RENAISSANCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

L'Ospedale degli Innocenti, Florence

L'Ospedale degli Innocenti, Florence
Crédits : Bridgeman Images

photographie

San Miniato al Monte

San Miniato al Monte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Comment redresser un membre

Comment redresser un membre
Crédits : Hulton Getty

photographie

Planche de la Fabrica

Planche de la Fabrica
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


André Chastel faisait remarquer un jour que la Renaissance était la seule période de l'histoire qui se fût donné un nom dès les premières manifestations de son essence (les humanistes italiens du Quattrocento parlaient déjà de Rinascità), et Alphonse Dupront commençait un célèbre article intitulé « Espace et humanisme » en identifiant la Renaissance à une idée ou à un mythe spécifique de force, de création, de jeunesse. On ne s'attardera pas ici, après tant d'autres, à examiner l'état actuel d'un problème historique qui, depuis Michelet et Burckhardt, a suscité tant de controverses et de prises de position. Donnera-t-on au mot « Renaissance », du point de vue d'une histoire totale, la signification que lui attribue Jean Delumeau, à savoir « la promotion de l'Occident à l'époque où la civilisation de l'Europe a de façon décisive distancé les civilisations parallèles » ? Ou bien, sous prétexte que la continuité entre le Moyen Âge et la Renaissance se révèle dans tant de domaines de la vie sociale, économique, politique, parlera-t-on, comme on le faisait il y a une quinzaine d'années, d'un « crépuscule de la Renaissance », d'une Renaissance Dämmerung, en problématisant le terme à l'instar de ceux de maniérisme ou de baroque ? Comme on prouve le mouvement en marchant, Chastel démontrait, dans un colloque sur la Renaissance en 1956, le caractère infiniment original de l'esthétique et du développement des arts des xve et xvie siècles européens ; de son côté, le médiéviste M. Mollat insistait sur l'élargissement du champ de l'économie propre aux « marchands » du xvie siècle, tout en montrant que leur dynamisme expansionniste était pondéré par une inquiétude religieuse et métaphysique, alimentée aux sources vives de la morale scolastique ; enfin, troisième volet du triptyque, la notion d'État confrontée à l'idée de la Renaissance permettait à F. Chabod de définir une « modernité » de l'État centralisateur dont le xvie siècle présente plus qu'une ébauche, avec des traits encore accentués par l'idéal d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 46 pages




Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Tours, directeur du département de philosophie et histoire de l'humanisme au Centre d'études supérieures de la Renaissance, Tours
  • : professeur à l'université de Florence et à la Pennsylvania State University, membre de l'Institute for the Arts and Humanities
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes
  • : professeur à l'université de Paris-IV

Classification


Autres références

«  RENAISSANCE  » est également traité dans :

ABSOLUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 4 285 mots

Personne ne doute que le xviie siècle français soit caractérisé par l'absolutisme monarchique. Mais, en Angleterre, malgré les prétentions royales, c'est plutôt un échec. Par ailleurs, les historiens sont partagés en ce qui concerne le xvie siècle : certes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absolutisme/#i_282

ACADÉMIES

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 5 955 mots

L'académie telle qu'elle se développe à partir du Quattrocento italien, dans le grand mouvement de retour à l'Antiquité qui caractérise la Renaissance, est inspirée du modèle grec de l'akademia (le jardin où enseignait Platon). Elle s'épanouit dans toute l'Europe à l'âge classique, pour décliner ensuite à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academies/#i_282

L'ADOLESCENCE CLÉMENTINE, Clément Marot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yvonne BELLENGER
  •  • 918 mots

L'Adolescence clémentine paraît en 1532 et rassemble les textes de jeunesse du poète. Le recueil frappe par sa diversité. Dans son souci de jouer de toute la gamme du langage, Marot est l'héritier des grands rhétoriqueurs, mais c'est aussi un contemporain des humanistes, un poète de cour, un homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-adolescence-clementine/#i_282

LES AMOURS, Pierre de Ronsard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yvonne BELLENGER
  •  • 890 mots

Le titre Les Amours désigne chez Ronsard une série de publications qui vont de ses débuts littéraires à la fin de sa vie. Célébrant Cassandre, Marie, puis Hélène, il invente un lyrisme qui renouvelle la poésie amoureuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-amours/#i_282

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 084 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « XVIe siècle »  : […] absolutisme doctrinal du Moyen Âge ne se réalise cependant « que de façon momentanée, non continue, intermittente ». La « modernité », toute relative, du xvie siècle, réside dans le fait que l'absolutisme a tendance à s'accomplir « dans les activités de tous les jours de l'État » (F. Chabod). Aussi l'État français se caractérise-t- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-regime/#i_282

ANCIENS ET MODERNES

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 5 037 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rivaliser avec l'antique »  : […] À la Renaissance, la pensée des rapports entre Anciens et Modernes joue un rôle de premier plan, et elle continuera de le jouer, à travers diverses phases et orientations des réflexions, pendant plus de deux siècles. À partir du xive siècle, la découverte de textes antiques fait émerger, après un long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anciens-et-modernes/#i_282

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 337 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Caractère de la Renaissance anglaise »  : […] La Renaissance pénétra en Angleterre avec une grande lenteur ; et la Renaissance religieuse, c'est-à-dire la révolte contre le catholicisme intellectuel et scolastique, devança la renaissance littéraire ; d'où l'absence dans cette dernière de la sérénité païenne et, en revanche, sa participation aux tendances calvinistes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_282

ANTIQUITÉ - Définition

  • Écrit par 
  • Pierre JUDET DE LA COMBE
  •  • 1 960 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité comme modèle »  : […] ou medium aevum). Le mot est par ailleurs normatif en ce qu'il confère à l'Ancien une valeur de vérité. De fait, à la Renaissance, la relation entre le temps actuel et l'origine « antique » (la Grèce et Rome) est présentée comme une perte. Le recours massif aux œuvres de l'Antiquité n'était pas seulement guidé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-definition/#i_282

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 225 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'antijudaïsme de la Renaissance au XVIIe siècle »  : […] Ni la Renaissance ni la Réforme ne parviennent à modifier l'image et la condition dégradées des juifs d'Europe. Le développement de l'imprimerie en Europe contribue puissamment à la propagande des stéréotypes antijuifs. Un humaniste comme Érasme ne leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_282

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Histoire de l'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 385 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les origines : Babylone et Rome »  : […] antiques avaient pour l'essentiel été oubliés, quand ils n'avaient pas été détruits. Avec la Renaissance, la redécouverte de la civilisation gréco-romaine par les humanistes accompagne les grands travaux d'aménagement dans les villes, la plupart du temps établies sur des cités antiques. À Rome tout particulièrement, les papes urbanistes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-histoire-de-l-archeologie/#i_282

ARÉTIN L' (1492-1556)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 3 073 mots
  •  • 1 média

Pietro Aretino, dit l'Arétin, conteur et polémiste, hagiographe aussi et auteur dramatique, est né à Arezzo en 1492 et mort à Venise en 1556. Il est le fruit de la mésalliance d'une jeune bourgeoise, Tita (ou Margherita) Del Boncio, avec un cordonnier prénommé Luca. Ce dernier, à une date difficile à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-aretin/#i_282

