Marcel DURLIAT

professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

ALBI, histoire et histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 090 mots

En dépit des aléas de l'histoire, Albi a toujours joué le rôle d'une petite capitale régionale. La contrée dont elle a orienté le destin n'est pas une région naturelle. La ville a établi sa zone d'influence en organisant et en contrôlant les échanges entre deux domaines complémentaires : un haut pays de roches primaires, se rattachant au Ségala et au […] Lire la suite

ALCOBAÇA ABBAYE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 262 mots

Fondée au milieu du xiie siècle par le roi Alphonse Ier, dans la région nouvellement conquise de l'Estrémadure, l'abbaye royale de Sainte-Marie d'Alcobaça (au nord de Lisbonne) devint la plus importante maison de l'ordre de Cîteaux au Portugal. Les t […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Michel DRAIN, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 381 mots

L'Andalousie est la séduction de l'Espagne. On croit la saisir d'emblée sous son apparence brillante et facile, mais elle plonge des racines profondes dans le passé. L'art andalou, à la rencontre de l'Orient et de l'Occident, permet de suivre ces antiques cheminements.L'Andalousie est la plus vaste des régions d'Espagne et celle dont le cadre naturel est le mieux défini. Deux chaînes de montagnes […] Lire la suite

ARAGON

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF, 
  • Roland COURTOT
  •  • 8 652 mots

Le mot « Aragon » désigne une rivière pyrénéenne, affluent de l'Èbre : elle a donné son nom au petit État chrétien qui s'est formé dans sa haute vallée, puis à partir du xie siècle a conquis la vallée moyenne de l'Èbre, s'est uni à la Catalogne, a annexé le royaume de Valence. Il faut donc distinguer l'Aragon […] Lire la suite

AVIGNON, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 020 mots

La ville d'Avignon n'apparaît sur la grande scène de l'histoire de l'art qu'avec la venue des papes. Jusque-là, son rôle artistique n'avait pas dépassé celui d'une localité moyenne, les meilleures manifestations datant de l'époque romane : cathédrale Notre-Dame-des-Doms, chevet de Saint-Ruf, petite chapelle Saint-Nicolas, pittoresquement installée sur une pi […] Lire la suite

BONAVIA SANTIAGO (mort en 1759)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 231 mots

Artiste espagnol. Son activité témoigne des progrès de l'italianisme qui suivirent, à la cour d'Espagne, le remariage de Philippe V avec Élisabeth Farnèse. Imbu des principes des meilleurs théoriciens, maître lui-même dans l'art des architectures feintes, Bonavia fut essentiellement un décorateur dont on peut suivre l'intervention dans les trois principales résidences de la Cour à la fin du règne […] Lire la suite

BOYTAC ou BOITAC DIOGO (actif entre 1490 et 1525)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 151 mots

D'origine française, semble-t-il, venu peut-être du Languedoc, Boytac est par son style l'un des architectes les plus portugais. Chargé par le roi Manuel de voûter la nef de l'église de Jésus à Setúbal en 1495, il imagine de robustes colonnes torses formées de trois tores enroulés en spirale. Avec les frères Diogo et Francisco Arruda, il est un des créateurs […] Lire la suite

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 072 mots

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement su […] Lire la suite

CASTILHO JOÃO DE (actif entre 1515 et 1552)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 129 mots

Architecte espagnol. Peut-être originaire de Biscaye, Jo ao de Castilho fait toute sa carrière au Portugal. Il succède à Boytac sur le chantier des Jerónimos de Belém en 1517 et termine l'église, le cloître et les bâtiments conventuels dans le style plateresque. Il achève également le portail sud qui se distingue par l […] Lire la suite

CASTILLE

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 285 mots

La Castille, c'est le pays de « los castillos », des châteaux qui hérissaient cette région frontière, fréquemment attaquée par les armées musulmanes. Bien que cette étymologie ait été contestée, elle répond au moins au rôle historique joué à ses débuts par la Castille. La Vieille-Castille, formée autour de la haute vallée du Duero, s'étend vers le sud avec la Reconquête, et finit par s'adjoindre, […] Lire la suite

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Christian CAMPS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Robert FERRAS
  •  • 22 313 mots

Région historique de l'Espagne, ancienne province romaine appelée ensuite Gothalonia par les Wisigoths qui en firent la conquête, la Communauté autonome de Catalogne (Catalunya en catalan, Cataluña en castillan) comprend les quatre provinces de Gérone (Gerona), Tarragone (Tarragona), Lérida (Lleida) et de la capita […] Lire la suite

