BOISSIEU ALAIN DE (1914-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Ce sont ceux qui n'ont jamais voulu désespérer de la France qui l'incarnent ». Ces mots d'Alain de Boissieu saluant les cadets de Saumur à la BBC en 1942 devaient guider, soixante ans plus tard, le chancelier de l'ordre de la Libération pour les dix-sept allocutions qu'il eut à prononcer entre sa nomination le 26 septembre 2002 et sa mort, à Clamart, le 5 avril 2006. Son « Merci pour la France ! » lancé devant la dépouille de l'aumônier du commando Kieffer, le 17 janvier 2006, dans la cour des Invalides, le président de la République en a repris le sens pour saluer comme « un homme de devoir, généreux et respecté de tous », le général d'armée de Boissieu, compagnon de Leclerc, gendre du général de Gaulle, chef d'état-major de l'armée de terre de 1971 à 1975, puis grand chancelier de la Légion d'honneur jusqu'en 1981.

Né le 5 juillet 1914 à Chartres (Eure-et-Loir), Alain de Boissieu-Déan de Luigné, fils d'assureur, est saint-cyrien dans la promotion Soldat inconnu de 1936 à 1938, puis élève officier à l'école de cavalerie de Saumur. Il regrettera cependant la « trop forte proportion d'unités à cheval [rendant l'] armée de terre trop lente à manœuvrer au siècle de la motorisation » ; dans ses souvenirs, il déplore aussi qu'en 1940, le gouvernement et le commandement n'aient pas vécu « au rythme de l'action ». Capturé le 12 juin, il s'évade de l'Oflag II D l'année suivante, le 29 mars 1941, et gagne l'URSS. ; interné dans les camps soviétiques de Mitchourine et de Grazievitch, il fait partie des cent quatre-vingt-cinq Français aux allures de bagnards qui embarquent le 30 août 1941 à Arkhangelsk sur un bâtiment canadien et s'en vont rejoindre de Gaulle.

Patriote « se battant dans la coalition pour la liberté contre la dictature », le capitaine de Boissieu est chef du 3e bureau à l'état-major du général de Gaulle puis, fin 1942, aide de camp du haut-commissaire pour l'océan Indien. Affecté, le 1er avril 1943, à la Force L du général Leclerc, son ancien instructeur, il va suivre cette « figure magnifique de chef doub [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « BOISSIEU ALAIN DE - (1914-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-boissieu/