement du pays dans la ligne imaginée jadis par le maréchal Lyautey. La mère de sa femme ayant épousé le professeur Robert Debré, il partage avec le fils de celui-ci, Michel, le rejet de l'instabilité gouvernementale. Devenu garde des Sceaux en juin 1958, Michel Debré en fait son directeur de cabinet ; à ses côtés, il prépare la Constitution de la Ve République sans saisir que la pratique présidentielle rendra caduc le régi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Les derniers événements

27 février 2004 • FranceRenouvellement des membres du Conseil constitutionnel.

Le 27, Pierre Mazeaud est nommé par Jacques Chirac à la présidence du Conseil constitutionnel en remplacement d'Yves Guéna, à qui il succédera le 8 mars. Le chef de l'État nomme également conseiller Pierre Steinmetz, ancien directeur de cabinet du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin [...] Lire la suite

9 février - 22 mars 2000 • FranceDémission de Roland Dumas de la présidence du Conseil constitutionnel.

chargent le président par intérim, Yves Guéna, d'informer Roland Dumas que sa situation risque de porter préjudice à l'institution. Le 29, Roland Dumas, qui continue de nier toute culpabilité, informe Yves Guéna de son intention de démissionner de ses fonctions de membre et de président du Conseil [...] Lire la suite

17-23 mars 1999 • FranceRetrait temporaire de Roland Dumas de la présidence du Conseil constitutionnel.

. Le 23, Roland Dumas annonce qu'il a « décidé, pour un temps, de ne pas exercer [sa] fonction de président du Conseil constitutionnel ». Yves Guéna, doyen d'âge, est chargé d'assurer la présidence par intérim de l'institution.  [...] Lire la suite

11-13 octobre 1984 • FranceVoyage du président François Mitterrand en Aquitaine

Du 11 au 13, François Mitterrand effectue en Aquitaine son huitième voyage en province. Le 11, après une visite à Périgueux, où il est reçu par le maire R.P.R. Yves Guéna, le chef de l'État se rend à Bergerac, Agen, Marmande et Libourne. Faisant à Agen une allusion voilée au débat politique qui se [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « GUÉNA YVES - (1922-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-guena/