Jacques DUBOIS

moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

AMAND saint (584 env.-679)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 188 mots

Né au pays d'Herbauge, en Poitou, Amand fut, très jeune, moine dans l'île d'Yeu, puis clerc à Tours et ermite à Bourges. Il connut des moines irlandais et adopta en grande partie leur mode de vie. En 629, il fut ordonné évêque sans siège fixe, pour évangéliser le nord de la Gaule, avec l'appui des rois francs, de Dagobert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amand/#i_0

ANTHELME DE CHIGNIN saint (1107-1178)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 213 mots

Né en 1107 au château de Chignin en Savoie, Anthelme, encore jeune, cumula les dignités ecclésiastiques à Genève et à Belley. Au cours d'une visite à la chartreuse de Portes, il changea subitement d'orientation et prit l'habit de chartreux. En 1137, encore novice, il fut nommé procureur de la Grande-Chartreuse, fort éprouvée par l'avalanche de 1132. Il la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthelme-de-chignin/#i_0

ANTOINE LE GRAND saint (251-356)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 298 mots

Il naquit à Qeman, au sud de Memphis en Égypte, de parents chrétiens aisés. Ces derniers étaient morts, quand Antoine, âgé de dix-huit ans, fut frappé par l'appel du Christ dans l'Évangile et vendit ses biens, assurant à sa sœur de quoi vivre et distribuant le reste. Il se mit sous la direction d'un vieillard qui lui apprit à partager son temps entre la prière, la lecture de la Bible et le travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-le-grand/#i_0

APOLOGISTES GRECS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 524 mots

En présentant la doctrine de l'Évangile, les premiers auteurs chrétiens avaient dû incidemment réfuter certaines propositions hétérodoxes. Au iie siècle, l'attitude agressive des païens et des juifs contraignit les chrétiens à défendre leur foi par des écrits polémiques, qui furent assez nombreux et assez caractéristiques pour valoir à leurs auteurs d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologistes-grecs/#i_0

ARNOLFINI OCTAVE (mort en 1641)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 205 mots

Nommé, en 1598, abbé commendataire de l'abbaye cistercienne de la Charmoye (diocèse de Châlons-sur-Marne, commune de Montmort), Octave Arnolfini, qui ne voulait pas se borner à être bénéficier, alla faire son noviciat à Clairvaux en 1602 pour devenir vraiment moine. En 1605, il fut élu abbé de Châtillon (diocèse de Verdun, commune de Pillon). Avec deux autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-arnolfini/#i_0

ARNOUL saint (582 env.-640)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 151 mots

D'une grande famille apparentée aux rois mérovingiens, Arnoul naquit à Lay-Saint-Christophe, près de Nancy. De sa femme Doda, fille du comte de Boulogne, il eut deux fils, Anségisel et Cloud. Le premier épousa une fille de Pépin de Landen, et de leur descendance naquit Charlemagne. Personnage en vue comme admi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnoul-saint-582-env-640/#i_0

BASILE DE CÉSARÉE saint (330-379)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 154 mots

Évêque de Césarée de Cappadoce, sa ville natale, saint Basile le Grand est considéré par les chrétiens d'Orient comme le premier des grands docteurs œcuméniques ; ceux d'Occident le rangent parmi les principaux docteurs de l'Église. Son influence a été considérable dans le développement de la théologie de la Trinité, dans l'organisation de la vie monastique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basile-de-cesaree/#i_0

BÉATES

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 335 mots

Le terme « béat », surtout au féminin, a pris un sens péjoratif. Au milieu du xviiie siècle, le Dictionnaire de Trévoux déclare : « Béat se dit de celui qui affecte de paraître dévot et modeste [...]. Ce mot de béat ne se dit ordinairement qu'en riant et dans le style comique et burlesque. » À cause de cela, il a été supplanté depu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beates/#i_0

BÉNÉDICTINS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 5 526 mots

Sous le nom générique de Bénédictins (O.S.B., Ordo Sancti Benedicti, ordre de saint Benoît), on désigne les moines cénobites chrétiens, membres des nombreuses familles religieuses qui, au cours des siècles, ont pris pour loi fondamentale la règle de saint Benoît, composée au vie siècle.En 2005, on dénombrait dans le monde environ 8 000 moines bénédict […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedictins/#i_0

BENOÎT-JOSEPH LABRE saint (1748-1783)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 274 mots

Aîné de quinze enfants, Benoît-Joseph Labre naquit à Amettes (Pas-de-Calais) dans une famille modeste. Aimant la prière et la solitude, à seize ans, il manifesta le désir d'être trappiste. Ses parents s'y opposèrent. À dix-huit ans, il entra à la chartreuse du Val-Sainte-Aldegonde : on ne voulut pas le garder. Il se rendit à pied à la Grande Trappe : on ne le reçut pas. Un essai de six semaines à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-joseph-labre/#i_0

BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 320 mots

Fille aînée d'un meunier ruiné et devenu journalier, souvent sans travail, Bernadette Soubirous eut, dès l'âge de quatorze ans, dans une grotte sur les bords du gave de Pau, près de Lourdes, plusieurs apparitions (la première, le 11 févr. 1858) d'une jeune fille entourée d'un halo de lumière qui finit par lui dire, le 25 mars : « Je suis l'Immaculée Concepti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadette-soubirous/#i_0

BERNARD DÉLICIEUX (mort en 1320)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 625 mots

Né à Montpellier, entré chez les Frères mineurs en 1284, Bernard Délicieux était lecteur, c'est-à-dire professeur, au couvent de Carcassonne, dans lequel en 1296 plusieurs citoyens de la ville poursuivis par les inquisiteurs vinrent chercher refuge. Bernard et les autres religieux défendirent les accusés avec tant d'énergie que les poursuivants n'osèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-delicieux/#i_0

BOLLANDISTES

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 628 mots

Groupe d'érudits qui, jésuites pour la plupart, s'attachent, depuis le xviie siècle, à la publication et à la critique des documents hagiographiques du christianisme. En 1607, le père Héribert Rosweyde (1569-1629), jésuite d'Anvers, publia une liste de treize cents vies de saints anciennes, qu'il avait l'intent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bollandistes/#i_0

BONIFACE saint (675 env.-754)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 552 mots

