SARAGOSSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Église Santa Maria Magdalena, Saragosse

Église Santa Maria Magdalena, Saragosse
Crédits : M. Gray/ National Geographic/ Getty

photographie

Basilique de Nuestra Señora del Pilar, Saragosse

Basilique de Nuestra Señora del Pilar, Saragosse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


carte : Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative

Carte administrative de l'Espagne. 

Afficher

Ancienne capitale de l'Aragón et capitale de la province homonyme. Bâtie sur l'Ebre au confluent de l'Huerva et du Gallego, Saragosse est devenue la cinquième ville d'Espagne avec 654 390 habitants en 2007, la province en comptant alors 932 502. Sur un vieux noyau de population d'origine ibère, les Romains ont fondé en ~ 25, à la fin des guerres cantabres, Caesaraugusta, tête de pont, citadelle et étape entre les monts Cantabriques et la mer Méditerranée. Centre de la révolte contre Joseph Bonaparte, Saragosse ne comptait qu'une cinquantaine de milliers d'habitants au début du xixe siècle ; elle atteignit les 100 000 en 1900 et a dépassé le demi-million : elle est un pôle de développement industriel dans un milieu traditionnellement rural. C'est une capitale régionale dont l'aire de commandement s'insère entre les pôles industriels basque et catalan. Ses fonctions sont diverses : universitaires (son université, dont sa célèbre faculté de médecine, a été fondée en 1474), commerciales et financières (siège du Banco de Aragón), religieuses et touristiques (basilique de Nuestra Señora del Pilar) et industrielles ; on y trouve des industries dérivées de l'agriculture (sucreries, minoteries, conserveries) et une industrie métallurgique. L'atout essentiel de Saragosse réside dans sa position de carrefour entre le Pays basque et la Catalogne, la Meseta et le Levant, au centre du triangle Bilbao-Barcelone-Madrid dont le poids économique ne cesse de croître en Espagne.

—  Robert FERRAS

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur ès lettres, professeur des Universités

Classification

Autres références

«  SARAGOSSE  » est également traité dans :

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 661 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « À l'époque des « reyes de taifas » »  : […] L'art musulman ne se développa à Saragosse que lorsque la chute du califat de Cordoue eut provoqué l'éclatement de l'Espagne musulmane en un grand nombre de petits États indépendants sous l'autorité des reyes de taifas , les rois des clans. Chacun de ces roitelets voulut embellir sa capitale en s'inspirant du prestigieux modèle cordouan. Saragosse tomba entre les mains de la famille des Beni Hoûd, […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 9 612 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Aragon et Rioja »  : […] Le bassin de l'Ebre est à la fois plus sec et mieux pourvu en eau que la Meseta grâce au fleuve éponyme et aux torrents pyrénéens. De longue date, les « déserts » des Bardenas, de la Violada ou des Monegros, parcourus par les troupeaux de moutons descendus des Pyrénées, s'opposent aux véritables oasis d'agriculture irriguée suivant le cours des rivières. L' Aragon (47 650 km 2 ) correspond aux li […] Lire la suite

FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 212 mots

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xv e  siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à Saragosse pour y exécuter plusieurs retables importants, en albâtre ou en bois. Le retable de la Vierge, dans l'église du Pilar (1509-1511), possède enc […] Lire la suite

Les derniers événements

6-24 mai 2001 Espagne. Victoire des nationalistes basques modérés aux élections régionales

Saragosse. Il s'agit du trentième attentat mortel attribué à l'E.T.A. depuis la rupture, en décembre 1999, de la trêve observée par l'organisation séparatiste basque. Le 7, près de 400 000 personnes manifestent, à Saragosse, contre le terrorisme. Le 13, les élections régionales au Pays basque sont marquées par la victoire de la coalition nationaliste […] Lire la suite

28 janvier 1988 Espagne. Proposition de trêve par l'E.T.A.

Saragosse qui avait fait onze morts en décembre 1987. C'est la première fois que l'organisation basque se rallie à l'idée d'une trêve préalable, et non consécutive, aux contacts avec les autorités. Mais, lorsque le gouvernement aura accepté, le 19 février, de « reprendre les contacts », les négociations seront à nouveau suspendues, le 25 février, à […] Lire la suite

11-28 décembre 1987 Espagne. Attentat à Saragosse, arrestation du nouveau chef présumé de l'E.T.A.

Saragosse, une voiture piégée explose devant une caserne de la garde civile, tuant onze personnes, dont cinq enfants, et faisant des dizaines de blessés. Le 23, deux Basques espagnols sont arrêtés à Angoulême. Selon Madrid, l'un deux, Ignacio Pujana Alberdi, serait le successeur, à la tête de l'E.T.A. militaire, de Santiago Arrospide (dit Santi Potros […] Lire la suite

10-12 octobre 1984 Vatican – Amérique latine. Bref voyage du pape Jean-Paul II en Espagne et dans les Caraïbes

Saragosse, où la Vierge du Pilar, patronne de l'hispanité ibérique et américaine, orne la cathédrale. Les 11 et 12, le pape est en République dominicaine. Il prononce le 11 un important discours sur la doctrine sociale de l'Église. Jean-Paul II approuve l'« option préférentielle pour les pauvres » prise par l'Église catholique », mais rejette la lutte […] Lire la suite

31 octobre - 9 novembre 1982 Vatican – Espagne. Voyage du pape Jean-Paul II en Espagne

Saragosse, Montserrat), rencontrant partout sur son passage un immense succès populaire. Au cours de la messe prononcée, le 8, à Valence, il ordonne plus de cent vingt-cinq prêtres. Le 9, son périple s'achève à Saint-Jacques-de-Compostelle, où, devant le roi Juan Carlos et plusieurs Prix Nobel de la paix, il exalte le rôle culturel et humanitaire de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert FERRAS, « SARAGOSSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saragosse/