CATHERINE DE SIENNE sainte (1347-1380)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Catherine de Sienne

Catherine de Sienne
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Religieuse italienne, célèbre par son action durant le Grand Schisme et par ses expériences mystiques. Avant-dernière de vingt-cinq enfants, Catherine Benincasa naquit à Sienne probablement le 25 mars 1347. Son père, teinturier, et sa mère, fille d'un poète, jouissaient d'une petite aisance. Catherine avait six ou sept ans quand le Christ lui apparut. Déjà elle menait une vie de mortification et de prière ; à vingt ans, elle fut admise parmi les tertiaires dominicaines. Son prestige, dès lors, fut tel qu'elle groupa ses disciples dans une famiglia où l'on rencontrait des dominicains, des franciscains, des religieux d'autres ordres et des laïcs, pour la plupart des nobles qu'elle avait convertis. À la Pentecôte de 1374, le chapitre général des Frères prêcheurs, réuni à Florence, la convoqua, approuva sa manière de vivre et lui donna comme confesseur Raymond de Capoue.

Catherine de Sienne

Catherine de Sienne

photographie

Le mysticisme de Catherine de Sienne (1347-1380) ne l'empêcha pas d'intervenir souvent dans les affaires temporelles de la papauté. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Catherine reçut alors les stigmates de la Passion. Elle se mit à prêcher une croisade contre l'islam, mais une révolte des États pontificaux la détourna de cette entreprise. Elle se rendit à Avignon, décida le pape Grégoire XI à rentrer à Rome à la fin de 1376, prêcha la paix en Italie. La mort du pape (27 mars 1378) fut suivie de l'élection tumultueuse d'Urbain VI et, peu après, du Grand Schisme d'Occident ; Catherine prit alors violemment parti pour le pape de Rome, mais son action ne mit pas fin aux divisions. Elle mourut quelque temps plus tard.

On a exagéré le rôle politique de Catherine de Sienne, mais son influence de mystique fut immense. Ne sachant pas écrire, elle a dicté de nombreuses lettres et son célèbre Dialogue, colloque entre le Père éternel et la sainte, où d'acerbes critiques contre les mœurs du xive siècle alternent avec des élans d'amour passionné pour l'Église et le salut des âmes. Catherine y expose une théologie fort riche sur les vertus, le péché et son châtiment, la pénitence et le Verbe incarné. Même si, comme on peut le penser, ses compagnons théologiens l'ont aidée dans la rédaction de ses écrits, ceux-ci sont animés d'un souffle qui lui est personnel.

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta

photographie

Fra Bartolomeo della Porta (1475-1517), Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, huile sur bois, 1511. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Catherine de Sienne fut canonisée en 1461. Elle fut proclamée patronne secondaire de Rome en 1866, patronne de l'Italie en 1939 et docteur de l'Église en 1970. Sa fête est fixée au 29 avril.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « CATHERINE DE SIENNE sainte (1347-1380) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-de-sienne/