Archevêque de Mayence, apôtre de la Germanie et réformateur des Églises franques. Boniface est le nom pris par le moine anglo-saxon Winfrid, lors de son premier voyage à Rome (718-719). Il était né vers 675 près d'Exeter, où, très jeune, il devint moine, avant de passer à l'abbaye d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boniface/#i_0

BRUNO saint (1030 env.-1101)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 447 mots

Fondateur de l'ordre des Chartreux, né à Cologne, où, jeune encore, il devint chanoine de Saint-Cunibert. Venu à Reims pour étudier, Bruno fut nommé écolâtre vers 1056. De son enseignement fort apprécié on ne connaît que des commentaires des Psaumes et des Épîtres de saint Paul. L'archevêque de Reims, Manassès de Gourna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno/#i_0

CASSIEN JEAN (350 env.-apr. 432)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 441 mots

Malgré les très nombreuses études qui lui ont été consacrées, Cassien est mal connu. On ne sait si le nom de Jean lui fut donné à son baptême ou quand il devint moine, ni s'il naquit en Dobroudja (Roumanie) ou en Provence. Il est certain que, très jeune, il fut moine à Bethléem. Vers 385 — il devait avoir environ trente-cinq ans —, il partit pour l'Égypte avec un fidèle compagnon, le prêtre Germai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cassien/#i_0

CATHERINE D'ALEXANDRIE sainte (morte déb. IVe s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 595 mots

C'est avec sa Passion que sainte Catherine apparaît dans l'histoire. D'après ce récit, l'empereur Maxence passant à Alexandrie en Égypte ordonna à tous ses sujets d'offrir des sacrifices aux idoles. Catherine, alors âgée de dix-huit ans, était fille du roi Costos et avait appris les sciences et les arts, connaissait les poètes et les philosophes. Elle se rendit devant l'empereu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-d-alexandrie-sainte/#i_0

CATHERINE DE SIENNE sainte (1347-1380)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 417 mots

Religieuse italienne, célèbre par son action durant le Grand Schisme et par ses expériences mystiques. Avant-dernière de vingt-cinq enfants, Catherine Benincasa naquit à Sienne probablement le 25 mars 1347. Son père, teinturier, et sa mère, fille d'un poète, jouissaient d'une petite aisance. Catherine avait six ou sept ans quand le Christ lui apparut. Déjà e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-sienne/#i_0

CÉSAIRE D'ARLES saint (470/71-543)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 446 mots

Césaire naquit sur le territoire de Chalon-sur-Saône dans une famille gallo-romaine chrétienne. À dix-huit ans, il devint clerc à Chalon. Deux ans après, il se fit moine dans l'île de Lérins. Bientôt, on le nomma économe, mais son administration rigoureuse suscita de telles réclamations qu'il fut destitué. Il se livra alors avec ardeur au travail, à la prière, au jeûne, et en tomba malade. On l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesaire-d-arles/#i_0

CHARITÉ CHARTE DE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 362 mots

Le 21 mars 1098 l'abbaye de Cîteaux fut fondée dans l'ancien diocèse de Chalon-sur-Saône. Sa première filiale, La Ferté, créée en 1113, appartenait au même diocèse, mais la troisième, Pontigny, qui date de 1114, était située dans le diocèse d'Auxerre, et les deux suivantes de 1115, Clairvaux et Morimond, dans celui de Langres. Lors de la fondation de Pontigny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-de-charite/#i_0

CHARTREUX

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 512 mots

La vie cartusienne se présente comme un commentaire vivant d'un texte du prophète Osée (ii, 16) : « Je te conduirai au désert et parlerai à ton cœur. » Le désert n'est pas seulement un lieu où l'homme et Dieu parlent « bouche à bouche » (Nombres, xii, 7-8) ; dans la solitude, le silencieux saisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chartreux/#i_0

CHRISTOPHE saint (mort en 250?)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 310 mots

C'est probablement durant la persécution de Dèce, en 250, que saint Christophe subit le martyre à « Samon », ville dont on ignore l'emplacement, dans la province de Lycie, au sud-ouest de l'Asie Mineure. On sait qu'il était honoré dans cette région au ve siècle. D'après la légende grecque, Christophe était un barbare anthropophage de la tribu des cyno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-saint-mort-en-250/#i_0

CLAIRE D'ASSISE sainte (1193/94-1253)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 153 mots

Claire naquit à Assise de la noble famille des Offreduccio. Le 18 mars 1212, dimanche des Rameaux, à Sainte-Marie-des-Anges, elle fit vœu de chasteté et de pauvreté entre les mains de François, converti depuis quatre ans. Il la confia à des moniales de saint Benoît, la mettant ainsi à l'abri des poursuites de sa famille. Quelques années plus tard, il l'instal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claire-d-assise/#i_0

CLUNY

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ, 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 3 336 mots

Cluny, abbaye bourguignonne de l'ancien diocèse de Mâcon (aujourd'hui de celui d'Autun, Saône-et-Loire), a joué un rôle majeur dans le renouveau monastique français des xe et xie siècles. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_0

COLETTE DE CORBIE sainte (1381-1447)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 250 mots

Déjà âgés, Robert Boylet et Marguerite Moyon eurent une fille qu'en l'honneur de saint Nicolas ils appelèrent Nicolette, mais qui fut connue sous le diminutif de Colette. À sa mort en 1399, son père, charpentier de l'abbaye de Corbie, confia sa fille à l'abbé. Ce dernier voulut la marier, elle refusa. Après plusieurs essais de vie religieuse, elle devint recluse à Corbie en 1402. Quatre ans plus t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colette-de-corbie/#i_0

CONVERS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 168 mots

Le terme actuel de convers vient du latin conversus, qui désignait, dans le langage chrétien, quelqu'un qui change pour revenir à Dieu après avoir vécu dans l'hérésie, dans le paganisme ou dans l'indifférence, mais aussi le chrétien fidèle qui entre dans la vie religieuse. Les moines employèrent le mot conversus pour se désigner eux-mêmes, du moins certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convers/#i_0

DUNSTAN saint (909-988)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 252 mots

Né près de Glastonbury, en Angleterre, Dunstan fut élevé dans l'abbaye de ce nom, où l'on ne suivait plus aucune règle monastique, mais où l'on avait conservé la précieuse bibliothèque. Il pensait à se marier quand il fut atteint d'une grave maladie dont il devait souffrir toute sa vie. Il se rendit alors à Winchester, où l'évêque, son oncle, lui imposa la consécration monastique et l'ordonna prêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunstan/#i_0

