LOURDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lourdes — 4 281 habitants au recensement de 1852 — doit sa célébrité aux apparitions de 1858 (11 fév.-16 juill.).

Bernadette Soubirous, 14 ans, analphabète et sans instruction religieuse, asthmatique et encore impubère, est la fille d'un meunier ruiné, tombé à l'état de « brassier » (manœuvre louant ses bras à la journée pour 1,50 F). Elle habite le plus minable logis de la ville : le cachot, ancienne prison désaffectée à cause de son insalubrité.

Le jeudi 11 février, vers midi, elle va ramasser du bois et des os à la grotte située au bord du Gave, à 1 km à l'ouest de la ville. En se déchaussant pour passer l'eau, elle entend « comme un coup de vent » ; elle s'étonne car l'air est calme et les arbres ne remuent pas. Elle voit la niche de la grotte s'éclairer d'un halo de lumière où apparaît une très jeune fille, silencieuse. Devant elle, Bernadette, d'instinct, récite son chapelet. Lorsqu'elle est sur le chemin du retour, sa sœur lui arrache la confidence, sous le sceau du secret, mais le révèle aussitôt à sa mère. Toutes deux sont battues « avec le bâton à battre les couvertures ». Bernadette obtient pourtant de retourner à la grotte le 14, puis le 18 février. Aqueró (en patois : Cela, ainsi qu'elle appelle la jeune fille du rocher) lui parle pour la première fois : « Voulez-vous avoir la grâce (en patois : aouè la gracia) de venir ici pendant quinze jours ? » Bernadette se rend chaque matin à la grotte, du vendredi 19 février au jeudi 4 mars. Elle voit l'apparition « tous les jours, sauf un lundi (22 fév.) et un vendredi (26 fév.) ». La foule grossit : de 100 personnes le 21 février à 8 000 le 4 mars, dernier jour de la quinzaine, où l'on attend un grand miracle. Rien ne se produit. L'affaire semble finie. Mais, au matin du 25 mars, Bernadette se sent de nouveau attirée à la grotte. Et sur sa demande quatre fois répétée, Aqueró, dont elle ignorait l'identité, répond : « Je suis l'Immaculée Conception. » Bernadette ne comprend pas ces paroles, qui font difficulté à son curé [...]

Grotte de Lourdes

Grotte de Lourdes

Photographie

La grotte de Lourdes, haut lieu du culte marial depuis 1858. Devant la source de grâce, gravure sur bois d'après une peinture de José Garnelo y Alda (1866-1944). Vers 1890. Archiv für Kunst und Geschichte, Berlin. 

Crédits : AKG

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOURDES  » est également traité dans :

BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 316 mots

Fille aînée d'un meunier ruiné et devenu journalier, souvent sans travail, Bernadette Soubirous eut, dès l'âge de quatorze ans, dans une grotte sur les bords du gave de Pau, près de Lourdes, plusieurs apparitions (la première, le 11 févr. 1858) d'une jeune fille entourée d'un halo de lumière qui finit par lui dire, le 25 mars : « Je suis l'Immaculée Conception. » Marie-Bernarde, qu'on appelait Ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadette-soubirous/#i_36714

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « locus » sacral : ses composantes »  : […] Sur l'exemple de Lourdes apparaît d'ailleurs remarquable l'élément essentiel de la puissance sacrale du lieu sacré. Le domaine de la Grotte ne prend sa qualité d'espace « autre » que par la Grotte, cet accident chthonique où l'apparition mariale a marqué de sa présence la terre d'alentour et comme pris possession d'elle. La Grotte est le point d'espace où demeure la présence ; lieu de la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_36714

Pour citer l’article

René LAURENTIN, « LOURDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lourdes/