BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fille aînée d'un meunier ruiné et devenu journalier, souvent sans travail, Bernadette Soubirous eut, dès l'âge de quatorze ans, dans une grotte sur les bords du gave de Pau, près de Lourdes, plusieurs apparitions (la première, le 11 févr. 1858) d'une jeune fille entourée d'un halo de lumière qui finit par lui dire, le 25 mars : « Je suis l'Immaculée Conception. » Marie-Bernarde, qu'on appelait Bernadette, comprenait mal l'application à la Vierge de cette expression qui avait fait l'objet, quatre ans auparavant, de la définition d'un dogme par le pape Pie IX. À la suite de cette période des apparitions (il y en eut dix-huit, qui s'accompagnèrent de rassemblements de plus en plus nombreux et émurent les autorités civiles et ecclésiastiques), Bernadette se regarda comme chargée de transmettre le message de la Vierge, répétant inlassablement le récit des visions, tandis que l'organisation du pèlerinage était prise en main par le clergé. Elle apprit à lire, puis demeura à l'hospice de Lourdes. Désirant devenir religieuse, elle fut, après beaucoup de difficultés, notamment de santé, acceptée par les Sœurs de la charité et de l'instruction chrétienne de Nevers, qui l'avaient instruite. Elle quitta Lourdes le 4 juillet 1866 pour le couvent Saint-Gildard de Nevers, dont les supérieures, et la maîtresse des novices en particulier, firent tout pour l'empêcher de tirer vanité de ses apparitions. Bernadette prononça ses vœux le 30 octobre 1867. Pour mieux la protéger contre les visites indiscrètes, on la garda à la maison mère où elle remplit les fonctions d'infirmière puis de sacristine. De plus en plus malade, elle mourut à l'âge de trente-cinq ans. Bernadette fut béatifiée le 14 juin 1925 et canonisée le 8 décembre 1933.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879)  » est également traité dans :

LOURDES

  • Écrit par 
  • René LAURENTIN
  •  • 1 116 mots
  •  • 1 média

Lourdes — 4 281 habitants au recensement de 1852 — doit sa célébrité aux apparitions de 1858 (11 fév.-16 juill.). Bernadette Soubirous, 14 ans, analphabète et sans instruction religieuse, asthmatique et encore impubère, est la fille d'un meunier ruiné, tombé à l'état de « brassier » (manœuvre louant ses bras à la journée pour 1,50 F). Elle habite l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lourdes/#i_48506

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadette-soubirous/