CHURRIGUERA LES

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 454 mots

Trop souvent, on identifie les Churriguera avec le baroque espagnol dans ce qu'il a de plus outrancier, ce qui est parfaitement abusif. Les frères Churriguera (José Benito, Manuel, Joaquín, Alberto, Miguel) étaient fils du sculpteur catalan José Simón Churriguera ; à la mort de celui-ci, en 1679, ils furent recueillis par leur parâtre, le sculpteur barcelona […] Lire la suite

COELLO CLAUDIO (1642-1692)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 207 mots

Fils d'un Portugais et d'une Castillane, Claudio Coello fut l'élève de Francisco Rizi. Peu avant 1660, il se rendit certainement à Rome ; mais il revint alors en Espagne, et l'on peut suivre, à partir de cette date, son activité, qui a été intense.Il peignit pour les églises madrilènes de nombreux tableaux d'autel très colorés, dans le goût pompeux à la mode (retable de 1663 chez les bénédictines […] Lire la suite

COVARRUBIAS ALONSO DE (1488-1570)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 193 mots

Décorateur et architecte espagnol, Covarrubias commence d'abord une carrière d'ornemaniste plateresque en utilisant un répertoire d'arabesques et de grotesques emprunté à la Renaissance italienne. Son intervention est signalée à Sigüenza (chapelle de Santa Librada), à Tolède (façade, […] Lire la suite

EGAS ENRIQUE (1455 env.-env. 1534)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 184 mots

Rattaché à une famille d'artistes d'origine bruxelloise venue chercher fortune en Espagne au milieu du xve siècle, Egas acquit un grand renom et devint l'architecte attitré des Rois Catholiques.Il donna, en 1499, les dessins de l'Hôpital royal de Saint-Jacques-de-Compostelle en s'inspirant du plan cruciforme de l'Ospedale Maggiore de Filarète à Milan […] Lire la suite

ELNE CLOÎTRE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 230 mots

Un cloître de cathédrale : la chose n'est pas rare dans les pays catalans, pas plus que la durée des travaux de construction, qui s'échelonnèrent sur près de deux siècles. Seule appartient à l'époque romane la galerie méridionale, où l'on trouve un style également représenté à Ripoll (Catalogne) et à Corneilla-de-Conflent (dans les Pyrénées-Orientales, comme Elne). La robustesse, que confère l'acc […] Lire la suite

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 038 mots

L'histoire de l'art espagnol ignore la continuité. Son développement par ruptures doit être mis en relation avec le déterminisme géographique qui oppose la massivité continentale de la Meseta à la diversité des zones périphériques. Les Castilles paraissent faites pour unifier et pour commander. Les régions du pourtour ont toujours été attirées par les dissidences. Selon le rythme de l'histoire, l' […] Lire la suite

FIGUEROA LES

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 352 mots

On peut, grâce aux Figueroa, famille d'architectes espagnols, suivre, à Séville, l'épanouissement de l'art baroque puis le passage au classicisme.Leonardo (Utiel, 1650 env.-Séville, 1730) est le plus connu des Figueroa. Installé à Séville dès avant 1675, il dirige la construc […] Lire la suite

FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 213 mots

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xve siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à […] Lire la suite

GALICE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Roland COURTOT
  •  • 3 527 mots

Comme la Bretagne en France, la Galice, en Espagne (2 767 524 hab. en 2006), est une avancée de roches anciennes sur l'océan Atlantique sous un climat océanique. À l'intérieur, un vaste plateau ondulé, entouré de massifs anciens, constitue une barrière qui a longtemps maintenu le pays dans un quasi-isolement. De profondes rias, alternant avec des caps massifs qui projettent de hautes falaises dans […] Lire la suite

GALLEGO FERNANDO (1440 env.-apr. 1507)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 356 mots

Peintre espagnol, Fernando Gallego illustre un phénomène artistique marquant : ce qui peut sembler une colonisation de la Castille par la peinture flamande au xve siècle. On en trouvera les raisons dans les relations économiques existant entre les deux pays, ainsi que dans la constitution de riches collections […] Lire la suite

GÓMEZ DE MORA JUAN (1586-env. 1648)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 295 mots

