DUNSTAN saint (909-988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né près de Glastonbury, en Angleterre, Dunstan fut élevé dans l'abbaye de ce nom, où l'on ne suivait plus aucune règle monastique, mais où l'on avait conservé la précieuse bibliothèque. Il pensait à se marier quand il fut atteint d'une grave maladie dont il devait souffrir toute sa vie. Il se rendit alors à Winchester, où l'évêque, son oncle, lui imposa la consécration monastique et l'ordonna prêtre. En 943, le roi Edmond le nomma abbé de Glastonbury.

D'après ce que ses lectures lui avaient appris, Dunstan essaya d'y rétablir l'observance de la règle de saint Benoît. Exilé en 955 par le roi Edwig, Dunstan se réfugia au Mont-Blandin, près de Gand, où, pour la première fois de sa vie, il rencontra des moines. Rappelé en 957 par le roi Edgar, il devint évêque de Worcester, puis de Londres et, dès 959, archevêque de Cantorbéry. Primat d'Angleterre, conseiller et ami des rois, réformateur de l'Église et du clergé, organisateur de la vie monastique, initiateur d'un vaste mouvement artistique, créateur de l'unité anglaise, Dunstan eut, jusqu'à la mort du roi Edgar (975), un rôle prépondérant. Durant ses dernières années, il se cantonna dans sa charge pastorale, mais son œuvre se prolongea après lui. À sa mort, il laissa une telle renommée qu'il fut le saint le plus populaire d'Angleterre jusqu'au martyre de son successeur Thomas Becket (mort en 1170).

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « DUNSTAN saint (909-988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dunstan/