AUTUN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Autun

Autun
Crédits : Adam Woolfitt/ Corbis

photographie

L'Envol de Simon le Magicien

L'Envol de Simon le Magicien
Crédits : Céline Desroches

photographie

La Tentation d’Ève

La Tentation d’Ève
Crédits : ville d’Autun/ musée Rolin/ cliché J. Piffaut

photographie


Augustodunum fut fondée vers ~ 10 pour remplacer Bibracte comme chef-lieu de la cité des Éduens. Entourée d'une vaste enceinte, au carrefour de voies importantes, dotée de monuments imposants, elle connut en particulier une activité de type universitaire dont témoignent les Panégyriques (Eumène). En dépit du siège qu'elle subit en 269 à la suite de sa révolte contre l'empereur gaulois Tetricus, elle semble être restée vivante jusqu'au repli des ive et ve siècles (construction d'une citadelle entourant la ville haute, dans un coin de l'enceinte antérieure) ; une chrétienté, qui a laissé une inscription grecque et le souvenir du martyr Symphorien y apparaît assez tôt ; la cathédrale est dédiée à saint Nazaire au ive siècle. Des événements comme l'arrestation de l'évêque Léger n'affectent sa vie que superficiellement. La reine Brunehaut l'a dotée d'un hospice et de monastères.

Saccagée par les Sarrasins, en 731, la ville ne paraît revivre qu'au ixe siècle, quand l'évêque reçoit du roi la ville haute. Mais le comte d'Autun Richard le Justicier fonde le duché de Bourgogne et garde le contrôle de la ville, où s'établit un partage de la seigneurie. Le duc crée un quartier qui lui est propre, Marchaux (xiie siècle ?) : deux villes fortifiées coexistent dans l'ancienne enceinte. Le culte de saint Lazare (translation de 1146 dans une nouvelle basilique, devenue par la suite cathédrale) prend une grande extension : il rythme les foires auxquelles la ville médiévale doit sa prospérité.

L'église Saint-Lazare d'Autun, commencée vers 1120, fut consacrée en 1130. Le porche fut construit à la fin du xiie siècle et les arcs-boutants qui épaulent la voûte, à la fin du xiiie. Le clocher, la flèche, ainsi que certaines chapelles latérales de la nef datent du xve siècle. L'église, fameuse surtout pour son décor sculpté (tympan central figurant Le Jugement dernier, de Gislebertus), comporte une nef de sept travées, f [...]

Autun

Autun

Photographie

Cathédrale Saint-Lazare à Autun, XIIe siècle (Saône-et-Loire, France). 

Crédits : Adam Woolfitt/ Corbis

Afficher

L'Envol de Simon le Magicien

L'Envol de Simon le Magicien

Photographie

L'Envol de Simon le Magicien, chapiteau de la nef de la cathédrale d'Autun, XIIe siècle. Dans la basilique de Vézelay, les deux épisodes de l'envol et de la chute de Simon le Magicien sont concentrés en une seule image, figurant sur la corbeille d'un chapiteau de la nef. À Autun se... 

Crédits : Céline Desroches

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon

Classification


Autres références

«  AUTUN  » est également traité dans :

BOURGOGNE DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 3 573 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les origines du duché »  : […] L' histoire du duché de Bourgogne commence avec l'apparition d'une principauté territoriale qui ne trouvera son expression définitive qu'à la fin du ix e siècle. Avant cette époque, on assiste cependant à des tentatives en vue de faire et de défaire une entité politique se prévalant du nom de Bourgogne. Le royaume des Burgondes s'était constitué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bourgogne/#i_719

ÈVE OU LA FOLLE TENTATION

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

La restauration de La Tentation d’ Ève est l’occasion pour le musée Rolin, à Autun (Saône-et-Loire), de revenir sur l’histoire et les sources iconographiques de cette œuvre majeure de l’art bourguignon (25 juin-15 octobre 2017). C’est le propre des plus grandes œuvres d’art de s’inscrire parfaitement dans leur temps tout en possédant une dimension unive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eve-ou-la-folle-tentation/#i_719

GISLEBERTUS (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Le nom de Gislebertus, gravé sur le tympan de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun, éclate comme le cri de triomphe d'un artiste fier de son œuvre. Il s'impose aujourd'hui à tout fervent de sculpture romane comme celui d'un artiste des plus étranges. Nous ignorons tout de lui, seule son œuvre palpitante et frémissante de vie proclame, de l'abside au tympan de la cathédrale, son génie. Il apparaît su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gislebertus/#i_719

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Bourgogne »  : […] En Bourgogne, l'évolution de l'architecture romane fut conditionnée par l'apparition du troisième Cluny, à la fin du xi e  siècle. L'« empire » clunisien est alors au sommet de sa gloire. Il s'étend sur deux mille établissements, desservis par dix mille moines. Dans la seule maison du chef de l'ordre, on ne compte pas moins de trois cents moines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_719

Pour citer l’article

Jean RICHARD, « AUTUN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autun/