Neveu et élève de Francisco de Mora, Gómez de Mora poursuivit l'œuvre de libération de l'architecture espagnole commencée par son oncle et conduisit celle-ci jusqu'au baroque. Ses principales sources d'inspiration furent les traités d'architecture italiens ; il s'intéressait particulièrement à la théorie de l […] Lire la suite

GOYA FRANCISCO (1746-1828)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 2 685 mots

Goya tient cette gageure de jouir d'une égale popularité à l'étranger et dans sa propre patrie. Qui plus est, cette faveur générale, acquise dès son vivant, ne s'est jamais démentie. Il s'agit d'un phénomène unique dans l'histoire de l'Espagne, qui tient à la situation du peintre, d'une part vis-à-vis de son peuple, mais aussi, d'autre part, par rapport à l'évolution générale du temps.L'Espagne a […] Lire la suite

GUAS JUAN (mort en 1496)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 283 mots

Fils d'un sculpteur breton, Pierre Guas, qui était venu travailler à Tolède avec un groupe d'artistes nordiques vers 1450, Juan Guas allait devenir l'architecte espagnol le plus en vue de la fin du xve siècle.Il donne en 1479-1480 les dessins de l'église de San Juan de los R […] Lire la suite

GUINARD PAUL (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 251 mots

En 1976 a disparu, avec Paul Guinard, l'un des meilleurs connaisseurs de la peinture espagnole. Il était né à Annecy, et les traditions héritées de son père, officier, eurent une influence durable sur ses idées et sur son comportement. Après avoir participé à la campagne d'Orient pendant la Première Guerre mondiale, il entre tout de suite après sa démobilisation à l'École normale supérieure. En 19 […] Lire la suite

HERNÁNDEZ ou FERNÁNDEZ GREGORIO (1570 env.-1636)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 386 mots

Le dernier des grands sculpteurs de l'école de Valladolid incarne l'âme religieuse de l'Espagne de la Contre-Réforme. On est mal informé sur son origine et sa formation, mais il est évident qu'il subit profondément dans sa jeunesse l'influence des maîtres de l'art naturaliste que furent le Bourguignon […] Lire la suite

HERRERA LE VIEUX FRANCISCO (1576 env.-1656)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 224 mots

Artiste espagnol, Francisco Herrera fut surnommé el Viejo (le Vieux), pour le distinguer de son fils, el Mozo, qui porte le même prénom et fut peintre comme lui. Sa vie, encombrée d'épisodes divers et généralement incontrôlables, se déroule d'abord à Séville où il tient un atelier et accueille des élèves, dont le jeune Velázquez. Il fournit de nombreux table […] Lire la suite

HURTADO FRANCISCO (1669-1725)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 237 mots

Architecte et sculpteur andalou ; sa première œuvre d'architecture — précédée de quelques retables — combine un camarín, ou chapelle développée en arrière d'une abside, avec un mausolée. Il s'agit du camarín de Nuestra Señora de la Victoria à Málaga, élevé au-dessus du monument funéraire des comtes de Buenavista (1693). L'essentiel de l'activité de Francisco Hurtado se développ […] Lire la suite

JOHAN PERE (1398-apr. 1458)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 211 mots

Considéré comme le plus important des sculpteurs de la Catalogne médiévale, Pere Johan était le fils d'un esclave grec, sculpteur lui-même, Jordi de Deu. Il se fit connaître en décorant la porte du jardin de la Députation de Barcelone avec un haut-relief de saint Georges (1418). Peu après, il passa au service d'un […] Lire la suite

JUNI JUAN DE (1506 env.-1571)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 433 mots

Avec Alonso Berruguete et Gregorio Fernández, Juan de Juni domine l'école de sculpture polychrome de Valladolid. Il ne s'établit cependant dans cette ville qu'assez tard, en 1541, après avoir travaillé dans diverses cités espagnoles.D'origine française et très influencé par l'Italie, il possédait une large […] Lire la suite

LISBOA ANTONIO FRANCISCO, dit ALEIJADINHO (1738 env.-1814)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 542 mots

Réputé le plus grand des artistes brésiliens, Antonio Francisco Lisboa a exercé ses talents dans la province de Minas Gerais, région montagneuse et désertique, soudainement devenue un Eldorado au début du xviiie siècle. L'Église elle-même, comme toutes les autres classes de la société, s'y était laissé gagner par […] Lire la suite