ARIOSTE L' (1474-1533)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 6 206 mots

furieux (Orlando furioso) est l'une des œuvres les plus célèbres (peut-être pas les plus lues) de la Renaissance, avec son extraordinaire diversité, qui ne rompt pas l'équilibre de la composition. Mais connaît-on aussi bien son auteur, Ludovico Ariosto, l'un des plus attachants de l'époque par sa bonhomie, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arioste/#i_282

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 927 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La recherche de la mobilité »  : […] Les armées européennes du xvie siècle et de la première moitié du xviie présentent ainsi une physionomie nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_282

ARMES - Armes anciennes et armures

  • Écrit par 
  • Jacques BOUDET
  •  • 3 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les défenses de corps »  : […] harnois de guerre au xvie siècle, sous la Renaissance, devaient évincer cette cotte tissée et armoriée qui dissimulait la richesse du métal au profit d'autres emblèmes (pennons, flammes, drapeaux). La mode masculine des vêtements amples et déchiquetés (à crevés), la virtuosité des artisans du métal influencent alors la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-anciennes-et-armures/#i_282

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 918 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du platonisme à la « fureur » poétique »  : […] La Renaissance éprise de beauté va déployer, surtout en Italie, un extraordinaire ensemble d'arts poétiques. Ici encore, le latin est la langue dominante, mais l'italien joue lui aussi un très grand rôle. Après Pétrarque et Boccace, le symbolisme ne recule pas. Mais la sensibilité s'accentue, en même temps qu'on redécouvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_282

AUBIGNÉ THÉODORE AGRIPPA D' (1552-1630)

  • Écrit par 
  • Jacques BAILBE
  •  • 1 841 mots

Après la mort de Henri II, la poésie française s'enrichit d'accents nouveaux. On assiste au développement de la poésie sérieuse, avec Du Bartas (Le Triomphe de la foi, 1574, La Semaine ou Création du monde, 1578), et de la poésie politique et polémique. Les poètes interviennent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-agrippa-d-aubigne/#i_282

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 115 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Une parole anonyme »  : […] de la parole qui préside au texte médiéval. Elle change la définition de l'autorité : la Renaissance humaniste rompt avec la démonstration par référence scolastique (à Aristote ou aux Écritures), et permet à l'auteur de se dire sans plus se dissimuler. L'entreprise de Montaigne est à cet égard exemplaire, comme sa reprise par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_282

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 639 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les « automations » de la Renaissance »  : […] La curiosité de la Renaissance tire parti du nouvel essor des techniques (vulgarisation du système bielle-manivelle, miniaturisation des mécanismes d'horlogerie). Si Léonard de Vinci (1452-1519), dans ses dessins anatomiques, décompose les mouvements des membres dans un jeu de fils associés à des leviers osseux, Rabelais ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/#i_282

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 839 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les binômes « Renaissance-maniérisme » et « baroque-classicisme » »  : […] Pour comprendre la formation simultanée des styles baroque et classique, il convient de s'appuyer sur le complexe culturel appelé Renaissance. Ce mouvement, qui se manifeste en Italie à partir du Trecento (xive siècle), y atteint son point d'intensité maximale au xve siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_282

BELLAY JOACHIM DU (1522-1560)

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 3 525 mots

Joachim du Bellay n'a jamais eu à subir, comme Ronsard et Villon, un purgatoire de trois siècles avant d'être réhabilité en grande pompe. Il n'a jamais tout à fait cessé d'avoir des lecteurs, même à l'époque où tout ce qui était antérieur à Malherbe paraissait a priori suspect aux gens de goût. Mais on peut se demander s'il a été servi ou desservi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-du-bellay/#i_282

BIBLIOTHÈQUES

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 8 914 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Cependant, les humanistes italiens rêvaient, à la suite de Pétrarque et de Boccace, de bibliothèques « publiques », c'est-à-dire ouvertes aux lettrés. L'un d'eux, Niccolo Niccolini, grand bibliophile qui conservait dans son palais une collection riche en manuscrits anciens, confia en mourant ses livres à un groupe de seize […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques/#i_282

BIOGRAPHIES D'ARTISTES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 2 398 mots

La vie d'artiste est un genre littéraire d'une grande ancienneté, abondamment illustré depuis la Renaissance. On en fait remonter l'origine aux commentateurs de Dante qui ont élucidé et développé la mention lapidaire des noms de Cimabue et de Giotto insérée dans la Divine Comédie. C'est à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biographies-d-artistes/#i_282

BODIN JEAN (1529-1596)

  • Écrit par 
  • Pierre MESNARD
  •  • 4 653 mots
  •  • 1 média

dans une situation conforme à son véritable génie, tel est le double souci, à la fois théorique et pratique, du juriste angevin. Mais il ne faut pas oublier que Bodin, même en dehors du domaine de la spéculation juridique, reste un philosophe au sens le plus large du mot, et un philosophe de la seconde moitié du xvie siècle, moment historique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bodin/#i_282

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « L'apparition du dirigisme »  : […] féodale et qu'on s'emploie à ruiner ce qui reste de la puissance des grands vassaux. Le roi, de suzerain, est devenu monarque, et sa souveraineté sera complète lorsque, en 1516, sera signé avec la papauté le concordat de Bologne qui met toutes les nominations d'évêques et d'abbés entre ses mains. Les structures de l'Église de France étaient donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/#i_282

BOVELLES CHARLES DE (1478-1567)

  • Écrit par 
  • Pierre MAGNARD
  •  • 1 166 mots

Naître à Saint-Quentin dans une vieille famille picarde, grandir sous la protection de François et Charles de Hallewin, évêques d'Amiens et de Noyon, être l'élève de Jacques Lefèvre d'Étaples au collège du Cardinal-Lemoine avant d'en devenir l'un des maîtres, vivre dans le commerce des Champier, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-bovelles/#i_282

BRUNO GIORDANO (1548-1600)

  • Écrit par 
  • Jean SEIDENGART
  •  • 5 287 mots

Dans le chapitre « « Académicien de nulle académie » »  : […] héliocentrisme copernicien. Aujourd'hui, des études d'une remarquable érudition situent l'œuvre de Bruno dans le contexte de la Renaissance finissante. Frances Yates est même parvenue à dissiper de nombreuses obscurités du corpus en les référant à la tradition hermétique véhiculée par Marsile Ficin. Ces recherches ont pourtant abouti à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giordano-bruno/#i_282

BUDÉ GUILLAUME (1468-1540)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine de LA GARANDERIE-OSTERMAN
  •  • 2 838 mots

Étrange destin posthume que celui de Guillaume Budé. Unanimement salué comme le plus grand humaniste français, il fut de son vivant une sorte de héros du savoir, et comme la figure emblématique de cette « science des lettres » en plein essor, dont il avait été à l'aube du xvie siècle le pionnier, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-bude/#i_282

BURCKHARDT JACOB (1818-1897)

