e siècle" />

APOLOGISTES GRECS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En présentant la doctrine de l'Évangile, les premiers auteurs chrétiens avaient dû incidemment réfuter certaines propositions hétérodoxes. Au iie siècle, l'attitude agressive des païens et des juifs contraignit les chrétiens à défendre leur foi par des écrits polémiques, qui furent assez nombreux et assez caractéristiques pour valoir à leurs auteurs de constituer aux yeux de la postérité un groupe connu sous le nom d'apologistes grecs.

Le IIe siècle

Après les persécutions de Néron et de Domitien, les chrétiens avaient connu dans l'Empire romain quelques années de paix, auxquelles succéda une longue période d'insécurité ; la règle était de punir les chrétiens qui avaient été dénoncés, mais non de les rechercher systématiquement. C'est contre l'inanité et l'injustice de cette législation que s'élevèrent les premiers apologistes chrétiens, qui osèrent s'adresser directement à l'empereur : Quadratus, le premier de tous, présenta son apologie (perdue) à l'empereur Hadrien durant un séjour en Asie Mineure en 123-124 ou en 129. Aristide d'Athènes s'adressa au même empereur Hadrien (117-138), Justin à Antonin le Pieux (138-161), Miltiade (texte perdu) à Marc Aurèle (161-180) et Lucius Verus (161-169), Apollinaire de Hiérapolis (texte perdu) et Méliton de Sardes (courts fragments) également à Marc Aurèle, Athénagore d'Athènes à Marc Aurèle et à Commode (176-192).

L'adresse à l'empereur finissait par être un genre littéraire, plus ou moins factice, qui ne pouvait convenir dans tous les cas puisqu'il était absolument exclu de la polémique contre les juifs, et cela conduisit les apologistes à adopter des présentations différentes : le Discours aux Grecs de Tatien est destiné à un vaste public, peut-être avec l'arrière-pensée d'inviter ses lecteurs à fréquenter son école. Ariston de Pella dans sa Discussion entre Jason et Papiscus au sujet du Christ (perdue), Justin dans son Dialogue avec Tryphon et Théophile d'Antioche dans ses trois Livres à Autolycus adoptèrent la forme du dialogue ; Méliton de Sardes et l'auteur de l'Épître à Diognète [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  APOLOGISTES GRECS  » est également traité dans :

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 815 mots

Dans le chapitre « Judaïsme et christianisme »  : […] Après le rejet par Israël de la communauté chrétienne primitive, considérée comme hérétique, et à la suite de mouvements très complexes, l'Église s'est séparée définitivement du judaïsme après 70. Comment devait-elle concevoir son rapport avec la tradition juive, à laquelle Jésus, son fondateur, appartenait ? Devait-elle aller jusqu'à la rupture radicale avec tout le passé ? Le christianisme appa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_3721

THÉOPHILE saint (mort apr. 180)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 122 mots

Sixième évêque d'Antioche, dont il occupa le siège une dizaine d'années (jusqu'en 180 au moins), Théophile est le dernier en date des apologistes chrétiens du ii e  siècle, le seul qui ait occupé une place importante dans la hiérarchie. Dans ses trois Livres à Autolycus , Théophile explique la nature de Dieu et la Providence, oppose à la mythologie païenne la Genèse et les Prophètes, justifie les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile/#i_3721

TRINITÉ

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 3 116 mots

Dans le chapitre « Le IIe siècle »  : […] Les penseurs chrétiens de la première moitié du ii e  siècle ont pour souci commun d'exalter le pouvoir et la dignité du Christ sauveur. Mais les uns voient dans Jésus un homme élevé à la divinité ; on parle, dans ce cas, de christologie «  adoptianiste ». Les autres se réfèrent à l'idée du Christ préexistant, déjà présente chez Paul et dans les écrits johanniques ; c'est ce que l'on appelle la «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trinite/#i_3721

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « APOLOGISTES GRECS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologistes-grecs/