MÂLE ÉMILE (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 401 mots

Historien qui a conquis à l'histoire de l'art des domaines nouveaux ; sa vocation paraît être née de l'École normale supérieure. En 1898, il présente comme thèse de doctorat une œuvre qui, sous un titre apparemment traditionnel : L'Art religieux du XIIIe siècle en France. Étude sur l'iconographie du Moyen Âge et sur ses […] Lire la suite

MENA ALONSO DE (1587-1646)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 66 mots

Sculpteur modeste, mais probe, qui prépara l'épanouissement de la sculpture à Grenade au xviie siècle. Son œuvre maîtresse est le Cristo del Desamparo de l'église San José de Madrid (1635 env.), l'une des images religieuses les plus vénérées de la capitale espagnole, représentation sévère du Christ expirant, taillée dans le cèdre e […] Lire la suite

MENA PEDRO DE (1628-1688)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 274 mots

Le destin artistique de Pedro de Mena, qui fut d'abord l'élève de son père Alonso, se décida lorsqu'il entra dans l'atelier d'Alonso Cano, revenu à Grenade en 1652. De la collaboration des deux artistes résulta une série de quatre statues célèbres du musée des Beaux-Arts de Grenade, provenant de l'église del Ángel, et l'influence d'Alonso Cano sur Pedro […] Lire la suite

MONTAÑÉS JUAN MARTÍNEZ (1568-1649)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 478 mots

Celui qui devait devenir le maître incontesté de l'école sévillane de sculpture baroque arriva dans la capitale de la basse Andalousie un peu avant 1587. Jusqu'à sa mort, il ne devait plus quitter cette ville, qui était alors un des principaux centres commerciaux du monde et plus spécialement un immense marché artis […] Lire la suite

MONTMAJOUR ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 431 mots

Installée sur une butte rocheuse longtemps entourée de marécages, l'ancienne abbaye de Montmajour est située à quatre kilomètres au nord-est d'Arles. Bien qu'elle soit citée dans les textes dès le milieu du xe siècle, aucune de ses constructions n'appartient à une époque aussi haute. Le bâtiment le plus ancien, u […] Lire la suite

MORA FRANCISCO DE (1546 env.-1610)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 115 mots

Recommandé à Philippe II par Herrera, l'architecte Francisco de Mora n'en sacrifia pas moins sans réserve à la manière austère de son prédécesseur. Il est l'auteur de la petite ville de Lerma (1604-1614), sur les bords de l'Arlanza, qu'il dessina pour le favori de Philippe III, Francisco de Sandoval y Rojas. Si les façades ont généralement la rigueur sans complaisance de celles de l'Escorial, l'im […] Lire la suite

MORIMOND ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 297 mots

Créée en 1115, à la jonction de la Champagne et de la Lorraine, cette quatrième fille de Cîteaux manifesta une extraordinaire fécondité en multipliant ses fondations — au nombre de deux cent treize — dans l'Europe entière. Son influence s'exerça surtout en France, dans la péninsule Ibérique et en Europe centrale. Il s'agissait d'un effort de colonisation, mais aussi de mission, qui se développa ég […] Lire la suite

MOZARABE ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 908 mots

Bien qu'apparemment précis, le terme de mozarabe apparaît à l'analyse plein d'ambiguïté. Il s'applique aux populations chrétiennes passées sous le joug musulman après la conquête de la péninsule Ibérique par les disciples de Mahomet par opposition au terme de mudéjar, qui désigne les musulmans soumis par la suite aux chrétiens et contraints de travailler à leur service. Pour connaître l'art mozara […] Lire la suite

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Roland COURTOT
  •  • 4 091 mots

Région frontalière s'étendant des Pyrénées-Atlantiques à l'Èbre, la province espagnole de Navarre (10 400 km2, 600 646 hab. en 2007) associe une succession de paysages différents : au nord, une Navarre montagneuse et humide, dont les hautes vallées pratiquent un élevage traditionnel ; au centre, un vaste piémont où l'agriculture céréal […] Lire la suite

ORDÓÑEZ BARTOLOMÉ (1490 env.-1520)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 231 mots

Le plus italianisé des sculpteurs de la Renaissance espagnole, mais aussi l'un des plus cultivés. Bartolomé Ordóñez, né à Burgos, appartenait à une riche famille de la noblesse. On a supposé qu'il avait étudié à Florence, peut-être auprès d'Andrea Sansovino. Il est à […] Lire la suite

