JOHAN PERE (1398-apr. 1458)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré comme le plus important des sculpteurs de la Catalogne médiévale, Pere Johan était le fils d'un esclave grec, sculpteur lui-même, Jordi de Deu. Il se fit connaître en décorant la porte du jardin de la Députation de Barcelone avec un haut-relief de saint Georges (1418). Peu après, il passa au service d'un grand prélat mécène, Dalmau de Mur, archevêque de Tarragone, et commença à sculpter le retable du maître-autel de la cathédrale. À peine put-il en exécuter le soubassement et la prédelle (1426-1433), car Dalmau de Mur, qui avait été transféré à Saragosse en 1434, lui demanda de se consacrer au retable du maître-autel de son nouveau siège qu'il entendait également rénover. Une fois encore, Pere Johan n'exécuta que la partie basse de l'ouvrage : il fut, en 1450, appelé à Naples par le roi Alphonse le Magnanime. Les trois reliefs centraux ne devaient être exécutés que dans la seconde moitié du xve siècle par l'Allemand Hans de Souabe.

Les reliefs de sainte Thècle de la prédelle de Tarragone, qu'on peut considérer comme le chef-d'œuvre du sculpteur, se caractérisent par un style narratif et pittoresque, empreint d'une grande humanité.

—  Marcel DURLIAT

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  JOHAN PERE (1398-apr. 1458)  » est également traité dans :

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 657 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Influence catalane aux XIVe et XVe siècles »  : […] Un événement politique devait orienter d'une manière durable le destin de l'Aragon médiéval. Par son mariage avec Pétronille, la toute jeune héritière du royaume, le comte de Barcelone Raimond Bérenger IV établit en 1137 une union personnelle entre les deux principaux États pyrénéens de la Péninsule. Les Aragonais allaient se trouver engagés dans les entreprises méditerranéennes des Catalans, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_15259

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La sculpture et la peinture »  : […] Avec une originalité égale à celle de l'architecture, la sculpture et la peinture reflètent, dans leur évolution, l'influence des milieux créateurs qui orientèrent successivement l'histoire des arts du relief et de la couleur au cours des xiv e et xv e siècles. C'est avec un retard sensible que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_15259

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « JOHAN PERE (1398-apr. 1458) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pere-johan/