  • Écrit par 
  • Michel PLAISANCE
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « La « Kulturgeschichte » »  : […] ou les genres. L'ensemble constitue un mélange savant de topographie et d'histoire. À propos de l'architecture, Burckhardt se sert du concept de Renaissance. Il distingue une première Renaissance (qui va de 1420 à 1500) de l'âge d'or de la Renaissance qui se termine vers 1540. Son idéal reste le classicisme dont la peinture de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-burckhardt/#i_282

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 018 mots
  •  • 3 médias

et qu’on nomme en latin libido sciendi, est une idée qui connaît une fortune particulière à la Renaissance, où les ambitions humanistes d’embrasser tous les domaines de la connaissance donnent raison à un élan, jugé proprement humain, vers les savoirs. C’est en effet par l’étude et l’exercice de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabinet-de-curiosites-wunderkammer/#i_282

CALVIN JEAN (1509-1564)

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 5 316 mots
  •  • 2 médias

On pourrait affirmer que le plus grand réformateur français fut un Réformateur malgré lui. De naturel timide, de santé fragile, porté avant tout à l'étude et vers la tranquillité, il a été conduit par des événements où il voyait la main de Dieu à entreprendre une tâche de conducteur d'hommes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-calvin/#i_282

CAMP DU DRAP D'OR

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 353 mots

L'élection de Charles Quint comme empereur du Saint Empire romain germanique, le 28 juin 1519, signifie, face à la puissance française, l'« alliance », autour du noyau bourguignon puis espagnol, des pays limitrophes. Pour rétablir l'équilibre, compromis par l'afflux des richesses américaines, François Ier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-du-drap-d-or/#i_282

CAMPANELLA TOMMASO (1568-1639)

  • Écrit par 
  • Michel-Pierre LERNER
  •  • 2 010 mots

Dans une lettre du 6 juillet 1638 à Ferdinand II de Médicis, Campanella déclarait : « Le siècle futur nous jugera, car, pour le présent, il crucifie toujours ses bienfaiteurs : mais ceux-ci ressuscitent le troisième jour ou le troisième siècle. » Confirmant pour ainsi dire cette prophétie, le renouveau d'intérêt pour le dominicain calabrais s'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommaso-campanella/#i_282

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 483 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Moyen Âge et Renaissance »  : […] En 1492 apparaît le premier globe connu de la Renaissance, celui de Martin Behaïm, de Nuremberg, qui tente d'ajouter les connaissances acquises par les portulans à celles transmises par la tradition de Ptolémée. Sur ce globe, la distance entre l'Europe et l'Asie est ramenée à 120 degrés, comme sur la carte de Toscanelli (1474) que Colomb eut sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartographie/#i_282

CASTIGLIONE BALDASSARRE (1478-1529)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 518 mots
  •  • 1 média

Si détaché qu'il semble de la dure histoire italienne du temps où il fut écrit, Le Parfait Courtisan (Il Cortegiano) de Castiglione est le fruit d'une expérience à la fois guidée, compensée et transcendée par un idéal éthique foncièrement tributaire de la culture humaniste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldassarre-castiglione/#i_282

CHARLES QUINT

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 4 222 mots
  •  • 3 médias

Mêlé au sort de tant de pays divers, Charles Quint, éternel voyageur, a partagé inégalement entre eux son temps. Né à Gand en 1500, il a résidé environ vingt-huit ans aux Pays-Bas, surtout pendant son enfance, dix-huit ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quint-charles/#i_282

LA CIVILISATION DE LA RENAISSANCE EN ITALIE, Jacob Burckhardt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 330 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une lecture esthétique de la culture de la Renaissance italienne »  : […] Burckhardt travaille à un ouvrage portant sur l'histoire de l'art de la Renaissance. La Civilisation de la Renaissance en aurait été en quelque sorte l'introduction, car l'art y paraît sans cesse en creux, comme si tout ce qui était analysé des comportements et des croyances, des curiosités et des idéaux des Italiens n'en était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-civilisation-de-la-renaissance-en-italie/#i_282

COLONIALISME & ANTICOLONIALISME

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 6 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'anticolonialisme de la Renaissance »  : […] bercer, esjouir ». « Comme arbre nouvellement planté les fault appuyer, asceurer. » Découverte de peuples nouveaux et différents, abandon de toute conception hiérarchique des civilisations, condamnation des violences et des rapines, confiance en l'homme où qu'il habite et de quelque race qu'il soit, tels sont les thèmes qui inspirent les écrivains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonialisme-et-anticolonialisme/#i_282

COLONISATION

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 7 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des grandes découvertes aux premiers empires coloniaux »  : […] va s'étendre, conquérir et coloniser. Elle a l'initiative de l'enrichissement, et elle va s'enrichir aux dépens des autres continents. Un mouvement commence qui ne prendra fin qu'au xxe siècle. L'Europe, qui passe par une phase d'expansion, a des besoins nouveaux. Les mines que le Moyen Âge avait exploitées, surtout en Allemagne centrale, s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonisation/#i_282

CONQUISTADORES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 2 553 mots
  •  • 4 médias

adversaires de l'Espagne en font des soudards assoiffés de sang et de pillage. Il convient de tenir compte des réalités sociales du xvie siècle pour ramener aux dimensions du réel une image déformée par les mythes antagonistes de l'épopée chevaleresque et de la légende noire. Il ne faut pas non plus que le destin exceptionnel des chefs fasse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquistadores/#i_282

COORNHERT DIRK VOLKERTSZOON (1522-1590)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 722 mots

Polémiste, écrivain, graveur et humaniste, Dirk Coornhert compte parmi les principaux représentants de la Renaissance en Hollande. Versatile et courageux, dans un pays où l'intransigeance protestante succédait à l'intolérance catholique, il mena, en dépit des persécutions, un incessant combat pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dirk-volkertszoon-coornhert/#i_282

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 960 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les causes économiques »  : […] Les bourgeois sont heureux d'investir leurs capitaux dans l'armement, les constructions navales et les expéditions maritimes. La fin de la guerre de Cent Ans libère les énergies françaises et anglaises. Mais il existe un obstacle qu'il faut vaincre : le manque de numéraire, d'autant plus grave que le crédit, tel qu'on le connaît aujourd'hui, billet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_282

DE TRIBUS IMPOSTORIBUS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 868 mots

Livre mythique s'il en fut, le De tribus impostoribus (Livre des trois imposteurs) a hanté la conscience du Moyen Âge. L'ombre suscitée par son incertaine réalité n'a pas cessé, pendant des siècles, de nourrir l'idée que l'humanité a pu s'engager dans la voie des religions comme en un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-tribus-impostoribus/#i_282

DIALOGUE DES ORATEURS, Tacite - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 768 mots

Dans le chapitre « D'un âge cicéronien à un âge tacitéen »  : […] Le De Oratore a été redécouvert avec bonheur à la Renaissance : la référence à Cicéron est en effet consubstantielle à l'humanisme. Elle domine le xvie siècle – non sans affronter le soupçon des philosophes, qui pouvaient se réclamer de la critique par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogue-des-orateurs/#i_282

DRŽIC MARIN (1508 env.-1567)