ÉDÉSIUS saint (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 73 mots

Compagnon de voyage puis de captivité de saint Frumentius, premier évêque d'Éthiopie, Édésius n'a pas été vénéré comme saint alors que Frumentius devint un saint très populaire. Quand Frumentius alla rendre visite à saint Athanase, patriarche d'Alexandrie, Édésius rentra dans sa ville de Tyr et c'est là qu'il racon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edesius-saint/#i_0

ÉLISABETH DE HONGRIE sainte (1207-1231)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 248 mots

Fille du roi de Hongrie, André II, Élisabeth fut, à l'âge de quatre ans, fiancée au fils du landgrave de Thuringe, Louis, qui en avait onze, et conduite au château de la Wartburg. Landgrave en 1217, Louis épousa Élisabeth en 1221 ; elle avait quatorze ans. Les deux époux eurent trois enfants : en 1222, Hermann, le futur landgrave ; en 1224, Sophie, qui épous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-de-hongrie/#i_0

ÉLOI saint (588 env.-660)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 436 mots

Né en Limousin, dans la petite ville de Chaptelat (au nord de Limoges), d'une famille gallo-romaine, Éloi fit son apprentissage d'orfèvre à l'atelier monétaire de Limoges, puis vint à Paris travailler sous les ordres du trésorier royal. C'est là que, chargé de réaliser pour le roi Clotaire II un trône d'or incrusté de pierreries, il fut assez habile et honnête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi/#i_0

ÉTIENNE DE MURET saint (1048 env.-1124)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 193 mots

Pendant quarante-six ans, Étienne aurait été ermite à Muret, près d'Ambazac (Haute-Vienne), vivant de bouillie de seigle et d'eau, portant une cuirasse à même la peau, se servant des mêmes vêtements toute l'année et couchant dans une fosse creusée dans la terre. Il recevait beaucoup de visiteurs venus lui demander des consolations, des secours, des guérisons. Il mourut sans laisser aucun écrit. Se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-de-muret/#i_0

ÉTIENNE HARDING saint (1060-1134)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 321 mots

Issu de la noble famille de Harding, Étienne naquit à Meriot dans le comté de Dorset (Angleterre). Il entra à l'abbaye voisine de Sherborne, la quitta quelques années plus tard pour aller en Écosse, puis se rendit à Paris pour étudier. De là, il fit le pèlerinage de Rome. Au retour, il se fixa à Molesmes, où l'abbé Robert cherchait désespérément une formule n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-harding/#i_0

ÉTIENNE Ier saint (mort en 257) pape (254-257)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 257 mots

Romain d'origine, Étienne était prêtre quand il fut élu pape en mai 254. Son court pontificat n'est guère connu que par ses conflits avec l'illustre évêque de Carthage, Cyprien. Contre ce dernier, le pape prit la défense de deux évêques espagnols qui furent reconnus coupables d'avoir acheté, pendant la persécution, de faux certificats de sacrifice, et que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-ier-saint-mort-en-257-pape-254-257/#i_0

FORTUNAT saint VENANCE (530 env.-env. 600)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 364 mots

Né près de Trévise, en Italie du Nord, Venantius Honorius Clementianus Fortunatus étudia à Aquilée et à Ravenne ; il acquit une bonne connaissance de la littérature latine. Vers 565, guéri miraculeusement par l'intercession de saint Martin de Tours, il résolut d'accomplir auprès du tombeau de celui-ci un pèlerinage de reconnaissance, mais en prenant des chemins détournés. Il se trouva à Metz pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortunat-saint-venance/#i_0

FRANÇOIS DE PAULE saint (1416-1507)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 371 mots

Déjà âgés, Jacques Alexis dit Martolilla et Vienna di Fuscaldo, habitants de Paola, près de Cosenza en Calabre, eurent un fils auquel ils donnèrent le nom de François. Son enfance fut pieuse. À douze ans, il passa un an chez les Frères mineurs de San Marco Argentano. Malgré les instances des Frères, il ne voulut pas y rester. En 1429, il alla avec ses parents en pèlerinage au Mont-Cassin, à Lorett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-paule/#i_0

FRUMENTIUS saint (315 env.-env. 380)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 266 mots

Au temps de l'empereur Constantin, un certain Meropios de Tyr, accompagné de ses deux disciples Frumentius (ou Frumence) et Édésius, fut, en revenant des Indes, obligé d'aborder au port d'Adoulis en Éthiopie (au sud de Massaouah). Passagers et matelots furent tous massacrés à l'exception de Frumentius et d'Édésius, qui furent réduits en esclavage et conduit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frumentius/#i_0

FULBERT DE CHARTRES saint (960 env.-1028)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 291 mots

Né près de Rome dans une famille pauvre, Fulbert eut pour maître un évêque italien, séjourna un peu à Rome, puis, vers 984, vint à Reims pour y suivre les leçons de l'illustre Gerbert d'Aurillac, le futur pape Silvestre II. En 992, il se rendit à Chartres pour apprendre la médecine. Bientôt il fut nommé maître, chancelier et chanoine. En 1006, la faveur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fulbert-de-chartres/#i_0

GENEVIÈVE sainte (420 env.-env. 502)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 591 mots

À la fin du xixe et au début du xxe siècle, plusieurs historiens érudits ont étudié la vie de sainte Geneviève et se sont violemment affrontés au sujet de sa valeur historique. La transmission du texte est très difficile, il y a au moins trois recensions dont les rapports sont mal établis. Cependant, il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve/#i_0

GEORGES saint (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 294 mots

L'extraordinaire popularité dont saint Georges a joui au Moyen Âge est due à des légendes tellement invraisemblables que la congrégation des Rites prescrivit, en 1960, de supprimer tout ce qui en était passé dans l'office divin ; mais contrairement à ce que beaucoup crurent, cette décision ne mettait nullement en doute la réalité du personnage, qui figure encore au calendrier romain général au 23  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-saint/#i_0

GERTRUDE sainte (1256 env.-1301/02)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 348 mots

À cinq ans, vers 1261, Gertrude fut placée à l'abbaye de Helfta, près d'Eisleben en Saxe. Elle y mourut probablement le 17 novembre 1302 (ou 1301). Gertrude n'a rempli aucune charge importante, ni dans le monastère ni en dehors, mais c'est l'une des plus grandes mystiques qu'ait connues l'Église catholique. Son œuvre écrite est censée comprendre sept Exercices, méditations sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude/#i_0

