Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PORTUGAL

Nom officiel

République portugaise (PT)

    Chef de l'État

    Marcelo Rebelo de Sousa (depuis le 9 mars 2016)

      Chef du gouvernement

      António Costa (depuis le 26 novembre 2015)

        Capitale

        Lisbonne

          Langue officielle

          Portugais

            Unité monétaire

            Euro (EUR)

              Population (estim.) 10 296 000 (2023)
                Superficie 92 225 km²

                  Situé à l'extrémité occidentale de l'Europe, le Portugal est bordé à l'ouest et au sud par l'océan Atlantique, et au nord et à l’est par l'Espagne, pays avec lequel il partage 1 215 kilomètres de frontière terrestre. Sa localisation privilégiée le place au carrefour des routes maritimes qui relient l’Europe à l’Afrique et à l’Amérique. Outre le territoire continental, le pays comprend deux régions autonomes, l’archipel de Madère – au large des côtes africaines – et celui des Açores – dont les neuf îles se situent entre les continents européen et américain. D'une superficie de 92 074 kilomètres carrés, avec une population de 10,29 millions d’habitants en 2017, le Portugal est l'un des États-nations les plus anciens d'Europe. Il partage la péninsule Ibérique avec l’Espagne, dont les cordillères centrale et cantabrique se prolongent au Portugal, descendant en gradins jusqu’à l’océan Atlantique. Il forme un pays de contrastes entre un Nord de montagnes et de plateaux et un Sud de plaines, séparés par le fleuve Tage. Néanmoins, le Portugal présente une homogénéité linguistique aussi bien que culturelle, et possède une identité nationale bâtie sur l’histoire. La langue officielle est le portugais – depuis 1999, le mirandais a obtenu ce statut dans son aire d’influence (le plateau du haut Trás-os-Montes).

                  Portugal : carte physique

                  Portugal : carte physique

                  Portugal : drapeau

                  Portugal : drapeau

                  Héritier du brassage entre des populations autochtones et des peuples venus d’ailleurs, aux matrices culturelles diverses qui, depuis la préhistoire, sont au contact de la péninsule Ibérique, l’espace qui deviendra le royaume du Portugal ne commence à se singulariser qu’à la fin du ixe siècle. En 868, la terre de Portucale est conquise et intégrée dans le royaume de León. Le roi en fait un comté. Confié à Henri de Bourgogne par Alphonse VI, en 1094 ou 1095, pour assurer la défense de la frontière sud, il sut renforcer l’esprit d’autonomie de la noblesse portucalense. Lorsque, après la mort d’Henri, les intérêts du groupe sont menacés, celui-ci déclenche le processus qui aboutira à la naissance du royaume du Portugal, dont la date se situe entre les années 1139 et 1143. La consolidation du royaume se forge au long des xiie et xiiie siècles, au fil des guerres menées d'une part contre les musulmans pour l'élargissement du territoire et, d'autre part, contre le royaume de Castille pour asseoir l'indépendance.

                  La Reconquête achevée en 1249 et les frontières fixées en 1297, le royaume du Portugal poursuit son épopée guerrière sur la rive sud de la Méditerranée avec la conquête de Ceuta en 1415. Les résultats, décevants, poussent les embarcations portugaises à contourner le blocus musulman pour commercer dans les contrées situées encore plus au sud. Ainsi débute l’aventure maritime qui offrira au Portugal un empire commercial puis colonial, à l’échelle mondiale, et ouvrira l’Europe à l’« économie-monde ». Cependant, l’intégration du royaume au sein de la monarchie des Habsbourg met en péril l’empire portugais, car celle-ci se révèle incapable de le protéger de la convoitise des puissances européennes. À la suite du déclin de cet empire colonial en Asie et de la montée sur le trône de la nouvelle dynastie des Bragance, en 1640, le Portugal crée un nouvel empire transatlantique, bâti sur la colonisation d’une terre nourricière et de ses richesses minières, le Brésil.

                  Le Portugal suit de loin les affaires européennes, gardant une neutralité profitable à son commerce. Cependant, en 1792, rattrapé par le tourbillon révolutionnaire français, le destin du Portugal s’annonce sombre. À la fin de la guerre péninsulaire, en 1814, après trois invasions, le pays est dévasté, l’économie exsangue, et le Brésil, joyau de la Couronne, perdu. Pendant deux siècles, le Portugal s’attelle à construire un « nouveau Brésil[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : agrégé de lettres, docteur ès lettres, professeur de langue et littérature portugaises et brésiliennes à l'Université catholique de Louvain (Belgique)
                  • : docteure en histoire, maître de conférences au laboratoire d'études romanes de l'université de Paris-VIII
                  • : agrégé de géographie, docteur d'État, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.
                  • : professeur à l'université nouvelle de Lisbonne
                  • : professeur de portugais à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
                  • : professeur à la faculté des lettres de l'université de Lourenço Marques
                  • : professeur à l'université nouvelle de Lisbonne
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Portugal : carte physique

                  Portugal : carte physique

                  Portugal : drapeau

                  Portugal : drapeau

                  Polyptyque de saint Vincent, détail, N. Gonçalves

                  Polyptyque de saint Vincent, détail, N. Gonçalves

                  Autres références

                  • PORTUGAL, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

                    • Écrit par Marc MICHEL
                    • 12 424 mots
                    • 24 médias
                    Le paradoxe portugais réside sans doute dans le fait que, à l'heure où les autres « repliaient le drapeau », le Portugal le déployait. La colonisation portugaise en Afrique, plutôt déficiente avant la Seconde Guerre mondiale, se fit beaucoup plus présente après. L'émigration vers les colonies...
                  • ALCÁCER-QUIBIR BATAILLE D' (4 août 1578)

                    • Écrit par Universalis
                    • 334 mots

                    Appelée bataille d'Oued al-Makhazine (Wādī al-Makhāzin) par les Marocains, Alcácer-Quibir est un désastre pour l'armée d'invasion du roi de Portugal, Sébastien, vaincue par le sultan du Maroc, Moulay ‘Abd al-Mālik, le 4 août 1578.

                    Dom Sébastião, catholique exalté, était...

                  • ALCOBAÇA ABBAYE D'

                    • Écrit par Marcel DURLIAT
                    • 262 mots

                    Fondée au milieu du xiie siècle par le roi Alphonse Ier, dans la région nouvellement conquise de l'Estrémadure, l'abbaye royale de Sainte-Marie d'Alcobaça (au nord de Lisbonne) devint la plus importante maison de l'ordre de Cîteaux au Portugal. Les travaux du monastère...

                  • ALPHONSE III (1216-1279) roi de Portugal (1248-1279)

                    • Écrit par Jean de PINS
                    • 241 mots

                    Frère de Sanche II, quatrième roi de Portugal, Alphonse III (en portugais Afonso) devait lui ravir son trône. Jeune homme, il avait séjourné longtemps en France, notamment à la cour de Saint Louis (1227), y développant sa culture et son expérience des affaires. En 1238, il épousait Mathilde, comtesse...

                  • Afficher les 76 références

                  Voir aussi