HURTADO FRANCISCO (1669-1725)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et sculpteur andalou ; sa première œuvre d'architecture — précédée de quelques retables — combine un camarín, ou chapelle développée en arrière d'une abside, avec un mausolée. Il s'agit du camarín de Nuestra Señora de la Victoria à Málaga, élevé au-dessus du monument funéraire des comtes de Buenavista (1693). L'essentiel de l'activité de Francisco Hurtado se développa néanmoins à Grenade, où il est l'auteur du sagrario (chapelle du Saint-Sacrement) de la chartreuse (1702) ainsi que de celui de la cathédrale (1704). Sa dernière œuvre se trouve dans la chartreuse du Paular, près de Ségovie. Derrière le maître-autel d'une sévère église monastique du xve siècle, Hurtado éleva un camarín extraordinairement complexe. Celui-ci comporte une chapelle de plan octogonal abritant le tabernacle, qui a reçu le nom de transparente. Vient ensuite une seconde salle de plan cruciforme avec de petites chapelles hexagonales érigées entre les bras de la croix.

Tous ces monuments richement ornés témoignent d'un goût très précoce pour le rococo. On comprend dès lors qu'on ait parfois eu tendance à attribuer à Hurtado la séduisante sacristie de la chartreuse de Grenade. Cependant son décor de plâtre, d'une exceptionnelle qualité, ne saurait être antérieur à la seconde moitié du xviiie siècle.

—  Marcel DURLIAT

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  HURTADO FRANCISCO (1669-1725)  » est également traité dans :

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture baroque »  : […] Au xvii e  siècle, l'Espagne accumule les désastres militaires, qui réduisent à néant son rôle de grande puissance. À l'intérieur, une crise économique et financière a des conséquences encore plus funestes. L'appauvrissement du pays paralyse la construction et réduit le nombre et l'importance des chantiers. Dans ces circonstances difficiles et sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_1680

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le baroque espagnol »  : […] Alors que le xvi e siècle avait connu une prodigieuse expansion grâce à l'arrivée des richesses d'Amérique, le siècle suivant représente une période de dépression, d'inflation, de banqueroutes et d'épidémies meurtrières. La reprise ne s'effectua qu'après l'accession des Bourbons au trône : un dynamisme nouveau de l'État provoqua alors le réveil p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_1680

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « HURTADO FRANCISCO - (1669-1725) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-hurtado/