GRÉGOIRE DE TOURS saint (538?-594)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 756 mots

Georges Florent, qui devait ajouter aux noms de son grand-père et de son père celui de son arrière-grand-père maternel l'évêque de Langres, Grégoire (mort en 539 env.), naquit à Clermont en Auvergne le 30 novembre 538 (ou 539). Il appartenait à la vieille noblesse gallo-romaine, mais sa famille ne dédaignait pas de servir les rois barbares. Son père mourut jeune. Grégoire fut élevé par sa mère, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-tours/#i_0

GRÉGOIRE L'ILLUMINATEUR saint (260 env.-env. 328)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 221 mots

Né en Arménie, Grégoire fut élevé chrétiennement à Césarée de Cappadoce, se maria et eut deux enfants. Quand Tiridate remonta sur le trône de ses pères, Grégoire l'accompagna en Arménie. Le roi, qui était païen, voulut restaurer les fêtes de la déesse Anahit. Chrétien, Grégoire refusa d'y participer. Il fut jeté dans une fosse, où il resta enfermé pendant qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-l-illuminateur/#i_0

GUÉRANGER dom PROSPER (1805-1875)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 625 mots

Troisième et avant-dernier fils du directeur du collège de Sablé (Sarthe), Prosper Guéranger passa plusieurs années au collège royal d'Angers, puis au séminaire du Mans. Le vieil évêque impotent, Mgr de La Myre-Morry, le prit pour secrétaire avant son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 7 octobre 1827. Après la mort de l'évêque, il fut nommé administrateur de la paroisse des Missions étrangère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueranger-dom-prosper/#i_0

GUIGUES LE CHARTREUX (1083-1136)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 520 mots

Né à Saint-Romain, dans le diocèse de Valence, Guigues est le cinquième prieur de la Chartreuse. Saint Bruno, qui avait fondé la Chartreuse en 1084, l'avait quittée pour Rome en 1088 et était mort en Calabre en 1101. Guigues ne le rencontra donc jamais, mais, quand il entra lui-même à la Chartreuse en 1106, il trouva des moines qui avaient connu le fondateur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guigues-le-chartreux/#i_0

HILARION saint (291 env.-env. 371)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 159 mots

On n'a conservé ni écrit, ni enseignement d'Hilarion, mais le récit de sa vie, composé vers 386-391 par saint Jérôme, a enchanté des générations de lecteurs. Celui-ci a certainement amplifié le rôle de son héros et exploité des traits légendaires ; c'est justement ce qui a fait le succès du récit. Né près de Gaza en Palestine, Hilarion, à quinze ans, passe trois mois auprès de saint Antoine en Égy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilarion/#i_0

HILDEGARDE DE BINGEN sainte (1098-1179)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 286 mots

Née à Bermersheim, près d'Alzey, en Hesse (ses ancêtres étaient barons du lieu), Hildegarde fut confiée, à huit ans, aux bénédictines de Disibodenberg. À quinze ans, elle reçut le voile des moniales et, à trente-huit ans, fut élue abbesse (1136). Elle fonda en 1147 un nouveau monastère dans un lieu moins agréable, à Rupertsberg, et y transféra sa communauté. Elle en sortit au moins quatre fois, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hildegarde-de-bingen/#i_0

HIPPOLYTE saint (entre 170 et 175-235)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 388 mots

En 212, Origène, de passage à Rome, avait voulu entendre le célèbre prêtre Hippolyte. Celui-ci eut l'adresse de glisser dans son discours l'éloge de son illustre auditeur : c'est ainsi qu'Hippolyte apparaît dans l'histoire. On ne sait rien de sa jeunesse ni de sa formation théologique ; on constate qu'en ce début du iiie siècle il enseignait une théol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippolyte/#i_0

HUBERT saint (mort en 727)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 162 mots

De très grande famille, probablement apparenté aux Pépin, Hubert était sans doute marié quand il fut élu évêque de Maastricht vers 705. Il travailla à extirper de son diocèse les restes d'idolâtrie. Le 24 décembre 717 (ou 718), il transféra de Maastricht à Liège les reliques de son prédécesseur immédiat, le martyr Lambert. Liège devint ainsi siège épiscopal. H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert/#i_0

HUGUES DE CLUNY saint (1024-1109)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 276 mots

Appartenant à la famille des comtes de Semur en Brionnais, Hugues fut moine à Cluny à quinze ans, prêtre à vingt, grand prieur aussitôt après et abbé de Cluny à vingt-cinq ans, en 1049. Il devait occuper cette charge soixante ans, déployant une activité extraordinaire et portant Cluny à son apogée. Excellent diplomate, il fut le conseiller écouté de tous les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-de-cluny/#i_0

ILDEFONSE DE TOLÈDE saint (606/7-667)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 252 mots

Parce que le nom d'Ildefonse est d'origine germanique, on pense qu'il appartenait à une noble famille gothique, installée à Tolède. C'est dans cette ville qu'il naquit au début du viie siècle et que, jeune encore, il entra au monastère d'Agali, situé dans ses faubourgs. Il y déploya une activité littéraire importante, en devint abbé, et comme tel prit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ildefonse-de-tolede/#i_0

JARICOT PAULINE (1799-1862)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 276 mots

Dernière des sept enfants d'un négociant en soie, qui s'enrichit sous l'Empire, Pauline Jaricot naît à Lyon. Durant le carême de 1816, un sermon de l'abbé Jean Würtz, vicaire de Saint-Nizier de Lyon, la décide à se vouer au service de Dieu. Elle fait vœu de chasteté et se donne aux œuvres charitables. Les Missions étrangères de Paris cherchaient de l'aide ; Pauline apporte son concours et imagine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauline-jaricot/#i_0

JEAN-BAPTISTE DE LA SALLE saint (1651-1719)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 413 mots

Fondateur de l'Institut des frères des écoles chrétiennes. Aîné de onze enfants, né à Reims, dans une famille de négociants et de magistrats, créé chanoine à seize ans, Jean-Baptiste de La Salle fit de longues et solides études dans sa ville natale d'abord, puis à la Sorbonne à Paris, tout en s'occupant de ses six jeunes frères et sœurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-de-la-salle/#i_0

JEAN BOSCO saint (1815-1888)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 379 mots

Prêtre italien, fondateur des Salésiens, saint Jean Bosco est l'un des grands éducateurs du xixe siècle. Né à Castelnuovo d'Asti, en Piémont, il ne put faire d'études, sa famille étant très pauvre, qu'avec l'aide de bienfaiteurs ou avec l'argent qu'il avait gagné en travaillant. Ordonné prêtre en 1841, Jean Me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bosco/#i_0

JEAN GUALBERT saint (995 env.-1073)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 255 mots

Le récit de la vie de Jean Gualbert a été surchargé de tant de légendes qu'il est difficile de fixer une chronologie. Jean serait né à Florence à la fin du xe siècle. L'épisode qui aurait provoqué son entrée au monastère est célèbre. Jeune homme, il rencontre l'assassin d'un de ses parents en situation d'infériorité : cédant à ses supplications, il lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gualbert/#i_0

JEAN MARIE VIANNEY saint (1786-1859)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 665 mots

Né à Dardilly (Rhône), Jean Marie Vianney fit sa première communion dans le village voisin d'Écully en 1799, au cours d'une messe célébrée clandestinement. Il travaillait la terre avec son père. Il voulait être prêtre. En 1807, il commença de pénibles études chez le curé d'Écully, Charles Balley, un ancien génovéfain de grande valeur et de vertu austère, fortement teinté de jansénisme. En octobre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-vianney/#i_0

JEAN NÉPOMUCÈNE saint (1330 env.-env. 1393)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 550 mots

Un récit en honneur au xviiie siècle raconte que Jean dit Népomucène naquit à Pomuk ou Népomuk en Bohême. Ses parents étant âgés, sa naissance fut miraculeuse. Très pieux, il fit de solides études qu'il couronna à Prague par les doctorats en théologie et en droit canon. Après un mois passé dans la prière, il fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nepomucene/#i_0

LAMBERT saint (635 env.-env. 705)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 239 mots

Vers 671, à la pire époque d'anarchie des royaumes francs, l'évêque de Tongres, Théodard, qui résidait habituellement à Maastricht, fut assassiné. Il eut pour successeur Lambert, né dans une grande famille française qui avait fourni plusieurs comtes. En 675, Childéric II, roi d'Austrasie, dont le pouvoir s'était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert/#i_0

LAURE, monachisme

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 427 mots

Mot qui, en grec classique, signifie rue ou quartier et qui fut employé à partir du ive siècle, spécialement en Palestine, pour désigner un village de moines. Les ermites vivaient isolés et les cénobites étaient groupés dans des communautés étroitement liées et fortement structurées. Les moines des laures habi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laure-monachisme/#i_0

LÉGER saint (616 env.-679/80)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 230 mots

Neveu de l'évêque de Poitiers Dido et élevé à la cour, Léger fut d'abord archidiacre de Poitiers, puis abbé de Saint-Maixent. Vers 663, la reine Bathilde le nomma évêque d'Autun. Il se montra bon évêque, mais en même temps partisan convaincu de l'autonomie du royaume de Bourgogne. Le maire du palais de Neustrie, Ébroïn, tenta d'imposer à la Bourgogne le roi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leger/#i_0

LÉON IX saint, BRUNON ou BRUNO D'EGISHEIM-DAGSBURG (1002-1054) pape (1049-1054)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 347 mots

Né en Alsace, Brunon (ou Bruno), fils du comte d'Eguisheim, étudie à Toul, dont il devient évêque en 1026. Il soutient les monastères de son vaste diocèse et celui de Sainte-Odile en Alsace. Tenu pour l'un des meilleurs évêques, il se voit offrir la papauté par l'empereur Henri III. Brunon hésite, puis se rend à Rome. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-ix-saint-brunon-ou-bruno-d-egisheim-dagsburg-pape/#i_0

LOUISE DE MARILLAC sainte (1591-1660)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 327 mots

Fondatrice, avec saint Vincent de Paul, des Filles de la Charité, Louise de Marillac était née hors mariage de Louis de Marillac, conseiller au parlement ; elle eut une enfance peu heureuse et fut très profondément affectée quand elle comprit les circonstances de sa naissance. Elle fut d'abord élev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-de-marillac/#i_0

MAÏEUL ou MAYOL saint (906 env.-994)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 193 mots

Né en Provence, d'une grande famille, Maïeul se réfugia à Mâcon, ses domaines ayant été ravagés par les Sarrasins. Il étudia à Lyon, puis devint archidiacre de Mâcon. Il entra à Cluny, où, quelques années plus tard, en 948, l'abbé Aymar, devenu presque aveugle, se l'adjoignit et le fit élire abbé. Maïeul continua l'œuvre de réforme des monastères commencée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maieul-mayol/#i_0

MALACHIE saint (1095 env.-1148)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 286 mots

Mael (Maol) Maedoc Ua Morgair, nom qu'on a transposé en Malachie, naquit à Armagh en Irlande du Nord. Il fut le disciple d'un reclus, puis d'évêques qui s'efforçaient d'introduire dans l'île les règlements de l'Église romaine. Ce fut, cependant, en vertu des vieux usages irlandais que Malachie obtint l'abbaye de Bangor par l'héritage d'un oncle. En 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malachie/#i_0

MALACHIE PROPHÉTIE DITE DE SAINT

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 398 mots

En 1595, le moine bénédictin Arnold Wion édita un curieux document de six pages dont il n'indiqua pas la provenance, mais dont il attribuait la composition à l'archevêque d'Armagh, saint Malachie (1095 env.-1148). C'est une suite de cent onze devises qui s'appliquent aux papes depuis Célestin II (1113-1114) jusqu'à ceux de l'époque présente. Après celle qui échoit à Paul VI, il ne reste plus que t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetie-dite-de-saint-malachie/#i_0

MARGUERITE-MARIE ALACOQUE sainte (1647-1690)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 304 mots

Religieuse visitandine qui eut, par ses révélations, une grande influence sur la dévotion au Sacré-Cœur. Née à Verosvres, dans le Charolais, où son père était notaire, Marguerite Alacoque entra en 1671 à la Visitation de Paray-le-Monial et y fit profession l'année suivante. En 1673, elle eut ses premières apparitions : le Christ l'instruisait sur sa Passion, lui révélait l'amour de son Cœur, l'inv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-marie-alacoque/#i_0

MARIE-MADELEINE sainte (Ier s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 382 mots

