CONTRE-RÉFORME

Médias de l’article

Ignace de Loyola

Ignace de Loyola
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Saint-Barthélemy, 24 août 1572

Saint-Barthélemy, 24 août 1572
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Le terme de Contre-Réforme a été forgé au xixe siècle dans un esprit polémique par des historiens protestants allemands. Certains ouvrages d'inspiration catholique ont tendance de nos jours à ne plus l'employer. L'objectivité historique demande, premièrement, que l'on maintienne l'expression Contre-Réforme, car, aux xvie et xviie siècles, Rome a indiscutablement tenté de faire reculer – voire de faire disparaître – le protestantisme ; deuxièmement, que l'on replace cette Contre-Réforme dans le climat d'intolérance de l'époque qui fut aussi étouffant du côté protestant que du côté catholique ; troisièmement, que l'on considère la Contre-Réforme comme un chapitre – ni le plus important ni le plus beau – d'une renaissance religieuse qui fut d'autre part étonnamment large, riche et profonde, et qui, à la suite du concile de Trente et en dépit des objectifs antiprotestants de ce dernier, mérite le nom de Réforme catholique.

La Contre-Réforme

Les mesures générales

Les premiers martyrs protestants moururent à Anvers en 1523. En France, les derniers galériens huguenots ne furent libérés qu'en 1775. L'esprit de Contre-Réforme a donc été tenace. Les premières mesures générales de lutte contre le protestantisme furent la reconstitution en 1542 du tribunal de l'Inquisition, placé sous le contrôle de la congrégation du Saint-Office, et la création, l'année suivante, de la congrégation de l'Index qui, publia, à partir de 1559, des listes d'ouvrages prohibés. On associe souvent à ces deux décisions l'approbation par Paul III, en 1540, de la Compagnie de Jésus. Mais Ignace de Loyola, à l'origine, voulait partir en Terre sainte avec ses compagnons pour convertir les infidèles. D'autre part, les Jésuites furent certes les agents les plus actifs de la Contre-Réforme, mais ils eurent en même temps une action miss [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur honoraire au Collège de France, membre de l'Institut

Classification


Autres références

«  CONTRE-RÉFORME  » est également traité dans :

ALBE FERNANDO ÁLVAREZ DE TOLEDO duc d' (1507-1582)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 630 mots

Appartenant à une illustre famille castillane, Fernando Álvarez de Toledo, duc d'Albe, se signale de bonne heure dans les expéditions de Charles Quint sur les champs de bataille d'Europe et d'Afrique : il participe à la bataille de Pavie en 1525, puis à la conquête de Tunis en 1535 et à l'expédition d'Alger contre les Turcs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-alvarez-de-albe/#i_5120

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 225 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'antijudaïsme de la Renaissance au XVIIe siècle »  : […] e siècle, en mesure de garder leurs juifs ou d'en accueillir de nouveaux. Mais la Contre-Réforme, en raison de son retour à l'orthodoxie doctrinale catholique, réaffirme avec vigueur son hostilité aux juifs « infidèles » et « meurtriers » du Christ. Cette période correspond à l'apparition des ghettos, conséquence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_5120

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 839 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les premières œuvres baroques à Rome »  : […] la qualité des œuvres et des maîtres qui s'y révèlent alors, a fourni les modèles et donné l'impulsion. Le baroque est le style de la Contre-Réforme, a-t-on dit. À n'en pas douter, parce que le concile de Trente avait maintenu la vénération des images et qu'il avait prêté désormais à l'Église catholique le caractère d'une religion sensible, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_5120

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 610 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement contre Philippe II »  : […] et ne comprenait ni l'esprit tolérant ni l'aversion pour l'absolutisme de ses sujets. Profondément catholique, Philippe II se posait en champion du concile de Trente, du centralisme à outrance et de la persécution des protestants. Son arrivée au pouvoir se traduisit dans les Dix-Sept Provinces par la création de nouveaux évêchés, par un recul de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_5120

CHARTIER ROGER (1945-    )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 2 107 mots

Dans le chapitre « Texte et culture »  : […] pour discréditer la papauté et l'Église, alors que la Contre-Réforme, traditionnellement considérée comme une pédagogie du rite et de l'image, produit une quantité de livres de dévotion et de catéchisme. Au-delà de ce premier constat, on peut distinguer le modèle protestant d'un rapport immédiat, personnel et répété à la Bible et celui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-chartier/#i_5120

