FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xve siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à Saragosse pour y exécuter plusieurs retables importants, en albâtre ou en bois.

Le retable de la Vierge, dans l'église du Pilar (1509-1511), possède encore un riche encadrement gothique et d'importants baldaquins, c'est-à-dire des éléments décoratifs traditionnels en Espagne, et auxquels le sculpteur demeurera encore longtemps fidèle. Les figures, par contre, se rattachent à l'art florentin, antérieur d'un quart de siècle. Le retable de San Pablo, œuvre postérieure (1511-1516), gagne en clarté et en simplicité. Le chef-d'œuvre de Forment n'est cependant pas à Saragosse, mais à Huesca. Il s'agit du retable de la cathédrale (1520-1534), conçu sur le modèle des précédents, mais qui intègre les progrès du maniérisme. Les progrès stylistiques se poursuivent dans le retable du maître-autel de Poblet et surtout dans celui de Santo Domingo de la Calzada (1537-1540), que la mort ne permit pas à l'artiste d'achever.

—  Marcel DURLIAT

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)  » est également traité dans :

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 657 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le faux départ de la Renaissance »  : […] L'union réalisée par les États de la couronne d'Aragon avait donné à ce pays la prééminence politique, mais la direction effective appartint à la Catalogne, plus riche et plus dynamique. Cette situation se modifia au xv e  siècle, à la suite du déclin économique de Barcelone et de l'arrivée au pouvoir d'une dynastie d'origine castillane, celle des Transtamare. Elle apporta dans le gouvernement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_14954

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'échec de la Renaissance »  : […] À la fin du xv e siècle, les Rois Catholiques substituèrent l'unité d'un État moderne à la pluralité des royaumes qui avaient constitué le cadre de la vie médiévale dans la péninsule Ibérique. La Catalogne y perdit son autonomie, qui avait été une des sources de sa puissance et de son expansion, sans bénéficier en contrepartie des importantes richesses que l'exploitation du Nouveau Monde procurai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_14954

POBLET ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 930 mots

Une des créations cisterciennes les plus accomplies, à travers laquelle se lit l'histoire de l'ordre en Catalogne. Poblet fut fondée en 1153 par l'abbaye de Fontfroide, au diocèse de Narbonne, pour aider au repeuplement des terres de la nouvelle Catalogne, récemment conquise sur l'Islam par le comte de Barcelone Raymond-Bérenger IV. Il subsiste de cette première installation quelques constructions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-de-poblet/#i_14954

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/damian-forment/