Les données de l'Évangile sur Marie-Madeleine sont simples, mais les légendes se sont multipliées au point de former un fouillis inextricable.Magdala est un village de la rive occidentale du lac de Tibériade, au nord de la ville de ce nom. Marie de Magdala, dont on a fait Madeleine, fut guérie par Jésus, qui chassa d'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-madeleine-sainte/#i_0

MARTIN DE TOURS saint (316?-397)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 628 mots

Peut-être au hasard d'une garnison de son père, qui était tribun militaire, Martin naît à Sabaria, en Pannonie (Szombathely, en Hongrie). Il passe sa jeunesse à Pavie, en Italie. Déjà, il pense à devenir moine, mais, étant fils de soldat, il doit servir dans la garde impériale à cheval. Cela ne l'empêche pas de pratiquer la vertu : c'est ainsi qu'à Amiens il donne à un pauvre la moitié de son mant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-de-tours/#i_0

MAXIME LE CONFESSEUR saint (580 env.-662)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 226 mots

Issu d'une illustre famille de Constantinople, Maxime était, à trente ans, premier secrétaire à la cour impériale. Quelques années plus tard, il entra au monastère de Chrysopolis, voisin de Constantinople. Il écrivit des commentaires de l'Écriture et des Pères, des opuscules ascétiques et mystiques, des dissertations sur la liturgie et la théologie, des ouvrages de controverse qui eurent un grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-le-confesseur/#i_0

MÉLANIE LA JEUNE sainte (383-439)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 253 mots

Valeria Melania appartenait à une très grande famille romaine. On l'appelle Mélanie la Jeune pour la distinguer de sa grand mère, Mélanie l'Ancienne (350 env.-410). À quatorze ans, elle fut mariée à Valerius Pinianus et eut de lui deux enfants, qui moururent en bas âge ; les époux résolurent de quitter le monde et de vivre dans l'ascèse, mais l'intervention de l'impératrice Serena fut nécessaire p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanie-la-jeune/#i_0

MÉLÈCE saint (310 env.-381)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 409 mots

Originaire de Mélitène, dans la petite Arménie, Mélèce fut élu évêque de Sébaste vers 358. On ne sait pas bien quelle fut alors sa position dans les controverses théologiques du temps, mais il rencontra certainement des difficultés, puisqu'il était retiré à Alep quand, en 360, il fut promu au très important siège épiscopal d'Antioche. Il est probable qu'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melece/#i_0

MONACHISME

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Guy BUGAULT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Jean GOUILLARD, 
  • Louis GARDET
  •  • 12 557 mots

Le monachisme, fleur d'Orient et terreau d'Occident, appartient aux religions les plus diverses. Il prend des formes si variées, si différentes, parfois si incompatibles, qu'on doute à leur propos d'une identité d'inspiration.Quoi de commun entre l'ermite, le reclus, qui se met en congé de société, et le postulant qui s'agrège à un groupe, obéit à une règle, a conscience de renaître dans une socié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monachisme/#i_0

MONIQUE sainte (331 env.-387)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 485 mots

Née à Tagaste (Soukh-Ahras, Algérie) d'une famille chrétienne, Monique fut élevée sévèrement. Jeune, elle goûtait un peu trop le vin ; elle cessa quand une servante en colère lui reprocha d'être ivrogne. Elle fut mariée à un propriétaire de Tagaste, Patricius, peut-être affectueux, mais coléreux, autoritaire et infidèle. Elle avait vingt-deux ans quand naquit Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monique/#i_0

MUARD JEAN-BAPTISTE (1809-1854)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 209 mots

Fondateur du monastère bénédictin de la Pierre-Qui-Vire, dans le Morvan. Né à Vireaux, près de Tonnerre, Jean-Baptiste Muard est ordonné prêtre à Sens en 1834.Après avoir été curé de Joux-la-Ville puis de Saint-Martin d'Avallon, il se prépare à devenir missionnaire dans les campagnes du diocèse de Sens. Avant d'inaugurer son apostolat, il consulte le curé d'Ars et le pape Grégoire XVI, va en pèler […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-muard/#i_0

NEUF SAINTS LES

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 207 mots

La piété populaire éthiopienne a toujours marqué beaucoup d'attachement aux « neuf saints romains », auxquels on attribue la diffusion de la foi chrétienne dans le pays. Le nombre d'endroits qui portent leurs noms est incalculable. Ils s'appelaient Za-Mikael, Pantaleouom, Isaac, Afsé, Gouba, Alef, Mata, Liqanos et Sehma, et portèrent tous le titre d'Abba (Père). Ils sont considérés comme « romains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-neuf-saints/#i_0

ODILON saint (962-1049)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 219 mots

Appartenant à l'illustre famille auvergnate de Mercœur, Odilon fut chanoine de Brioude, puis entra à Cluny. Dès 991, l'abbé Maïeul en faisait son coadjuteur, et, en 994, Odilon devenait abbé de Cluny. Sous son impulsion, le développement de l'ordre de Cluny s'amplifia en France, en Allemagne et en Italie, et commença en E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odilon/#i_0

ODON saint (879 env.-942)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 246 mots

D'une grande famille du Maine, Odon, après avoir reçu une formation à la fois littéraire et militaire, servit le comte d'Anjou et le duc d'Aquitaine. À dix-neuf ans, il devint clerc de Saint-Martin de Tours. Pour étudier, il fit un séjour à Paris. Chanoine de Tours, il trouva cette vie trop facile : en 909, il se rendit à Baume (l'actuel Baume-les-Messieurs, Jura) pour devenir moine, apportant sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odon/#i_0

OSWALD saint (605 env.-642) roi de Northumbrie (635-642)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 100 mots

Fils d'Æthelfrith, roi de Northumbrie, qui, en 617 environ, fut tué au combat, Oswald dut se réfugier en Écosse, où il fut converti au christianisme par les moines d'Iona. En 634, Oswald reconquit le royaume de son père et l'agrandit. Il se montra vaillant et pacifique, et contribua à l'évangélisation du pays. Oswald fut tué dans une bataille contre le roi Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald/#i_0

OUEN saint (600 env.-684)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 215 mots

Dadon ou Audoenus (ce qui donna en français Ouen) est né près de Soissons, vers 600, dans une noble famille, profondément chrétienne. Enfant, il reçoit la bénédiction de saint Colomban, de passage chez ses parents. À la cour de Clotaire II (mort en 629) et de Dagobert (mort en 639), il est référendaire et chargé de missions importantes. Dès 636, Ouen fonde un monastère à Rebais (Seine-et-Marne). E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouen/#i_0

