FRUMENTIUS saint (315 env.-env. 380)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au temps de l'empereur Constantin, un certain Meropios de Tyr, accompagné de ses deux disciples Frumentius (ou Frumence) et Édésius, fut, en revenant des Indes, obligé d'aborder au port d'Adoulis en Éthiopie (au sud de Massaouah). Passagers et matelots furent tous massacrés à l'exception de Frumentius et d'Édésius, qui furent réduits en esclavage et conduits au roi d'Axoum, Ella Amida. Édésius devint échanson, Frumentius fut chargé du trésor. Après la mort du roi, la reine fit de Frumentius son premier ministre et le précepteur de son fils Ezana. Profitant de sa situation, Frumentius fit bâtir des églises pour les marchands chrétiens qui venaient à Axoum. Quand Ezana eut atteint sa majorité, Frumentius et Édésius quittèrent le pays, mais alors qu'Édésius regagnait Tyr, Frumentius s'arrêta à Alexandrie et raconta son aventure au patriarche Athanase. Celui-ci l'ordonna évêque et le renvoya à Axoum. Le roi Ezana se convertit. En 356, l'empereur Constance tenta de faire passer Frumentius à l'arianisme ou de le remplacer. Frumentius resta fidèle à la foi d'Athanase, et il est honoré comme saint par les orthodoxes et par les catholiques. On ignore la date de sa mort qui se place vers la fin du ive siècle. En Éthiopie, il reçut les titres d'Abba Salama (« père de la paix ») et de « révélateur de la lumière » ; il y est fêté le 20 juillet. Les Byzantins le commémorent le 30 novembre, les Latins le 27 octobre, dates arbitraires.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  FRUMENTIUS saint (315 env.-env. 380)  » est également traité dans :

CONVERSION D'EZANA, ROI D'AXOUM

  • Écrit par 
  • Bertrand HIRSCH
  •  • 203 mots
  •  • 1 média

Rufin d'Aquilée, dans un chapitre ajouté à sa traduction en latin de l'Histoire ecclésiastique d'Eusèbe de Césarée, décrit l'arrivée fortuite sur les côtes de l'« Inde ultérieure », probablement les côtes érythréennes, « au temps de Constantin » (306-337), de deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conversion-d-ezana-roi-d-axoum/#i_34770

ÉDÉSIUS saint (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 70 mots

Compagnon de voyage puis de captivité de saint Frumentius, premier évêque d'Éthiopie, Édésius n'a pas été vénéré comme saint alors que Frumentius devint un saint très populaire. Quand Frumentius alla rendre visite à saint Athanase, patriarche d'Alexandrie, Édésius rentra dans sa ville de Tyr et c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edesius-saint/#i_34770

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 464 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Église d'Éthiopie »  : […] Le christianisme fut introduit en Éthiopie vers l'an 320 par deux laïcs syriens, Edesius et Frumentius, qui y convertirent le souverain après avoir été conduits à sa cour à la suite d'un naufrage en mer Rouge. Frumentius, après avoir reçu l'ordination épiscopale de saint Athanase, patriarche d'Alexandrie, devint le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_34770

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « FRUMENTIUS saint (315 env.-env. 380) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frumentius/