ÉTIENNE Ier saint (mort en 257) pape (254-257)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romain d'origine, Étienne était prêtre quand il fut élu pape en mai 254. Son court pontificat n'est guère connu que par ses conflits avec l'illustre évêque de Carthage, Cyprien. Contre ce dernier, le pape prit la défense de deux évêques espagnols qui furent reconnus coupables d'avoir acheté, pendant la persécution, de faux certificats de sacrifice, et que leurs collègues avaient déposés. Il fit la sourde oreille quand Cyprien l'invita à déposer l'évêque d'Arles, partisan de l'hérétique Novatien. Quand Cyprien et les évêques africains lui firent part de leur résolution de rebaptiser les hérétiques qui voulaient entrer dans l'Église, le pape refusa sur un ton cassant, allant jusqu'à menacer d'excommunication ceux qui ne seraient pas de son avis. L'évêque de Césarée de Cappadoce prit parti pour les Africains, et l'on put craindre un schisme qui séparerait de Rome l'Afrique et l'Asie. L'intervention pacifiante de l'évêque d'Alexandrie, Denis, amena une détente et la mort d'Étienne Ier apaisa le conflit. L'autoritarisme du pape avait risqué de tout compromettre. Il n'avait pas compris que la position de saint Cyprien s'expliquait par la conduite singulière des hérétiques qu'il avait à combattre. Étienne Ier ne mourut pas martyr, mais un récit légendaire lui attribua la mort héroïque de son successeur Sixte II, décapité alors qu'il célébrait la messe dans les catacombes en 258.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ÉTIENNE I er saint (mort en 257) pape (254-257)  » est également traité dans :

CARTHAGE CONCILES DE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 403 mots

Métropole de l'Afrique proconsulaire, étendant son autorité jusqu'à la Numidie et la Maurétanie, Carthage vit se réunir autour de ses évêques de nombreux conciles. Vers 220, Agrippinus réunit soixante-dix évêques qui refusent de reconnaître le baptême conféré par des hérétiques. À l'époque de Cyprien (248-258), le synode se tient régulièrement deux fois par an, au printemps et à l'automne. À l'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conciles-de-carthage/#i_11166

CYPRIEN DE CARTHAGE (200 env.-258)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 950 mots

Dans le chapitre « Un pastorat mouvementé »  : […] Né au début du iii e  siècle à Carthage, où il est un rhéteur renommé, Cyprien est choisi comme évêque de cette ville peu après sa conversion (248-249). Bientôt éclate la persécution de Dèce (fin 249). Obligé de se cacher, Cyprien soutient par ses Lettres la résistance de ses fidèles. Rentré à Carthage, il doit régler le pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyprien-de-carthage/#i_11166

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « ÉTIENNE Ier saint (mort en 257) pape (254-257) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-ier-saint-mort-en-257-pape-254-257/