PACÔME saint (287-347)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 213 mots

Né en 287 en Haute-Égypte, de parents païens, Pacôme fut enrôlé de force à vingt ans ; secouru à Thèbes par des chrétiens, il fut touché de leur bonté. Renvoyé de l'armée peu après, il se retira au village de Seneset (aujourd'hui Kasr-es-Sayad), se fit inscrire comme catéchumène et reçut le baptême. Il se mit à l'école d'un vieux moine, Palémon, et, quelques années plus tard, entreprit la construc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pacome/#i_0

PATRICK saint (385 env.-env. 461)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 181 mots

Né en Bretagne insulaire ; son père, qui appartenait à la société romaine chrétienne, était décurion. Patrick avait seize ans quand il fut enlevé par des pirates irlandais qui l'emmenèrent dans leur île ; il y fut employé comme berger pendant six ans. Il réussit à s'enfuir, débarqua en Gaule et se rendit à Auxerre où il étudia sous la direction de saint Germain. Ordonné diacre, il insista pour ret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick/#i_0

PAUL saint (228 env.-env. 342) ermite

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 346 mots

Entre 374 et 379, saint Jérôme, qui s'était alors retiré dans le désert de Chalcis, raconta les aventures de Paul, qu'il présentait comme le premier ermite chrétien, en une jolie histoire très pittoresque. En 228, Paul serait né en Thébaïde, en Égypte, d'une famille très riche. Pour échapper à la persécution de Dèce en 249, il se sauva dans le désert et s'installa dans une grotte auprès de laquell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-saint-228-env-env-342-ermite/#i_0

PIERRE CANISIUS saint (1521-1597)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 393 mots

Fils de Jakob Kanis, bourgmestre de Nimègue, Pierre eut une jeunesse pieuse. En 1536, il vint à Cologne pour étudier le droit, mais il s'appliqua aussi à la théologie et à la spiritualité. Dès 1543, il publiait sous un pseudonyme une traduction allemande de Tauler. Ami des chartreux et des spirituels rhénans, il fut subjugué par Pierre Fabre, un des premiers compagnons de saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-canisius/#i_0

PIERRE DE VÉRONE saint (1203-1252)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 160 mots

Né à Vérone d'une famille cathare, Pierre était étudiant à Bologne quand il entra chez les Frères prêcheurs, du vivant de saint Dominique (mort en 1221). Il prêcha surtout dans l'Italie du Nord contre les cathares. Il fut prieur à Asti et à Plaisance, mais Milan resta le centre de son activité. En 1251, le pape Innocent IV le nomma inquisiteur pour Milan, C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-verone/#i_0

PIERRE LE VÉNÉRABLE (1092 env.-1156)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 440 mots

Né en Auvergne, dans la famille de Montboissier, Pierre fut élevé au grand prieuré de Sauxillanges, qui dépendait de l'ordre de Cluny. Moine à seize ans, il fut écolâtre, puis prieur de Vézelay et, en 1120, de Domène, près de Grenoble. Il n'avait que trente ans quand il fut, en 1122, élu abbé de Cluny, à la place de l'abbé Ponce, obligé de démissionner. Après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-le-venerable/#i_0

RAYMOND ou RAIMOND DE PEÑAFORT saint (1180 env.-1275)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 404 mots

Né entre 1175 et 1185 à Villafranca del Panadés, près de Barcelone, Raymond fit ses études à la cathédrale de Barcelone, où il enseigna ensuite la rhétorique et la logique. En 1210, il partit étudier le droit à Bologne. Reçu docteur en 1216, il devint professeur, donnant gratuitement ses cours, vivant d'une pension servie par la ville. En 1218, l'évêque de Barcelone passa à Bologne. Il invita Raym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-raimond-de-penafort/#i_0

REMI ou REMY saint (440 env.-env. 533)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 204 mots

Malgré la célébrité de saint Remi, sa vie est mal connue. Il appartenait certainement à une grande famille et reçut une bonne éducation. Il accéda très jeune au siège de Reims puisque son épiscopat dura environ soixante-dix ans. Remi joua un rôle prépondérant dans la conversion du roi des Francs, Clovis, qu'il baptisa, probablement à Reims, à Noël 496. Ses re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remi-remy/#i_0

ROBERT DE MOLESMES saint (1029 env.-env. 1111)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 325 mots

Né dans une famille de Champagne, Robert, à quinze ans, devint moine à Moutier-la-Celle, près de Troyes ; à vingt ans, il en était prieur. Vers 1068, il fut élu abbé de Saint-Michel de Tonnerre. Il ne s'y plut pas et revint dans son monastère, d'où, en 1073, on l'envoya gouverner le prieuré de Saint-Ayoul de Provins. À Tonnerre, Robert avait rencontré les ermites de la forêt voisine de Collan ; il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-molesmes/#i_0

ROMUALD saint (950 env.-1027)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 196 mots

Appartenant à la famille des ducs de Ravenne, Romuald est, durant trois ans, moine à Sant'Apollinare in Classe, puis ermite dans la lagune de Venise. En 978, il accompagne le doge Orseolo, qui va prendre l'habit monastique à Saint-Michel-de-Cuxa dans le Roussillon. Il réside un peu en ce monastère, puis reprend la vie érémitique dans le voisinage. Revenu à Ravenne au bout de dix ans, Romuald est é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romuald/#i_0

SABAS saint (439-532)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 313 mots

C'est à Mutalasca, près de Césarée de Cappadoce, que Sabas naquit, en 439. Son père, officier dans l'armée impériale, ayant été envoyé à Alexandrie, l'enfant fut confié à des oncles, chez lesquels il ne se plut pas. Il entra très jeune dans un monastère voisin, qu'il quitta à dix-huit ans pour se rendre à Jérusalem. Il y mena d'abord la vie monastique, puis, quand il eut atteint la trentaine, alla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabas/#i_0

SAINTE-GENEVIÈVE CONGRÉGATION DE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 504 mots

Congrégation de chanoines réguliers qui se constitua au xviie siècle autour de l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris. Les chanoines réguliers avaient connu au Moyen Âge de remarquables réussites, mais, après la crise de la Réforme protestante et les vicissitudes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congregation-de-sainte-genevieve/#i_0