  • Écrit par 
  • Ivo FRANGES
  • , Universalis
  •  • 1 430 mots

Méconnu en France avant que son chef-d'œuvre Dundo Maroje ne soit représenté en 1958 au théâtre des Nations, Marin Držić (en italien Marino Darsa) est pourtant le plus grand écrivain de la Renaissance dalmate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marin-drzic/#i_282

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'éditeur »  : […] autrement. Il s'agissait d'alimenter les étalages des librarii et stationarii rassemblés autour des universités. Le livre devint rapidement l'arme principale de cette tentative de révolution culturelle qu'on appelle la Renaissance. Au xive siècle, il dut répondre au nouveau besoin de lecture né dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_282

ÉLISABETH Ire (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)

  • Écrit par 
  • André BOURDE
  •  • 5 899 mots
  •  • 2 médias

Sous Élisabeth Ire, le petit royaume d'Angleterre, cerné au nord par une Écosse indépendante et hostile, à l'ouest par une Irlande incontrôlée, sur le continent par l'essor des grandes monarchies absolutistes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-ire/#i_282

ÉLOGE DE LA FOLIE, Érasme - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean VIGNES
  •  • 817 mots
  •  • 1 média

Conçu en 1509 et rédigé en latin la même année par Érasme (1467 env.-1536) à son retour d'Italie, dédié en 1510 au juriste anglais Thomas More (futur auteur de l'Utopie, 1516 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloge-de-la-folie/#i_282

EMBLÈMES LIVRES D'

  • Écrit par 
  • Claudie BALAVOINE
  •  • 796 mots

L'emblème, concrétisation spectaculaire et durable d'un langage symbolique qui s'élabore au xve siècle sur le modèle de l'exégèse allégorique antique, des « moralisations » des Métamorphoses d'Ovide, des Hieroglyphica d'Horapollon (où les hiéroglyphes égyptiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-d-emblemes/#i_282

ENCYCLOPÉDIE

  • Écrit par 
  • Alain REY
  •  • 5 701 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De la Renaissance aux Lumières »  : […] sur un ordre logique substituable à l'ordre théologique (avec Ramón Llull, par exemple), les deux composantes du projet encyclopédique, l'accumulation des savoirs par les textes (une philologie) et le classement de ces savoirs, viennent remplacer au xvie siècle les organisations garanties par des « écritures » sacrées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclopedie/#i_282

LES ENFANTS DE SATURNE, R. et M. Wittkower - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 189 mots

Dans le chapitre « Sociologie et psychologie du comportement des artistes »  : […] L'émancipation intellectuelle de l'artiste à la Renaissance est étroitement liée à la désagrégation du système des corporations, qui modifie profondément les relations entre les artistes et les commanditaires. Parmi les nombreux cas exemplaires, on peut citer celui de Lorenzo Ghiberti, qui exhorte les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-enfants-de-saturne/#i_282

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 215 mots
  •  • 1 média

Étonnante aventure que celle de ce Hollandais que rien ne destinait à la célébrité, mais dont les contemporains firent le « prince de l'humanisme » et dont la postérité ne connaît, en général que le titre d'un livre, l'Éloge de la folie, et le profil peint par Holbein le Jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasme/#i_282

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance et humanisme sous les Rois Catholiques »  : […] Les relations nouées avec l'Italie favorisent, dès le xve siècle, la pénétration des courants humanistes. Ils se manifestent en particulier dans la création, par le cardinal Cisneros, de l'université d'Alcalá, ouverte aux nouvelles méthodes de critique des textes, mais qui vise surtout à la renaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-des-wisigoths-aux-rois-catholiques/#i_282

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 276 mots
  •  • 18 médias

Au xvie siècle, l'Espagne, à la suite de la constitution de l'empire de Charles Quint, devient soudain la puissance prépondérante en Europe. Maîtresse d'un domaine colonial qui lui fournit en abondance l'or et l'argent, elle dépense ces richesses sur les champs de bataille. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_282

ESTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 569 mots

Issue des marquis de Toscane au xe siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-este/#i_282

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 894 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] À l'idée – propre à l'époque romane – d'un déchiffrement de la Nature, tenu pour seul susceptible de restituer aux apparences leur armature secrète, l'esprit de l'art gothique avait opposé le primat de l'observation des réalités physiques ; mais le débat essentiel, celui du fonctionnel et de l'ornemental, témoignait, vers la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/#i_282

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les motivations économiques »  : […] La Renaissance s'accompagne d'une insatiable curiosité universelle, d'un immense appétit de vivre, d'un désir de jouissance, et de la recherche des moyens de les satisfaire. Offrir de nouvelles terres à Dieu, c'est aussi trouver de nouvelles richesses pour les hommes. Les motifs économiques priment avec la découverte de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_282

FICIN MARSILE (1433-1499)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 1 655 mots
  •  • 1 média

De toutes les influences intellectuelles qui devaient agir, en Italie et au-dehors, pendant la Renaissance, la plus forte a été sans doute celle de Marsile Ficin », déclare A. Rivaud dans son Histoire de la philosophie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsile-ficin/

FINALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond RUYER
  •  • 6 602 mots

Dans le chapitre « La finalité « immanentiste » »  : […] Contre cet intellectualisme plat, la Renaissance représente une protestation, nettement antiscientifique, régressive – puisqu'elle fait retour à la finalité magique –, mais très esthétique. La Nature est un immense vivant, aussi rebelle aux formes fixes de la pensée aristotélicienne qu'aux lois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finalite/#i_282

FLORENCE RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Charles-Marie de LA RONCIÈRE
  •  • 4 487 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ascension et le pouvoir de Côme »  : […] La famille Médicis est, au xive siècle, une des plus importantes du popolo, mais elle n'exerce pas d'influence particulière. Salvestro de Médicis, favorable en 1378 à une réforme démocratique des institutions, fonde la fortune politique de la famille grâce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-de-florence/#i_282

FRANÇOIS Ier (1494-1547) roi de France (1515-1547)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

En 1515, en tant que chef de la branche des Valois-Angoulême, François Ier succède à son cousin Louis XII, dont il a épousé la fille, Claude de France, l'année précédente. Son règne de trente-deux ans marque profondément le xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier/#i_282

FUGGER LES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 838 mots

du décor indispensable au crédit, l'appétit de vivre qu'illustrent cuisines, salles à manger, carrosses, équipages et livrées. Entourés d'une clientèle d'artistes et d'écrivains, ils traduisent les aspirations d'une classe sociale, celle des grands bourgeois de l'humanisme et de la Renaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fugger/#i_282

GADOFFRE GILBERT (1911-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 678 mots

Une partie importante de ses travaux porte sur la Renaissance. Titulaire de 1966 à 1978 de la chaire de littérature française à l'université de Manchester, Gilbert Gadoffre a étudié Ronsard (Ronsard, 1960 ; Préface aux Quatre Saisons de Ronsard, 1985) et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-gadoffre/#i_282

GARCILASO DE LA VEGA (1503-1536)

