COLETTE DE CORBIE sainte (1381-1447)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Déjà âgés, Robert Boylet et Marguerite Moyon eurent une fille qu'en l'honneur de saint Nicolas ils appelèrent Nicolette, mais qui fut connue sous le diminutif de Colette. À sa mort en 1399, son père, charpentier de l'abbaye de Corbie, confia sa fille à l'abbé. Ce dernier voulut la marier, elle refusa. Après plusieurs essais de vie religieuse, elle devint recluse à Corbie en 1402. Quatre ans plus tard, elle sortit de sa retraite et se rendit à Nice, où elle obtint du pape d'Avignon, Benoît XIII, l'autorisation de fonder un monastère où serait observée strictement la règle donnée à sainte Claire par saint François d'Assise. Elle réunit quelques compagnes et les installa, le 14 mars 1410, dans l'ancien monastère des clarisses de Besançon. De plus, elle obtint de choisir et de garder auprès d'elle les Frères mineurs, qui s'occuperaient des moniales dans les domaines spirituel et temporel. Elle put ainsi réformer aussi bien les couvents d'hommes que ceux de femmes. Les fondations se multiplièrent jusqu'à compter sept couvents de frères et dix-sept de sœurs. Colette rédigea des constitutions qui furent approuvées en 1434. Elle mourut à Gand. Bien que très populaire de son vivant, elle fut seulement béatifiée en 1625 et canonisée en 1807. Au xviiie siècle, ses reliques furent transférées de Gand à Poligny (Jura), où elles sont toujours.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  COLETTE DE CORBIE sainte (1381-1447)  » est également traité dans :

CLARISSES

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 384 mots

Moniales cloîtrées, les Clarisses, appelées aussi Pauvres Dames, furent fondées par sainte Claire d'Assise (1193/94-1253). À dix-huit ans, Claire Offreducio décide de suivre à sa manière l'exemple de saint François. Après quelques mois de séjour chez des bénédictines, elle s'installe avec quelques compagnes auprès d'une petite église dédiée à saint Damien, aux portes d'Assise. Partageant l'idéal d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarisses/#i_33953

FRANCISCAINS

  • Écrit par 
  • Willibrord-Christiaan VAN DIJK
  •  • 3 386 mots

Dans le chapitre « Le Moyen Âge franciscain »  : […] Le problème interne à l'organisation de l'ordre, et qui s'impose tout de suite, consiste en la difficulté pour ses membres d'être volontairement pauvres. Les frères veulent le demeurer, mais tout se ligue pour les en empêcher, et d'abord la nécessité d'asseoir leur propre expansion. Autre est la condition économique de la demi-douzaine de premiers compagnons, autre celle d'un grand ordre, adoptant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franciscains/#i_33953

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « COLETTE DE CORBIE sainte (1381-1447) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colette-de-corbie/