CHRISTOPHE saint (mort en 250?)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est probablement durant la persécution de Dèce, en 250, que saint Christophe subit le martyre à « Samon », ville dont on ignore l'emplacement, dans la province de Lycie, au sud-ouest de l'Asie Mineure. On sait qu'il était honoré dans cette région au ve siècle. D'après la légende grecque, Christophe était un barbare anthropophage de la tribu des cynocéphales (hommes à tête de chien). Il se convertit et fut enrôlé dans l'armée impériale. Il refusa d'apostasier et mourut dans d'effroyables tourments.

La légende occidentale est autre : Christophe veut se mettre au service du roi le plus puissant. Quand il constate que ce roi craint Satan, il choisit ce nouveau maître. Mais quand il voit que Satan a peur du Christ, il l'abandonne pour celui qui surpassa toutes les créatures. Un ermite apprend à Christophe que le Christ apprécie les hommes d'après leur bonté pour leur prochain, Christophe s'installe donc comme passeur auprès d'un fleuve. Une nuit, un petit enfant le requiert. Christophe le prend sur son épaule. Il avance dans l'eau, l'enfant devient de plus en plus lourd, si bien que le colosse, qui s'appuie sur son bâton, craint de s'écrouler. Sur l'autre rive, il avoue son étonnement : le monde entier ne serait pas plus lourd. L'enfant répond : « Tu as porté celui qui a créé le monde. »

« Porte-Christ » (en grec, Christophoros), Christophe devint le patron des voyageurs. Son image gigantesque était un gage de salut : « Regarde saint Christophe et va-t-en rassuré. » Le saint fut très populaire au Moyen Âge, et innombrables furent les images où il porte l'Enfant divin en s'appuyant sur son bâton. Quelquefois, mais rarement, on a donné au saint une tête de chien.

—  Jacques DUBOIS

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Les derniers événements

16 décembre 2020 France. Verdict du procès des attentats islamistes de janvier 2015.

Christophe Raumel, qui comparaissait libre, est condamné à quatre ans de prison pour « association de malfaiteurs ». Enfin, trois accusés étaient jugés en leur absence. Mohamed Belhoucine, présumé mort en Syrie, est condamné à la perpétuité pour « complicité » des crimes terroristes, Hayat Boumeddiene, ancienne épouse d’Amedy Coulibaly, en fuite, à […] Lire la suite

1er-29 novembre 2020 France. Allègement des contraintes sanitaires liées à la Covid-19.

Christophe Cossé, qui défend la thèse selon laquelle la crise sanitaire est le résultat d’un complot des élites mondiales. Sa très large audience illustre l’influence grandissante des thèses complotistes à la faveur de la pandémie. Le 12, le nombre de personnes hospitalisées pour cause de Covid-19 dépasse le pic atteint en avril. Le nombre de personnes […] Lire la suite

12-23 octobre 2020 France. Nouvelle accusation de conflit d'intérêts visant le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti.

Christophe Haget, défendu par Éric Dupond-Moretti. En juin, ce dernier a déposé une plainte pour violation du secret de l’instruction à l’encontre d’Édouard Levrault après que celui-ci a évoqué l’affaire dans une émission télévisée. Le magistrat avait refusé de répondre à la demande d’explication formulée à ce sujet par le ministère. Éric Dupond-Moretti […] Lire la suite

10-21 septembre 2020 France. Élection de Christophe Castaner à la présidence du groupe LRM à l'Assemblée nationale.

Christophe Castaner, qui succède à Gilles Le Gendre. Le groupe LRM ne compte plus que deux cent soixante-treize membres après une dernière défection, le 7, de trois élus ayant rejoint le groupe MoDem. Le 20, le député Pierre Person annonce sa démission de son poste de délégué général adjoint de LRM – numéro deux du parti –, dénonçant « une organisation […] Lire la suite

23 juillet - 17 août 2020 France. Mise en cause de l'adjoint à la Culture à la Mairie de Paris.

Christophe Girard renonce à son poste d’adjoint à la Culture à la Mairie de Paris. Sa démission était réclamée par des élues écologistes parisiennes, ainsi que par des associations féministes, qui organisaient le même jour une manifestation devant l’Hôtel de Ville. Christophe Girard est mis en cause pour ses relations avec l’écrivain Gabriel Matzneff […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « CHRISTOPHE saint (mort en 250?) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-saint-mort-en-250/