BOLLANDISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe d'érudits qui, jésuites pour la plupart, s'attachent, depuis le xviie siècle, à la publication et à la critique des documents hagiographiques du christianisme. En 1607, le père Héribert Rosweyde (1569-1629), jésuite d'Anvers, publia une liste de treize cents vies de saints anciennes, qu'il avait l'intention de publier. En fait, il édita, en 1615, un important recueil de vies de saints moines des premiers siècles, les Vitae patrum. La masse de notes et de copies qu'il laissa à sa mort, en 1629, furent confiées à un autre jésuite, Jean Bolland (1596-1665), lequel modifia les projets de son prédécesseur et décida d'imprimer tous les textes et tous les renseignements concernant les saints classés selon les jours de leurs fêtes. Cela valut à Bolland d'être considéré comme le fondateur de l'entreprise à laquelle il a laissé son nom. Il s'adjoignit un autre jésuite, Godefroid Henskens, dit Henschenius (1601-1681) ; les deux volumes in-folio contenant les saints de janvier parurent en 1643. En 1659, un troisième jésuite entra dans l'équipe, Daniel Papebroch, dit Papenbrochius (1628-1714). Plus encore que ses deux aînés, celui-ci appliqua une méthode critique excellente, qui fit l'admiration des contemporains et assura aux Acta sanctorum une place d'honneur dans les publications érudites. Papebroch ne craignait pas de s'engager : des affirmations risquées suscitèrent une controverse avec les Bénédictins. Papebroch s'inclina devant l'admirable De re diplomatica de Mabillon, qui posa les règles de la critique des chartes. Mais, quand Papebroch démolit les légendes relatives à l'origine de l'ordre des Carmes, ceux-ci exprimèrent tant de réclamations qu'ils obtinrent la condamnation des Acta sanctorum par l'Inquisition espagnole, sentence qui heureusement ne fut pas confirmée par le Saint-Office.

Après la disparition des initiateurs, d'autres jésuites belges continuèrent leur œuvre jusqu'à la suppression de la Compagnie de Jésus en 1773. Malgré les efforts des derniers survivants pour continuer la publication et sauver manuscrits, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Autres références

«  BOLLANDISTES  » est également traité dans :

HAGIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 806 mots

Dans le chapitre « Jalons pour une histoire »  : […] Née avec les calendriers liturgiques et la commémoraison des martyrs aux lieux de leurs tombeaux, l'hagiographie s'intéresse moins, durant les premiers siècles (de 150 à 350 environ), à la vie qu'à la mort du témoin. Une deuxième étape s'ouvre avec les Vies : celles des ascètes du désert (cf. la Vie de saint Antoine par Athanase) et, d'autre part, celles de « confesseurs » et d'évêques – Vies de […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La naissance d'une critique érudite (XVIe-XVIIIe siècles) »  : […] L'acte de naissance d'une critique des sources écrites, qui amorce l'ère des progrès, est indissociable de la critique de la Donation attribuée à Constantin ( De falso credita et ementita Constantini donatione ) que l'humaniste italien Lorenzo Valla rédige depuis la cour du roi de Sicile, Alphonse d'Aragon. Publié autour de 1440, ce texte analyse la source sur laquelle reposait la prétention des […] Lire la suite

PAPEBROCH DANIEL VAN PAPENBROECK dit (1628-1714)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 316 mots

Érudit prolifique, jésuite bollandiste, célèbre en son temps, Daniel Papebroch publia des Vies des saints , Acta sanctorum , qui finirent par être interdites. Né à Anvers de parents originaires de Hambourg, très attachés à la foi catholique puisqu'ils vinrent s'installer en Flandre pour cette raison, il entra, après des études de philosophie, dans les ordres en 1646, imité bientôt par ses trois fr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « BOLLANDISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bollandistes/