PASOS, sculpture

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 982 mots

On désigne du nom de pasos, les statues isolées ou les groupes de statues portés à dos d'homme au cours des processions de la semaine sainte en Espagne. On a discuté sur l'étymologie du terme. Deux hypothèses sont avancées : ce sont des pasos soit parce qu'ils passent, soit parce qu'ils évoquent la Passion du Christ.Le destin de ces images sacrées est lié au […] Lire la suite

PLATERESQUE ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 406 mots

On doit voir dans le style plateresque une manière d'art national espagnol, dont l'originalité apparaît avec une particulière netteté par rapport à l'Escorial, qui lui sert en quelque sorte de repoussoir. La dénomination, qui semble impliquer une référence à l'orfèvrerie (platería), ne doit pas faire illusion, car le style plateresque n'a rien emprunté à l'art du métal : il com […] Lire la suite

POBLET ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 929 mots

Une des créations cisterciennes les plus accomplies, à travers laquelle se lit l'histoire de l'ordre en Catalogne. Poblet fut fondée en 1153 par l'abbaye de Fontfroide, au diocèse de Narbonne, pour aider au repeuplement des terres de la nouvelle Catalogne, récemment conquise sur l'Islam par le comte de […] Lire la suite

PUENTE LA REINA

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 95 mots

C'est à cet endroit que se réunissaient les deux grandes routes du pèlerinage de Compostelle traversant les Pyrénées, l'une au col de Roncevaux, l'autre au Somport. La voie, désormais unique, franchissait alors le río Arga sur le pont médiéval dit « de la Reine », qui a donné son nom à la localité. À l'entrée de celle-ci, l'église du Crucifix faisait partie […] Lire la suite

PUY CATHÉDRALE DU

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 601 mots

À cause de sa profonde originalité, la cathédrale du Puy est un édifice qu'on aurait peine à classer dans une quelconque « école » romane. Mais les conditions ayant présidé à sa naissance ne furent-elles pas elles-mêmes exceptionnelles ?Le Puy était le siège d'un évêché dépendant directement du roi de France et pivot de sa politique en […] Lire la suite

RIBERA PEDRO DE (1681-1742)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 355 mots

Architecte espagnol qui appartient à la catégorie des « fous délirants » dénoncés par le néo-classicisme. On condamnait ainsi la liberté dans la création et le caractère proprement espagnol de celui qui fut le grand architecte madrilène du xviiie siècle, par opposition aux architectes étrangers pratiquan […] Lire la suite

RIZI fray JUAN (1600-1681)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 265 mots

Artiste qui occupe une place à part dans la peinture espagnole parce qu'il s'agit d'un moine bénédictin de grande culture, Rizi se consacra surtout à la décoration de monastères de son ordre.Son père, Antonio Ricci, était un Italien venu travailler avec Federico Zuccaro, en 1585, au chantier de l'Escorial. Rizi entra au monastère de Montserrat en 1627, mais il en fut expulsé en 1640 lors de la rév […] Lire la suite

RODRÍGUEZ VENTURA (1717-1785)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 464 mots

Architecte comme son père, Ventura Rodríguez effectua sa formation sur les chantiers royaux, d'abord au château d'Aranjuez, sous la direction de l'ingénieur militaire français Étienne Marchand (1731), puis au Palais royal de Madrid, sous celle des architectes italiens Juvara et Sacchetti, à partir de 1735. Influencé par ces derniers, il s'initia à la grande a […] Lire la suite

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 556 mots

Le terme d'art roman aurait été employé pour la première fois, en 1818, par l'archéologue normand Charles Duhérissier de Gerville, dans une lettre à son ami Auguste Le Prévost. Jusque-là, on avait qualifié indistinctement de « gothiques » toutes les manifestations de l'art médiéval. Cette meilleure compréhension des choses est à mettre à l'actif du […] Lire la suite

SAINT-GUILHEM-LE-DÉSERT

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 915 mots

Saint-Guilhem-le-Désert est d'abord un site exceptionnel, dans le cadre grandiose des gorges de l'Hérault. C'est en raison de sa sauvagerie que Guillaume, comte de Toulouse, cousin de Charlemagne par sa mère Aude, fille de Charles Martel, le choisit pour terminer en odeur de sainteté une vie jusque-là consacrée aux entreprises guerrières. Vers 804, il renon […] Lire la suite