SAINT-MAUR CONGRÉGATION DE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 051 mots

La nécessité d'une réorganisation de la vie monastique en France à la suite des guerres de Religion étant ressentie par tous, les moines lorrains de la congrégation de Saint-Vanne introduisirent leur réforme, à partir de 1613, dans un certain nombre de monastères du royaume. Mais l'opinion ne pouvait sans doute tolérer longtemps que des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congregation-de-saint-maur/#i_0

SAINT-VANNE CONGRÉGATION DE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 475 mots

Congrégation bénédictine érigée au début du xviie siècle en Lorraine. La crise religieuse du xvie siècle avait considérablement ébranlé l'ordre monastique ; la transformation de la société et l'application des décrets du concile de Trente exigeaient une organisation nouvelle. En 1598, l'évêque de Verdun, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congregation-de-saint-vanne/#i_0

SEPT DORMANTS D'ÉPHÈSE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 333 mots

D'après une tradition apocryphe (reprenant le thème, fréquent dans la littérature, du héros qui, après un long sommeil, se réveille dans une société transformée), l'empereur Dèce (250-251), passant à Éphèse, ordonna d'emmurer, dans la grotte où ils s'étaient cachés, sept jeunes chrétiens qui, tels les Maccabées, refusaient des viandes impures ; plongés dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sept-dormants-d-ephese/#i_0

SIMÉON LE STYLITE (390 env.-459)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 344 mots

Né aux confins de la Syrie et de la Cilicie, près de Nicopolis (Islahije, en Turquie), Siméon était berger et âgé seulement de treize ans quand, un dimanche, il entendit à l'église l'évangile des Béatitudes ; il distribua ses biens et entra au monastère de Teleda. Il ne mangeait qu'une fois par semaine, portait un cilice, pratiquait une ascèse telle que les supérieurs le prièrent de s'éloigner pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simeon-le-stylite/#i_0

STARETS

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 548 mots

Dans l'Église russe, le mot starets (au pluriel startsy) désigne un moine qui, rempli des lumières du Saint-Esprit, est un guide dans la voie de la perfection. Le starets peut être prêtre, mais il ne l'est pas toujours ; il peut recevoir la charge de gouverner un monastère, mais ce n'est ni fréquent ni habituellement souhaité ; son rôle est de vivre une expé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/starets/#i_0

TEKLA HAYMANOT

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 103 mots

Personnage célèbre en Éthiopie mais dont l'histoire a été tellement obscurcie qu'on en est arrivé à le dédoubler. Certains auteurs ont prétendu qu'un moine, Tekla Haymanot, aurait vécu aux viie et viiie siècles et aurait fondé des monastères, qui sont exactement ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tekla-haymanot/#i_0

THÉOPHILE saint (mort apr. 180)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 124 mots

Sixième évêque d'Antioche, dont il occupa le siège une dizaine d'années (jusqu'en 180 au moins), Théophile est le dernier en date des apologistes chrétiens du iie siècle, le seul qui ait occupé une place importante dans la hiérarchie. Dans ses trois Livres à Autolycus, Théophile explique la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile/#i_0

THOMAS A KEMPIS THOMAS HEMERKEN dit (1379 env.-1471)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 215 mots

Né en 1379 ou 1380 à Kempen en Rhénanie (d'où lui vient son surnom « a Kempis »), Thomas Hemerken rejoint son frère Jean, en 1393, chez les Frères de la vie commune à Deventer, où il commence par suivre des cours de grammaire. En 1398, il est admis dans la communauté et, l'année suivante, suit son frère à Mont-Sainte-Agnès, près de Zwolle. La règle interdisant la présence de deux frères dans la mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-a-kempis/#i_0

THOMAS BECKET ou BECKETT saint (1117/18-1170)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 414 mots

Né à Londres d'une famille d'origine normande, Thomas Becket étudie à Paris. Rentré en Angleterre, il devient clerc à Cantorbéry, jouissant de la confiance du vieil archevêque. Il se rend pour affaires à Rome et va étudier le droit à Bologne et à Auxerre. En 1154, il devient archidiacre et chancelier du royaume par la faveur du jeune roi Henri II. Il se montre bon administrateur et, bien que clerc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-becket-beckett/#i_0

TRAPPISTES

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 906 mots

Nom donné, jusqu'à la fin du xixe siècle, aux cisterciens réformés par l'abbé de Rancé, au xviie siècle, et installés en France, dans plusieurs abbayes, à la suite de la Révolution, par dom de Lestrange. En 1140, des moines de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trappistes/#i_0

ULFILA, ULFILAS ou WULFILA (311 env.-env. 383)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 223 mots

Descendant de Cappadociens enlevés par les Goths au milieu du iiie siècle, Ulfila naquit en Gothie, c'est-à-dire sur les bords de la mer Noire, près des bouches du Danube. Ulfila (ou Ulfilas, ou encore Wulfila) fut clerc de bonne heure et se fit remarquer par son intelligence. Envoyé en mission dans l'Empire romain, il entra en contact avec les ariens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulfila-ulfilas-wulfila/#i_0

URSULE sainte (IIIe s.?)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 360 mots

À la fin du ive siècle, un certain Clematius, personnage consulaire venu d'Orient, restaura à Cologne une basilique où avaient prétendument été ensevelies des vierges martyrisées, probablement au iiie siècle. Il posa une inscription pour rappeler ses travaux, mais sans donner ni les noms, ni l'époque des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ursule-sainte/#i_0

WILLIBRORD ou WILLIBROD saint (658-739)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 301 mots

Alors que Willibrord n'était qu'un enfant, son père, le noble Wilgis, se retira dans un ermitage et le plaça à l'abbaye de Ripon dans le nord de l'Angleterre (664). En 678, Willibrord partit compléter sa formation en Irlande ; son séjour dura douze ans. Il fut placé, en 690, à la tête des douze moines qui partirent évangéliser la Frise, récemment conquise par le maire du palais Pépin II. Willibror […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willibrord-willibrod/#i_0

ZACHARIE saint (mort en 752) pape (741-752)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 180 mots

Quand Zacharie devint pape en décembre 741, le Saint-Siège était en lutte avec les Lombards, alors maîtres de l'Italie, en difficulté avec Constantinople et en défiance du côté des Francs. Zacharie fut assez heureux pour faire la paix avec les Lombards et retrouver pleine autorité sur le duché de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zacharie/#i_0