  • Écrit par 
  • Annie FREMAUX-CROUZET
  •  • 1 798 mots

Dans le chapitre « « Prenant tantôt la plume, tantôt l'épée... » »  : […] C'est par le dualisme vécu du poète-soldat que Garcilaso est homme de la Renaissance et modèle prestigieux de l'idéal humain que Castiglione a lancé aux quatre coins de l'Europe. Vivant la double vocation qui, chez un Ronsard, ne restera qu'un rêve, Garcilaso semble abolir l'éternel conflit des lettres et des armes. Pourtant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garcilaso-de-la-vega-1503-1536/#i_282

GARGANTUA, François Rabelais - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean VIGNES
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Ancien moine devenu médecin à l'hôtel-Dieu de Lyon, l'humaniste François Rabelais (1483 ?-1553) publie anonymement en 1534 ou 1535 son Gargantua. Le sous-titre, La Vie inestimable du grand Gargantua, père de Pantagruel, jadis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gargantua/#i_282

GILLE BERTRAND (1920-1980)

  • Écrit par 
  • François RUSSO
  •  • 1 220 mots

au xvie siècle. Sa formation de chartiste le mettait particulièrement à même de traiter ce sujet. Dans Les Ingénieurs de la Renaissance, il devait développer cette étude pour le xve siècle. Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif, mais il présente le double intérêt non seulement de nous faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-gille/#i_282

HENRI VIII (1491-1547) roi d'Angleterre (1509-1547)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 3 970 mots
  •  • 1 média

Né à Greenwich en juin 1491, fils d'Henri VII qui fut le premier souverain Tudor, Henri VIII d'Angleterre monte sur le trône en 1509 à l'âge de dix-huit ans et son règne ne s'achève qu'en janvier 1547. Contemporain de François Ier et de Charles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-viii/#i_282

HERMÉTISME

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 4 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'hermétisme à la Renaissance »  : […] C'est en 1460 environ qu'un moine apporta de Macédoine à Florence un manuscrit du Corpus Hermeticum. En 1463, Cosme de Médicis demanda à Marsile Ficin de le traduire en latin, et ce avant même de traduire Platon. Dans la Préface à sa traduction, Ficin, se référant à saint Augustin, fait d'Hermès le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermetisme/#i_282

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 324 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Renaissance et Réforme »  : […] Si la Renaissance n'eut, à tout prendre, qu'une signification philosophique assez réduite, elle modifie néanmoins complètement l'expérience que l'homme se fait de lui-même. Les perspectives de cette expérience s'élargissent dans des proportions qu'aucune époque, sans doute, ne connut avant elle. La découverte de la culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_282

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 428 mots
  •  • 2 médias

homme paraît elle-même aux yeux de certains dénuée de signification. Si bien que l'emploi du mot est de plus en plus réservé aux spécialistes de la Renaissance, pour désigner à la fois une période socio-culturelle, la puissance de transformation qui a restructuré alors l'image du monde, et la conception de l'homme, qui s'est progressivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_282

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 458 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La révolution typographique en Europe »  : […] Letriomphe de l'écriture romaine face aux écritures nationales dans toute une partie de l'Europe à partir des années 1530 s'explique d'abord par le prestige de son origine et par celui des lettres latines. Mais aussi par le fait que cette écriture était soutenue par une véritable idéologie. Si en effet la minuscule humanistique apparaît comme une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_282

LES INFLUENCES ANTIQUES DANS L'ART DU MOYEN ÂGE FRANÇAIS, Jean Adhémar - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 012 mots

Dans le chapitre « « Renaissances et Renaissance » »  : […] éclipsent les différents courants venus du proche ou du lointain Orient, dont certains, tel Jurgis Baltrušaitis (1903-1988), vont commencer l'étude. Elles permettent surtout, à partir d'observations factuelles, de poser le concept d'une Renaissance récurrente et périodique, en dehors d'un moment historique donné, les xve et xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-influences-antiques-dans-l-art-du-moyen-age-francais/#i_282

INQUISITION

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX, 
  • Yves DOSSAT
  •  • 5 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le déclin »  : […] avec des fortunes variables, pendant les derniers siècles du Moyen Âge, la police de la foi, au profit de l'Église aussi bien que de l'État. Mais les progrès de la centralisation et le développement des institutions administratives et judiciaires mirent en cause l'indépendance et l'utilité du tribunal. Déjà, en plein milieu du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquisition/#i_282

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 452 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Vers la Renaissance : une nouvelle culture »  : […] Les succès des princes, l'enrichissement des bourgeois transforment profondément les modes de vie et de pensée. La réussite des condottieri, des papes ou des seigneurs exalte la force et la valeur des individus que leur virtù, fruit de leur volonté et de la chance, place au-dessus du commun. Les prédications évangéliques des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_282

JARDINS BOTANIQUES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 3 439 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les anciens jardins »  : […] C'est en Italie que, sous le nom d'orto botanico, s'élabore le premier jardin botanique, dont Pise (1544) et Padoue (1545-1546) se disputent la priorité. Ces jardins se trouvent liés à une structure universitaire et voués surtout à l'enseignement. Dès lors, nombreuses seront les villes qui imiteront ces pionniers ; on passe peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-botaniques/#i_282

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La lente visualisation du discours écrit »  : […] fictif ou non, en un monde où les rapports de l'oral et de l'écrit étaient très différents des nôtres. Pour les hommes de la Renaissance, les grands écrivains devaient être avant tout, comme dans l'Antiquité, des orateurs et des hommes d'action. Ainsi s'explique le rôle des salons durant la première moitié du xviie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_282

LEÓN LUIS DE (1528-1591)

  • Écrit par 
  • Alain GUY
  •  • 1 328 mots

a appelé « le Fénelon de l'Espagne », admiré par Bossuet et par Cervantes, est le représentant le plus typique de la Renaissance dans la péninsule Ibérique, car il a fait la synthèse du lyrisme et de la pensée philosophico-théologique. Dans ce siècle de transition, où la tension s'exaspérait entre le naturalisme anthropocentrique et le fidéisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-de-leon/#i_282

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 070 mots
  •  • 7 médias

La personnalité puissante et séduisante de Léonard de Vinci est apparue au moment décisif de la Renaissance. Il a incarné la liberté nouvelle de l'artiste, émancipé des cadres professionnels, dominant par la réflexion scientifique et philosophique l'empirisme du métier, et devenu l'interlocuteur des grands. Mais son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_282

LE PRINTEMPS DE LA RENAISSANCE. LA SCULPTURE ET LES ARTS À FLORENCE 1400-1460 (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 034 mots
  •  • 2 médias

pictura, qui présente de façon théorique les nouveaux principes de ce que nous appelons aujourd’hui la Renaissance, Alberti évoque le décalage entre les créations fécondes de « la valeureuse époque des Anciens » face aux arts et sciences des temps plus récents qu’il définit comme défaillants. En même temps, il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-printemps-de-la-renaissance-la-sculpture-et-les-arts-a-florence-1400-1460/#i_282

LITTÉRATURE ÉPISTOLAIRE

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritage de l'Antiquité »  : […] L'art de la lettre connut un tout autre sort avec la Renaissance. Les épistoliers anciens, redécouverts, y furent peu à peu édités, puis traduits. Au sein de la république des Lettres européenne, c'est-à-dire le milieu des savants, l'échange de courriers jouait un rôle capital en ce temps où l'édition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-epistolaire/#i_282

