MAYER DANIEL (1909-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Militant des droits de l'homme et du socialisme,

mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par révolte contre l'exécution aux États-Unis des anarchistes Sacco et Vanzetti, il devint journaliste ; professant qu'« informer, c'est manifester son estime », il fut responsable de la rubrique sociale du Populaire de 1933 à 1939. Reconstructeur du Parti socialiste clandestin en zone sud, il fut l'agent de liaison de Léon Blum, alors emprisonné par l'État français. Il édita sa plaidoirie du procès de Riom et contribua à faire connaître la prise de position gaulliste de l'ancien président du Conseil qui écrivait, le 21 octobre 1942, que la force du général était « de personnifier la résistance et la résurrection nationales » et qu'il tenait donc « pour une lourde faute d'apporter à la collaboration [avec de Gaulle] la moindre trace de méfiance ou de réserve ». Il se rendit clandestinement à Londres en avril 1943 et remit à Charles de Gaulle la dernière lettre que lui adressa Léon Blum avant sa déportation en Allemagne.

La mission de Daniel Mayer – comme celle de Georges Buisson – contribua à ce que le Conseil national de la Résistance constitué par Jean Moulin comportât des délégués des partis politiques. Le général de Gaulle jugea en effet qu'il était « normal et même souhaitable que la Résistance – tout en demeurant unie et cohérente – se teinte et se nuance des tendances politiques traditionnelles et diverses ». C'est dans cet esprit que Daniel Mayer fut membre du C.N.R. et y batailla en socialiste pour la Libération. Il se trouvait au premier [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification


Autres références

«  MAYER DANIEL (1909-1996)  » est également traité dans :

LIGUE DES DROITS DE L'HOMME

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 1 329 mots

Ni association humanitaire, ni relais d'orientations républicaines définies par l'État, ni mouvement spécialisé dans la promotion de telle ou telle exigence, la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen, dite Ligue des droits de l'homme, est une association sans but lucratif « destinée à défendre les principes énoncés dans les Déclarations des droits de l'homme de 1789, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-des-droits-de-l-homme/#i_98384

OCCUPATION (France)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 6 042 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Unité et diversité de la Résistance »  : […] En Afrique du Nord passée sous leur contrôle, les Américains choisissent d'écarter de Gaulle dont ils se méfient. Tenant compte de la force du vichysme, en particulier en Algérie, ils préfèrent d'abord miser sur l'amiral Darlan, qui s'y trouve de façon fortuite et qui prend le titre de Haut-Commissaire de France en Afrique, puis, après son assassinat le 24 décembre 1942, sur l'un des généraux les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france/#i_98384

Les derniers événements

25 février 1992 • FranceRenouvellement de trois membres du Conseil constitutionnel.

Le renouvellement triennal du tiers des membres du Conseil constitutionnel donne lieu au départ de Daniel Mayer, Léon Jozeau-Marigné et Francis Mollet-Viéville. Le président de la République nomme Georges Abadie, ancien préfet, conseiller d'État et chargé de mission auprès du ministre du Budget [...] Lire la suite

19 février 1986 • FranceNomination de Robert Badinter à la présidence du Conseil constitutionnel et remaniement ministériel

Les nominations au Conseil constitutionnel sont annoncées. Le mandat de trois des neuf membres vient en effet à expiration le 5 mars. François Mitterrand nomme Robert Badinter à la présidence, pour succéder à Daniel Mayer, qui était président du Conseil constitutionnel depuis 1983 et a démissionné [...] Lire la suite

21 février - 4 mars 1983 • FranceNomination de Daniel Mayer à la présidence du Conseil constitutionnel

Le 21, sont rendus publics les noms des trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel qui doivent remplacer ceux dont le mandat arrive à expiration. Daniel Mayer, président de la Ligue internationale des droits de l'homme, nommé par François Mitterrand, succède à Roger Frey comme président [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « MAYER DANIEL - (1909-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/