HILARION saint (291 env.-env. 371)

On n'a conservé ni écrit, ni enseignement d'Hilarion, mais le récit de sa vie, composé vers 386-391 par saint Jérôme, a enchanté des générations de lecteurs. Celui-ci a certainement amplifié le rôle de son héros et exploité des traits légendaires ; c'est justement ce qui a fait le succès du récit. Né près de Gaza en Palestine, Hilarion, à quinze ans, passe trois mois auprès de saint Antoine en Égypte, puis revient vivre en ermite à Maïouma, aux environs de Gaza. Il vit de quelques figues et de lentilles, chasse les démons, guérit les malades. Pour échapper à ses admirateurs et à la persécution de Julien l'Apostat, qui fait détruire son monastère, Hilarion part pour l'Égypte, séjourne dans des oasis, s'embarque pour la Sicile, d'où il passe en Dalmatie ; il arrive enfin dans l'île de Chypre, où il mourra. Sa fête est célébrée le 21 octobre.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Les derniers événements

France. Attentats terroristes à Paris et renforcement des mesures de sécurité. 1er-30 septembre 1986

ensuite François Mitterrand, à son retour d'Indonésie. Le 22, Mgr Hilarion Capucci, ancien vicaire patriarcal grec catholique de Jérusalem, considéré comme proche de l'O.L.P. et du président syrien Hafez el-Assad, rencontre Georges Ibrahim Abdallah dans sa cellule de la prison […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « HILARION saint (291 env.-env. 371) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hilarion/