ARNOLFINI OCTAVE (mort en 1641)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nommé, en 1598, abbé commendataire de l'abbaye cistercienne de la Charmoye (diocèse de Châlons-sur-Marne, commune de Montmort), Octave Arnolfini, qui ne voulait pas se borner à être bénéficier, alla faire son noviciat à Clairvaux en 1602 pour devenir vraiment moine. En 1605, il fut élu abbé de Châtillon (diocèse de Verdun, commune de Pillon). Avec deux autres abbés, le 9 mai 1606, il jura de rétablir l'ordre cistercien dans sa ferveur : ce fut le début de l'étroite observance de Cîteaux.

Arnolfini assista au premier chapitre général tenu, en 1624, par les abbés réformés aux Vaux-de-Cernay. En 1627, pour assurer l'avenir de son œuvre, il se fit donner pour coadjuteur son neveu Joseph. L'intervention du cardinal de La Rochefoucauld, qui pensait réduire par la force les anciens moines, ne plut ni à l'oncle ni au neveu, qui se trouvèrent entraînés malgré eux dans des luttes déplaisantes. Octave Arnolfini mourut à l'abbaye de Preuilly (diocèse de Sens, commune d'Égligny) et fut enterré à Châtillon. Joseph mourut en 1656 à l'abbaye d'Argensolles dans la commune de Moslins (diocèse de Soissons).

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ARNOLFINI OCTAVE (mort en 1641)  » est également traité dans :

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La stricte observance et la Trappe (XVIIe siècle) »  : […] En France, au seuil du xvii e  siècle, la situation des abbayes, généralement soumises à la commende, était assez lamentable. La description qui nous est faite de la Trappe avant sa réforme pourrait s'appliquer à d'autres monastères : « Les portes demeuraient ouvertes le jour et la nuit, et les hommes comme les femmes entraient librement dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_39080

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « ARNOLFINI OCTAVE (mort en 1641) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-arnolfini/