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

C'est vers le milieu du xve siècle que la technique occidentale d'impression des textes au moyen de caractères mobiles fut mise au point, très vraisemblablement dans la région de Mayence. À partir de 1460, le nouvel art se répand très rapidement à travers l'Europe. Très rapidement également, on prend l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_282

LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 2 091 mots

La figure de Rabbi Juda Loeb, que la tradition populaire désigne sous le nom de Haut Rabbi Loeb et l'érudition littéraire par le sigle des initiales hébraïques de son nom (MaHaRal), domine l'histoire spirituelle juive au xvie siècle, non seulement à Prague […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loeb-le-maharal-de-prague/#i_282

LYONNAIS POÈTES

  • Écrit par 
  • Ian Dalrymple McFARLANE
  •  • 2 110 mots

Dans le chapitre « Une ville humaniste »  : […] Lyon jouissait d'une culture locale déjà solidement établie, et la proximité de l'Italie facilitait la pénétration des idées de la Renaissance dans une ville dont la population était dans une grande mesure d'origine italienne. Symphorien Champier (1471 ?-1539), qui se rattachait par certains côtés aux rhétoriqueurs, avait beaucoup fait pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetes-lyonnais/#i_282

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 782 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] C'est à la Renaissance que l'humanité occidentale prit véritablement conscience de l'intérêt de la machine, de son universalité, de la possibilité de son développement infini. Les carnets d'ingénieurs, en particulier ceux de Léonard de Vinci, la multiplication des « théâtres de machines » en sont des preuves manifestes. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_282

MARGOLIN JEAN-CLAUDE (1923-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 454 mots

de l’intérieur. Admis à l’École normale supérieure en 1945, il devient agrégé de philosophie en 1949 et enseigne dans plusieurs lycées puis entre, en 1962, au Centre d’études supérieures de la Renaissance. Il sera directeur du département de philosophie de la Renaissance et d’histoire de l’humanisme de 1974 à 1991 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-claude-margolin/#i_282

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

  • Écrit par 
  • Pierre JOURDA
  •  • 1 447 mots

Elle a porté quatre noms. Mais qu'on la nomme Marguerite de Valois, d'Angoulême, d'Alençon ou de Navarre, elle reste la reine de Navarre. Et qu'on ne la confonde pas avec une autre Marguerite, la femme d'Henri IV, la reine Margot de gaillarde mémoire ! Sa vie, toute de devoir, de dignité, de dévouement, d'élans mystiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-navarre/#i_282

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 865 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les marines à voile des grands États européens modernes (XVIe-XIXe s.) »  : […] Il ne faut pas exagérer, dans l'Europe de la Renaissance, le déclin des marines méditerranéennes. Venise, sous l'impulsion d'un Cristoforo Da Canal, chercha à adapter sa flotte de galères à la défense de ce qui lui restait d'empire contre une piraterie croissante et un nouvel ennemi, la flotte turque. À partir des guerres d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine/#i_282

MAROT CLÉMENT (1496-1544)

  • Écrit par 
  • Pierre JOURDA
  •  • 1 498 mots

souvent qu'on ne le croit, un vrai poète : il a parlé d'amour, avec sincérité ; il a poursuivi de sa verve les mauvais juges et les policiers ; il a dénoncé les faiblesses de l'Église ; il a cherché des rythmes nouveaux. Bref, il est simplement un poète tour à tour rieur et émouvant. Avec lui, comme avec sa protectrice, commence la Renaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-marot/#i_282

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 944 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'anatomie »  : […] La libération des esprits, la répudiation de contraintes intellectuelles, le retour à une esthétique réaliste et l'ardeur qui poussait les « humanistes » à connaître l'homme sous tous ses aspects ont eu, au xve et au xvie siècle, une répercussion décisive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_282

MÉDICIS LES

  • Écrit par 
  • Charles-Marie de LA RONCIÈRE
  •  • 3 439 mots
  •  • 2 médias

Dans le monde de la Renaissance, où les brillantes destinées familiales ne manquent pas, l'histoire des Médicis est pourtant exceptionnelle. Alors que des condottieri, un Sforza, un Montefeltre, un Malatesta, se taillent des principautés ou s'imposent par la force à la tête des États, les Médicis, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-medicis/#i_282

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 415 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les guerres d'Italie »  : […] Une telle évolution était impossible à prévoir, même à l'heure où le Génois Christophe Colomb, agissant pour le compte de l'Espagne, découvre l'Amérique et au moment où les Portugais atteignent l'Inde. La Méditerranée était alors le centre du trafic avec l'Orient, et l'Italie en restait l'étape essentielle, inégalée par l'éclat et l'opulence de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_282

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 166 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « condotta » et l'apogée du mercenariat à la Renaissance  »  : […] dès le xive siècle et durant toute la Renaissance, animés par tout contrat (condotta) qu'ils peuvent obtenir en se mettant au service des princes ou des villes. Ces seigneurs de la guerre succèdent ainsi aux Grandes Compagnies, avant d'être eux-mêmes bientôt détrônés par les piquiers suisses et les lansquenets allemands. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_282

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Convention ou croyance ? »  : […] merveilleux (en français). Ce choix de traduction, fait par les érudits de la Renaissance, est à l'origine de tous les commentaires ultérieurs sur le merveilleux. Tout le problème est de savoir si ce choix, après tant de glissements sémantiques, a encore un sens pour nous. Déjà Goldschmidt, commentant le thaumaston, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_282

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « Considérations historiques »  : […] L'expérimentation, qu'on appelle aussi l'expérience méthodique, est apparue dans les écoles de médecine d'Alexandrie. À la Renaissance, la création d'une science quantitative du mouvement (la mécanique de Galilée), en liaison avec l'expérience dirigée, est contemporaine d'une effervescence intellectuelle qui se marque par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_282

MICROCOSME ET MACROCOSME

  • Écrit par 
  • Hélène VÉDRINE
  •  • 4 259 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Primat de l'unité et hiérarchie des êtres »  : […] le détail des métaphores. Entre la répétition statique et la répétition dynamique, l'esprit hésite souvent. Cependant, il revenait à la Renaissance d'insister sur le second aspect, privilégiant alors l'homme comme puissance créatrice. C'est donc à un renversement de la problématique qu'on assiste à partir du xve siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosme-et-macrocosme/#i_282

MODERNITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUDRILLARD, 
  • Alain BRUNN, 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 8 051 mots

Dans le chapitre « Genèse de la modernité »  : […] par Christophe Colomb (1492). L'invention de l'imprimerie, les découvertes de Galilée inaugurent l'humanisme moderne de la Renaissance. Sur le plan des arts, et singulièrement de la littérature, va se développer, pour culminer au xviie et au xviiie siècle, la querelle des Anciens et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernite/#i_282

