ANDALOUSIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Andalousie est la séduction de l'Espagne. On croit la saisir d'emblée sous son apparence brillante et facile, mais elle plonge des racines profondes dans le passé. L'art andalou, à la rencontre de l'Orient et de l'Occident, permet de suivre ces antiques cheminements.

Espagne : carte administrative

Carte : Espagne : carte administrative

Carte administrative de l'Espagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'Andalousie est la plus vaste des régions d'Espagne et celle dont le cadre naturel est le mieux défini. Deux chaînes de montagnes en forment l'ossature, mais tandis que celle du Nord, la sierra Morena, constitue la frontière avec la Castille et l'Estrémadure, celle du Sud, la sierra Nevada, n'est qu'un obstacle en arrière de la grande corniche andalouse sur la Méditerranée. Entre les deux chaînes, la plaine du Guadalquivir s'ouvre largement sur l'Atlantique.

Ces conditions géographiques expliquent le rôle essentiel joué dans l'histoire espagnole, notamment en ce qui concerne la création artistique, par cette contrée qui surveille l'entrée de la Méditerranée et constitue en même temps une façade de l'Espagne sur l'Océan. Son importance va de pair avec une diversité, née de la variété des paysages naturels et, plus encore, de la personnalité des villes qui ont toujours dominé l'économie et la culture.

Histoire

« Pays d'al-Andalus » : c'est sous cette forme que très tôt presque tous les auteurs arabes ont désigné la partie de la péninsule Ibérique soumise à la domination musulmane. Cependant l'origine du mot reste assez mystérieuse : on a voulu y voir un rapport avec les Vandales, passés d'Espagne en Afrique du Nord au début du ve siècle. Mais quelles traces leur nom y aurait-il laissées, pour être ainsi repris ? Ce qui est certain, c'est que, par la suite, lorsque l'Espagne musulmane perdit ses territoires, l'application du mot subit la même restriction ; il désigne aujourd'hui les huit provinces du Sud : Cordoue, Séville, Grenade, Huelva, Cadix, Jaén, Málaga et Almería.

La conquête

L'Afrique du Nord à peine conquise, son gouverneur Mūsā eut l'idée de détourner vers l'extérieur les forces vives de ces Berbères qui lui avaient opposé une si farouche résistance. En 711 (année 92 de l'hégire), il envoya, sous le commandement de Ṭāriq, 7 000 Berbères conquérir l'Espagne dont la richesse et les divisions promettaient un facile butin. L'écrasement imprévu du roi wisigoth Rodrigue à la bataille du Guadalete (19-26 juill.) amena Mūsā, non sans réticences de la part du calife, à passer lui-même en Espagne, à y faire sa jonction avec Ṭāriq et à entrer avec lui à Tolède. La faiblesse du parti wisigothique, mené par le prétendant Akhila dont l'appel lui avait servi de prétexte, lui inspira même l'idée d'une occupation durable, et il commença à conclure des accords en ce sens avec les chefs locaux. En 94/713 il parvenait au-delà de Saragosse. Mais en 95/714, Mūsā et Ṭāriq furent appelés à Damas pour enquête : Akhila ayant renoncé à toute prétention royale, la conquête de la péninsule fut achevée (sauf une petite partie de la chaîne cantabrique) par le nouvel émir al-Ḥurr, qui détruisit Tarragone et occupa Barcelone (de 97/716 à 100/719). Ses successeurs occupèrent même, au-delà des Pyrénées, la Septimanie wisigothique (bas Languedoc) et lancèrent de là des expéditions en direction du nord.