CONSEIL DES TROUBLES

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 421 mots

En août 1567, le duc d'Albe fut envoyé aux Pays-Bas comme gouverneur espagnol à la tête d'une forte armée pour rétablir l'ordre troublé par une explosion de violences iconoclastes, dues à un nombre croissant de calvinistes. Partisan d'une répression féroce, il créa le Conseil des troubles (appelé Bloedraad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-des-troubles/#i_5120

FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 267 mots

Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-iii/#i_5120

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 220 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La naissance d'une critique érudite (XVIe-XVIIIe siècles) »  : […] la controverse entre protestants et catholiques, dès l'amorce de la Réforme en 1517 et jusqu'au début du xviie siècle, passe par la recherche acharnée de sources d'histoire religieuse, par la critique des sources adverses (Ulrich Von Hütten, un proche de Luther, imprime en 1517 le texte de Lorenzo Valla) et par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_5120

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le temps de la réformation catholique »  : […] On conçoit dès lors la belle ordonnance et le caractère majestueux de la production imprimée au temps de la Contre-Réforme et de la renaissance catholique. Le livre latin et l'ouvrage de grand format disposent d'une clientèle assurée : pour les couvents, on fait sortir des presses des commentaires de la Bible, des éditions monumentales des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_5120

LOUIS Ier (1786-1868) roi de Bavière (1825-1848)

  • Écrit par 
  • Fernand L'HUILLIER
  •  • 414 mots

Fils de Maximilien Ier Joseph, Louis Ier est avant tout un artiste. Il est conquis par l'Italie dès son premier voyage en 1805 et, en 1827, acquiert une villa à Rome dont il fera, après 1848, sa résidence principale. Il est aussi séduit par la Grèce : héritant d'une capitale en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ier/#i_5120

MAYENCE ÉLECTORAT DE

  • Écrit par 
  • Peter Claus HARTMANN
  •  • 536 mots

Territoire, dont l'archevêque de Mayence, premier Électeur du Saint Empire depuis le xiiie siècle, possède la souveraineté territoriale (Landeshoheit) comme prince de cet Empire (à ne pas confondre avec son diocèse, beaucoup plus étendu). Les Électeurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electorat-de-mayence/#i_5120

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Albert-Alain BOURDON, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • François GUICHARD, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 046 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Humanisme et Contre-Réforme »  : […] Le protestantisme ne pénètre pas au Portugal et, pour des raisons qui tiennent à la mentalité (les nobles et le clergé de l'entourage du roi réprouvaient les audaces des humanistes) autant qu'à des circonstances politiques et économiques, Jean III et, à sa mort (1557), le cardinal régent D. Henrique et la reine s'engagent dans la voie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_5120

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 631 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le mot et l'idée »  : […] « propagande » constitue un indicateur des types de phénomènes qu'il a pu désigner. Pour évoquer l'émergence progressive du mot, les historiens font souvent référence à deux buttes chronologiques : les activités de propagande de l'Église catholique contre la Réforme aux xvie et xviie siècles, et la mobilisation des « opinions » dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_5120

RESTITUTION ÉDIT DE (1629)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 173 mots

Fort des succès obtenus contre le Danemark et qui conduiront au cours de la guerre de Trente Ans à la paix de Lübeck, l'empereur Ferdinand II promulgue, sans consulter la Diète, l'édit de restitution qui stipule que tous les évêchés et couvents relevant directement de l'Empire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-restitution/#i_5120

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 414 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le catholicisme triomphant »  : […] La politique des papes se fit plus réaliste. La Contre-Réforme s'organisa (concile de Trente, 1545-1563). Après des années d'austérité, une détente s'amorça sous Paul III Farnèse (1534-1550), qui répara les ruines du sac de 1527, confia la fortification de la ville à Antonio da Sangallo le Jeune, ordonna de grands travaux à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_5120

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 245 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Baroque et « ténèbres » »  : […] La population non catholique, majoritaire avant 1620, fuit une Contre-Réforme impitoyable. Parmi elle, de nombreux intellectuels et écrivains, dont Jiří Třanovsky (  1637), réfugié en Slovaquie ; il publie le recueil Cithara sanctorum. Chants spirituels anciens et nouveaux, réédité depuis 1636 plus de cent soixante-dix fois. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_5120

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 589 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « D'Alde Manuce à Robert Estienne »  : […] du xvie siècle, face au protestantisme, l'église catholique engage la Contre-Réforme pour affirmer sa domination intellectuelle et culturelle et fait mainmise sur l'imprimerie. Elle mobilise les meilleurs typographes, souvent des disciples d'Estienne comme Christophe Plantin (1514-1520) à Anvers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typographie/#i_5120

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean DELUMEAU, « CONTRE-RÉFORME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-reforme/