NOGUÈRES HENRI (1916-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 13 novembre 1916, à Bages, dans les Pyrénées-Orientales, que son père, Louis Noguères, également avocat, représenta à la Chambre des députés, Henri Noguères fut fidèle à l'engagement socialiste de sa famille. À vingt ans, il collabora, avec Léon Blum, au journal Le Populaire, dont il fut rédacteur en chef de 1946 à 1949. À la même époque, il fut aussi marqué par les responsabilités qu'exerçait son père, président de la Haute Cour de justice instituée pour juger les responsables de la politique de l'État français.

Pour cet ancien prisonnier, rapatrié sanitaire, qui s'inscrivit au barreau de Paris en 1942 et dont la femme fut aussi lieutenant F.F.I., la Résistance avait été un engagement total dans le Parti socialiste clandestin qu'animait Daniel Mayer et dans le mouvement Franc-Tireur. Membre du comité régional des mouvements unis de résistance pour le Languedoc-Roussillon, « Mathias » avait sillonné sa région à bicyclette pour y développer les maquis, après s'être occupé d'une filière d'évasion, des groupes francs, des services sociaux. Délégué régional à l'information en 1944, il revint au Populaire de Paris en 1946, avant de créer l'Agence centrale parisienne de presse en 1949 et de participer à la fondation d'Europe no 1 en 1954. Rédacteur en chef de la revue Aux carrefours de l'histoire, de 1960 à 1964, Henri Noguères fut directeur administratif aux éditions Robert Laffont et, de 1966 à 1976, secrétaire général des éditions Flammarion. Il s'engagea simultanément et totalement dans son œuvre d'historien, car il était convaincu de la profonde vérité qu'évoquait le titre d'une série télévisée qu'il produisit : « L'histoire dépasse la fiction ».

De 1967 à 1981, en collaboration avec Jean-Louis Vigier et surtout Marcel Degliame-Fouché, Henri Noguères a mené à bien une importante Histoire de la Résistance en France, en cinq tomes recouvrant la période de juin 1940 à mai 1945.

Son parti pris très rigoureusement chronologique – cinq parties p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification


Autres références

«  NOGUÈRES HENRI (1916-1990)  » est également traité dans :

KERCHBRON JEAN (1924-2003)

  • Écrit par 
  • Christian BOSSENO
  •  • 683 mots

Avec Jean Kerchbron, réalisateur, scénariste et adaptateur, décédé à Neuilly-sur-Seine, à l'âge de soixante-dix-huit ans, le 3 février 2003, disparaît l'un des grands pionniers de la télévision française. Né à Paris, le 24 juin 1924, d'origine juive, il rejoint la Résistance ; capturé et condamné à mort, il s'évadera. À la Libération, il achève des études d'ingénieur électrotechnicien, entre comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-kerchbron/#i_98270

LIGUE DES DROITS DE L'HOMME

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 1 329 mots

Ni association humanitaire, ni relais d'orientations républicaines définies par l'État, ni mouvement spécialisé dans la promotion de telle ou telle exigence, la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen, dite Ligue des droits de l'homme, est une association sans but lucratif « destinée à défendre les principes énoncés dans les Déclarations des droits de l'homme de 1789, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-des-droits-de-l-homme/#i_98270

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « NOGUÈRES HENRI - (1916-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nogueres/