L'arrêt de la conquête arabe en Occident s'explique surtout par l'insurrection berbère en Afrique du Nord, appuyée sur le kharidjisme (121/740). Les Berbères d'Espagne se soulevèrent eux aussi, formant plusieurs colonnes qui menacèrent Cordoue et Tolède. Face à ce péril, les Arabes, peu nombreux, n'étaient même pas unis : une opposition traditionnelle se perpétuait entre Kaisites, Bédouins nomades de l'Arabie septentrionale et centrale, et Kalbites, cultivateurs sédentaires originai [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Médias de l’article

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Désert de Tabernas, Andalousie

Désert de Tabernas, Andalousie
Crédits : C. Sappa/ DEA/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Montoro

Montoro
Crédits : Shaun Egan/ Getty Images

photographie

Malaga, Costa del Sol

Malaga, Costa del Sol
Crédits : Bildagentur-online/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 17 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.
  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

Classification

Autres références

«  ANDALOUSIE  » est également traité dans :

ABBADIDES

  • Écrit par 
  • Charles-Emmanuel DUFOURCQ
  •  • 1 329 mots

On donne le nom d'Abbadides à une dynastie hispano- musulmane d'origine arabe, celle des Beni ‘Abbād. Elle régna à Séville, de 1023 à 1091, et fit de cette ville la capitale d'un État qui s'agrandit progressivement, surtout vers 1050-1080. À l'ouest, il engloba le pays compris entre le bas Guadalquivir et le bas Guadiana, les régions autour de Niebla, Huelva et Saltes, Mertola et Silves (dans le […] Lire la suite

AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 277 mots

711 Arrivée des Omeyyades en Espagne. 756 ‘Abd al-Rahm̄an I er fonde l'émirat omeyyade de Cordoue. 859 Exécution d'Euloge de Cordoue, qui prônait le martyre contre l'arabisation de la société. 929 ‘Abd al-Rahm̄an III proclame le califat de Cordoue. 985 Al-Mans̄ur (Almanzor, pour les chrétiens), le chambellan ( hadjib ) du calife omeyyade, met Barcelone à sac. 1031 Disparition du dernier cal […] Lire la suite

ALHAMBRA NASRIDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 403 mots

1237 Muhammad ibn Yūsuf ibn Nasr, le fondateur de la dynastie nasride, prend le pouvoir, d'abord à Arjona, puis à Jaen, et, en 1237, à Grenade. Il intègre les villes portuaires d'Almería et de Malaga à son sultanat. Mais il doit reconnaître la suzeraineté de Ferdinand III de Castille, et il participe, aux côtés des chrétiens, à des batailles contre les armées musulmanes. 1237-1272 Muhammad I er […] Lire la suite

ALJAMIADA, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 541 mots

De l'arabe al-'adjamiyya (paroles d'étranger), le mot aljamía se trouve déjà dans le Poema de Alfonso XI (vers 1348) ; il désigne le latin corrompu utilisé par les mozarabes, c'est-à-dire les chrétiens hispano-romains de l'Al-Andalus ayant accepté la domination de l'Islam (711-712). Les maures utilisèrent ce mot pour désigner le castillan. Les poemas aljamiados sont des compositions écrites en […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 288 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Échos de l'Espagne musulmane »  : […] Une périodisation nuancée de l'évolution de la littérature arabe dans l'Espagne musulmane, qui tiendrait compte à la fois des événements extérieurs et des fluctuations de la lutte engagée par des esprits avisés contre l'inévitable influence de la culture orientale, ferait sûrement apparaître une certaine concordance avec les phases successives de l'histoire politique du pays ; il est toutefois pe […] Lire la suite

CADIX

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 351 mots
  •  • 1 média

Située dans la région autonome d'Andalousie, capitale de la province qui porte son nom, Cadix (128 554 hab. en 2007) est bâtie sur un rocher relié au continent par une chaussée étroite et au bord d'une baie ouvrant sur l'océan Atlantique. Cité phénicienne du nom de Gadir, elle passe sous la domination carthaginoise et romaine et s'appelle alors Gades, puis Julia Augusta Gaditana. Elle sera très ra […] Lire la suite

CORDOUE CALIFAT DE (929-1031)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

Au début du x e  siècle, cela fait bientôt deux siècles que les émirs omeyyades de Cordoue dirigent les destinées d'al-Andalus, de manière totalement indépendante, sans avoir prétendu eux-mêmes au titre de calife, que porte seul le souverain abbasside de Bagdad. Plusieurs événements vont modifier cette situation : à l'extérieur, la proclamation à Kairouan, en 910, du califat fatimide, dont la prox […] Lire la suite

