HUBERT saint (mort en 727)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De très grande famille, probablement apparenté aux Pépin, Hubert était sans doute marié quand il fut élu évêque de Maastricht vers 705. Il travailla à extirper de son diocèse les restes d'idolâtrie. Le 24 décembre 717 (ou 718), il transféra de Maastricht à Liège les reliques de son prédécesseur immédiat, le martyr Lambert. Liège devint ainsi siège épiscopal. Hubert mourut à Tervueren et il fut enseveli à Liège. On porta ses reliques devant l'autel le 3 novembre 743, et c'est à l'anniversaire de cette cérémonie que fut fixée sa fête. En 825, on donna une partie de ses reliques au monastère d'Andage dans les Ardennes, qui prit le nom de Saint-Hubert. C'est là que se développa la légende du saint, qui d'évêque fut transformé en jeune seigneur chasseur. Dans ce monastère, on élevait une race de chiens qui prirent son nom, et on invoqua le saint contre la rage.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Les derniers événements

Bahamas. Changement de majorité lors des élections législatives. 7-8 mai 2012

Le 7, le Parti libéral progressiste de l'ancien Premier ministre Perry Christie remporte les élections législatives, avec 48,6 p. 100 des suffrages et 29 sièges sur 38. Il devance le Mouvement national pour la liberté du Premier ministre sortant Hubert Ingraham, arrivé au pouvoir lors des élections de mai 2007, qui recueille 42,1 p. 100 des voix et obtient seulement 9 élus. Le 8, Perry Christie est investi au poste de Premier ministre. […] Lire la suite

France. Nomination de personnalités d'« ouverture » dans les institutions. 23-24 février 2010

du Parti socialiste en mai 2008. Le choix de Gérard Larcher, président du Sénat, se porte sur le sénateur (U.M.P.) du Haut-Rhin et ancien membre du Conseil d'État Hubert Haenel, et celui de Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, sur l'ancien ministre (U.M.P.) et ancien commissaire européen […] Lire la suite

France. Important remaniement ministériel. 23 juin 2009

et Hubert Falco secrétaire d'État à la Défense. Parmi les entrants, Frédéric Mitterrand est nommé ministre de la Culture, Michel Mercier ministre de l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi ministre de l'Industrie, Henri de Raincourt ministre auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement; Marie-Luce Penchard devient secrétaire d'État à l'Outre-mer et Benoist Apparu secrétaire d'État au Logement. […] Lire la suite

France. Nomination de secrétaires d'État. 18 mars 2008

Le 18, l'Élysée annonce la nomination de six nouveaux secrétaires d'État: Christian Blanc chargé du Développement de la région-capitale, auprès de Jean-Louis Borloo ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire; Hubert Falco […] Lire la suite

Afghanistan – Union européenne. Visite en Europe de Ahmad Shah Massoud. 4-5 avril 2001

Le 4, Ahmad Shah Massoud, chef de l'opposition armée au régime des talibans, rencontre, à Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, ainsi que les présidents des deux assemblées. Celui qui demeure ministre de la Défense et vice-président du régime de Burhannudin Rabbani […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « HUBERT saint (mort en 727) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert/