Jacqueline BROSSOLLET

archiviste documentaliste à l'Institut Pasteur, Paris

ACQUAPENDENTE GIROLAMO FABRICI D' (1533-1619)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 410 mots

Lorsque Fallope mourut, en 1562, l'université de Padoue chargea Girolamo Fabrici, pourtant dépourvu de titres, de diriger les démonstrations d'anatomie ; son talent le fit nommer, trois ans plus tard, à la chaire de chirurgie puis, en 1571, à celle d'anatomie de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquapendente-girolamo-fabrici-d/#i_0

AETIUS D'AMIDE (502-575)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 210 mots

Né en Mésopotamie, Aetius étudie la médecine à Alexandrie avant de s'installer à Byzance où règne Justinien qui le fait comte de la cour impériale. Son traité de médecine en seize livres, le Tetrabiblos, est une vaste compilation, précieuse par les citations des auteurs grecs, qu'il commente en ajoutant à ses propres observations cliniques de nombreuses considérations magiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-d-amide/#i_0

ALEXANDRE DE TRALLES (525-605)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 464 mots

Né près d'Éphèse, Alexandre de Tralles est le plus grand médecin byzantin du vie siècle. Il étudia en Grèce et à Alexandrie puis, en qualité de médecin en chef des armées de l'empereur Justinien Ier, il parcourut le pourtour du Bassin méditerranéen, au cours des campagnes de ce prince. Il s'établit ensuite à Byzance (où son frèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-de-tralles/#i_0

ARNAUD DE VILLENEUVE (1235-1311)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 341 mots

Le plus célèbre des médecins de l'école de Montpellier, au xiiie siècle. Né en Espagne, d'où son surnom de « Catalan », il étudia à Paris, à Montpellier et à Salerne, puis se fixa à Montpellier d'où il fit de fréquents voyages en Italie, en France et en Espagne pour remplir des missions tant diplomatiques qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-de-villeneuve/#i_0

AVENZOAR (1090 env.-1160)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 495 mots

Fils et petit-fils de médecins arabes d'Andalousie, Avenzoar étudia d'abord la théologie avant de se tourner vers la médecine, et son renom lui valut d'être nommé vizir du sultan ‘Abd al-Mu'min ; il résida alors dans le Maghreb. Puis il revint à Séville et son enseignement est connu non seulement par les éloges qu'en fit le plus célèbre de ses élèves, Averroès, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avenzoar/#i_0

BABINSKI JOSEPH (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 626 mots

Médecin français né à Paris de parents émigrés polonais, connu surtout pour ses travaux sur le système nerveux. Après des études secondaires à l'école polonaise des Batignolles à Paris, Babinski est interne en médecine dans le service de Cornil à l'Hôtel-Dieu (1879), puis chef de clinique de Charcot à la Salpêtrière (1884). Il soutient en 1885 sa thèse de doctorat sur La Sclérose en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-babinski/#i_0

BAER KARL ERNST VON (1792-1876)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 695 mots

Naturaliste russe, Karl Ernst von Baer domina la science de son époque et fut l'un des pionniers de l'embryologie moderne. Né en Estonie d'une famille prussienne, il étudie la médecine à l'université de Dorpat (actuellement Tartu), passe sa thèse en 1814, puis voyage durant trois ans (Vienne, Berlin) pour parfaire ses connaissances. En Allemagne (Würzbur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-ernst-von-baer/#i_0

BALFOUR FRANCIS MAITLAND (1851-1882)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 238 mots

Embryologiste anglais qui, après des études au Trinity College de Cambridge, entre en 1872 dans le laboratoire du physiologiste Foster, puis va travailler sur l'embryologie des élasmobranches à la Stazione zoologica de Naples. De retour à Trinity College, Balfour est nommé assistant d'embryologie, puis directeur du laboratoire de morphologie. Ses recherc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-maitland-balfour/#i_0

BARTHEZ PAUL JOSEPH (1734-1806)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 376 mots

Médecin français, chef de l'école de Montpellier et l'un des fondateurs de la théorie vitaliste qui influença les savants du xixe siècle. Cette théorie eut des admirateurs, dont X. Bichat, mais elle fut violemment critiquée par F. Magendie et Claude Bernard.Docteur de la faculté de médecine de Montpellier à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-joseph-barthez/#i_0

BATESON WILLIAM (1861-1926)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 215 mots

Zoologiste et généticien anglais. Lorsqu'en 1900 Bateson prend connaissance des lois de Mendel, il est biologiste à Cambridge et ses Materials for the Study of Variation Treated with Especial Regards to Discontinuity in the Origin of Species (1894) sont une thèse rigoureuse, mais révolutionnaire, sur les variations discontinues. À partir de 1900, il vérifie les lois mendélienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-bateson/#i_0

BELL sir CHARLES (1774-1842)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 375 mots

Anatomiste écossais dont les travaux sur le système nerveux ont marqué dans l'histoire de la physiologie une date aussi importante que celle de la découverte de la circulation du sang par Harvey. Charles Bell étudie l'anatomie sous la direction de son frère cadet, le chirurgien John Bell. Admis en 1799 au Royal College of Surgeons, sa carrière à Édimbourg, sa ville natale, est entravée par les jal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bell-sir-charles/#i_0

BERNARD NOËL (1875-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 718 mots

Médecin français. Né à Béziers, Noël Bernard fut élève de l'École de santé navale de Bordeaux, et, dès l'obtention de son diplôme de docteur en médecine (1900), il entre dans les troupes coloniales et part pour le Laos. Il y construit des ambulances, assure la vaccination antivariolique, lutte contre le choléra ; en 1904, il dirige le service médical du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-noel-1875-1971/#i_0

BERT PAUL (1833-1886)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 559 mots

Licencié en droit (1856) et en sciences naturelles (1860), docteur en médecine, Paul Bert devient, en 1863, préparateur de Claude Bernard au Collège de France. En 1866-1867, il enseigne la zoologie et la physiologie à la faculté des sciences de Bordeaux. De retour à Paris l'année suivante, il remplace Flourens à la chaire de physiologie comparée au Mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-bert/#i_0

BOIVIN ANDRÉ (1895-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 700 mots

Biochimiste et bactériologiste français qui fut l'un des meilleurs immunologistes de son temps. Né à Auxerre (Bourgogne), dans un milieu très modeste, il avait d'abord songé à être instituteur, mais les hasards de la Première Guerre mondiale, en faisant de lui un infirmier militaire dans un hôpital de Marseille, modifient cette orientation première. En assistant aux manipulations de ses supérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-boivin/#i_0

BONNIER GASTON (1853-1922)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 357 mots

Botaniste français, Gaston Bonnier entre à l'École normale supérieure en 1873, y devient préparateur, maître de conférences, puis directeur du laboratoire de recherches (1886). En 1887, élu à la chaire de botanique à la Sorbonne, il en dirige le laboratoire de recherches, mais, devant l'exiguïté des locaux, il obtient en 1890 la création et la direction du laboratoire de biologie végétale de Fonta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bonnier/#i_0

BORELLI GIOVANNI ALFONSO (1608-1679)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 414 mots

Ayant rencontré Campanella à Rome vers 1628 et étudiant avec Benedetto Castelli, bénédictin disciple de Galilée, Borelli assiste à l'effervescence provoquée par la publication du Dialogo de Galilée, qu'il a probablement connu. Il enseigne les mathématiques à Messine à partir de 1635 et, en 1642, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-alfonso-borelli/#i_0

BOVET DANIEL (1907-1992)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 475 mots

Pharmacologue italien d'origine helvétique. Né en Suisse à Neuchâtel, il étudie à Genève où il devient assistant d'anatomie comparée à l'université de cette ville ; après son doctorat ès sciences en 1929, il entre comme assistant (puis en 1937 comme chef de laboratoire), au laboratoire de chimie thérapeutique de l'Institut Pasteur de Paris et prend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-bovet/#i_0

BRETONNEAU PIERRE FIDÈLE (1778-1862)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 613 mots

Médecin français né dans une famille comptant de nombreux médecins. La Révolution ne facilite pas les études que Bretonneau poursuit sans aborder ni le grec ni le latin. Il entre à l'École de santé de Paris, où il a pour condisciples Dupuytren, Bayle, Récamier, Esquirol. Il se passionne pour la botanique et pour la physique, installe chez lui un laboratoire, fabrique des baromètres, des thermomètr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-fidele-bretonneau/#i_0

BRIGHT RICHARD (1789-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 353 mots

Médecin anglais qui inaugura l'étude clinique des néphrites chroniques. Richard Bright interrompt ses études de médecine, entreprises à Édimbourg, pour accompagner, en 1810, l'expédition scientifique dirigée en Islande par sir Mackenzie ; il en rapporte de nombreux échantillons de minéraux et de végétaux et rédige la partie botanique des Travels in Iceland publiés sous la direc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-bright/#i_0

BROCA PAUL (1824-1880)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 681 mots

Créateur de la chirurgie moderne du cerveau et fondateur de l'anthropologie,né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde). Paul Broca étudie la médecine à Paris en 1841, soutient sa thèse de doctorat en 1849. Agrégé en 1853, il est alors chirurgien des hôpitaux et obtient, en 1867, la chaire de pathologie externe à la fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-broca/#i_0

BROUSSAIS FRANÇOIS (1772-1838)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 584 mots

Médecin français, né à Saint-Malo. Condisciple de Chateaubriand au collège de Dinan, François Broussais entre à l'école de médecine pour chirurgiens navigants, à Saint-Malo. Reçu officier de santé, il prend part à plusieurs expéditions comme chirurgien sur le corsaire Le Bougainville, puis, avec les bénéfices des prises de mer, il vient achever ses études à Paris. Il soutient s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-broussais/#i_0

CANDOLLE AUGUSTIN PYRAME DE (1778-1841)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 596 mots

Botaniste suisse, né à Genève dans une famille protestante d'origine française, exilée avant l'édit de Nantes, Candolle fait ses études au collège Calvin. Parce qu'il refuse d'entrer dans la magistrature comme son père, et souhaite herboriser (en 1797 il découvre, dans le Jura, Reticularia rosea), sa famille l'engage à devenir médecin. En 1798, il vient dans ce but à Paris, mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-pyrame-de-candolle/#i_0

CANNON WALTER BRADFORD (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 495 mots

L'un des plus grands physiologistes américains, dont le nom reste surtout attaché à la théorie de l'homéostasie. Né dans le Wisconsin à Prairie-du-Chien, Cannon entre à Harvard en 1896. Docteur en médecine en 1900, il reste dans cette université où se déroulera sa carrière ; professeur de physiologie de 1906 à 1942, il séjourne à Paris de 1929 à 1930.Enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-bradford-cannon/#i_0

CELSE, lat. AULUS CORNELIUS CELSUS (Ier s.?)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 619 mots

Le premier livre médical imprimé en latin fut un texte complètement inconnu peu avant la découverte de l'imprimerie, le De medicina libri VIII de Celse ; il venait d'être découvert dans les archives de l'église Saint-Ambroise de Milan par le futur pape Nicolas V qui comprit la valeur de l'ouvrage.Ce livre, publié d'abord à Florence en 1478, connaît de nombreuses rééditions et i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celse-lat-aulus-cornelius-celsus/#i_0

CHAUVEAU AUGUSTE (1827-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 335 mots

Vétérinaire lyonnais, Auguste Chauveau, en collaboration avec Marey, a étudié la circulation du sang et inventé divers appareils : un manomètre enregistreur à inscription horizontale, un sphygmographe, un hémodromographe. Il a étudié également la glycogenèse (il montre que le sucre est détruit dans les parenchymes) et le système nerveux (innervation de l'œsophage). Il a créé pour ses expériences s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-chauveau/#i_0

CHEVREUL MICHEL EUGÈNE (1786-1889)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 372 mots

Le chimiste français Michel Eugène Chevreul, né à Angers, vient à Paris en 1803 et devient l'élève puis le préparateur de Vauquelin ; il publie en 1807 ses premiers travaux sur l'action de l'acide nitrique sur le liège et ses études sur les matières colorantes. En 1811, il aborde le problème de la constitution des corps gras qui le rendra célèbre, car il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-eugene-chevreul/#i_0

COLOMBO REALDO (1516-1559)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 222 mots

Né à Crémone, Colombo ne doit pas seulement sa notoriété au fait d'avoir pratiqué l'autopsie d'Ignace de Loyola en 1556. Ce grand anatomiste occupa, de 1546 à 1551, la chaire de chirurgie et d'anatomie à l'université de Padoue (où il succédait à André Vésale), puis il enseigna à Pise et à Rome, au collège de la Sapi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realdo-colombo/#i_0

CONSTANTIN L'AFRICAIN (1015-1087)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 690 mots

Lorsqu'il arriva à Salerne en 1076, Constantin était auréolé d'une légende facilement greffée sur une vie d'aventures : né à Carthage, il serait allé jusqu'aux Indes, mais séjourna réellement en Syrie, en Égypte, en Éthiopie et à Bagdad, apprenant le grec, l'hébreu, l'arabe, le latin, le syriaque, le persan, étudiant la grammaire, la géométrie, l'arithmétique, la musique, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-l-africain/#i_0

COPE EDWARD DRINKER (1840-1897)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 362 mots

Paléontologiste américain. Après avoir enseigné à Haverford College de 1864 à 1867, Edward Cope consacre plus de vingt années de sa vie à des expéditions scientifiques dans l'Amérique du Nord et l'Amérique centrale ; ces expéditions permettent à Cope de réunir une extraordinaire collection de fossiles et de donner une classification de base pour les poisson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-drinker-cope/#i_0

CORI LES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 535 mots

Biochimistes américains d'origine tchèque dont les noms sont restés liés aux esters phosphoriques, et qui ont joué un rôle important dans l'étude du métabolisme du glucose. Né à Prague, Carl Ferdinand Cori (1896-1984) commence ses études à Trieste, où son père dirige la station biologique marine, et les poursuit à la faculté de médecine de l'université g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cori/#i_0

CORVISART JEAN-NICOLAS (1755-1821)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 339 mots

Clinicien français éminent, Corvisart a soutenu sa thèse de docteur en médecine, en 1782, sur L'Agrément de l'étude de la médecine et les désagréments de sa pratique. Médecin de l'hôpital de la Charité (1788), il obtient, en 1797, la chaire de clinique interne à la Faculté de médecine, puis celle de médecine au Collège de France. Sa réputation d'excellent clinicien le fait nomm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicolas-corvisart/#i_0

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 538 mots

Biologiste et médecin américain d'origine française. Né à Paris le 24 septembre 1895, André Cournand entreprend des études scientifiques que la guerre interrompt. En 1919, il entre à la faculté de médecine de Paris ; interne en 1925, il soutient, en 1930, sa thèse de doctorat consacrée à la sclérose disséminée aiguë. Il se rend alors pour un an à la Columbia University de New York, dans le service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-frederic-cournand/#i_0

CUÉNOT LUCIEN (1866-1951)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 382 mots

Zoologiste et généticien français. Licencié ès sciences en 1885, il soutient deux ans plus tard sa thèse de doctorat sur l'anatomie des astérides. En 1888, il est préparateur d'anatomie comparée et de physiologie à la faculté des sciences de Paris et, en 1890, professeur de zoologie à la faculté des sciences de Nancy où il enseignera jusqu'à sa retraite en 1938 ; il y dirige également le jardin zo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-cuenot/#i_0

DAUBENTON LOUIS JEAN-MARIE D'AUBENTON dit (1716-1800)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 402 mots

Venu à Paris étudier la théologie, Louis Daubenton se passionne pour l'histoire naturelle. Docteur de la faculté de médecine à Reims, il s'installe à Montbard, sa ville natale. Son compatriote Buffon, à la recherche d'un anatomiste pour collaborer à l'Histoire naturelle, le fait nommer, en 1745, démonstrateur d'anatomie au Jard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daubenton/#i_0

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 693 mots

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/#i_0

DÉJERINE JULES-JOSEPH (1849-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 613 mots

Neurologue français dont le nom restera attaché aux plus brillantes découvertes de l'école anatomo-clinique. Né près de Genève à Plainpalais, Déjerine étudie au collège Calvin puis à l'Académie de Genève et vient à Paris en 1871 poursuivre ses études médicales. Externe à la Pitié dans le service de Vulpian, auquel il restera profondément attaché, interne en 1874, docteur en médecine (1879) avec un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-joseph-dejerine/#i_0

DIOSCORIDE PEDANIUS (40 env.-env. 90)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 281 mots

Né en Cilicie, à Anazarbe, ce Grec d'Asie Mineure étudia la médecine à Alexandrie puis à Athènes où il fut l'élève de Théophraste. Venu à Rome, il devint médecin militaire des légions sous Néron et parcourut, entre 54 et 68, une grande partie de l'Europe, mettant à profit ses voyages pour approfondir ses connaissances cliniques et botaniques ; il en tira les éléments d'un ouvrage qui est la premiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioscoride-pedanius/#i_0

DU BOIS-REYMOND EMIL (1818-1896)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 393 mots

Physiologiste allemand, un des créateurs de l'électrophysiologie. Avant de choisir la médecine, Emil Du Bois-Reymond étudie la théologie, la philosophie, la botanique, la géologie, les mathématiques. Reçu docteur de la faculté de Berlin en 1843, il entre dans le laboratoire du physiologiste Jean Müller, s'intéresse à l'électricité animale et publi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-du-bois-reymond/#i_0

DUBOS RENÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 649 mots

Médecin et biologiste américain d'origine française. Né près de Paris, à Saint-Brice, René Dubos suit les cours du lycée Chaptal puis entre à l'Institut national agronomique de Paris. Après son diplôme, il est assistant à l'Institut international d'agriculture de Rome puis s'installe aux États-Unis en 1924 et entre comme assistant chargé de cours à la Rutgers University du New Jersey, où il obtien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-dubos/#i_0

DUJARDIN FÉLIX (1801-1860)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 657 mots

Naturaliste français, né à Tours dans une famille d'horlogers, dont il hérite sans doute son habileté et sa remarquable dextérité manuelle. Il échoue au concours d'entrée à Polytechnique, étudie la peinture avec François Gérard et se passionne pour l'histoire naturelle. Pour vivre, il est bibliothécaire à Tours et, lorsqu'en 1826 un enseignement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-dujardin/#i_0

EHRLICH PAUL (1854-1915)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 687 mots

Savant allemand, prix Nobel de médecine (1908), qui a largement contribué à la naissance ou au développement de nombreuses disciplines biologiques telles que l'hématologie, l'immunologie, la chimiothérapie, la pharmacologie et la cancérologie. Né en Silésie, neveu d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ehrlich/#i_0

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Georges DUBY, 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 16 608 mots

L'épidémie, maladie sociale aux effets brusques et amples, est une grande réalité historique, longtemps aussi méconnue des historiens que redoutée des contemporains. Histoire des épidémies, mais aussi épidémies de l'histoire : les maladies n'apparaissent-elles pas avec leur vie indépendante, s'affirmant, s'étendant, s'atténuant et disparaissant ? Rythmes propres, sans doute, mais en corrélation av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_0

ÉRASISTRATE (env. 320-250 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 466 mots

Né dans l'île de Céos, plus physiologiste qu'anatomiste, Érasistrate étudia la médecine avec un gendre d'Aristote et l'exerça d'abord en Syrie, où il guérit spectaculairement le fils du roi Séleucos, dont il fut le seul à deviner que la mystérieuse maladie était une passion malheureuse pour la seconde femme de son père. Érasistrate obtint que le roi divorce et accepte le mariage de son fils. Fixé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasistrate/#i_0

EULER ULF VON (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 415 mots

Médecin et biochimiste suédois. Né à Stockholm, Ulf von Euler, fils d'un lauréat du prix Nobel de chimie de 1929, Hans von Euler-Chelpin, étudie au lycée de sa ville natale puis à Karlstad et poursuit ses études de médecine au Karolinska Institute de Stockholm à partir de 1922. En 1926, il est assistant au département de pharmacologie de cet institut e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulf-von-euler/#i_0

EUSTACCHI BARTOLOMEO (1510-1574)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 174 mots

Venu d'Ancône, Eustacchi enseigna la médecine au collège de la Sapience à Rome ; galéniste fervent, il s'y montra adversaire des théories révolutionnaires de Vésale. Consacrantses recherches à l'anatomie, il étudia particulièrement les muscles des paupières et du cou, les vaisseaux coronaires, la veine cave inférieure et ses valvules. Il précisa le trajet d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-eustacchi/#i_0

FERNEL JEAN (1497-1558)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 360 mots

Après avoir étudié à Paris la philosophie, les mathématiques et les lettres, Fernel enseigne la première de ces sciences au collège des Lombards et publie un livre sur les mathématiques, De proportionibus (1526), et deux livres d'astronomie, le Monalosphaerium et la Cosmotheoria (1528). Dans ce d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fernel/#i_0

FLOURENS GUSTAVE (1838-1871)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 343 mots

Fils du physiologiste Pierre Flourens, Gustave Flourens devient professeur au Collège de France, puis secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences. Licencié ès lettres et ès sciences, il est suppléant de la chaire de son père au Collège de France. Son enseignement matérialiste et antibonapartiste fait scandale et est arrêté au bout d'un an. Il séjourne alors à Londres, en Belgique, en Turquie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flourens/#i_0

FOURCROY ANTOINE FRANÇOIS DE (1755-1809)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 293 mots

Chimiste et homme politique français, né et mort à Paris. Clerc d'avoué, Antoine de Fourcroy est encouragé par Félix Vicq d'Azyr à étudier la médecine. Reçu docteur en 1780, il enseigne la chimie de 1783 à 1787 à l'École vétérinaire d'Alfort. En 1787, il publie en collaboration avec Guyton de Morveau, Lavoisier et Berthollet la Méthode de nomenclature chimique, qui révise et co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-francois-de-fourcroy/#i_0

FOURNEAU ERNEST FRANÇOIS (1872-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 549 mots

Pharmacologue français, né à Biarritz, Fourneau poursuit à Bayonne de brillantes études et entre à la faculté de pharmacie de Paris, dont il est diplômé en 1898 ; il passe trois ans en Allemagne, auprès des meilleurs chimistes germaniques, et, à son retour en France (1901), constatant le peu d'intérêt des Français pour la chimie appliquée à la médecine, persuade les frères Poulenc d'ouvrir un labo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-francois-fourneau/#i_0

FRACASTORO GIROLAMO (1478-1553)

  • Écrit par 
  • Adelin Charles FIORATO, 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 675 mots

Médecin, humaniste et poète véronais, Fracastoro est l'une des figures les plus représentatives du gentilhomme savant de la Renaissance.Après des études à l'université de Padoue, où il a pour condisciple Copernic et comme maîtres l'anatomiste Achillini et le philosophe Pomponazzi, il y enseigne à son tour la logique. Il séjourne pendant plusieurs années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-fracastoro/#i_0

GALIEN CLAUDE (131 env.-env. 201)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 692 mots

Né à Pergame, fils de l'architecte grec Nicon, Claude Galien (en grec Klaudios Galenos ; en latin Claudius Galenus) commence dans cette cette ville ses études de philosophie et de médecine, qu'il poursuit à Alexandrie. Il voyage ensuite tout autour du Bassin méditerranéen pendant une douzaine d'années, recherchant les meilleurs médecins pour recueillir leurs leçons. De retour à Pergame, il est nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-galien/#i_0

GEOFFROY SAINT-HILAIRE ÉTIENNE (1772-1844)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 002 mots

Destiné à l'Église, Geoffroy Saint-Hilaire étudie au collège de Navarre à Paris. Il s'y lie avec le professeur de latin, Haüy, minéralogiste et botaniste passionné, ami de Daubenton, de Lavoisier et de Berthollet. La Révolution brise sa carrière ecclésiastique, mais, attiré par les sciences naturelles, Geoffroy Saint-Hilaire, fréquente les cours de Jussieu et de Daubenton. Ce dernier le fait nomme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-geoffroy-saint-hilaire/#i_0

GÉRARD DE CRÉMONE (1114-1187)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 134 mots

Érudit remarquablement informé, Gérard de Crémone sut mesurer à sa juste valeur la science arabe de son époque. Il entreprit de surmonter la barrière linguistique qui en interdisait l'accès aux Latins. Il alla s'installer à Tolède, y apprit l'arabe et se consacra à la traduction en latin des textes scientifiques les plus importants. Environ soixante-dix o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-cremone/#i_0

GILBERT AUGUSTIN (1858-1927)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 340 mots

Clinicien et thérapeute français, cousin de Rimbaud. Docteur en médecine en 1885, Augustin Gilbert est médecin à l'hôpital Broussais en 1888 et y enseigne la clinique et la thérapeutique. Agrégé en 1889, il obtient, douze ans plus tard, la chaire de thérapeutique à la faculté de médecine de Paris. En 1910, il succède à Dieulafoy comme professeur de clinique médicale à l'Hôtel-Dieu.Ses nombreux tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-gilbert/#i_0

GUY DE CHAULIAC (1300-1368)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 569 mots

Né dans le diocèse de Mende, cet humble paysan fut remarqué par l'Église qui le fit étudier. Devenu clerc de la cathédrale de Mende, Guy de Chauliac alla suivre à Montpellier les cours de l'école de médecine (la chirurgie n'était pas encore enseignée) et il y obtint les grades de maître en médecine de cette ville. Il séjourna ensuite à l'université de Bolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-chauliac/#i_0

HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 665 mots

Physiologiste suisse et écrivain d'expression allemande. Haller commence en 1723 ses études médicales à Tübingen et les termine (1727) à Leyde, auprès de Boerhaave. Il voyage ensuite quelque temps et enseigne l'anatomie à Bâle en 1729. Nommé en 1734 professeur d'anatomie à l'université de Berne, sa ville natale, il part deux ans plus tard pour Göttingen où, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-haller/#i_0

HARVEY WILLIAM (1578-1657)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 547 mots

Après avoir étudié à Canterbury et à Cambridge, Harvey se rend en 1598 à Padoue dont l'université et principalement l'école de médecine étaient en pleine gloire. Là, Fabrice d'Acquapendente lui enseigne l'anatomie et Casserius la chirurgie. Reçu docteur en médecine en 1602, il retourne à Londres et devient, en 1609, médecin de l'hôpital Saint-Bartholomew. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-harvey/#i_0

HÉROPHILE (env. 340-300 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 434 mots

Bien que né en Chalcédoine, Hérophile passa sa vie à Alexandrie, alors au sommet de l'épanouissement artistique et scientifique que suscitèrent les Ptolémées, après la mort d'Alexandre le Grand, en encourageant la fusion des cultures grecque et orientale. Il étudia la médecine avec Praxagoras de Cos (le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herophile/#i_0

HOOKE ROBERT (1635-1703)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 770 mots

Savant anglais qui fut l'un des esprits les plus féconds du xviie siècle. Élève à Oxford, Robert Hooke attire, par sa remarquable dextérité et son esprit inventif, l'attention de Robert Boyle qui l'engage comme assistant dans son laboratoire (1655) et avec lequel il construit sa machine pneumatique. Cette m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-hooke/#i_0

HUXLEY THOMAS HENRY (1825-1895)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 530 mots

Zoologiste anglais qui s'est, en outre, profondément intéressé aux problèmes de l'enseignement. Autodidacte depuis l'âge de huit ans, Thomas Huxley réussit néanmoins à étudier la médecine au Charing Cross Hospital (1842), puis s'embarque pour cinq ans comme chirurgien en second sur la frégate Rattlesnake qui patrouille dans le Pacifique austral et l'océan Indien. Durant ce voya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-henry-huxley/#i_0

JENNER EDWARD (1749-1823)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 657 mots

Après avoir étudié la chirurgie chez D. Ludlow près de Bristol (1765), et la médecine à Londres (1770), Jenner devient l'élève du chirurgien et naturaliste J. Hunter. Celui-ci, comprenant son intérêt pour l'histoire naturelle, le charge, en 1771, de classer les collections rapportées des mers du Sud par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-jenner/#i_0

KOCHER THEODOR EMIL (1841-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 470 mots

Chirurgien suisse, prix Nobel de physiologie et de médecine en 1909. Docteur en médecine de la faculté de Berne, étudiant brillant, Kocher se rend à Berlin, à Paris et à Londres pour y chercher un poste et compléter sa formation de chirurgien. Il se forme au contact de grands chirurgiens, ce qui lui permet de développer sa propre pratique chirurgicale. De 1872 à 1911, il est professeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-emil-kocher/#i_0

KUHN RICHARD (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 257 mots

Biochimiste autrichien. Inscrit en 1918 à l'université de Vienne, Richard Kuhn poursuit, l'année suivante, ses études à celle de Munich : il soutient en 1922 sa thèse de doctorat sur la spécificité des enzymes dans le métabolisme des hydrates de carbone (Zur Spezifizität von Enzymen im Kohlenhydratst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-kuhn/#i_0

LAENNEC RENÉ THÉOPHILE HYACINTHE (1781-1826)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 836 mots

Médecin français d’origine bretonne. Né à Quimper en 1781, René-Théophile-Hyacinthe Laennec commence ses études médicales auprès de son oncle Guillaume Laennec, médecin-chef des hôpitaux de Nantes (1796) et les achève à Paris où il suit l'enseignement de Corvisart à l'hôpital de la Charité. Docteur en médecine en 1804, il est, en 1812, chef de service à l'hôpital Beaujon, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-theophile-hyacinthe-laennec/#i_0

LAPICQUE LOUIS (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 660 mots

Physiologiste français qui, par ses travaux sur le système nerveux, a largement contribué au développement de la neurologie. Fils d'un vétérinaire d'Épinal, il étudie au collège de cette ville, puis à Paris. Docteur en médecine (1895), docteur ès science (1897), il devient préparateur puis chef de clinique à la faculté de médecine de Paris et commence ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lapicque/#i_0

LARREY DOMINIQUE JEAN baron (1766-1842)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 693 mots

Après avoir commencé ses études de médecine à Toulouse, Dominique Jean Larrey les termine à Paris (1786), puis s'embarque en 1788 comme chirurgien sur la frégate La Vigilante pour la campagne de Terre-Neuve. À son retour, il est chirurgien du quartier Saint-André-des-Arts pendant la Révolution. Nommé aide-major de l'armée du Rhin, il participe à la campagne d'Allemagne (1792) ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-jean-larrey/#i_0

LAVERAN ALPHONSE (1845-1922)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 420 mots

Médecin militaire français connu pour ses travaux sur le paludisme, Laveran étudie la médecine à Strasbourg (thèse de doctorat en 1867 : Recherches expérimentales sur la régénération des nerfs), puis il prend part à la guerre franco-allemande de 1870 (Metz). Professeur agrégé au Val-de-Grâce (1874), il est envoyé quatre ans plus tard en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-laveran/#i_0

LELOIR LUIS FEDERICO (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 338 mots

Biochimiste argentin. Né à Paris, il a vécu à Buenos Aires dès 1908. Docteur en médecine de l'université de cette ville en 1932, il entre à l'Institut de physiologie où, sous la direction du professeur B. Houssay, il étudie le rôle de l'adrénaline dans le métabolisme des hydrates de carbone. En 1936, il fait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-federico-leloir/#i_0

LERICHE RENÉ (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 854 mots

Chirurgien français. Fils d'un avoué de Roanne et descendant d'une lignée de médecins lyonnais, René Leriche, après avoir étudié au collège de Saint-Chamond, décide d'être chirurgien et poursuit à Lyon ses études médicales : interne en 1902, prosecteur d'anatomie (1905), docteur en médecine en 1906 avec une thèse sur la résection de l'estomac dans le cancer, chef de clinique, agrégé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leriche/#i_0

LWOFF ANDRÉ (1902-1994)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 203 mots

Médecin et biologiste français, André Lwoff a été un des fondateurs de la génétique moderne. Il a reçu en 1965, avec Jacques Monod et François Jacob, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour leurs travaux sur le contrôle de l’expression des gènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-lwoff/#i_0

MAGENDIE FRANÇOIS (1783-1855)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 677 mots

Médecin français, un des pionniers de la physiologie expérimentale. Son père, chirurgien renommé de Bordeaux, vient à Paris avec son fils au début de la Révolution ; mais, passionné par les idées nouvelles, il ne s'occupe guère de l'éducation de l'enfant. Celui-ci est assez brillant pour entreprendre ses études médicales à seize ans et faire partie, à dix-neuf ans, de la seconde promotion de l'int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-magendie/#i_0

MAREY ÉTIENNE-JULES (1830-1904)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 694 mots

Médecin et physiologiste français qui a perfectionné la méthode graphique pour l'enregistrement de l'activité physiologique. Né à Beaune, Marey étudie à Dijon et vient à Paris en 1850 s'inscrire à la faculté de médecine. Interne à l'hôpital Cochin (1854), il se passionne pour la physique et travaille en 1857 sur l'élasticité artérielle et la propagation des ondes dans les liquides. Sa thèse, en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-jules-marey/#i_0

MARIE PIERRE (1853-1940)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 360 mots

Neurologue français, qui aborde la médecine après des études de droit. Il devient interne des hôpitaux en 1878 ; son maître Charcot fait de lui son chef de clinique et de laboratoire ainsi que son secrétaire. Agrégé de la faculté de Paris (1889), Pierre Marie crée à l'hospice de Bicêtre le service de neurologie qu'il rendra célèbre. En 1907, il succède à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-marie/#i_0

MAYER JULIUS ROBERT VON (1814-1878)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 465 mots

Physicien et médecin allemand. Docteur en médecine de la faculté de Tübingen (1838), Julius Robert von Mayer s'embarque comme médecin sur le trois-mâts hollandais Java. En Indonésie, il remarque que le sang de ses malades est plus clair qu'en Europe ; il explique cette différence de couleur par la présence, dans le sang veineux des matelots vivant sous le climat des tropiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-robert-von-mayer/#i_0

MITSCHERLICH EILHARD (1794-1863)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 388 mots

Chimiste allemand, né à Neuende et mort à Berlin, qui est devenu célèbre à la suite de ses travaux sur l'isomorphisme. Eilhard Mitscherlich étudie les langues orientales à Nuremberg puis à Paris et espère participer à la mission que Napoléon doit envoyer en Perse en 1813. L'abandon de ce projet l'amène à étudier la médecine à Göttingen ; mais, dans la bibliothèque de cette université, il examine d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eilhard-mitscherlich/#i_0

MIVART SAINT GEORGE JACKSON (1827-1900)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 309 mots

Comme il est catholique romain (il s'est converti en 1844), l'Anglais Mivart ne peut s'inscrire au barreau en 1851 et il s'oriente vers les études médicales, qu'il termine à St. Mary's College d'Oscott. Il est maître assistant à l'hôpital d'Oscott (1862-1874), puis professeur de biologie au Catholic University College de Londres. De 1890 à 1893, il enseigne la philosophie de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-george-jackson-mivart/#i_0

MONDINO DEI LUZZI (1275-1326)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 276 mots

Fils d'un pharmacien bolonais, Mondino étudia la médecine puis l'enseigna à Bologne où il acquit une très grande réputation, non seulement comme anatomiste, mais comme homme politique : des missions diplomatiques lui furent confiées ; il fut ambassadeur auprès de Jean, fils du roi de Naples. Professeur d'anatomie, il disséqua, à partir de 1315, de nombreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondino-dei-luzzi/#i_0

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 570 mots

Biochimiste français dont les travaux ont largement contribué à la naissance et au développement de la biologie moléculaire. Né à Paris, Jacques Monod, après des études secondaires à Cannes, regagne Paris en 1928, s'inscrit à la faculté des sciences, passe sa licence en 1931, puis entame, au Laboratoire d'évolution des êtres organisés (1932-1934) et sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monod/#i_0

MÜLLER JOHANNES (1801-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 416 mots

L'un des plus illustres physiologistes allemands du xixe siècle. Johannes Müller forma les premiers anatomo-pathologistes et physiologistes de l'Allemagne de cette époque : Du Bois-Reymond, Helmholtz, Virchow, Henle, Haeckel, Schwann...Attiré d'abord par la théologie, il s'oriente ensuite vers la médecine, en reçoit les grades à Bonn en 1823 avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-muller/#i_0

NOCARD EDMOND (1850-1903)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 623 mots

Vétérinaire français. Après de brillantes études à l'École vétérinaire de Maisons-Alfort (1868-1873), il est nommé, à la fin de 1873, chef de clinique de la chaire de pathologie interne et externe à Alfort, puis professeur de pathologie chirurgicale, lorsqu'en 1878 cette chaire est dédoublée. Il introduit l'anesthésie au chloral, par voie intraveineuse, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-nocard/#i_0

NORTHROP JOHN HOWARD (1891-1987)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 217 mots

Biochimiste américain, fils d'un professeur de zoologie et d'une botaniste, John Howard Northrop naît à Yonkers (New York) et soutient, en 1915, sa thèse de doctorat en chimie de l'université Columbia. Il entre, en 1916, dans le laboratoire de Loeb au Rockefeller Institute for Medical Research de Princeton et, de 1949 à 1959, il enseigne la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-howard-northrop/#i_0

ORIBASE (325 env.-403)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 468 mots

Né dans une famille patricienne de Pergame et venu à Alexandrie apprendre la médecine, Oribase fut appelé en 355 à Constantinople, et devint le médecin de l'empereur Julien l'Apostat qui le nomma questeur de la ville. Exilé par les successeurs de Julien, il dut à sa renommée d'être rappelé dans la capitale où il se consacra alors à la médecine.Julien, qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oribase/#i_0

PARÉ AMBROISE (1510 env.-1590)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 174 mots

Chirurgien français, Ambroise Paré a été nommé le « père de la chirurgie moderne ». Né près de Laval, il s'initie à la médecine chez un chirurgien de Vitré. Arrivé à Paris vers 1529, il devient aide-chirurgien-barbier à l'Hôtel-Dieu ; puis maître chirurgien (1536), et entre au service du duc de Montejean qu'il suit au siège de Turin. À la bataille du Pas d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-pare/#i_0

PAUL D'ÉGINE (625 env.-690)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 516 mots

La médecine et surtout la chirurgie byzantines du viie siècle sont dominées par Paul d'Égine dont le seul ouvrage qui nous soit parvenu est l'Épitomê de la médecine. On sait cependant que son œuvre fut plus considérable et qu'elle fut traduite, de son vivant, par les Arabes. Il étudia à Ale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-d-egine/#i_0

PAYEN ANSELME (1795-1871)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 329 mots

Chimiste français né et mort à Paris. Après avoir suivi les cours d'Eugène Chevreul, de Louis J. Thenard et de Nicolas L. Vauquelin, Anselme Payen est reçu à l'École polytechnique en 1814, mais son père préfère lui confier immédiatement la direction de sa fabrique de sucre de betterave. Resté seul à la tête de l'entreprise en 1825, il modernise les procédés, entreprend la fabrication de plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-payen/#i_0

PERRIER EDMOND (1844-1921)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 267 mots

Zoologiste français qui se spécialisa dans l'étude de la faune marine. Reçu en 1864 à l'École normale supérieure et à Polytechnique, Edmond Perrier choisit cette dernière, mais Pasteur lui demande d'entrer dans son laboratoire de la rue d'Ulm. Docteur ès sciences en 1869, il enseigne quelque temps au lycée d'Agen, puis à Paris au Muséum d'histoire natu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-perrier/#i_0

PERSOZ JEAN-FRANÇOIS (1805-1868)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 287 mots

Chimiste français né en Suisse à Cortaillod (canton de Neuchâtel) et mort à Paris. Préparateur, en 1828, au cours de chimie de Louis J. Thenard au Collège de France, Jean-François Persoz est nommé professeur de chimie à la faculté des sciences de Strasbourg et, deux ans plus tard, directeur de l'école de pharmacie de cette ville, avec la charge d'inspecter les pharmacies du Bas-Rhin. Il revient à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-persoz/#i_0

RAY ou WRAY JOHN (1627-1705)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 464 mots

Naturaliste anglais, surnommé le « Pline anglais », John Ray (ou Wray, en latin Raius) donne un souffle nouveau à la zoologie. Après avoir étudié à Cambridge, il enseigne à vingt-trois ans le grec et les mathématiques. Attiré par la botanique, il publie, en 1660, Catalogus plantarum circa Cantabrigium nascentium. Prêtre de l'Église anglicane (1660), il quitte les ordres, deux a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-wray/#i_0

RÉAUMUR RENÉ ANTOINE FERCHAULT DE (1683-1757)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 603 mots

Né à la Rochelle, Réaumur étudie le droit à Poitiers et à Bourges avant de venir en 1703 à Paris, où il se consacre aux sciences. Il publie d'abord des travaux de mathématiques, Mémoires géométriques, dont la valeur le fait élire en 1708 à l'Académie des sciences qui le charge de diriger l'édition de la Description générale des arts et métiers de France pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaumur-rene-antoine-ferchault-de/#i_0

RICHET CHARLES (1850-1935)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 751 mots

Physiologiste français, apôtre du pacifisme et l'un des pionniers de l'aviation. Fils d'un chirurgien célèbre, interne en médecine en 1872, Charles Richet travaille dans le laboratoire de Berthelot et dans celui de Marey au Collège de France avant d'entrer dans celui de Vulpian. Agrégé de physiologie (1878) et docteur ès sciences, il obtient, en 1887, la chaire de physiologie à la faculté de médec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-richet/#i_0

SALERNE ÉCOLE DE MÉDECINE DE

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 452 mots

Entre la chute de l'Empire romain et la Renaissance, l'école de Salerne joua un rôle inestimable dans l'histoire de la médecine. Si l'on ignore la date précise de sa création, les noms de ses fondateurs (ils seraient au nombre de quatre : un Latin, un Grec, un Arabe et un Juif), l'endroit où elle se dressait exactement, on sait en revanche que l'école dispensa, du ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-medecine-de-salerne/#i_0

SAUSSURE HORACE BÉNÉDICT DE (1740-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 320 mots

Naturaliste et physicien suisse. Né à Genève, Horace Bénédict de Saussure concourt à vingt ans pour une chaire de mathématiques et obtient à vingt-deux ans celle de philosophie à l'université de Genève, poste qu'il abandonnera à quarante-six ans pour se consacrer à la géologie. Ses observations sur les Alpes forment la base de cette science. Dès 1760, il parcourt les glaciers de Chamonix et, le 3  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horace-benedict-de-saussure/#i_0

SAUSSURE NICOLAS THÉODORE DE (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 434 mots

Chimiste et physiologiste suisse, d'origine française, qui appliqua le premier la méthode expérimentale à l'étude de la respiration et de la nutrition végétale. Nicolas de Saussure accompagne très jeune son père, Horace Bénédict de Saussure, dans ses voyages et participe à ses travaux. Nommé professeur de minéralogie et de zoologie à Genève en 1802, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-theodore-de-saussure/#i_0

SÉNAC JEAN-BAPTISTE (1693-1770)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 334 mots

Jean-Baptiste Sénac est un chimiste et médecin français dont le Traité de la structure du cœur, de son action et de ses maladies (1749) lui valut d’être reconnu comme un des précurseurs de la cardiologie. Il figure notamment parmi les fondateurs de cette discipline sur la fresque de Diego Rivera à l’entrée de l’Institut de cardiologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-senac/#i_0

SENEBIER JEAN (1742-1809)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 485 mots

Bibliographe et naturaliste suisse d'expression française. Pasteur de Chancy (1769), Jean Senebier s'intéresse aux sciences naturelles et à la chimie (grâce à P.-F. Tingry). En 1775, nommé bibliothécaire de la ville de Genève, il classe méthodiquement les ouvrages. Ses travaux reflètent ses trois centres d'intérêt : Essai sur l'art d'observer et de faire des expériences (1775), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-senebier/#i_0

SHERRINGTON sir CHARLES SCOTT (1857-1952)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 568 mots

L'un des fondateurs de l'école neurophysiologique anglaise. Né à Londres, Sherrington poursuit à Ipswich des études surtout littéraires d'où il gardera un goût très vif pour les arts et la poésie. Il entre au Caius College à Cambridge en 1881 et, dès le début de ses études médicales, s'intéresse à la physiologie expérimentale du système nerveux. Docteur en médecine en 1885, il est envoyé par la Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sherrington-sir-charles-scott/#i_0

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 608 mots

Étudiant d'abord le droit à l'université de Bologne, Spallanzani s'oriente vers l'histoire naturelle après avoir reçu les ordres mineurs et enseigné à vingt-six ans la philosophie à Reggio. À trente-deux ans, il est professeur de sciences naturelles à Modène.Il publie, en 1768, Prodromi di un'opera sopra le riproduzioni animali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazzaro-spallanzani/#i_0

STANLEY WENDELL MEREDITH (1904-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 333 mots

Biochimiste américain créateur de la virologie moderne. Stanley, né à Ridgeville dans l'Illinois, étudie au collège de Richmond et est docteur en chimie de l'université de l'Illinois en 1929. Il va poursuivre ses études en Allemagne et séjourne au laboratoire de chimie de l'université de Munich (1930). À son retour aux États-Unis, il entre comme assistant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wendell-meredith-stanley/#i_0

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 224 mots

Le naturaliste hollandais Jan Swammerdam, bien que destiné à l'état religieux par son père (apothicaire à Amsterdam et collectionneur de toutes curiosités venues des Indes orientales), entre en 1661 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Franz de Le Boë. En 1663, il vient à Paris perfectionner ses connaissances en dissection et devient un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-swammerdam/#i_0

SYDENHAM THOMAS (1624-1689)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 462 mots

Médecin anglais, Sydenham restaura les principes hippocratiques de la médecine. Fidèle soldat de Cromwell, la défaite des royalistes le rend à la vie civile en 1646. Il étudie alors la médecine à Oxford et, après une interruption due à la reprise de la guerre civile, il obtient ses grades de docteur. Pour sa brillante conduite à la bataille de Worcester (1651), il reçoit une gratification qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sydenham/#i_0