CALIFAT OMEYYADE DE CORDOUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 274 mots

929 Proclamation du califat omeyyade de Cordoue. 936 Les travaux pour la construction de la ville palatiale de Madīnat al-Zahra' débutent. 947 Premières émissions monétaires califales (dinars d'or) à Madīnat al-Zahra'. 961 Al-Hakam II succède à son père à la tête du califat. 976 Mort d'Al-Hakam II. Minorité de Hisham II. 978 Ibn Abī ‘Āmir est nommé chambellan ( hādjib ) du calife. Il exerce […] Lire la suite

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 288 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La grande Castille »  : […] Après la réunion définitive du León (1230), la Castille est, de loin, l'État le plus vaste de la Péninsule – environ trois fois plus que la couronne d'Aragon. Sa population est alors de l'ordre de 4 à 5 millions. Les sujets musulmans, ou mudejares , ne sont plus que 300 000 environ après 1263, année où beaucoup d'entre eux furent expulsés. Il doit y avoir de 200 000 à 300 000 juifs. Une assez nett […] Lire la suite

CORDOUE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Henri TERRASSE
  •  • 1 908 mots
  •  • 3 médias

Romaine et musulmane, témoignage de deux des grandes civilisations qui ont fleuri jadis en Espagne, Cordoue associe au prestige de son passé le charme de sa vie présente . Par ses monuments, surtout sa grande mosquée , elle reste un des hauts lieux de l' art de l'Islam. La croissance et le rôle de Cordoue s'expliquent en grande partie par son site. La ville est située dans la moyenne vallée du Gua […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-29 mai 2020 Espagne. Début du processus de déconfinement.

Le 11, le processus de déconfinement débute, sauf dans les régions autonomes de Madrid et de Castille-León, et dans certaines provinces des régions de Castille-La Manche, de Catalogne, d’Andalousie et de la Communauté valencienne. À partir du 15, un isolement de quatorze jours est imposé aux voyageurs arrivant de l’étranger. Le 18, l’Andalousie, la Communauté valencienne et la Castille-La Manche passent à leur tour en totalité en phase 1 de déconfinement, tandis que les Baléares et les Canaries passent en phase 2. […] Lire la suite

9-16 janvier 2019 Espagne. Accord de gouvernement en Andalousie.

Le Parti socialiste dirigeait l’Andalousie depuis 1978. […] Lire la suite

2-27 décembre 2018 Espagne. Percée de l'extrême droite aux élections régionales en Andalousie.

Le 2, les résultats des élections régionales en Andalousie sont marqués par la percée de l’extrême droite qui entre pour la première fois depuis 1982 dans un Parlement espagnol. Avec 11 p. 100 des suffrages, Vox, une formation anti-immigration, antiféministe, souverainiste et favorable à la recentralisation de l’État, créée en 2013 par des transfuges du Parti populaire (PP, conservateur), obtient 12 sièges sur 109. […] Lire la suite

21 mai 2017 Espagne. Réélection de Pedro Sánchez à la tête du PSOE.

Il l’emporte largement sur sa principale rivale, la présidente de l’Andalousie Susana Díaz. Pedro Sánchez avait été poussé à la démission en octobre 2016 par l’appareil du parti qui contestait son refus de faciliter l’investiture du chef du Parti populaire Mariano Rajoy, arrivé en tête aux élections législatives de juin, ainsi que sa proposition de s’allier avec la gauche radicale de Podemos et les indépendantistes catalans. […] Lire la suite

9-30 octobre 2000 Espagne. Poursuite des attentats de l'E.T.A.

Le 9, le procureur du tribunal supérieur de justice d'Andalousie, Luis Portero, est assassiné par balles à Grenade. L'attentat est attribué à l'E.T.A. L'organisation indépendantiste basque prouve ainsi qu'elle est encore capable de frapper malgré les arrestations opérées dans ses rangs en septembre. Un précédent « commando Andalousie » de l'E.T.A. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel DRAIN, Marcel DURLIAT, Philippe WOLFF, « ANDALOUSIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/