SAINT-MAXIMIN-DU-VAR

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 699 mots

À l'origine de ce magnifique couvent se trouve un pèlerinage célèbre. D'après la légende, trois disciples du Christ, Madeleine, Marthe et leur frère Lazare, auraient débarqué en Provence : Lazare devint le premier évêque de Marseille, Marthe purgea de la Tarasque les bords du Rhône et Madeleine vécut une vie de solitaire dans la Sainte-Baume. Après la mort de Madeleine, Maximin, l'un des soixante- […] Lire la suite

SAINT-SAVIN-SUR-GARTEMPE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 508 mots

Le plus important et l'un des plus beaux ensembles de peintures romanes de France décore l'ancienne abbatiale de Saint-Savin-sur-Gartempe (Vienne). L'existence du monastère est attestée au moins depuis l'époque de Louis le Pieux, mais l'église fut reconstruite au xie siècle. Une nef, épaulée de collatéraux à peu près de même hauteur, est voûtée d'un b […] Lire la suite

SALAMANQUE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 697 mots

Cité restant attachée à un passé qui fut surtout celui de la haute culture et de la vie spirituelle, Salamanque a deux foyers qui sont presque confondus tant ils sont proches : l'université et la cathédrale. Il existe en réalité deux cathédrales. L'une, romane, illustre le type de la grande église castillane du […] Lire la suite

SÁNCHEZ COELLO ALONSO (1531/32-1588)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 362 mots

Né dans la province de Valence, ce peintre espagnol passa sa jeunesse à Lisbonne auprès d'un grand-père qui avait servi dans les armées de Jean III de Portugal. Une pension royale lui aurait permis de se rendre dans les Pays-Bas, où il fit son apprentissage chez le Hollandais Anthonis Mor (l'Antonio Moro des Espagnols, 1517-1576), mais où il se prit aussi d […] Lire la suite

SÁNCHEZ COTÁN fray JUAN (1560-1627)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 482 mots

Né à Orgaz, une bourgade des monts de Tolède, Sánchez Cotán étudia la peinture avec le Tolédan Blas del Prado. Cet artiste, de tradition maniériste, était surtout apprécié comme peintre de fleurs.En 1603, la quarantaine passée, Sánchez Cotán entre chez les chartreux. Apparemment, cette vocation n'est pas la conséquence d'une crise intérieure, mais l'épanouissement d'une piété profonde. Elle n'étab […] Lire la suite

SANTILLANA DEL MAR

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 325 mots

Le voisinage des célèbres grottes peintes d'Altamira, mais aussi un charme très vif, sont à l'origine de la vogue touristique de Santillana del Mar, petite ville de la province de Santander. On y va pour flâner dans des rues bordées de maisons fortifiées (tours del Merino et des Borja) et de nobles demeures (celles des Peredo, Tagle, Estrada et Villa), l'e […] Lire la suite

SÉVILLE

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Michel DRAIN
  •  • 1 706 mots

Capitale politique de la communauté autonome d'Andalousie, Séville (1,49 million d'habitants dans l'aire métropolitaine en 2009) est un centre culturel et économique important dans l'histoire de l'Espagne. Bien que située à 120 kilomètres de l'océan Atlantique, sur la rive gauche du Guadalquivir, Séville eut toujours son destin étroitement uni à la mer. D […] Lire la suite

SILOE DIEGO DE (1495-1563)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 446 mots

Le fils du sculpteur flamand Gil de Siloe passe pour le plus grand artiste de la Renaissance en Espagne. Diego de Siloe fit le voyage d'Italie et collabora à Naples, avec Bartolomé Ordóñez, à la sculpture du retable de la […] Lire la suite

SILOE GIL DE (actif entre 1486 et 1505)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 646 mots

Une des figures les plus attachantes du gothique tardif. Bien qu'étranger à l'Espagne par sa naissance, le sculpteur d'origine nordique Gil de Siloe sut exprimer avec maîtrise et poésie une orientation essentielle de l'art de ce pays : le goût pour l'exubérance décorative. Comme il est parfois désigné sous le nom de Gil d'Anvers, on peut supposer qu'il était […] Lire la suite

TAHULL

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 316 mots

Les deux églises Sainte-Marie et Saint-Clément de Tahull, dans la province de Lérida en Espagne, consacrées à un jour d'intervalle, les 10 et 11 décembre 1123, par saint Raymond, évêque de Roda, appartiennent à un même type architectural de cette ascendance italienne. Toutes les deux étaient couvertes d'un toit en charpente à deux versants, prenant appui sur deux rangées longitudinales d'arcades e […] Lire la suite