TIMIRIAZEV KLIMENT ARKADIEVITCH (1843-1920)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 431 mots

Biologiste et physiologiste russe né à Saint-Pétersbourg, Timiriazev entre en 1861 à la Faculté de droit de cette ville, puis s'oriente vers la physique, les mathématiques et les sciences naturelles. Ses premières publications socio-politiques, Garibaldi à Caprera (1862) et La Faim dans le Lancashire (1863), précèdent ses nombreux travaux sur l'origine des e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kliment-arkadievitch-timiriazev/#i_0

TOURNEFORT JOSEPH PITTON DE (1656-1708)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 600 mots

Botaniste français qui, malgré sa passion pour la botanique dès sa jeunesse, était destiné à la prêtrise ; Joseph Pitton de Tournefort entre au séminaire d'Aix, qu'il quitte en 1677. Il explore alors la flore de la Haute-Provence et commence à constituer un herbier qui, enrichi au cours de ses expéditions suivantes, est aujourd'hui conservé au Muséum nationa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tournefort-joseph-pitton-de/#i_0

TROUSSEAU ARMAND (1801-1867)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 507 mots

Né à Tours le 14 octobre 1801, Armand Trousseau est d’abord formé comme professeur de lettres classiques et devient répétiteur au lycée de Châteauroux. Il est remarqué par Pierre Fidèle Bretonneau, grand médecin de Tours, qui l'engage dans son service à l'hôpital de Tours et lui fait entreprendre des études de médecine. Il soutient, en 1825 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-trousseau/#i_0

VÉSALE ANDRÉ (1514-1564)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 730 mots

Né à Bruxelles, André Vésale commence ses humanités à Louvain, puis étudie la médecine à Paris (1533-1536). Ses maîtres parisiens sont Gonthier d'Andernach et Jacques Sylvius ; Michel Servet est son condisciple. Sa passion pour l'anatomie l'entraîne à déterrer des cadavres au cimetière des Innocents et à dérober des pendus au gibet de Montfaucon. À vingt an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-vesale/#i_0

VICQ D'AZYR FÉLIX (1748-1794)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 615 mots

Après des études de sciences et de médecine entreprises en 1765, Félix Vicq d'Azyr enseigne dès 1773 l'anatomie comparée, supplée A. Petit dans l'enseignement de cette discipline au Jardin des Plantes. Daubenton, dont il épouse la nièce, encourage ses travaux ; Vicq d'Azyr entre en 1774 à l'Académie des sciences à laquelle il adressera de nombreux mémoires. En 1775, il est chargé d'étudier l'épizo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-vicq-d-azyr/#i_0

VIRCHOW RUDOLF (1821-1902)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 567 mots

Né en Poméranie, Rudolf Virchow vient à Berlin, en 1839, étudier la médecine (la physiologie lui est enseignée par J. Müller). Sa thèse de doctorat soutenue en 1843 (De rheumate praesertim corneae), Virchow entre à l'hôpital de la Charité dans le service de Froriep qui le charge des examens chimiques et microscopiques. En 1847, il fonde avec son ami Reinhardt les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-virchow/#i_0

VIRTANEN ARTTURI ILMARI (1895-1973)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 298 mots

Biochimiste finlandais. Né à Helsinki, Virtanen étudie à l'université de cette ville et soutient, en 1919, une thèse de chimie sur l'acide abiétique contenu dans la résine pure des pins de son pays. Il va compléter son éducation dans certains laboratoires de Suisse, d'Allemagne, de Suède, puis entre à la Station nationale de contrôle des produits laitiers : il découvre bientôt un procédé de conser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artturi-ilmari-virtanen/#i_0

WALLACE ALFRED RUSSEL (1823-1913)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 502 mots

Naturaliste anglais, l'un des fondateurs de la zoogéographie. Wallace accompagne son maître, l'entomologiste H. W. Bates, dans son exploration de l'Amazonie (1848), puis s'en sépare et demeure au Brésil jusqu'en 1852. À son retour en Angleterre, il publie Palm Trees of the Amazon and Their Uses et A Narrative of Travels on the Amazon and Rio Negro (1853). En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-russel-wallace/#i_0

WIDAL FERNAND (1862-1929)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 462 mots

Médecin et bactériologiste français, l'un des fondateurs du sérodiagnostic (application du phénomène d'agglutination des microbes au diagnostic de certaines maladies). Interne à vingt-deux ans, puis médecin des Hôpitaux de Paris et professeur agrégé (1895), Widal succède à son maître Dieulafoy à la chaire de pathologie interne (1911). En 1918, élu à l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-widal/#i_0

WILLSTÄTTER RICHARD (1872-1942)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 236 mots

Biochimiste allemand. Né à Karlsruhe, Richard Willstätter étudie à l'université de Munich où il reçoit l'enseignement du célèbre chimiste A. von Baeyer. Diplômé en 1894, il est assistant de son maître jusqu'en 1905 ; à cette date, il est nommé professeur de chimie à l'Institut fédéral polytechnique de Zurich puis, de 1912 à 1916, il occupe le même poste à la Kaiser-Wilhelm-Universität de Berlin. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-willstatter/#i_0

WÖHLER FRIEDRICH (1800-1882)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 432 mots

Chimiste allemand né à Eschersheim, près de Francfort-sur-le-Main et mort à Göttingen. Wöhler commence ses études de médecine à Marburg en 1820, puis à Heidelberg. Là, L. Gmelin le persuade de se consacrer à la chimie et l'envoie un an à Stockholm dans le laboratoire de Berzelius. Docteur en médecine (1823), il décide de se consacrer à la chimie qu'il enseigne à Berlin et à Cassel ; il est nommé, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wohler/#i_0

YERSIN ALEXANDRE (1863-1943)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 778 mots

Né à Lavaux, lycéen à Lausanne, Alexandre Yersin fait à Marburg en 1884 sa première année d'études médicales, qu'il préfère poursuivre à Paris. En 1885, il entre à l'Hôtel-Dieu dans le service de Cornil, puis devient en 1887 externe à l'hôpital des Enfants-Malades et soutient en 1888 sa thèse sur le développement du tubercule expérimental, devenu classique sous le nom de « tuberculose type Yersin  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-yersin/#i_0

YOUNG THOMAS (1773-1829)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 493 mots

Médecin et physicien anglais. Il apprend le grec, le latin, l'hébreu, le français, l'italien, le persan et l'arabe. Il rédige une analyse des systèmes philosophiques connus en Grèce et se passionne pour la botanique et les mathématiques, puis il étudie la médecine à Londres, à Édimbourg et à Göttingen, où il obtient son diplôme de docteur en médecine en 1795. Young s'installe à Londres en 1799, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-young/#i_0