COVARRUBIAS ALONSO DE (1488-1570)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Décorateur et architecte espagnol, Covarrubias commence d'abord une carrière d'ornemaniste plateresque en utilisant un répertoire d'arabesques et de grotesques emprunté à la Renaissance italienne. Son intervention est signalée à Sigüenza (chapelle de Santa Librada), à Tolède (façade, escalier et patio de l'hôpital de Santa Cruz, dessinés par Egas) et à Guadalajara. À partir de 1534, il fait davantage œuvre d'architecte. Il bénéficie de la réorganisation des œuvres royales et se trouve plus spécialement chargé de reconstruire l'Alcázar de Tolède (plans donnés en 1537). Il en élève notamment la façade principale.

L'Alcázar de Tolède

L'Alcázar de Tolède

photographie

L'alcázar de Tolède. La façade méridionale a été dessinée par l'architecte espagnol Juan de Herrera (1530-1597). 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

À partir de 1553, cependant, la faveur du prince Philippe d'Espagne se porte sur Francisco de Villalpando, traducteur de Serlio, dont il apprécie le style pur et dépouillé. Cependant Covarrubias continue à travailler à Tolède où il remanie la Puerta de Bisagra en lui donnant une allure très romaine (1559). En 1535, le cardinal Tavera, mécène illustre, l'avait chargé de construire à Alcalá de Henares le palais des archevêques de Tolède.

—  Marcel DURLIAT

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  COVARRUBIAS ALONSO DE (1488-1570)  » est également traité dans :

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le style plateresque »  : […] C'est dans le domaine de l'architecture que l'originalité de la Castille fut la plus grande. Jusqu'à l'ouverture du chantier de l'Escorial, le génie local y fit preuve d'une étonnante vigueur. Alors que, dans la construction religieuse, le style gothique allait se maintenir, durant une bonne partie du xvi e  siècle, sur des chantiers aussi importants que ceux des cathédrales de Salamanque et de Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_12271

PLATERESQUE ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 405 mots

On doit voir dans le style plateresque une manière d'art national espagnol, dont l'originalité apparaît avec une particulière netteté par rapport à l'Escorial, qui lui sert en quelque sorte de repoussoir. La dénomination, qui semble impliquer une référence à l'orfèvrerie ( platería ), ne doit pas faire illusion, car le style plateresque n'a rien emprunté à l'art du métal : il combine avec une très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-plateresque/#i_12271

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « COVARRUBIAS ALONSO DE - (1488-1570) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-de-covarrubias/