ANATOMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il est classique de subdiviser les sciences biologiques en anatomie et physiologie.

L'anatomie s'adresse plus particulièrement à l'aspect statique des êtres organisés, animaux et végétaux. Elle décrit à la fois la forme générale ou morphologie, et la fine structure microscopique ou histologie. La physiologie a pour objet le fonctionnement de l'organisme tout entier ou de ses constituants ; son approche de la biologie est donc, en principe, dynamique.

Une telle opposition est difficilement acceptable, car l'anatomie se fragmente en différentes sections qui s'adressent d'une manière complémentaire soit à l'organisme inerte, soit à l'être vivant.

Un rapide aperçu des objectifs et des méthodes de l'anatomie humaine permettra d'en juger. Le champ d'application de l'anatomie sera ensuite envisagé.

Anatomie humaine

Anatomie cadavérique

Elle repose sur la dissection d'un sujet préparé par le formol. À l'aide d'instruments appropriés, on isole les différents constituants de l'organisme et le terme de structure anatomique s'applique aux éléments ainsi dissociés : os, muscles, ligaments, organes, vaisseaux, nerfs, peau, etc. Il s'agit d'anatomie analytique.

L'anatomie topographique étudie les connexions ou rapports des structures anatomiques qui appartiennent à une même région, par exemple un membre, les viscères abdominaux, les éléments intracrâniens. L'anatomie topographique humaine fait l'objet des articles suivants : abdomen, membres, anatomie pelvienne, tête et cou, thorax.

Tous les éléments de même nature sont groupés en un système fondamental : l'ostéologie est l'étude du système osseux, l'arthrologie celle des articulations, la myologie celle des muscles ; citons encore la splanchnologie pour les viscères, l'angiologie (on angéiologie) pour les vaisseaux, la névrologie, ou neuro-anatomie, pour l'étude du système nerveux. On se reportera dans ce but aux articles d'ostéologie humaine et comparée : crâne, dents, membres, squelette, vertèbres ; d'autre part [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANATOMIE  » est également traité dans :

FONDATION DE L'ANATOMIE MODERNE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Fidèle pendant des siècles aux écrits d'Hippocrate, Aristote et Galien, l'anatomie humaine devient véritablement scientifique entre les mains du médecin flamand André Vésale (1514-1564). Déçu par ses études de médecine à Paris et à Louvain, il part s'installer en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-anatomie-moderne/#i_2136

ACQUAPENDENTE GIROLAMO FABRICI D' (1533-1619)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 406 mots

Lorsque Fallope mourut, en 1562, l'université de Padoue chargea Girolamo Fabrici, pourtant dépourvu de titres, de diriger les démonstrations d'anatomie ; son talent le fit nommer, trois ans plus tard, à la chaire de chirurgie puis, en 1571, à celle d'anatomie de cette université. Il fut, dans la première, un maître déconseillant les audaces danger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquapendente-girolamo-fabrici-d/#i_2136

BICHAT MARIE FRANÇOIS XAVIER (1771-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 310 mots

Après avoir étudié l'anatomie et la chirurgie sous la direction de M. A. Petit, chirurgien en chef à l'hôtel-Dieu de Lyon, Bichat n'obtint pas le titre de docteur en médecine ; il exerça cependant, de 1791 à 1793, les fonctions de chirurgien militaire. Redevenu civil, il se rendit à Paris en 1793 et devint l'élève puis l'assistant du chirurgien et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-francois-xavier-bichat/#i_2136

BORELLI GIOVANNI ALFONSO (1608-1679)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 410 mots

Ayant rencontré Campanella à Rome vers 1628 et étudiant avec Benedetto Castelli, bénédictin disciple de Galilée, Borelli assiste à l'effervescence provoquée par la publication du Dialogo de Galilée, qu'il a probablement connu. Il enseigne les mathématiques à Messine à partir de 1635 et, en 1642, le sénat de cette ville l'envoie recruter d'éminents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-alfonso-borelli/#i_2136

CHESELDEN WILLIAM (1688-1752)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

William Cheselden est un médecin et chirurgien britannique né le 19 octobre 1688 à Somerby (Leicestershire) et mort le 10 avril 1752 à Bath. Admis à la Royal Society en 1712, Cheselden publie en 1713 un ouvrage qui va faire date : The Anatomy of the Human Body ( Anatomie du corps humain ) . Il existait déjà des descriptions de l'anatomie humaine a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-cheselden/#i_2136

COLOMBO REALDO (1516-1559)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 217 mots

Né à Crémone, Colombo ne doit pas seulement sa notoriété au fait d'avoir pratiqué l'autopsie d'Ignace de Loyola en 1556. Ce grand anatomiste occupa, de 1546 à 1551, la chaire de chirurgie et d'anatomie à l'université de Padoue (où il succédait à André Vésale), puis il enseigna à Pise et à Rome, au collège de la Sapience. Ses recherches d'anatomie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realdo-colombo/#i_2136

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre le rôle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/#i_2136

DELMAS ANDRÉ (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Elisabeth BURSAUX
  •  • 386 mots

Né le 1 er  septembre 1910 à Montpellier, fils d'un professeur de médecine, André Delmas fut un grand anatomiste dont la carrière se déroula presque totalement à la faculté de médecine de Paris. Ce fut un enseignant hors pair, un chef d'école écouté, un organisateur remarquable et un chercheur efficace. Son enseignementbrillait par la clarté, la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-delmas/#i_2136

EUSTACCHI BARTOLOMEO (1510-1574)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 169 mots

