HUGUES DE CLUNY saint (1024-1109)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appartenant à la famille des comtes de Semur en Brionnais, Hugues fut moine à Cluny à quinze ans, prêtre à vingt, grand prieur aussitôt après et abbé de Cluny à vingt-cinq ans, en 1049. Il devait occuper cette charge soixante ans, déployant une activité extraordinaire et portant Cluny à son apogée. Excellent diplomate, il fut le conseiller écouté de tous les papes qui se succédèrent durant son abbatiat. Léon IX lui dut d'avoir été reçu à Rome en 1049 et l'envoya en mission en Hongrie. Grégoire VII l'avait près de lui quand, en 1077, l'empereur Henri IV vint solliciter son pardon à Canossa. Hugues était d'ailleurs le parrain de l'empereur et il eut, dans les graves conflits entre le Sacerdoce et l'Empire, une attitude modérée. En 1095, il assista au Concile de Clermont, où Urbain II prêcha la croisade. Hugues parcourut l'Europe pour maintenir l'union de son ordre, l'accroître et le défendre. Il fonda à Marcigny le premier monastère de femmes dépendant de Cluny ; sa sœur Hermengarde en fut la première prieure, et leur mère y fut moniale. Il édifia la grande abbatiale de Cluny, cette merveille détruite à la suite de la Révolution, qui fut, jusqu'à la construction du nouveau Saint-Pierre de Rome, la plus grande église de la Chrétienté. Quand l'évêque de Mâcon essaya de reprendre autorité sur Cluny, Hugues en appela au pape qui lui accorda l'exemption et l'autorisation d'user des ornements pontificaux à l'instar des évêques. L'âge n'arrêta pas son activité. Hugues mourut à Cluny.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  HUGUES DE CLUNY saint (1024-1109)  » est également traité dans :

ABBATIALE DE CLUNY III

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 222 mots

La légende veut que ce soit saint Pierre, apparaissant au moine Gunzo, qui ait jeté les plans de la troisième église abbatiale de Cluny, la plus grande de tout l'Occident médiéval. Cette transformation débuta en 1088, sous l'abbatiat d'Hugues de Semur (1049-1109), afin de répondre aux besoins de la communauté religieuse, dont le succès avait rendu Cluny II trop exiguë. L'abbé fit appel au moine cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbatiale-de-cluny-iii/#i_19431

ABBAYES DE CLUNY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 332 mots

909-910 L'abbaye de Cluny est fondée par le duc d'Aquitaine Guillaume III le Pieux sur l'un de ses domaines en Bourgogne. Elle fut placée sous la protection directe du pape. 910-927 Abbatiat de Bernon, le fondateur de l'ordre. Il lance alors le chantier de l'abbaye. 927-942 Abbatiat de saint Odon sous lequel fut te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbayes-de-cluny-reperes-chronologiques/#i_19431

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 326 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'esprit de Cluny »  : […] Inlassablement, les dirigeants de l'ordre rappelaient que les principaux devoirs du moine étaient d'assurer l'office divin, de pratiquer l'hospitalité et l'aumône. Ils cherchaient à réformer les monastères selon ces principes et, pour en assurer l'observation, ils les annexèrent à leur ordre. Bien qu'ils aient adopté pour leur vie conventuelle les règlements laissés par saint Benoît d'Aniane, l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_19431

MONASTIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cluny »  : […] Fondé en 909 par douze moines, dont six sous la conduite de saint Bernon venaient de Baume-les-Messieurs, et six de Gigny, autre abbaye jurassienne, le monastère de Cluny se développa au cours des x e et xi e  siècles de manière stupéfiante. Odon, successeur de Bernon, sut fixer à ses moines un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/#i_19431

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « HUGUES DE CLUNY saint (1024-1109) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-de-cluny/