MONARCHIE

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 9 646 mots

Dans le chapitre « La France et l'Espagne du XVIe au XVIIIe siècle »  : […] Au sens spécifique, le terme « monarchie absolue » est généralement employé pour désigner les monarchies occidentales entre le xvie et le xviiie siècle, et spécialement l'espagnole et la française. La monarchie absolue implique la récusation de la validité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie/#i_282

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 796 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'époque moderne : or et argent »  : […] C'est la quête de l'or – et aussi de l'argent – qui fut l'un des ressorts principaux des grands voyages d'exploration du xve siècle : ceux des Portugais, vers le Rio de Ouro (confondu avec le Sénégal, 1436) et la côte de Guinée ; de Colomb vers Cipango et le Japon, qui se révélèrent être l'Amérique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_282

MONTAIGNE MICHEL EYQUEM DE (1533-1592)

  • Écrit par 
  • Fausta GARAVINI
  •  • 8 169 mots

Livre unique et livre mystère, repris et modifié incessamment pendant toute une vie, les Essais paraissent être un mélange de substances disparates, de thèmes désaccordés. Est-ce un livre éclaté – mais où situer son point d'éclatement ? Un nouveau mode de pensée qui détruit les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montaigne-michel-eyquem-de/#i_282

MORE THOMAS (1477 ou 1478-1535)

  • Écrit par 
  • Gérard DEFAUX
  •  • 3 255 mots
  •  • 1 média

», Thomas More est aussi l'homme d'une époque. Il apparaît dans l'histoire à ce moment crucial des premières décennies du xvie siècle où l'Europe chrétienne, divisée par les ambitions picrocholines de ses rois, en proie à une profonde crise intellectuelle et religieuse, s'ouvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-more/#i_282

MUSÉE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 11 420 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trésors, collections, musées »  : […] tout ce qui s'inspirait de l'Antiquité ou prétendait l'égaler, c'est-à-dire la production contemporaine, l'œuvre des « maîtres », était voué au même sort. Dans son sens actuel, le mot « musée » apparaît d'ailleurs à la fin du xve siècle pour désigner les collections des Médicis à Florence. À l'origine, en Grèce et à Rome (museion, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee/#i_282

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 611 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Navires de la Renaissance et navigation hauturière »  : […] Le besoin de tourner la puissance ottomane qui, depuis le milieu du xve siècle, détenait en Orient le monopole du commerce vers les Indes imposait aux peuples d'Occident la découverte de nouvelles routes maritimes. Deux possibilités s'offraient : contourner l'Afrique ou faire route à l'ouest en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navigation-maritime/#i_282

NICOLAS DE CUES NICOLAS KREBS ou CHRIPPFS dit (1401-1464)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 601 mots
  •  • 1 média

Initiateur, par-delà ses sources platoniciennes et médiévales, de nouveaux modes de penser, philosophe et aussi savant ouvert aux mathématiques, à la mécanique, à l'astronomie, prédicateur, écrivain, homme d'action remarqué par ses interventions conciliaires et ses missions diplomatiques, le cardinal Nicolas de Cues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-cues/#i_282

NOBLESSE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 4 944 mots

Dans le chapitre « Alternances de l'époque moderne (XVIe-XVIIIe s.) »  : […] Le xvie siècle est, en France, l'époque d'un brassage des populations nobiliaires, qui se prolonge durant la première moitié du xviie siècle pour s'atténuer par la suite. Vers 1650, la noblesse ne comporte plus que peu d'éléments rattachés par filiation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse/#i_282

PARACELSE (1493-1541)

  • Écrit par 
  • Bernard GORCEIX
  •  • 2 316 mots
  •  • 1 média

entre le Moyen Âge et l'époque moderne. Il incarne les contradictions, les invraisemblances, les intuitions géniales de la Renaissance. S'il ouvre des voies nouvelles à la science, il est également alchimiste et théologien. Penseur qui réfléchit sur son art, il est, selon les mots de Giordano Bruno, « le premier qui ait de nouveau considéré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paracelse/#i_282

PÉTRARQUE

  • Écrit par 
  • Vittore BRANCA, 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 5 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diffusion du pétrarquisme en France »  : […] Phénomène européen, le pétrarquisme fait montre en Italie, en France ou en Angleterre d'une même complexité. Il se caractérise d'un côté par un succès qui en fait une mode, et qui impose un renouvellement constant – le pétrarquisme assagi des Rime (1530) de Bembo différant par exemple des recherches sophistiquées des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrarque/#i_282

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 004 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « D'Aristote à Lavater »  : […] À partir des premières années du xvie siècle, les publications se multiplient, qu'il s'agisse de l'impression de manuscrits médiévaux ou de productions nouvelles. Le xvie siècle apparaît comme la première grande époque de succès de la physiognomonie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_282

PIC DE LA MIRANDOLE (1463-1494)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 4 888 mots
  •  • 1 média

En sa courte vie, le comte de Mirandole et de Concordia compta plus d'ennemis que d'amis, mais sa pensée, à la fois conciliatrice et polémique, provocatrice et séductrice, répétitive et apparemment contradictoire, exerça une influence multiple sur des philosophes appartenant à des horizons fort éloignés les uns des autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pic-de-la-mirandole/#i_282

PLÉIADE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 3 483 mots

La Pléiade offre le premier exemple de ce qui deviendra un phénomène spécifiquement français : l'émergence périodique d'une école littéraire qui, pour un temps, polarise les forces vives de l'intelligence et de la création. Comme les historiens du xixe siècle raffolaient de ce genre de périodisation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pleiade/#i_282

POÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER, 
  • Tzvetan TODOROV
  •  • 4 791 mots

Dans le chapitre « Poétique, rhétorique, herméneutique »  : […] démocraties, la littérature occupera une place grandissante dans les rhétoriques plus tardives, jusqu'à devenir, après la Renaissance, la source quasi unique d'exemples, où puisent les rhétoriciens. Un autre discours bien institué qui couvre certains aspects de la littérature est celui de l'herméneutique, ou théorie de l'interprétation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique/#i_282

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 190 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'éclat de la Renaissance »  : […] Le développement économique que l'on constate, de la fin du xve siècle jusqu'au début du xviie, s'est fait en faveur de la noblesse et de la bourgeoisie. La propriété foncière tend à devenir le monopole de la noblesse et du haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_282

PULCI LUIGI (1432-1484)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 454 mots

Auteur quelque peu oublié, Pulci est avec et avant Boiardo le fondateur d'un genre littéraire qui devait connaître en Italie une fortune extraordinaire et aboutir, en passant par l'immortel Arioste dont le Roland Furieux connaît de nos jours une nouvelle jeunesse, à ce monument de grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pulci/#i_282

RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553)

  • Écrit par 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 9 584 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sens ou non-sens ? »  : […] de la geste rabelaisienne, et dont la critique a pu constater l'importance dans la littérature et dans l'art de la Renaissance. Dans le Tiers Livre, Panurge, ce demi-fou, finit par consulter le fou Triboulet. L'œuvre abonde en dialogues de fous, en divagations cousues de syllogismes absurdes. Érasme n'avait-il pas écrit un Éloge de la folie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rabelais/#i_282

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 460 mots
  •  • 3 médias

L'Église chrétienne d'Occident, qui a réussi à surmonter plusieurs hérésies au Moyen Âge, a vu au cours du xvie siècle, entre 1517 et 1570, de larges secteurs géographiques lui échapper définitivement, une opposition se créant ainsi entre l'Europe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme/#i_282

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 620 mots
  •  • 1 média

En France, on appelle d'ordinaire « guerres de religion » les conflits armés qui opposèrent, dans le royaume, catholiques et calvinistes entre 1562 et 1598. La perspective historique impliquée par cette géographie et par cette chronologie est à tous égards trop étroite. En effet la lutte armée entre chrétiens fidèles à Rome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_282

RENAISSANCE FRANÇAISE, arts

  • Écrit par 
  • Jean GUILLAUME
  •  • 2 900 mots
  •  • 4 médias

Au cours de la première moitié du xvie siècle s'accomplit en France une véritable révolution artistique. L'art gothique, très vivant autour de 1500 et toujours fécond en inventions extraordinaires, devient, en une génération, obsolète ou marginal : il cède la place à un système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance-francaise-arts/#i_282

RHÉTORIQUE

  • Écrit par 
  • Françoise DOUAY-SOUBLIN
  •  • 6 015 mots

Dans le chapitre « Controverses »  : […] à la culture gréco-latine, Bède le Vénérable y relève force tropes et figures ; à la Renaissance, les partisans des langues modernes les comptent pour montrer qu'un poème grec ou latin ne perd pas à être traduit en italien, espagnol, anglais ou français ; avec la préciosité (euphuism), le culte du détail rhétorique se fait voie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhetorique/#i_282

RONSARD PIERRE DE (1524-1585)

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 2 910 mots

Pour découvrir l'émule de Virgile et de Goethe, il faut se faire explorateur. On se trouve alors en présence d'une œuvre extraordinairement complexe et foisonnante, bien faite pour dérouter les goûts néo-classiques et les simplifications scolaires, l'œuvre d'un écrivain de transition à mi-chemin entre la Renaissance et l'âge du baroque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-ronsard/#i_282

SAVONAROLE JÉRÔME (1452-1498)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 079 mots

Savonarole, qui a divisé ses contemporains, est resté un objet de controverse pour les historiens. Pour les hommes de la fin du Quattrocento, ce fut ou bien un saint et un martyr, ou bien un révolutionnaire exalté, ou bien un fabulateur, voire l'Antéchrist. Pour les historiens modernes, qui s'efforcent de discerner mystique, politique et pathologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-savonarole/#i_282

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « De Copernic à Newton »  : […] xve siècle, l'humanisme puis la Renaissance bouleversèrent le paysage intellectuel européen. Il y eut, certes, un néopaganisme et une philosophie panthéiste très éloignés de la pensée chrétienne. Mais la rupture avec la scolastique médiévale se fit surtout au nom d'une nouvelle sensibilité religieuse et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_282

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  De la Renaissance au siècle des Lumières »  : […] En dépit de ses hésitations et de ses errements, on peut affirmer que l'esprit de la Renaissance avait sorti le sport de l'indétermination dans laquelle il demeurait plongé au Moyen Âge, sans cependant imprégner aussi profondément la société française qu'il allait le faire en Angleterre : « Vaillance n'est pas la qualité du corps, mais de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-histoire/#i_282

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 345 mots

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Europe, de nom, est encore la Chrétienté. Cependant, l'Église romaine, si elle n'a pas renoncé à sa vocation œcuménique, est trop affaiblie par le schisme pour tenir d'une main ferme les clefs de la civilisation. Grandes découvertes, grandes inventions, révolution copernicienne, restitution des lettres antiques, tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_282

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et sociétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRADIER
  •  • 9 668 mots

Dans le chapitre « Théâtre et logos »  : […] L'appropriation du théâtre des Anciens par la Renaissance n'a pas échappé à l'emprise des trois disciplines qui ont alors contribué à transformer la façon de voir le monde, d'explorer la vie et de mettre en scène le destin des hommes : la perspective linéaire, l'anatomie et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-societes/#i_282

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 031 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la quête de la société idéale à la recherche de l'homme nouveau »  : […] et de sa possible transformation. Il n'est pas fortuit que la discipline architecturale et le genre utopique naissent tous deux à la Renaissance, au moment où émerge une nouvelle conception de l'individu. Le sujet de l'humanisme moderne est en effet distinct du croyant de l'époque médiévale comme du citoyen de l'Antiquité. Ce sujet entretient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_282

L'UTOPIE (UTOPIA), Thomas More - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 827 mots
  •  • 1 média

Croisant les influences du platonisme, de l'aristotélisme, du stoïcisme, de l'épicurisme, de la patristique, de la Bible, de la Kabbale et des récits des grands voyageurs de l'époque, l'ouvrage, rédigé en latin, porte les marques incontestables de la culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-utopie-utopia/#i_282

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 966 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un nouvel art de vivre »  : […] Avant d'être entraînés dans le malheur, les Valois de Louis XII à Henri II ont eu cette chance de pouvoir attacher leur nom à la Renaissance, au développement de laquelle ils ont puissamment et personnellement contribué ; en s'entourant, au-delà des hommes de gouvernement, d'un cortège de lettrés et d'artistes, ils ont créé cette véritable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valois/#i_282

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les victoires décisives (XIIe-XVe s.) »  : […] de Bajamonte Tiepolo tente-t-elle, en 1310, d'interrompre l'évolution vers une oligarchie trop stricte ; en 1355, un échec sanglant est infligé au doge Marino Faliero, accusé de menées monarchistes. À la fin du xive siècle, l'État est définitivement consolidé et installé dans les formes aristocratiques qu'il conserva jusqu'à la fin. L'édifice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_282

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 155 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vienne renaissante et baroque »  : […] Au xve siècle, l'esprit de la Renaissance allemande et italienne pénètre à Vienne, ce qui se traduit par la diffusion de l'humanisme et le renouvellement de l'architecture (améliorations à la résidence du prince, la vieille Hofburg fortifiée, édification de palais à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_282

VIVES JUAN LUIS (1492-1540)

  • Écrit par 
  • Alain GUY
  •  • 1 343 mots

Érasme et Budé), mais encore l'un des philosophes espagnols les plus profonds et aussi les plus engagés politiquement et socialement sous la Renaissance. Adversaire de la scolastique dégénérée, il promeut une logique et une métaphysique nouvelles, nourries d'expérience concrète et sous-tendues par une psychologie originale de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-luis-vives/#i_282

YATES FRANCES AMELIA (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Margaret LLASERA
  •  • 676 mots

Après des études de français à l'université de Londres (B.A. 1924, M.A. 1926), Frances Yates, spécialiste britannique de l'histoire des idées, poursuit d'abord ses recherches en dehors du contexte universitaire. Entrée en 1941 au Warburg Institute, institut d'études de la Renaissance, elle y est nommée professeur en 1956. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frances-amelia-yates/#i_282

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGOLIN, Eugenio BATTISTI, Jean MEYER, Jacques CHOMARAT, « RENAISSANCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/