Venu d'Ancône, Eustacchi enseigna la médecine au collège de la Sapience à Rome ; galéniste fervent, il s'y montra adversaire des théories révolutionnaires de Vésale. Consacrant ses recherches à l'anatomie, il étudia particulièrement les muscles des paupières et du cou, les vaisseaux coronaires, la veine cave inférieure et ses valvules. Il précisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-eustacchi/#i_2136

FALLOPE GABRIEL (1523-1562)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 346 mots

Gabriele Falloppio, dit Gabriel Fallope en français, né à Modène en 1523, est un anatomiste et médecin parmi les plus importants du xvi e  siècle, en même temps qu'un naturaliste et un botaniste (il sera surintendant du jardin botanique de Padoue). Après des études de médecine à Ferrare, il exerce l'anatomie et la chirurgie à Pise puis à Padoue. Mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-fallope/#i_2136

HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 663 mots

Physiologiste suisse et écrivain d'expression allemande. Haller commence en 1723 ses études médicales à Tübingen et les termine (1727) à Leyde, auprès de Boerhaave. Il voyage ensuite quelque temps et enseigne l'anatomie à Bâle en 1729. Nommé en 1734 professeur d'anatomie à l'université de Berne, sa ville natale, il part deux ans plus tard pour Göt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-haller/#i_2136

HÉROPHILE (-340 env.--300)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 429 mots

Bien que né en Chalcédoine, Hérophile passa sa vie à Alexandrie, alors au sommet de l'épanouissement artistique et scientifique que suscitèrent les Ptolémées, après la mort d'Alexandre le Grand, en encourageant la fusion des cultures grecque et orientale. Il étudia la médecine avec Praxagoras de Cos (le premier anatomiste qui différencia les veines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herophile/#i_2136

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'anatomie »  : […] La libération des esprits, la répudiation de contraintes intellectuelles, le retour à une esthétique réaliste et l'ardeur qui poussait les « humanistes » à connaître l'homme sous tous ses aspects ont eu, au xv e et au xvi e  siècle, une répercussion décisive sur le développement de la médecine. Bravant les interdits portés jusqu'alors sur la disse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_2136

MONDINO DEI LUZZI (1275-1326)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 271 mots

Fils d'un pharmacien bolonais, Mondino étudia la médecine puis l'enseigna à Bologne où il acquit une très grande réputation, non seulement comme anatomiste, mais comme homme politique : des missions diplomatiques lui furent confiées ; il fut ambassadeur auprès de Jean, fils du roi de Naples. Professeur d'anatomie, il disséqua, à partir de 1315, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondino-dei-luzzi/#i_2136

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La découverte de l’homme de Néandertal et de la race de Cro-Magnon »  : […] C'est en 1857 que Karl Fühlrott, un jeune maître d'école, et Hermann Schaaffhausen de l'université de Bonn, annoncèrent la découverte d'un squelette humain fossile dans une grotte du ravin de Neanderthal près de Düsseldorf (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Le demi-siècle suivant verra ainsi, non sans mal, la reconnaissance des premiers groupes d'homi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_2136

PORTE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 142 mots

Réseau de vaisseaux capillaires interposé sur le trajet d'un vaisseau de plus fort calibre, le système porte trouve son exemple typique dans le système porte hépatique : la veine porte pénétrant dans le foie s'y subdivise en très fines veinules qui irriguent les lobules du tissu hépatique, puis se réunissent en veines émissaires convergeant vers la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-porte/#i_2136

SÉREUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 226 mots

Une séreuse est une structure anatomique en forme de sac renfermant un liquide et jouant entre deux organes contigus un rôle mécanique de tampon hydraulique et d'espace de glissement. Les séreuses splanchniques (péricarde et plèvre) constituent autour de l'organe qu'elles recouvrent (cœur et poumon) une enveloppe dans laquelle on distingue un feuil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sereuse/#i_2136

STÉNON, STENONIS NICOLAS ou STEENSEN NIELS (1638-1686)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 954 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un anatomiste de premier plan »  : […] Il fera sa première découverte anatomique, celle du canal dit de Sténon (canal parotidien excréteur de la salive produite par la parotide), en 1660 à Amsterdam, avant d’accéder au grade de docteur en médecine à l’université de Leyde (Pays-Bas), haut lieu de la médecine, où il reste plus de trois ans et se lie d’amitié avec des naturalistes, médeci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stenon-stenonis-steensen/#i_2136

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un exemple d'analyse des relations fonctionnelles en anatomie : la biomécanique »  : […] De toutes les sciences morphologiques, l' anatomie fonctionnelle est sans doute l'une de celles qui cherchent le plus nettement (son nom l'indique) à expliciter les relations entre forme et fonction. Si une structure doit réaliser une fonction donnée, on peut tenter, par des analyses mécaniques, de préciser la forme optimale qu'elle devra prendre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-biologie/#i_2136

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 1 240 mots
  •  • 1 média

Le naturaliste hollandais Jan Swammerdam, bien que destiné à l'état religieux par son père (apothicaire à Amsterdam et collectionneur de toutes curiosités venues des Indes orientales), entre en 1661 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Franz de Le Boë. En 1663, il vient à Paris perfection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-swammerdam/#i_2136

VÉSALE ANDRÉ (1514-1564)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 726 mots
  •  • 5 médias

Né à Bruxelles, André Vésale commence ses humanités à Louvain, puis étudie la médecine à Paris (1533-1536). Ses maîtres parisiens sont Gonthier d'Andernach et Jacques Sylvius ; Michel Servet est son condisciple. Sa passion pour l' anatomie l'entraîne à déterrer des cadavres au cimetière des Innocents et à dérober des pendus au gibet de Montfaucon. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-vesale/#i_2136

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « ANATOMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatomie/