ILDEFONSE DE TOLÈDE saint (606/7-667)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parce que le nom d'Ildefonse est d'origine germanique, on pense qu'il appartenait à une noble famille gothique, installée à Tolède. C'est dans cette ville qu'il naquit au début du viie siècle et que, jeune encore, il entra au monastère d'Agali, situé dans ses faubourgs. Il y déploya une activité littéraire importante, en devint abbé, et comme tel prit part aux VIIIe (653) et IXe (655) conciles de Tolède. En 657, il fut élu au siège métropolitain de Tolède, où il montra son zèle surtout par des écrits. Il mourut le 23 janvier 667 et fut enseveli dans l'église Sainte-Léocadie.

Une grande partie des écrits d'Ildefonse sont perdus et ne sont connus que par leur titre. Ceux qui restent le montrent comme un directeur d'âmes, excitant ses lecteurs à la dévotion et exposant avec une chaleur communicative des idées fidèles à la tradition patristique. Il jouit en Espagne d'une popularité prodigieuse. Le traité De la connaissance du baptême présente le catéchuménat et la liturgie du baptême au viie siècle. Le Progrès du désert spirituel décrit selon la tradition patristique la montée de l'âme, en l'assimilant à la marche du peuple hébreu vers la Terre promise. Le traité Sur la virginité de Marie se contente de reprendre les idées développées par saint Jérôme, mais sa ferveur lui a valu une large influence dans le développement de la théologie mariale.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « ILDEFONSE DE TOLÈDE saint (606/7-667) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ildefonse-de-tolede/