TOLÈDE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 191 mots

Témoin privilégié de tout un développement de l'histoire d'Espagne, Tolède se présente également comme une prodigieuse œuvre d'art, façonnée suivant le rythme de son étonnant destin. Cette réussite provient d'abord d'un exceptionnel accord entre le site et l'architecture urbaine. Le Tage, qui la cerne sur trois côtés, lui a imposé ses limites. Sur un rude roche […] Lire la suite

TOLEDO JUAN BAUTISTA DE (mort en 1567)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 359 mots

Jusqu'à une époque récente, la vie et l'œuvre de l'architecte espagnol Toledo demeuraient une énigme. On a dû attendre les publications du père Carlos Vicuña pour entrevoir les origines de son art. Ces études ont notamment précisé la nature de l'activité de l'artiste durant les années 1546-1548. À la suite de la mort d'Antonio San Gallo le Jeune et sous les ordres de […] Lire la suite

TOMÉ LES

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 135 mots

Famille d'architectes et de sculpteurs baroques espagnols, qui apparaît au début du xviiie siècle. Narciso Tomé travaille en 1715, avec ses frères et son père Antonio, à la façade de l'université de Valladolid.Le souvenir de Narciso (mort en 1742) s'attache surtout au Transparente de la cathédrale de […] Lire la suite

TORRALVA DIOGO DE (1500-1566)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 335 mots

Architecte marquant du Portugal vers le milieu du xvie siècle, Torralva était d'origine espagnole, mais fortement italianisé. Il épousa la fille de Francisco de Arruda, un des maîtres du style manuélin et fut nommé à la direction des œuvres de l'Alentejo (1547) après la mort de son beau-père.À Évora, où les Arr […] Lire la suite

TOULOUSE ÉGLISE DES JACOBINS DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 477 mots

Fondé par saint Dominique lui-même, le couvent de Toulouse était le plus ancien de l'ordre des Frères prêcheurs, couramment nommés « jacobins ». Il demeura au Moyen Âge l'un des plus importants et il offre encore de nos jours un ensemble architectural de premier ordre, dominé par une vaste […] Lire la suite

TOULOUSE LA DAURADE DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 333 mots

De ce qui fut l'un des édifices les plus originaux et les plus ornés de la Gaule chrétienne il ne reste plus que des plans, des descriptions, des collections de chapiteaux de marbre et un souvenir qui s'accroche au nom de la Daurade (la Dorée) pour évoquer un riche décor de mosaïques à fond d'or.Ce sanctuaire à plan central, peut-être construit au ve  […] Lire la suite

VALDÉS LEAL JUAN DE (1622-1690)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 451 mots

Né d'un père portugais et d'une mère andalouse, Valdés Leal apprit son métier de peintre à Cordoue dans l'atelier d'Antonio del Castillo. Il travailla dans cette ville jusqu'en 1653. Durant les cinq années suivantes, il se partagea entre Cordoue et Séville, puis s'établit définitivement à Séville en 1658. On ne lui connaît plus d'autres déplacements qu'un voyage à Madrid en 1675 et un bref séjour […] Lire la suite

VALLADOLID

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 028 mots

Au confluent du Pisuerga et de l'Esgueva, le site de Valladolid n'a rien de pittoresque, mais il s'est révélé propice au développement d'une grande ville : au cœur de la région de Castille-Léon, à l'endroit où les principaux affluents du Douro convergent vers le grand fleuve, dans une région fertile et à proximité immédiate de la tierra de Campos, la Beauce de la Péninsule.Valladolid a grandi, à p […] Lire la suite

VIGARNY ou BIGUERNY FELIPE (1470 env.-1542)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 269 mots

Originaire du diocèse de Langres, ce sculpteur français paraît avoir reçu de maîtres italiens une partie de sa formation première. Il s'établit à Burgos en 1498 et commence par sculpter trois des grands reliefs du revers de l'abside (trasaltar) de la cathédrale. La composition des scènes, les costumes et les types humains demeurent gothiqu […] Lire la suite

VILLANUEVA JUAN DE (1739-1811)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 117 mots

Né à Madrid d'un père sculpteur, il reçut sa formation à Rome (1759-1764). Successivement architecte de la communauté monastique de l'Escorial (1768), architecte principal des palais royaux (1789), directeur de l'Académie de Saint-Ferdinand (1792). Il fut le principal représentant du néo-classicisme en Espagne. […] Lire la suite